ISSN 2271-1813

...

   

Voltaire à Ferney 250 ans 1760-2010

Voltaire à Ferney 250 ans 1760-2010. Textes: Pierre Baron, Russel Bouchard, Andrew Brown, Lucien Choudin, Alex Décotte, Jacqueline Forget, Étienne Joyeux, André Magnan. Illustrations: Guy Breniaux, Alain Gégout, Gérard Benoit à la Guillaume, Aline Rohrbach. ISBN 978-2-84559-069-4, 2010, 210 x 150 mm, 48 pages, broché, prix €5

Commander auprès de notre distributeur | Commander en ligne | Acheter sur Ebay

250 ans plus tard, nous voici en 2010 auprès de Voltaire, 66 ans, qui met déjà un point final à ses Mémoires. L'éternel mourant ignore, bien sûr, que le destin lui réserve encore dix-huit années à vivre – et à quel rythme!

Voltaire à mal aux dents. Ou du moins à celles qui lui restent. Un certain Lécluze vient à Ferney. Acteur de la troupe de Stanislas à Lunéville, auteur de textes poissards et chirurgien-dentiste. S'il ne guérit pas Voltaire de ses maux, du moins fait-il beaucoup rire madame Denis.

«Qui terre a, et qui plume a, guerre a», cette devise lui va désormais comme un gant. Le voici guerroyant contre jansénistes et jésuites. «Écrasons l'infâme», cette injonction apparaît en 1760. Elle sera à jamais inséparable du philosophe et de l'idée que le monde s'en fera. Dans sa nouvelle demeure seigneuriale, les plâtres sont à peine secs. Voltaire passe encore des Délices à Tournay et de Tournay à Ferney. «Je me ralentis sur mes bâtiments. Je vais selon le temps, et ce n'est assurément pas le temps de décorer des châteaux».

Table des matières

Voltaire a mal aux dents; Éphémérides; Une année bien remplie; Louis Lécluze, dentiste de Voltaire; La petite Corneille; Rousseau: «Je ne vous aime point, Monsieur»; Voltaire enfin heureux sans Québec; Casanova chez Voltaire; Voltaire lorgne vers la Russie.

 

Pour commander nos publications, contacter votre libraire ou notre distributeur, Amalivre, 62 avenue de Suffren, F-75015 Paris, téléphone +33 (0)1 45 67 18 38 (Mme Anne-Sophie Annino), fax +33 (0)1 45 66 50 70, courriel