Archives Émilie Du Châtelet

Bibliographie chronologique d'Émilie Du Châtelet

Ulla Kölving

Cette bibliographie, qui couvre les années 1736-2017, vise à recenser les éditions des œuvres d'Émilie Du Châtelet et les principaux ouvrages ou articles la concernant. Elle tend à l'exhaustivité, mais le résultat est nécessairement sélectif: Mme Du Châtelet est seulement nommée ou ne figure qu'à la marge dans un nombre élevé de publications. Pour les dictionnaires et encyclopédies publiés après 1800, nous nous limitons à un choix représentatif et il en est de même pour les ouvrages qui ont pour sujet ses amis, familiers ou collaborateurs, tels que Voltaire, Maupertuis, Clairaut et Algarotti.

Les citations ont été modernisées.

Nous remercions de leur aide Élisabeth Badinter, Ana Rodrigues, Andrew Brown, Jean-Daniel Candaux, Olivier Courcelle, Jack Iverson, Laurence Macé, André Magnan, Yves Noël, Gilles Plante, Nadejda Plavinskaia, Jürgen Siess, Charlotte Simonin, Kees van Strien, Ann Thomson et Brunhilde Wehinger, ainsi que le personnel de l'Institut et Musée Voltaire, la Bibliothèque de Genève, la Bibliothèque cantonale et universitaire de Lausanne, la Bibliothèque de l'Arsenal et la Bibliothèque nationale de France.

1736

Voltaire, Épître à madame la marquise Du Châtelet, dans Alzire ou les Américains. Tragédie de M. de Voltaire. Représentée pour la première fois le 27 janvier 1736. Paris, Jean-Baptiste-Claude Bauche, 1736; p. [5-12]. – Voltaire lui dédie Alzire, en la nommant ouvertement dans cette édition qui porte le nom de l'auteur sur la page de titre.

Voltaire, Épître [à Mme la marquise Du Châtelet] sur la calomnie, dans La Mort de César, tragédie de M. de Voltaire. Seconde édition revue, corrigée et augmentée par l'auteur. Amsterdam, Étienne Ledet, & Compagnie [ou] Jacques Desbordes, 1736. xv [1] 3-70 p.; p. 63-70. – «Écoutez-moi, ma charmante Émilie».

La Marre, abbé de, L'Ennui d'un quart-d'heure. Paris, Rollin Fils, 1736, p. 3-6: «Épître à madame la marquise Du T*** en lui envoyant la Paysanne». Cette pièce de vers fut reprise en 1763 dans les Œuvres diverses de M. l'abbé de La Marre, sous un intitulé différent: «Épître à madame la marquise Du C... en lui envoyant la Paysanne parvenue». Il nous semble probable qu'elle fut adressée à Émilie Du Châtelet, voir Correspondance, t. I, lettre E49.

1737

Algarotti, Francesco, Il Newtonianismo per le dame, ovvero dialoghi sopra la luce. Napoli [Milano], 1737. xi [1] 300 [2] p. – Avec frontispice par Giovanni Battista Piazzetta, gravé par Giovanni Marco Pitteri, représentant Émilie Du Châtelet conversant avec Algarotti devant le château de Cirey. Dans la deuxième émission, le frontispice a été regravé par Giu Filosi.

Voltaire, Le Philosophe, à madame la marquise du Ch..., «Tu m'appelles à toi, vaste et brillant génie, / Minerve de la France, immortelle Émilie», dans Réflexions sur les ouvrages de littérature, 1737, t. II, p. 74-78, avec attribution à Voltaire. – Une première version de l'«Épître dédicatoire» des Éléments de la philosophie de Newton.

1738

Du Châtelet, Émilie, Lettre sur les Éléments de la philosophie de Newton, dans Journal des savants, Paris, septembre 1738, p. 534-541. – Note du rédacteur: «Cet écrit, qui est une espèce d'extrait du livre de M. de Voltaire, nous a été envoyé pour être inséré dans ce journal; et nous avons cru qu'on l'y verrait avec plaisir.» La première publication d'Émilie Du Châtelet.

Du Châtelet, Émilie, Lettre sur les Éléments de la philosophie de Newton, dans Journal des savants, Amsterdam, décembre 1738, p. 458-475. – Même texte que le précédent.

Lettres de M. de V*** avec plusieurs pièces de différents auteurs. La Haye, Pierre Poppy, 1738. 175 [3] p. – Contient, p. 23-29, le poème satirique Les Adieux de M. de V*** à madame Du Châtelet, republié à plusieurs reprises.

Quesnel, Pierre, Almanach du diable, contenant des prédictions très curieuses et absolument infaillibles pour l'année MDCCXXXVIII. Aux enfers, s. d., p. 18-19, 24. – «Certaine folle échappée au poison, / Croyant s'éterniser chez la gent littéraire / Empruntera la plume de Voltaire / Pour commenter les œuvres de Newton; / Mais malgré cet illustre nom / Le public sifflera l'ouvrage et la femelle, / Et lui dira pour venger son ennui, / Qu'il est trop bon pour être d'elle, / Et trop plat pour être de lui.

Voltaire, Éléments de la philosophie de Newton. Amsterdam, Étienne Ledet & Compagnie [ou] Jacques Desbordes, 1738. «À madame la marquise Du Ch**», p. [3]-8; «À madame la marquise Du Ch**. Avant-propos», p. [9]-13.

Voltaire, À Émilie. C. M. L. M. D. C. s. l. [vers 1738]. 8 p. in-8o. – Édition séparée de la dédicace en vers des Éléments de la philosophie de Newton: «Minerve de la France, immortelle Émilie».

1739

Du Châtelet, Émilie, Dissertation sur la nature et la propagation du feu, dans Pièces qui ont remporté le prix de l'Académie royale des sciences, en M.DCCXXXVIII. Paris, Imprimerie royale, 1739; p. 85-168; p. 218-219, «Changements». – Avertissement: «Les auteurs des deux pièces suivantes s'étant fait connaître à l'Académie, et lui ayant marqué qu'ils souhaitaient qu'elles fussent imprimées, l'Académie y a consenti volontiers [...] elles leur ont paru être des meilleures de celles qui ont été envoyées, en ce qu'elles supposent une grande lecture et une grande connaissance des bons ouvrages de physique, et qu'elles sont remplies de beaucoup de faits très bien exposés, et de beaucoup de vues. La pièce no 6 [...] est d'une jeune dame d'un haut rang.»

Bibliothèque française, ou histoire littéraire de la France, Amsterdam, 1739, t. XXVIII, part. II, p. 407-408. – Annonce de la Dissertation; t. XXIX, part. I, p. 164. – Mention de la Dissertation.

Conti, Antonio, Prose, e poesie del signor abate Antonio Conti, patrizio Veneto. Venezia, Giambatista Pasquali, 1739. 2 vol.; t. I, p. cxv-cxvi. – Sonnet adressé à Émilie Du Châtelet, «Si d'Urania e d'Amor questa e la figlia», accompagné d'une notice la présentant, «Annotazione sul secondo [sonetto]»: «Madama la Marchesa di Chatellet, alla quale il Sig. Voltaire ha dedicati gli elementi della Filosofia Neutoniana, è una Dama di sommo spirito. In un' età molto giovane essendosi ritirata alla Campagna, s'applica intieramente a questa Filosofia, ed ha composta una dissertazione sulla natura del fuoco, che l'Accademia delle scienze di Francia fece stampare con molto elogio. Io tosto la rassomiglio alla Dea, che custodisce il terzo globo, e che fo nel Sogno figliuola d'Urania e dell'Amore, di cui Madama di Chatellet partecipa la proprietà. Mentre io ciò canto, il Sig. di Voltaire Poeta e Filosofo, e grande conoscitore ed ammiratore di questa Dama, mi corregge, e mi mostra, che ella è figliuola di Minerva e di Apollo, le due Divinità che le diedero la scienza, e le insegnarono a pubblicarla agli Uomini. L'allusione è per sè manifesta.»

Desfontaines, Pierre-François Guyot, Observations sur les écrits modernes, t. XVIII, lettre CCLXIII, 25 juillet 1739, p. 169-188. – Compte rendu de la Dissertation ; lettre CCLXVI, 8 août 1739, p. 241-256. – Compte rendu de l'Essai de Voltaire, avec mentions de la Dissertation.

Gazette d'Amsterdam, 16 juin 1739. – Arrivée du marquis et de la marquise Du Châtelet à Bruxelles (11 juin).

Göttingische Zeitungen von gelehrten Sachen, 31 août 1739, no 70, p. 611. – Compte rendu de la Dissertation; 14 décembre 1739, no 100, p. 883-884. – Compte rendu des Pièces qui ont remporté le prix de l'Académie royale des sciences, en M.DCCXXXVIII.

Journal helvétique, Neuchâtel, août 1739, «Lettre sur la marquise des Mondes», p. 33-48; article de Léonard Baulacre. – Description de la vie à Cirey d'après la lettre d'un jeune mathématicien, p. 43-48; voir ci-dessus, p. 85-91.

Mémoires pour l'histoire des sciences et des beaux-arts [de Trévoux], juillet 1739, p. 1416-1432. – Compte rendu des Pièces qui ont remporté le prix de l'Académie royale des sciences, en M.DCCXXXVIII, la Dissertation, p. 1422-1429.

Neufville de Brunaubois-Montador, Jean-Florent-Joseph de, Almanach nocturne à l'usage du grand monde. Pour l'année M. DCC. XXXIX. À l'Instar de l'Almanach de Liege. Par Mme la marquise D. C. Paris, chez Morel le Jeune, 1739. – Voir sous l'année 1740.

Nouveaux amusements du cœur et de l'esprit, t. III, La Haye, Chastelain, 1739, p. 111: Madrigal sur madame la marquise du Châtelet. Par M. Linant: «Un voyageur qui ne mentit jamais, / Passe à Cirey, l'admire, le contemple: / Il crut d'abord que c'était un palais, / Mais voyant Émilie, il dit: Ah! c'est un temple.» Repris dans les éditions postérieures. – Également publié dans le Mercure de France, février 1739, p. 315, avec cette introduction: Finissons par un Madrigal de M. Linant, sur madame la marquise du Châtelet...».

Nouvelle bibliothèque ou histoire littéraire des principaux écrits qui se publient, La Haye, Pierre Paupie, avril 1739, p. 489-490. – Annonce de la Dissertation.

Oprechte Haerlemse Courant, 28 mai 1739. – Annonce de la Dissertation.

Voltaire, Extrait de la dissertation de Mad. L. M. D. C. sur la nature du feu, dans Mercure de France, juin 1739, t. II, p. 1320-1328.

Voltaire, Mémoire sur un ouvrage de physique de madame la marquise Du Châtelet, lequel a concouru pour les prix de l'Académie des sciences sen 1738. Par M. de Voltaire, dans Nouvelle bibliothèque ou histoire littéraire des principaux écrits qui se publient, La Haye, Pierre Paupie, juillet 1739, t. III, p. 414-422. – Même texte que celui qui précède, avec quelques variantes.

1740

Du Châtelet, Émilie, Institutions de physique. Paris, Prault fils, 1740. [8] 450 [28] p. Approbation du 18 septembre 1738 (Pitot) et extrait du privilège royal accordé à Laurent-François Prault fils, le 14 avril 1740. – Landmarks of Science microprints. – Avertissement du libraire : «Ce premier tome des Institutions de physique était prêt à être imprimé dès le 18 septembre 1738, comme il paraît par l'Approbation, et l'impression en fut même commencée dans ce temps-là; mais l'auteur ayant voulu y faire quelques changements me la fit suspendre; ces changements avaient pour objet la métaphysique de M. de Leibniz, dont on trouvera une exposition abrégée au commencement de ce volume». Voir la lettre de Voltaire à Jean-Jacques Lefranc de Pompignan, 30 octobre 1738, D1643.

Bernoulli, Johann II, «Réponse de M. Jean Bernoulli, Fils, à la lettre anonyme sur la Figure de la Terre, insérée dans le journal de juillet dernier, page 78», Journal helvétique, septembre 1740, p. 219-226. – Il cite deux lettres d'É.: «Pour détruire d'un coup ce raisonnement, je n'ai qu'à rapporter l'extrait d'une lettre de Mme Du Châtelet : Voici ce qu'elle m'écrit de Bruxelles en date du 24 [27] avril, c'est-à-dire, quelque temps avant que M. de Meiran eût écrit à mon père la dernière lettre dont j'a fait mention: Parlons un peu de ce qui vous regarde, dit Mme Du Châtelet: Tout le monde vous a donné l'Examen désintéressé de la figure de la Terre. Pour moi, je le croirais, à la modération qui règne dans ce livre, quoiqu'il y ait d'autres circonstances qui me portent à en douter: Je vous prie de me mander ce que vous voulez que je croie sur cela, et ce que vous pensez du livre, en cas qu'il ne soit pas de vous. [...] Il est même des personnes qui disent, que M. de Maupertuis ne le désavoue pas; c'est au moins ce que Mme la marquise Du Châtelet m'a mandé dans une de ses dernières lettres: Il n'est pas douteux, dit-elle, que c'est M. de Maupertuis, qui a fait le livre qu'on vous avait attrbué, il ne s'en défend pas

Journal des savants, Paris, décembre 1740, p. 737-755. – Compte rendu des Institutions de physique.

Neufville de Brunaubois-Montador, Jean-Florent-Joseph de, Almanach nocturne à l'usage du grand monde à l'instar de l'Almanach de Liège. Pour l'année MDCCXL. Enrichi de seize Centuries, d'une Historiette nocturne à la fin de chaque mois, de Prédictions nouvelles et de Remarques curieuses. Par Mme la marquise D. N. N. C. A Nuitz, chez Serotin Luna, au Vesper, 1740. – Avertissement, p. 2-5: «Je vais commencer par dire, que je ne suis pas qui on me croit. Les lettres initiales, qui me désignent dans le titre de l'année dernière sont le monogramme de mon nom de fille, que j'avais cru pouvoir employer sans conséquence pour mieux garder l'incognito. Mais elles ont donné lieu à des conjectures trop graves et trop fausses pour les laisser subsister plus longtemps. [...] Que ceux qui ont osé deviner que cet Almanach lui [l'illustre Dame] devait le jour rougissent à cette heure et se fassent les réprimandes convenables.»

Neufville de Brunaubois-Montador, Jean-Florent-Joseph de, La Nouvelle astronomie du Parnasse français, ou l'apotheose des écrivains vivants dans la présente année 1740. Sur l'imprimé Au Parnasse, chez Vérologue, seul imprimeur d'Apollon pour la satire en prose, M.DCC.XL.; 34 p. in-12. – É. est mentionnée sous la rubrique «Phénomènes, météores, etc.», p. 21: «L'AURORE, qui suit toujours le Soleil. – Du Chatelet.» [avec note: «Madame la marquise.»].

Les Peintures de Charles Le Brun et d'Eustache Le Sueur qui sont dans l'hôtel du Chastelet ci-devant la maison du président Lambert dessinées par Bernard Picard et gravées tant par lui que par différents graveurs l'on y a joint les plans et les élévations de cette belle maison avec sa description et celle de tous les sujets qui sont représentées [sic] dans les tableaux. Paris, Duchange, 1740. Estampes in-folio (réédition d'un recueil antérieur: La Galerie de Mons. le Président Lambert représentant l'Apothéose d'Hercule. Paris, du Change; Amsterdam, B. Picart, s.d.). – Dédicace signée G. Duchange: «À Monsieur le Marquis Du Chastelet Maréchal des Camps et Armées du Roi, Gouverneur de Semur et Grand Bailli des Pays d'Aunis et de Sarlouis». Texte: «Les gravures que feu Bernard Picart a faites sur les tableaux dont Le Sueur a décoré une partie de votre hôtel, sont très dignes de vous être présentées [...] Cette maison célèbre par l'architecture de Le Vau, et par les peintures de Le Brun et de Le Sueur, aquérera un nouveau prix quand vous l'habiterez avec Madame la Marquise Du Chastelet, qui fait autant d'honneur à son sexe que vous en faites vous-même par vos talents dans la guerre, et par vos vertus». Une note de l'ancien propriétaire sur la page de garde signale: [...] La belle maison dans laquelle elles se trouvaient [...] n'a pas appartenu longtemps à M. le marquis Du Châtelet Lomont mari de la célèbre Émilie [...].»

Voltaire, La Métaphysique de Neuton, ou parallèle des sentiments de Neuton et de Leibnitz. Par M. de Voltaire. Amsterdam, Jacques Desbordes [ou] Étienne Ledet & Compagnie, 1740. [vi] 71 p. in-8o.

1741

Du Châtelet, Émilie, Institutions de physique. Amsterdam, Pierre Mortier, 1741. [8] 450 [26] p. [1] 11 planches.

Du Châtelet, Émilie, Institutions de physique. Londres, Paul Vaillant, 1741. 450 [18] p.

Du Châtelet, Émilie, Réponse de madame *** à la Lettre que M. de Mairan, secrétaire perpétuel de l'Académie royale des sciences, lui a écrite le 18 février 1741 sur la question des forces vives. Bruxelles, Foppens, 1741. [ii] 45 [i] p. – À Bruxelles, ce 26 mars 1741.

Du Châtelet, Émilie, Réponse de madame la marquise Du Chastelet, à la Lettre que M. de Mairan, secrétaire perpétuel de l'Académie royale des sciences, lui a écrite le 18 février 1741 sur la question des forces vives. Bruxelles, Foppens, 1741. 37 [iii] p.

Du Châtelet, Émilie, Zwo Schriften, welche von der Frau Marquise von Chatelet, gebohrner Baronessinn von Breteuil, und dem Herrn von Mairan, beständigem Sekretär bey der französischen Akademie des Wissenschaften, das Maaß der lebendigen Kräfte betreffend, gewechselt worden. Aus dem Französ. übersetzt von Louise Adelgunde Victoria Gottsched, geb. Kulmus. Leipzig, Bernh. Breitkopf, 1741. 80 p. – Avec un poème adressé par la traductrice à Émilie, plusieurs fois reproduit; voir par exemple Louise Gottsched – «mit der Feder in der Hand». Briefe aus den Jahren 1730-1762. Herausgegen von Inka Kording. Darmstadt, Wissenschaftliche Buchgesellschaft, 1999, p. 104-108; et en dernier lieu, Émilie Du Châtelet: éclairages & documents nouveaux. Études réunies par Ulla Kölving et Olivier Courcelle. Ferney-Voltaire, Centre international d'études du XVIIIe siècle, 2008, avec traduction, p. 294-299.

Bibliothèque française, ou histoire littéraire de la France, Amsterdam, 1741, t. XXXIII, part. II, p. 220-229. – Compte rendu de la Lettre de Mairan.

Bibliothèque germanique, ou histoire littéraire de l'Allemagne, de la Suisse, et des pays du Nord, Amsterdam, 1741, t. L, «Anecdote sur la marquise de la Pluralité des mondes de M. de Fontenelle», p. 78-98. – «Mais sans me distiller davantage l'esprit sur la possibilité qu'il y a qu'une dame ait été effectivement telle que M. de F. nous dépeint sa marquise, si vous continuiez à être incrédule, je n'aurais qu'à vous envoyer à Circi [sic] en Champagne. La Dame du lieu* [*Madame Du Châtelet] est un phénomène bien aussi surprenant. Elle a porté si loin la physique et l'astronomie que cela tient du prodige. Les plus profonds mystères du Newtonianisme ne sont plus qu'un jeu pour elle. [...] Il n'est pas nécessaire que je vous rappelle qu'elle a travaillé sur le dernier sujet donné par l'Académie des sciences, et que sa pièce a frisé le prix. [...] À Genève ce 15 septembre 1739» (p. 97-98); voir Journal helvétique, août 1739.

Calmet, Augustin, Histoire généalogique de la maison Du Châtelet, branche puînée de la maison de Lorraine. Justifiée par les titres les plus authentiques, la plupart tirés du Trésor des chartres de Lorraine, tombeaux, sceaux, monnayes et autres anciens monuments publics. Par le Révérend Père Dom Augustin Calmet. Nancy, Veuve de Jean-Baptiste Cusson, 1741. Avec approbation et privilège. xxxii 204 cccxiii p. + planches in-fol.

Deidier, abbé, «Remarque en forme de dissertation touchant les forces vives», dans La Méchanique générale, contenant la statique, l'airométrie, l'hydrostatique, et l'hydraulique, pour servir d'introduction aux sciences physicomathématiques. Par M. l'abbé Deidier, professeur de mathématique aux Écoles royales d'artillerie de La Fère. Paris, Charles-Antoine Jombert, 1741. xxxvi 632 p.; p. 58-106. – Défense de la Dissertation de Mairan contre tout ce qui est rapporté en faveur des forces vives dans les Institutions de physique, dont l'auteur n'est pas nommé.

Deidier, abbé, Nouvelle réfutation de l'hypothèse des forces vives, par M. l'abbé Deidier. Paris, Charles-Antoine Jombert, 1741. 145 p. in-12. – Extrait de l'ouvrage précédant ; Avertissement du libraire, p. vii-viii: «Les choses en seraient restées là si les Institutions de physique n'avaient été mises au jour, mais les nouvelles instances de l'auteur de cet ouvrage en faveur des forces vives, et surtout les objections qu'il forme contre la Dissertation de M. de Mairan ayant engagé M. l'abbé Deidier à reprendre ce qu'il avait abandonné, et à y faire des additions considérables, nous avons cru devoir imprimer à part tout ce qu'il dit sur ce sujet [dans sa Méchanique générale] [...] Et comme il y a dans la Dissertation de M. de Mairan grand nombre de belles preuves que M. l'abbé Deidier n'a point rapportées de peur d'être trop long, et que le public sera sans doute bien aise de voir dans l'original celles qu'il a rapportées, M. de Mairan a bien voulu nous permettre d'imprimer en même temps sa Dissertation. Ces deux ouvrages forment deux brochures que nous vendrons séparément.» – «L'illustre auteur des Institutions de physique [...] n'ayant pas jugé à propos de mettre son nom à la tête de cet ouvrage, j'ai cru devoir n'en parler dans cette réfutation que comme d'un auteur anonyme qui veut être inconnu, mais cela n'empêche pas que je n'aie toute l'estime et le respect qui sont dus à la savante érudition, et et au rang distingué de la personne qui a mis ce traité au jour», p. 145.

Desfontaines, Pierre-François Guyot, Observations sur les écrits modernes, t. XVIII, lettre CCCLI, 29 avril 1741, p. 137-141. – Annonce de la nouvelle édition de la Dissertation de Mairan; dispute sur vis viva entre Mairan et Mme ***.

Göttingische Zeitungen von gelehrten Sachen, 6 avril 1741, no 28, p. 233, Paris: annonce des Institutions de physique; 1er mai 1741, no 35, p. 292, Bruxelles: Mme la marquise Du Châtelet et Voltaire s'y trouvent ; ils «werden von dem Grafen von Lannon [Lannoy], gouverneur zu Brüssel auf eine ganz besondere Weise geschüsset. Ein gewisser Scribent ist deswegen von dannen verbannt worden, weil er von ihnen ungebührlich gesprochen»; 25 septembre 1741, no 77, Leipzig, p. 654-655: annonce de la traduction allemande par Mme Gottsched de l'échange de lettres avec Mairan.

Journal des savants, Paris, mars 1741, p. 135-153. – Compte rendu des Institutions de physique, suite.

Journal des savants, Amsterdam, mars 1741, p. 291-331; mai 1741, p. 65-107. – Compte rendu des Institutions de physique.

Mairan, Jean-Jacques Dortous de, Dissertation sur l'estimation et la mesure des forces motrices des corps. Par M. de Mairan, secrétaire perpétuel de l'Académie royale des sciences, etc. Nouvelle édition. Paris, Charles-Antoine Jombert, 1741. iv 107 p. in-12. Planches. – L'Avertissement, p. iii-iv, précise: «Cette Dissertation a été réimprimée par les soins de M. l'abbé Deidier, et avec le consentement de M. de Mairan, telle qu'on la trouve dans les Mémoires de l'Académie royale des sciences année 1728. On en verra les raisons à la tête d'une nouvelle Dissertation de M. l'abbé Deidier sur la même matière, qui doit paraître avec celle-ci. Ces deux ouvrages se vendront ensemble, ou séparément, au choix de l'acheteur. »

Mairan, Jean-Jacques Dortous de, Lettre de M. de Mairan secrétaire perpétuel de l'Académie royale des sciences, etc. à madame *** sur la question des forces vives, en réponse aux objections qu'elle lui a faites sur ce sujet dans ses Institutions de physique. Paris, Charles-Antoine Jombert, 1741. 52 p. in-12. – Datée du 18 février 1741.

Mairan, Jean-Jacques Dortous de, Lettre de M. de Mairan, secrétaire perpétuel de l'Académie royale des sciences, etc. à madame la marquise Du Chastellet sur la question des forces vives, en réponse aux objections qu'elle lui a faites sur ce sujet dans ses Institutions de physique. S. l. n. d. [1741]. 38 p. in-8o.

Mémoires pour l'histoire des sciences et des beaux-arts [de Trévoux], mai 1741, p. 894-927. – Compte rendu des Institutions de physique (édition: London, P. Vaillant, 1741); juin 1741, p. 1099-1100. – Attribution des Institutions de physique à «une dame fort versée dans ces matières, et pleine d'esprit; c'est-à-dire Madame la Marquise du Ch...» (à l'occasion du compte rendu de la nouvelle édition par Mairan de son mémoire de 1728).

Mémoires pour l'histoire des sciences et des beaux-arts [de Trévoux], juin 1741, p. 1128. – Annonce d'une «Lettre de Mme ***, pour répondre à celle que M. de Mairan, secrétaire perpétuel de l'Académie royale des sciences lui a écrite le 18 février 1741. Bruxelles, chez Foppens, in-12 1741»; août 1741, p. 1381-1402. – Compte rendu de la Lettre de Mairan (p. 1381-1390) et de la Réponse de madame ***, attribuée à Mme Du Châtelet (p. 1390-1402).

[Neufville de Brunaubois-Montador, Jean-Florent-Joseph de], La Nouvelle astronomie du Parnasse français, ou l'apotheose des écrivains vivants dans la présente année 1740. Sur l'imprimé Au Parnasse, chez Vérologue, seul imprimeur d'Apollon pour la satire en prose. M.DCC.XL. ; 34 p. in-12. – Sous la rubrique «Phénomènes, météores, etc.», p. 21: «L'AURORE, qui suit toujours le Soleil. – Du Chatelet.» [avec note: «Madame la marquise.»].

Novelle letterarie pubblicate in Firenze, t. II, no 3, 20 janvier 1741, col. 45. – Première mention des Institutions de physique, «opera composta da Madame la Marchesa di Chatelet su i principi del Leibnitzio e del Volfio».

Le Perroquet, ou mélange de diverses pièces intéressantes pour l'esprit et pour le cœur. Francfort sur le Meyn, François Varrentrapp, 1742, t. II, no 45-47, 1741, «Les Thuilleries», p. 707-749. – «L'étranger. Vous avez oublié, Monsieur, l'illustre Marquise Du Châtelet, dont la profonde érudition ne le cède en rien, à celles que vous venez de nommer [Deshoulières, Dacier, de Villedieu, d'Aulnoy, de Gomez]. Ariste. Il est vrai qu'elle a un savoir des plus profonds, et ses Institutions de physique sont seules capables d'immortaliser le beau sexe, et de faire connaître à toute la terre, que les dames ne sont pas indignes de marcher sur les traces des plus grands philosophes », p. 734.

Relations véritables [gazette de Bruxelles], Bruxelles, 13 et 27 janvier et 10 février 1741. – Concerne le procès Du Châtelet-Hoensbroeck.

Voltaire, Éléments de la philosophie de Newton, contenant la métaphysique de Newton, la théorie de la lumière, et celle du monde. Londres [Paris, Prault], 1741. Une nouvelle version de l'Avant-propos: « À madame la marquise Du Chastelet. Avant-propos ». – «[La philosophie] est certainement du ressort des femmes lorsqu'elles ont su mêler aux amusements de leur sexe, cette application constante, qui est peut-être le don de l'esprit le plus rare. Qui jamais a mieux prouvé que vous, Madame, cette vérité? Qui a fait plus d'usage de son esprit et plus d'honneur aux sciences, sans négliger aucun des devoirs de la vie civile? [...] Je veux faire connaître de lui, et les opinions que vous admettez, et celles que vous combattez. Sûr de me trouver dans la route du vrai quand je marche après Neuton, et après vous; incertain quand vous n'êtes pas de son avis; [...] je soumets le compte que je vais rendre, et surtout mes propres idées à votre jugement et à celui du petit nombre d'esprits éclairés, qui sont, comme vous, juges de ces matières » (OC, t. XV, p. 192-193).

Voltaire, Doutes sur la mesure des forces motrices, et sur leur nature, présentés à l'Académie des sciences de Paris, avec le jugement que l'Académie en a porté, dans Nouvelle bibliothèque ou histoire littéraire des principaux écrits qui se publient, La Haye, juin 1741, t. IX, p. 219-234.

Voltaire, Exposition du livre des Institutions de physique, dans laquelle on examine les idées de M. de Leibnits, dans Mercure de France, juin 1741, t. II, p. 1274-1310.

Voltaire, Exposition du livre des Institutions physiques, dans laquelle on examine les idées de M. de Leibnits, dans Bibliothèque raisonnée des ouvrages des savants de l'Europe, Amsterdam, t. XXVII, part. II, octobre-décembre 1741, p. 433-464. – Note, p. 433: «Nous avons reçu cette pièce de M. de Voltaire, et nous la donnons sans y faire le moindre changement. Le public est déjà instruit que ce livre des Institutions de physique est de madame la marquise du Chastellet, dont le nom paraîtra à la tête de la nouvelle édition qui se fait à Amsterdam aux dépens de la Compagnie. Outre les augmentations considérables que madame la marquise a faites à cette nouvelle édition, on y a joint la Lettre que M. de Mairan, secrétaire perpétuel de l'Académie royale des sciences, lui a écrite le 18 février 1741, avec la Réponse que cette dame y a faite.»

Voltaire, Œuvres de M. de Voltaire. Amsterdam, Étienne Ledet et Compagnie, 1745, t. VI, p. 407. – Thieriot à une autre personne [Émilie Du Châtelet], 31 décembre 1738 (bref extrait).

1742

Du Châtelet, Émilie, Institutions physiques de madame la marquise Du Chastellet addressés à M. son fils. Nouvelle édition, corrigée et augmentée considérablement par l'auteur. Tome premier. Amsterdam, Aux dépens de la Compagnie, 1742. [6] 542 [34] p. 11 planches [2]. – P. 476-504: Lettre de M. de Mairan, secrétaire perpétuel de l'Académie royale ses sciences ; p. 505-542: Réponse de madame la marquise Du Chastellet.

Basset Des Rosiers, Gilles, Critique de la lettre [de Maupertuis] sur la comète, ou lettre d'un philosophe à une demoiselle âgée de 9 ans. S. l., 1762 [sic pour 1742]. iv 140 p. – «Je ne crois pas qu'il y ait en France de femme assez hardie pour lire cette lettre, et assez savante pour l'entendre, à moins que ce ne soit Madame la Marquise Du Châtelet», p. 31.

Gazette d'Utrecht, 31 août 1742. – Retour de la marquise Du Châtelet à Bruxelles (de Paris, 24 août).

Göttingische Zeitungen von gelehrten Sachen, 29 janvier 1742, no 9, p. 66-68. – Amsterdam: annonce de la nouvelle édition des Institutions ; annonce du compte rendu des Institutions par Voltaire, paru dans la Bibliothèque raisonnée.

Journal littéraire d'Allemagne, de la Suisse et du Nord. Par les auteurs de la Bibliothèque germanique, Amsterdam, 1742, t. I, part. II, p. 373-395. – Compte rendu de Kahle, Parallèle de la métaphysique de Leibniz et de Newton, opposé à celui qu'en a fait M. de Voltaire, p. 388-390: «Madame Du Châtelet a trouvé moins d'absurdité dans l'idée de Leibniz, et je vais emprunter ses propres paroles, pour retorquer l'argument contre M. de V. et montrer que c'est au contraire de la place qu'occuperait l'univers dans un espace réel, que découlerait une véritable absurdité. Voici comme cette savante dame s'exprime dans le ch. V de ses Inst. de physique: "Il est certain, que si on consulte le principe de la Raison suffisante, que j'ai établi dans le premier Chapitre [...] au fondement de toute vérité".»

Launay, de, «Lettre de M. de Launay à M. le M. D. R. touchant une difficulté de M. Hermann, contre la manière ordinaire d'estimer les forces des corps mus», Mémoires pour l'histoire des sciences et des beaux-arts [de Trévoux], février 1742, p. 338-345. – Une réponse à Émilie Du Châtelet qui termine par «quand M. Leibnits a inventé les forces vives, il ne raisonnait pas en philosophe».

Leydse Courant, 5 mars 1742. – Annonce de la nouvelle édition des Institutions.

Novelle letterarie pubblicate in Firenze, t. III, no 34, 24 août 1742, col. 539-543. – Compte rendu des huit premiers chapitres des Institutions.

Novelle letterarie publicate in Firenze, t. III, no 47, 23 novembre 1743, col. 750-752. – Fin du compte rendu des Institutions.

1743

Du Châtelet, Émilie, Der Frau Marquisinn von Chastellet Naturlehre an ihren Sohn. I. Theil. Nach der zweyten französischen Ausgabe übersetzet von Wolf Balthasar Adolph von Steinwehr Prof. Publ. Ord. auf der Universitet zu Frankfurth an der Oder, derselben Bibliothecario, und der Königl. Preußischen Societet der Wissenschaften Mitgliede. Halle; Leipzig, In der Rengerischen Buchhandlung, 1743. 594 p. – Traduction de la 2e éd.; la Lettre de Mairan et la Réponse d'Émilie Du Châtelet sont incluses.

Du Châtelet, Émilie, Instituzioni di fisica di madama la marchesa du Chastellet indiritte a suo figliuolo. Traduzione dal linguaggio francese nel toscano, accresciuta con la Dissertazione sopra le forze motrici di M. de Mairan. Venezia, Giambatista Pasquali, 1743. viii 510 p. + planches. – Traduction de la 2e éd.; y figurent la Lettre de Mairan (p. 363-386) et la Réponse d'Émilie Du Châtelet (387-416), ainsi que la Dissertation de Mairan (p. 417-477).

Alembert, Jean Le Rond d', Traité de dynamique, dans lequel les lois de l'équilibre et du mouvement des corps sont réduites au plus petit nombre possible, et démontrées d'une manière nouvelle, et où l'on donne un principe général pour trouver le mouvement de plusieurs corps qui agissent les uns sur les autres, d'une manière quelconque. Paris, David l'aîné, 1743. – Préface, p. xvii: «Malgré les disputes que cette question [des forces vives] a causées, l'inutilité parfaite dont elle est pour la mécanique, m'a engagé à n'en faire aucune mention dans l'ouvrage que je donne aujourd'hui: je ne crois pas néanmoins devoir passer entièrement sous silence une opinion, dont Leibniz a cru pouvoir se faire honneur comme une découverte; que le grand Bernoulli a depuis savamment et si heureusement approfondie; que Mac-Laurin a fait tous ses efforts pour renverser; et à laquelle enfin les écrits d'une dame illustre par son esprit et par son savoir ont contribué à intéresser le public» [dans la seconde édition, 1758, p. xviii: «d'un grand nombre de mathématiciens illustres»].

Bibliothèque raisonnée des ouvrages des savants de l'Europe, Amsterdam, t. XXX, part. I, janvier-mars 1743, p. 288. – Citation au sujet des hypothèses («les bonnes hypothèse seront toujours l'ouvrage des plus grands hommes...»), tirée des Institutions, ouvrage d'une «dame, qui a beaucoup de mérite, beaucoup d'esprit, et même d'esprit philosophique».

Bibliothèque raisonnée des ouvrages des savants de l'Europe, Amsterdam, t. XXXI, part. II, octobre-décembre 1743, p. 335. – Citation sur la nature de la lumière tirée de la Dissertation sur la nature et la propagation du feu, à propos du Traité des sens, par Le Cat.

Deschamps, Jean, Cours abrégé de la philosophie wolffienne, en forme de lettres. Amsterdam; Leipzig, Arkstée et Merkus, 1743-1747. 3 vol. – Reproduction photomécanique dans: Christian Wolff, Gesammelte Werke. Herausgegeben von Jean École [et al.]. III. Materialien und Dokumente, t. XIII, Hildesheim; Zurich; New York, Georg Olms, 1991. – Avertissement de l'auteur, t. I, p. [ix et suiv.] .

Göttingische Zeitungen von gelehrten Sachen, 21 février 1743, no 15, p. 125-127. – Halle: compte rendu de la traduction allemande des Institutions par Wolf Balthasar Adolph von Steinwehr; 27 mars 1743, no 42, p. 369. – Venedig: annonce de la traduction italienne des Institutions.

Hollandsche Historische Courant, Delft, 16 novembre 1743 : « Brussel, 14 november. De marquisin Du Châtelet heeft voor de derde maal haar proces tegen de marquis van Honsbrugg in de souvereine Raad van Brabant gewonnen en is naar Parijs gekeerd. De vermaarde Franse dichter de Heer Voltaire, die men alsnog zegt dat met een gewichtige commissie bij zijne Pruissische majesteit gelast is, heeft zo men verzekert, in plaats van naar Parijs te gaan zoals men gemeend had, de terugreis naar Berlijn aangenomen.»

Nouvelle bibliothèque ou histoire littéraire des principaux écrits qui se publient, La Haye, Pierre Gosse, t. XV, avril-juin 1743, p. 195-226, «Lettre de M. Des Champs à M. *** pour servir de réponse à l'extrait inséré dans la Nouvelle bibliothèque, contre son Cours abrégé de la Philos. Wolfienne». – Il y est question d'Émilie Du Châtelet.

Novelle letterarie pubblicate in Firenze, t. IV, no 15, 12 avril 1743, col. 240. – Annonce de la traduction italienne: Instituzioni di fisica.

1744

Du Châtelet, Émilie, Dissertation sur la nature et la propagation du feu. Paris, Prault, Fils, 1744. [iv] 139 p. in-8o. Avec approbation et privilège. – Avis du libraire, s. p: «Cette Dissertation sur le feu, a été composée en 1738 pour le prix de l'Académie des sciences; elle n'eut point le prix, mais l'Académie la fit imprimer avec les pièces couronnées [...] Comme on tire peu d'exemplaires des pièces des prix, et que ces exemplaires sont presque tous distribués entre les académiciens, j'ai cru faire plaisir au public, de lui donner cette dissertation, dans la même forme que les Institutions physiques du même auteur; j'y ai joint la lettre que M. de Mairan lui écrivit en 1741, au sujet des forces vives, et la réponse de l'auteur, qui m'a donné le reste de l'édition qu'elle fit faire de sa réponse à Bruxelles où elle était alors». – Seconde édition remaniée.

1745

Bibliothèque raisonnée des ouvrages des savants de l'Europe, Amsterdam, t. XXXIV, part. I, janvier-mars 1745, p. 113. – Citation des vers de Voltaire: «Minerve de la France, immortelle Émilie» et de la définition de l'attraction extraite des Institutions dans un compte rendu des Leçons de physique expérimentale de l'abbé Nollet.

Brucker, Johann Jakob, Bilder-sal heutiges Tages lebender, und durch Gelahrheit berühmter Schrifft-Steller; in welchem derselbigen nach wahren Original-malereyen entworfene Bildnisse in schwarzer Kunst, in natürlicher Aehnlichkeit vorgestellet, und ihre Lebens-umstände, Verdienste um die Wissenschafften, und Schrifften aus glaubwürdigen Nachrichten erzählet werden, von Jacob Brucker, der königl. Preuß. Societät der Wissenschafften Mitglied und Johann Jacob Haid Malern und Kupfferstechern. Augspurg, Joh. Jacob Haid, 1745. IVe livraison. – Portrait de AEMILIA DE BRETEUIL CONJUX MARCHIONIS DU CHATELLET, Natier pinxit Parisiis. I. I. Haid fecit et excud Aug. Vind.; suivi d'une biographie de 4 p. (n. p). – Version en latin: Pinacotheca scriptorum nostra aetate literis illustrium exhibens auctorum eruditionis laude scriptisque celeberrimorum, qui hodie vivunt, imagines et elogia. Vitas, scripta, literarum merita recensuit Jacobus Bruckerus, Academiae scientiarum Berolinensis & Bononiensis membrum; Imagines ad archetypa aere accurate expressit Johannes Jacobus Haidius, pictor & calcographus. Augustae Vindelicorum, apud J. J. Haidium, 1745. Decas IV.

Explication des peintures, sculptures, et autres ouvrages de messieurs de l'Académie royale; dont l'exposition a été ordonnée, suivant l'intention de Sa Majesté, par M. Orry, ministre d'État [...] dans le grand Salon du Louvre. Par les soins du sieur Portail, garde des plans et tableaux du roi. À commencer le jour de S. Louis 25 d'août 1745 pour durer un mois. Paris, Jacques-François Collombai, 1745. 34 [2] p.; p. 20-21. – «Par M. Nattier. [...] 101. Le Portrait de Madame la Marquise Du Châtelet, tenant le livre de l'Institution physique, qu'elle a composé».

Histoire de mademoisellelle Dattily, par madame de *** dédiée à madame la marquise Du Chatellet. La Haye, Jean Neaulme, 1745. viii 183 p. in-12. – Généralement attribué à Mme de Lintot, l'ouvrage serait, à en croire Mme de Graffigny qui l'a vu en manuscrit, de Mme de Champbonin; Graffigny, Correspondance, t. VI, p. 484. Dédicace: «Cette Épître est l'hommage d'une femme qui se croit obligée de vous remercier des services que vous rendez à son sexe, le lustre que vous nous donnez par vos lumières, doit vous attirer nos remerciements, vous avez convaincu les hommes, que nous sommes capables de les éclairer....».

1746

Argens, Jean-Baptiste de Boyer, marquis d', Songes philosophiques, par l'auteur des Lettres juives. Berlin, suivant la copie originale, 1746. [4] 187 p. – Dix-neuvième songe philosophique, p. 167, «[...] La marquise du Châtelet lisait ses ouvrages à Cassini et à Mairan; il n'était plus question de la dispute qu'elle avait eue avec de dernier. [...]»

Dordelu Du Fays, abbé, Observations historiques sur la nation gauloise, sur son origine, sa valeur, ses exploits, sa puissance; avec l'établissement des Galates en Asie; leur origine, leurs mœurs, leur religion, et leur gouvernement. Paris, Giffart fils, libraire, 1746. L'ouvrage est dédié «À Madame la marquise Du Châtelet» (p. iii-vi). Il existe, dans une collection particulière, un exemplaire de dédicace à Mme Du Châtelet, relié en maroquin rouge à ses armes accolées, Breteuil et Du Châtelet.

Journal universel, ou mémoires pour servir à l'histoire civile, politique, ecclésiastique, et littéraire du XVIIIe siècle, Utrecht, Arn. Lobedanius, t. X, août 1746, p. 411-421. – Article très largement consacré à Émilie Du Châtelet; son élection à l'Académie de Bologne; publication de la lettre que lui a adressée le secrétaire de l'Académie à cette occasion.

Kant, Emmanuel, Gedanken von der wahren Schätzung der lebendigen Kräfte und Beurtheilung der Beweise, derer sich Herr von Leibnitz und andere Mechaniker in dieser Streitsache bedienet haben: nebst einigen vorhergehenden Betrachtungen, welche die Kraft der Körper überhaupt betreffen. Durch Immanuel Kant. Königsberg, Martin Eberhard Dorn, 1746; dans Immanuel Kants Werke, herausgegeben von Ernst Cassirer, t. I, Vorkritische Schriften, herausgegeben von Dr. Artur Buchenau. Berlin, Bruno Cassirer, 1912. 541 p. – Sur le débat avec Mairan, p. 1-187.

La Rougère, de, Le Génie ombre, et la Sala-gno-silph-ondine Chimboraço, conte phisique. A Chimerie, 1746. [vi] 110 p. in-12. – Une satire de Voltaire, Émilie et les Éléments de la philosophie de Newton. – «Cette fille putative de Newton, cette prétendue déesse de mon temple, est la Sala-Gno-Silph-ondine-Chomboraço, fille du génie Pithagore, et de l'imagination qui n'a pas plus de pouvoir...» (p. 8-9)

Mémoires pour l'histoire des sciences et des beaux-arts [de Trévoux], décembre 1746, t. I, p. 2513-2532. – Compte rendu de Pinacotheca scriptorum nostra aetate ; Émilie Du Châtelet, p. 2524-2532. – «Nous devons être flattés de voir que l'Étranger pense de Madame Du Châtelet comme le Français, et que son mérite ne perd rien dans l'éloignement »; mention de son élection à l'Académie de Bologne.

Mercure suisse ou recueil de nouvelles historiques, politiques etc., Neufchâtel, juin 1746, p. 161-162. – Annonce de son élection à l'Académie de Bologne.

Novelle letterarie pubblicate in Firenze, t. VII, no 46, 18 novembre 1746, col. 730-731. – Annonce de son élection à l'Académie de Bologne.

1747

Du Châtelet, Émilie, Mémoire touchant les forces vives adresseè [sic] en forme de lettre à M. Jurin par madame Ureteüil [sic] Du Chastellet, dans Memorie sopra la fisica e istoria naturale di diversi valentuomini, éd. Carlantonio Giuliani, t. III, Lucca, Filippo Maria Benedini, 1747, p. 75-84. – Lettre en date du 30 mai 1744, confiée à Jacquier en 1744, qui le fit publier.

Béraud, Laurent, Dissertation sur la cause de l'augmentation de poids, que certaines matières acquièrent dans leur calcination, qui a remporté le prix au jugement de l'Académie royale des belles-lettres, sciences et arts. Par le R. P. Béraut. Bordeaux, Pierre Brun, 1747. 36 p. in-4o. – Selon McKie, la Dissertation d'Émilie Du Châtelet serait une des sources de cet ouvrage; pas de mention d'elle.

La Mettrie, Julien Offroy de, Lettre critique de M. de La Mettrie à madame la marquise Du Chattelet, dans Histoire naturelle de l'âme, traduite de l'anglais de M. Charp, par feu M. H*** de l'Académie des sciences, etc. Nouvelle édition revue fort exactement, corrigée de quantité de fautes qui s'étaient glissées dans la première, et augmentée de la Lettre critique de M. de La Mettrie à madame la marquise Du Chatellet. Oxford, Aux dépens de l'auteur, 1747; p. 1-12 (pagination séparée). – «Je n'hésite pas, Madame, de soumettre mes réflexions à votre jugement; la justesse de votre esprit et l'étendue de vos connaissances semblent déjà promettre votre suffrage. Vous connaissez parfaitement les Monades de Leibniz; vous êtes même la première des philosophes français qui nous ayez développé son système avec toute la clarté dont il est susceptible [...] Vous qui connaissez si bien, Madame, toute l'énergie des propriétés du feu, sur lequel vous avez donné un mémoire mieux écrit qu'on n'a fait jusqu'à présent en pareil genre [...] L'extrême variété de vos connaissances [...] Peu de physiciens, Madame, savent, comme vous, allier la sévérité du raisonnement à l'élégante dignité du style».

Vallé, Gilbert-Joseph, Lettre sur la nature de la matière et du mouvement, à l'auteur des Institutions de physique, imprimées chez Prault, fils, Quay de Conti. Paris, Thiboust, 1747. 96 p. in-12. – Datée de Paris, le 15 novembre 1746. – Avis du libraire: «J'ai crû, pour la commodité du public, devoir préférer cette forme in-12 à celle in-8o, des Institutions de physique, qui font l'objet de la Lettre suivante, afin qu'en la joignant à celle de M. de Mairan, à sa Dissertation sur l'estimation et la mesure des forces motrices des corps, et à la Nouvelle réfutation des forces vives par M. l'abbé Deidier, imprimées sous la même forme, on puisse avoir dans un même volume tout ce qui a paru jusqu'ici contre l'ouvrage dont il s'agit.» La critique porte sur les chapitres VII (la nature de la matière), XI (la troisième loi du mouvement), I (la première loi de Descartes), et XXI (le raisonnement de M. Jurin).

1748

Clément, Pierre, Les Cinq années littéraires, ou nouvelles littéraires, etc. des années 1748, 1749, 1750, 1751 et 1752. Par M. Clément. La Haye, Ant. De Groot et Fils; Pierre Gosse Junior, 1754. Tome I, p. 12-13, Lettre II, Paris, 20 janvier 1748 . – «M. de Voltaire et Mme Du Châtelet ont fait longtemps les honneurs et l'ornement de celle [la scène] de Sceaux; il y pleuvait des impromptus à verse: en voici un qui m'est tombé sur le nez, chemin faisant du poète à la marquise, qui venait de chanter le rôle d'Issé; je vous en fais part à cause de sa singularité: "Charmante Issé vous nous faites entendre [...]". Qu'aimez-vous mieux de ces vers-là, ou de ces Étrennes de Mme la duchesse de Boufflers à la même marquise? "Une étrenne frivole à la docte Uranie [...]". Vous savez que Mme Du Châtelet a mis la philosophie de Leibniz à la portée de tout le monde; mais vous ignoriez peut-être qu'elle daignât s'y mettre elle-même.»

Coyer, Gabriel-François, L'Année merveilleuse. s.l., 1748. 7 p. in-4o. – Une satire, ou Émilie Du Châtelet figure, sous l'anononymat, aux côtés de Mme de Graffigny et Mme Du Bocage: «[...] Si elles [les femmes] parlent moins, elles pensent davantage. Les hommes étaient en possession de juger les livres: aujourd'hui c'est au tribunal des femmes qu'ils prennent de la valeur [...] Ce ne serait rien: elles en font. La poésie légère n'est plus qu'un jeu de leur première jeunesse; elles ont embouché la trompette de Milton; elles laissent aux hommes la fabrique des romans pour donner des modèles de lettres, et des anecdotes sur l'histoire: elles ont même forcé le sanctuaire des sciences: est-on encore étonné de les voir la sphère dans une main et le compas dans l'autre, mesurer ou arranger le monde, de les anatomiser l'âme ou feouiller dans le sein de la matière pour y trouver des Monades et accréditer Leibniz?» (p. 3).

Voltaire, [Éléments de la philosophie de Newton], «Épître dédicatoire à madame la marquise Du Chastellet», Œuvres de M. de Voltaire, Dresde, George Conrad Walther, 1748, t. VI, p. 15-16. – Nouvelle dédicace. Voltaire, OC, t. XV, p. 629-630.

1749

Bibliothèque raisonnée des ouvrages des savants de l'Europe, Amsterdam, t. XLI, part. II, juillet-septembre 1748, p. 72. – Mention dans une Lettre adressée au pasteur Pierre Roques au sujet d'une Épître adressée à sa fille Sophie: «Les dames ne se contentent pas aujourd'hui de gagner nos cœurs [...], elles veulent encore triompher de nos esprits par la supériorité de leurs connaissances; elles nous montrent que la faculté de penser égalise les deux sexes aussi bien que les différentes conditions; que la même éducation produirait à peu près les mêmes effets [...] Madame la marquise Du Châtelet ne marche-t-elle pas à côté des Newton et des Leibniz? les sciences et la nature ont-elles des richesses qui lui soient inconnues?»

La Bigarrure ou mélange curieux, instructif et amusant de nouvelles, de critique, de morale, de poésies, et autres matières de littérature, d'événements singuliers et extraordinaires, d'aventures galantes, d'histoires secrètes, et de plusieurs autres nouveautés amusantes, avec des réflexions critiques sur chaque sujet, La Haye, no 5, 8 octobre 1749, t. I, p. 41-44. – «[...] C'est la perte que la belle galanterie et la République des Lettres viennent de faire dans la personne de la célèbre marquise Du Châtelet, morte à Lunéville en Lorraine, entre les bras du marquis son époux. Cette dame s'était en effet très signalée dans cette double carrière. Elle était entrée dans la première dès le printemps et à la fleur de son âge, temps marqué pour cela par la raison, par l'usage et par la nature; mais revenue de ces vains et frivoles amusements, elle donna dans le bel esprit et dans les sciences. La fréquentation des gens d'esprit et de savoir devint sa passion dominante. Messieurs de Maupertuis, de Voltaire, et plusieurs autres savants eurent toutes ses inclinations; le dernier surtout a conservé pour elle jusqu'à son dernier soupir un attachement sur lequel la médisance n'aurait pas manqué de babiller si l'on ne savait pas que cet esprit universel n'a qu'une ombre de corps dont il est visible qu'une femme galante ne s'accomodera jamais [...]»; no 8, 30 octobre 1749, t. I, p. 65-72 . – «[...] Ce n'est pas, dit-on ici, pour la première fois que cette aimable philosophe avait bravé la mort qui la vient d'enlever. Également née pour les plaisirs et pour les sciences, elle forma, il y a quelques années, avec le Marquis de G.... T.... une de ces intrigues si ordinaires parmi les dames d'un certain rang et d'un certain caractère [...]»; no 11, 12 novembre 1749, t. I, p. 92-95. – «Épitaphe pour madame la marquise Du Châtelet "Ici gît qui perdit la vie [...] / S... L.... s'en prend au Livre, / VOLTAIRE s'en prend à l'Enfant." [...] cette savante marquise dont la mort a fait le sujet de l'entretien de tout Paris [...] Vous verrez à quel point certaines femmes sont capables de porter la méchanceté. [...] Vous allez voir jusqu'où allait la haine de cette dame pour la Marquise Du Châtelet. "Représentez-vous, m'a-t-elle dit, une grande femme sèche, sans croupe, sans hanches, une poitrine fort étroite [...] C'est à lui qu'elle devra l'honneur de vivre dans les siècles à venir comme elle lui doit celui d'avoir vécu dans le siècle présent"»; no 16, 11 décembre 1749, t. I, p. 132-134. – [Lettre de Lunéville, sa dépouille, son fantôme ] «[la sentinelle] croit apercevoir un spectre. Plus il regarde, plus il examine et plus il se confirma dans cette idée. C'est la Marquise, selon lui, qui lui apparaît; ce sont ses traits, c'est son air, sa démarche, sa taille, en un mot il n'y a plus à en douter. Dans cette persuasion la frayeur saisit notre homme....». Voir ci-dessous, Le Patriote anglais.

[Bret, Antoine], Le ***** histoire bavarde. Londres, 1749. x [2] 176 p. in-12. (Repris dans Contes parodiques et licencieux du 18e siècle. Textes réunis et présentés par Raymonde Robert. Nancy, Presses universitaires de Nancy, 1987). – Contient, au chap. X, un bref portrait satirique de Mme Du Châtelet (p. 126-127); voir Raynal, Nouvelles littéraires, éd. Tourneux, t. I, p. 305.

Clément, Pierre, Les Cinq années littéraires, ou nouvelles littéraires, etc. des années 1748, 1749, 1750, 1751 et 1752. Par M. Clément. La Haye, Ant. De Groot et Fils; Pierre Gosse Junior, 1754. – Tome I, p. 282-284, Lettre XL, Paris, 30 septembre 1749: «Mais respectons ses larmes [de Voltaire]; Mme la marquise Du Châtelet, la savante, l'illustre, l'immortelle Émilie est morte en couche, âgée de 44 à 47 ans; il est inconsolable; on dit que l'épitaphe suivante est un fruit de sa douleur: "L'univers a perdu la sublime Émilie [...]". Mais comment peut-on faire l'épitaphe de son intime amie; ou comment la pourrait-on faire si médiocre avec tant d'esprit? J'en sais une autre plus piquante, qui finit par nés laid, que je serai bien fâché d'avoir faite, ou redite. Vous connaissez les Institutions physiques de la feue marquise, ou son exposition de la philosophie de Leibniz; elle allait nous donner la traduction des Principes mathématiques de Newton, avec des notes, rien que cela. Le manuscrit est entre les mains de M. Clairaut, à qui elle écrivait de Lunéville il n'y a pas un mois, pour le prier de faire imprimer incessamment, et surtout de ne rien retarder si par hasard elle venait de mourir.»

[Joseph-Antoine-Toussaint Dinouart], Le Triomphe du sexe. Ouvrage dans lequel on démontre que les femmes sont en tout égales aux hommes. On y examine les avantages de leur commerce, et quel doit être l'amour réciproque des deux sexes par M. D...., Amsterdam, Ignace Racon, 1749; xviii 94 p. in-12. – Dédicace: «À madame Gabrielle-Émilie Le Tonnelier de Breteuil, marquise Du Chastelet. / [épigraphe] Vaste et puissant génie, / Minerve de la France, immortelle Émilie. M. Volt. / Tout ce qui paraît à la gloire du sexe vous est dû. Vous en faites, Madame, l'ornement, et vous êtes la preuve la plus convaincante de ce petit écrit, dont je viens vous faire hommage. Il est né dans le sein des plaisirs champêtres, où la raison éloignée de tout ce qui peut la séduire, instruit l'homme qui la consulte. Ce sont les réflexions qu'elle m'a dictées, que je produis au grand jour. Vous ne désavouerez pas, Madame, cet ouvrage qu'elle m'a inspiré de vous dédier; vous la connaissez, vous l'avez eu toujours pour maître, et la vérité sa compagne, brille dans tous vos écrits: «Elle est ainsi que vous, noble simple et sans fard: / Au-dessus de l'éloge, au-dessus de son art.. M. Volt.» La Providence, en vous accordant cette variété de talents que nous admirons en vous, a voulu faire voir qu'elle choisit quelquefois dans le sexe qui paraît le plus faible aux yeux des hommes, des sujets capables de confondre leur orgueil, et de les instruire: philosophie, belles-lettres, géométrie, votre génie comprend tout. Vos Institutions physiques, vos Dissertations sur les forces vives sont lues des savants. Puisse votre exemple, Madame, animer les personnes de votre sexe, leur apprendre à s'élever au-dessus de cette timide indolence dans laquelle la malignité des hommes les entretient, et leur faire comprendre qu'elles sont aussi capables qu'eux d'entrer dans le sanctuaire des sciences et d'en pénétrer les mystères. Heureux le mortel à qui il est donné de s'en instruire auprès de vous, de profiter de vos lumières, et d'y vivre dans le sein de la paix et de la vérité si peu connues des humains. Je suis avec un profond respect, Madame, votre très humble et très obéissant serviteur. D....»

Gachet d'Artigny, Antoine, Nouveaux mémoires d'histoire, de critique et de littérature; par M. l'abbé d'Artigny. Paris, Debure l'aîné, 1749-1756; 1750, t. III, article LI, «Dissertation littéraire», p. 1-48. – Mention, parmi d'autres savants, de «la savante et spirituelle marquise Du Châtelet, qui mériterait à plus juste titre que mademoiselle de Scudéry, qu'une bonne plume en fit l'apothéose», p. 47; article LXI. – Mention: «L'ignorance osera-t-elle maintenant publier, que la physique n'est pas faite pour le beau sexe? Ce discours sans fondement ne peut être approuvé que par des gens, à qui la nature n'a accordé qu'un instinct un peu plus étendu que celui des bêtes. Sans citer ici la savante marquise du Châtelet [...]», p. 358.

Gazette [de France], 20 septembre 1749, no 39, p. 479. – Annonce de sa mort.

Journal hélvétique ou recueil de pièces fugitives de littérature choisie, Neuchâtel, octobre 1749, p. 340-341. – Vers sur la mort de Mme la marquise Du Châtelet attribués à M. de Voltaire : «Un sommeil éternel a donc fermé ces yeux».

Journal hélvétique ou recueil de pièces fugitives de littérature choisie, Neuchâtel, novembre 1749, p. 397-403. – «Extrait d'une lettre concernant Mme la marquise Du Châtelet».

Lettres sur quelques écrits de ce temps, Genève, 1749, Lettre XII, p. 236-237, à propos des Œuvres de la marquise de Lambert: «Notre siècle en possède plusieurs qui occuperont une place distinguée dans cette histoire [des femmes philosophes]. On y verra l'une emboucher la trompette de Milton et chauffer le cothurne de Racine; l'autre, excitée par le motif le plus tendre et les plus raisonnable, donner à son fils des leçons de physique avec un ordre, une netteté, une profondeur et une précision, si rares dans ces sortes d'ouvrages; [...].»

Le Nouvelliste suisse, historique, politique, littéraire et amusant, Neuchatel, septembre 1749, p. 122-123. – Annonce de sa mort.

Le Patriote anglais ou histoire de l'Europe où se trouvent toutes sortes de remarques et réflexions politiques, historiques, morales et critiques, Francfort-sur-le-Main, James de La Cour, t. II, 16 septembre-30 décembre 1749, no XII; t. III, 3 janvier-30 juin 1750, no II et XI. – Série d'articles sur la mort d'Émilie Du Châtelet dont une lettre de Lunéville sur l'apparition de son fantôme à une sentinelle du roi Stanislas.

Suite de la Clef ou journal historique sur les matières du temps, octobre 1749, p. 319. – Annonce de sa mort.

Le Vendangeur ou recueil choisi d'événements rares et singuliers, d'aventures galantes, de nouvelles secrètes et publiques, de morale, de politique et de littérature, avec des réflexions libres et instructives, badines et sérieuses, critiques et amusantes sur chaque sujet. Pour servir à l'histoire de nos jours. La Haye, Antoine Van Dole, 12 novembre 1749, lettre II, p. 22-23. – Épitaphe: «Quoi! verrons-nous toujours une simple mortelle»; anecdote sur Voltaire et le marquis Du Châtelet.

1750

Jöcher, Christian Gottlieb, Allgemeines Gelehrten-Lexicon, darinne die Gelehrten aller Stände sowohl männ- als weiblichen Geschlechts, welche vom Anfange der Welt bis auf iessige Zeit gelebt, und sich der gelehrten Welt bekannt gemacht, nach ihrer Beburt, Leben, merckwürdigen Geschichten, Absterben und Schrifften aus den glaubwürdigsten Scribenten in alphabetischer Ordnung beschrieben werden. Leipzig, in Johann Friedrich Gleditschens Buchhandlung, 1750, t. I, col. 1853-1854.

La Mettrie, Julien Offray de, Anti-Sénèque ou le souverain bien. Potsdam, 1750. [iv] 115 p. – Cette seconde édition du Discours sur le bonheur contient un passage (p. 115, «[...] cette petite Maîtresse ridicule [...] ») qu'on a pu appliquer à Émilie Du Châtelet ; il s'agirait en fait de Mme de Puisieux ; voir De la volupté, éd. Ann Thomson, Paris, Desjonquères, 1996, p. 107.

Novelle letterarie pubblicate in Firenze, t. XI, no 4, 23 janvier 1750, col. 61-62. – Traduction latine et italienne de quatre vers de Voltaire sur la mort d'Émilie («L'univers a perdu la sublime Émilie») par le comte Durante (Brescia).

1751

Tressan, Louis-Élisabeth de La Vergne, comte de, Discours, dans Discours prononcés le III. février MDCCLI à la première assemblée de la Société littéraire, fondée dans la ville de Nancy, par le roi de Pologne, duc de Lorraine & de Bar. Nancy, Pierre Antoine, [1751]. 5 parties numérotées séparément ([8]-12; 6-[2 bl.]; 44; 11-[1 bl.]; 4-[1] p.); in-4o. – Troisième discours, p. 30-31: «[...] regrets qu'une dame illustre, et qui portait un nom si cher et si respectable à la Lorraine, inspira tant de fois aux Académies des sciences. Nous la pleurons, Messieurs, et les Muses la pleurent avec nous. Nous l'avons vue s'élever vers la région du feu et de la lumière comme vers sa sphère naturelle; nous l'avons entendue préparer à un fils, alors enfant [avec note] mais dont elle connaissait l'esprit et prévoyait les talents, des instructions que toute l'Europe partage avec lui. Nous sommes prêts de jouir de son dernier ouvrage; elle venait de traduire Newton, lorsque la mort nous l'enleva. Eh! quel génie était plus capable de suivre toute l'étendue des idées de ce grand philosophe? Quel esprit géométrique pouvait mieux nous faire sentir toute la force de ses démonstrations? Quelle justesse, quelle clarté dans la façon de s'exprimer pouvait rendre ces démonstrations plus lumineuses?» [note]: «M. le comte de Lomont, colonel du régiment de Quercy, et qui a servi toute la guerre, n'avait qu'onze ans lorsque les Institutions physiques de feue madame la marquise Du Châtelet parurent. [...] Madame la marquise Du Châtelet avait achevé peu de temps avant sa mort une traduction des ouvrages du chevalier Newton; cette traduction est actuellement sous presse; on connaît la Dissertation de la même sur la nature du feu».

Voltaire, Le Siècle de Louis XIV. Publié par M. de Francheville, conseiller aulique de Sa Majesté, et membre de l'Académie royale des sciences et belles-lettres de Prusse. Berlin, C. F. Henning, 1751. – T. II, p. 357-358: «Breteuil, marquise du Chastelet (Gabriele Émilie), née en 1706. Elle a éclairci Leibniz, traduit et commenté Newton, mérite fort inutile à la cour, mais révéré chez toutes les nations qui se piquent de savoir, et qui ont admiré la profondeur de son génie et de son éloquence. De toutes les femmes qui ont illustré la France, c'est celle qui a eu le plus de véritable esprit, et qui a moins affecté le bel esprit. M. en 1749.»

1752

Du Châtelet, Émilie, Dissertation sur la nature et la propagation du feu, dans Recueil des pièces qui ont remporté les prix de l'Académie royale des sciences, depuis leur fondation jusqu'à présent, avec les pièces qui y ont concouru. Tome quatrième, contenant les pièces depuis 1738 jusqu'en 1740. Paris, Gabriel Martin; J. B. Coignard; Hippolyte-Louis Guérin; Charles-Antoine Jombert, 1752; p. 87-170; p. 220-221, «Changements».

Clément, Pierre, Les Cinq années littéraires, ou nouvelles littéraires, etc. des années 1748, 1749, 1750, 1751 et 1752. Par M. Clément. La Haye, Ant. De Groot et Fils; Pierre Gosse Junior, 1754. Tome IV, Lettre C, 15 mai 1752, p. 60-62. – Extrait de l'Éloge historique de Mme Du Châtelet par Voltaire.

Gautier, Joseph, Réfutation du Celse moderne, ou objections contre le christianisme, avec des réponses. Lunéville, chez F. E. Goebel et C. F. Messuy, 1752. xvi [8] 223 [1] p. – Il s'agit des Réflexions impartiales sur l'Évangile, attribuées à Mirabaud et autres. D'Hémery note: «Ces objections contre le christianisme formaient un petit manuscrit qui fut trouvé dans les papiers de Mme Du Châtelet à Lunéville où elle est morte. Quelqu'un en prit copie, et la prêta à l'abbé Gautier, qui s'est avisé de le faire imprimer avec des réponses très faibles» (BnF, f. fr. 22158, f. 137).

Voltaire, Éloge historique de madame Du Châtelet, pour mettre à la tête de la traduction de Newton, par M. de Voltaire, dans Bibliothèque impartiale, t. V, part. I, 1752, p. 136-146. – Avec note: «Comme l'édition de l'ouvrage posthume de Madame Du Châtelet se fait trop attendre, on a obtenu de M. de Voltaire la permission de placer ici ce morceau digne d'elle et de lui.»

1754

Art. «Continu, adj. (Physiq.)», Encyclopédie, ou dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers. Paris, Briasson; David l'aîné; Le Breton; Durand, 1754, t. IV, p. 115a. – Article signé Formey, qui reprend, légèrement remaniée, la section «Ce que l'on appelle contenu», § 81, du chap. V des Institutions de physique, sans renvoi à l'ouvrage.

Art. «Continuité, (loi de)», par Formey, Encyclopédie, ou dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers. Paris, Briasson; David l'aîné; Le Breton; Durand, 1754, t. IV, p. 116a-117a. – Avec renvoi: «Lisez le chap. j. des instit. de Physiq. de Mad. Duchatelet, depuis le § 13 jusqu'à la fin.», p. 117a.

Art. «Contradiction, s. f. (Métaphys.)», Encyclopédie, ou dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers. Paris, Briasson; David l'aîné; Le Breton; Durand, 1754, t. IV, p. 119a. – Article signé Formey, qui reprend presque littéralement la section «Du principe de contradiction», § 4 et 7, du chap. I des Institutions de physique, sans renvoi à l'ouvrage.

Boerhaave, Hermannus, Éléments de chimie, par Herman Boerhaave. Traduit du latin [par Jean-Nicolas-Sébastien Allamand, et augmenté par Pierre Tarin]. Paris, Guillyn, 1754. 6 vol. in-12. – Tome II, Réflexions sur la nature du feu, où les p. xxi-xxiv sont consacrées à rendre compte de la Dissertation de Mme Du Châtelet. Elle est nommée.

Voltaire, Éloge historique de madame du Chastellet, pour mettre à la tête de la traduction de Newton, par M. de Voltaire, dans Mercure de France, décembre 1754, t. I, p. 6-18.

1755

Art. «Espace, subst. m. (Métaphys.)», Encyclopédie, ou dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers. Paris, Briasson; David l'aîné; Le Breton; Durand, 1755, t. V, p. 949b-952a. – «Cet article est tiré des papiers de M. Formey, qui l'a composé en partie sur le recueil des Lettres de Clarke, Leibniz, Newton [...] & sur les inst. de Physique de madame du Châtelet», p. 952a.

Formey, Jean-Henri-Samuel, Conseils pour former une biliothèque peu nombreuse, mais choisie. Par M. Formey. Troisième édition, corrigée et augmentée. Avec une notice des ouvrages de l'auteur. Berlin, Hande et Spencer, 1755. [VI] XXVI 122 [2]. – Dans la section Philosophie, p. 18: «N'oublions pas, pour la gloire du beau sexe, les Institutions physiques de Mme du Châtelet» (mention absente des éditions de 1746 et 1750).

Gottsched, Johann Christoph, Historische Lobschrift des weiland hoch- und wohlgebohrnen Herrn Herrn Christians des H. R. R. Freyherrn von Wolff. Halle, in Verlegung der Rengerischen Buchhandlung, 1755. 152 + 108 p. Reproduction photomécanique dans: Christian Wolff, Gesammelte Werke. Herausgegeben von Jean École [et al.]. I. Deutsche Schriften, t. X. Biographie, Hildesheim; New York, Georg Olms, 1980. – Première partie: «Im Frankreich zeigte sich ganz wa besonders. Ein vornehmes Frauenzimmer, das durch seinen Stand so merkwürdig war, als durch seinen Geist une Witz, unternahm es, die wolfische Philosophie ihren Landsleuten bekannter zu machen. Die F. Marquisinn von Chatelet war es, die ihrem eigenen Sohne zum Unterrichte, Institutions de Physique schrieb; une sie 1742 ans Licht stellete. Diess treffliche Werk hielt nicht bloss eine Naturlehre in sich, sondern lieferte auch einen grossen Vorrath metaphysischen Wahrheiten, die zu jener den Weg bahneten.», p. 119.

La Beaumelle, Laurent Angliviel de, Die Antwort des aus der Bastille befreyeten Anglivie [sic] de La Beaumelle an den Herrn von Voltaire auf dessen Supplement Der Zeiten Ludewigs des XIV. aus dem Französischen übersetzet mit einem Anhange zwoer sinnreichen Grab-Schriften, deren eine auf den Herrn von Voltaire und die andere auf die Marquise du Chastelet gemacht worden. Colmar [Jena], Fischer, 1755. 176 p.

Palissot de Montenoy, Charles, Le Cercle ou les originaux, comédie, divertissement exécuté sur le nouveau théâtre de Nancy.. le 26 novembre 1755. S. l. n. d. [1755]. – Met en scène M. Volcan et la Femme savante.

1756

Du Châtelet, Émilie, & Isaac Newton, Principes mathématiques de la philosophie naturelle. Par feue madame la marquise Du Chastellet. Paris, Desaint & Saillant; Lambert, 1756. 2 vol. in-4o; t. I, p. v-xiii: Préface historique [par Voltaire; même texte que l'Éloge historique].

Du Bocage, Anne-Marie, La Colombiade, ou la foi portée au Nouveau Monde. Poème. Paris, Desaint & Saillant; Durand, 1756. VIII 184 [2]; p. 166: «Dans l'empire des lys invencible aux combats, / On trouve une Uranie*, un Euclyde, un Atlas.», avec note: «Madame la marquise du Châtelet, qui a trop tôt fini sa carrière, morte en Lorraine en 1749.»

Art. «Feu (Physiq.)», par d'Alembert, Encyclopédie, ou dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers. Paris, Briasson; David l'aîné; Le Breton; Durand, 1756, t. VI, p. 603a. – «Ceux qui voudront s'instruire plus à fond sur cette matière [...] Aux trois dissertations couronnées l'Académie en a joint deux autres qu'elle a jugées dignes de l'impression, parce qu'elles supposent (ce sont les termes des commissaires du prix) la lecture de plusieurs bons livres de physique, et qu'elles sont remplies de vues et de faits très bien exposés. Une de ces dissertations est de feue madame la marquise Du Châtelet, et l'autre est du célèbre M. de Voltaire».

1757

Voltaire, Le Portefeuille trouvé, ou tablettes d'un curieux, contenant quantité de pièces fugitives de M. de Voltaire qui ne sont dans aucune de ses éditions. Genève, les Libraires associés, 1757. 209 p. – Plusieurs poèmes adressés à Émilie Du Châtelet, ou la concernant.

1758

Boudier de Villemert, Pierre-Joseph, L'Ami des femmes. S. l., 1758. [4] 188 [2] p. in-12. – Chap. II, Des études convenables aux femmes, p. 28-29: «S'il s'est trouvé dans ce sexe des Dacier, des Du Châtelet [avec note: [elle] a éclairci Leibniz, traduit et commenté Newton. Nous avons d'elle des Institutions physiques, où la profondeur de son génie se fait sentir à ceux qui sont en état de l'entendre], ce sont des exemples rares, plus admirables qu'imitables. Mais il n'est point à souhaiter que la société se peuple de docteurs en fontanges, qui la régalent de grec et de monades. Il faut aux femmes un savoir moins hérissé»; plusieurs fois réédité et traduit.

1759

Du Châtelet, Émilie, & Isaac Newton, Principes mathématiques de la philosophie naturelle, Par feue madame la marquise Du Chastellet. Paris, Desaint & Saillant; Lambert, 1759. Avec approbation est privilège du roi. 2 vol. in-4o. Tome I, [4] xl [4] 437 p., 9 planches. Tome II, [4] 180, 297 [2] p., 5 planches. – Approbation des Principes mathématiques de la philosophie naturelle, avec un commentaire analytique sur le même ouvrage, par Mme la marquise Du Châtelet. Paris, ce 20 décembre 1745. Signé, Clairaut. Privilège accordé à Mme la marquise Du Châtelet, le 21 janvier 1746, enregistré le 7 mars 1746, cédé à Michel Lambert le 27 février 1746. (Journal d'Hémery, 21 juin 1759, BnF, f. fr. 22161, f. 25r: imprimé par Lambert avec privilège.).

L'Année littéraire, janvier 1759, t. I, p. 327. – Mention de la brouille avec Mme de Graffigny.

L'Année littéraire, 20 septembre 1759, t. VI, p. 13-27. – Compte rendu des Principes mathématiques, avec citations de l'éloge de Voltaire.

La Feuille nécessaire, contenant divers détails sur les sciences, les lettres et les arts, 18 juin 1759, p. 301, sous la rubrique «Livres nouveaux». – Bref compte rendu des Principes mathématiques.

Journal encyclopédique, 15 avril 1759, t. III, part. III, p. 148. – Émilie Du Châtelet énumérée parmi «plusieurs dames [qui] se sont illustrées dans notre siècle par leurs ouvrages littéraires»: «s'élevant au-dessus de son sexe», elle «a fait servir heureusement à commenter la philosophie de Leibniz, l'esprit qu'elle semblait n'avoir reçu que pour l'orner et l'embellir des agréments puisés dans la belle littérature».

Journal encyclopédique, 15 septembre 1759, t. VI, part. III, p. 3-17. – Compte rendu des Principes mathématiques. Souligne le rôle de Clairaut.

Le Camus, Jean et Jean-Baptiste Denisart, Actes de notoriété donnés au Châtelet de Paris, sur la jurisprudence et les usages qui s'y observent; avec des notes par Me J. B. Denisart, procureur au Châtelet de Paris. Paris, Savoye; Le Clerc, 1759. viii-xx-618 p. in-4o. – Page 461-463: «On n'admet point la preuve par témoins contre ce qui est prouvé par écrit.» Acte de notoriété suite à la requête présentée par Florent-Claude, marquis Du Châtelet, du 9 janvier 1742, concernant son cousin-germain le marquis de Trichâteau.

L'Observateur littéraire [...]. Par M. l'abbé de La Porte, t. IV, 15 octobre 1759, p. 288. – Annonce des Principes mathématiques, sans commentaire.

1760

Voltaire, «Lettera alla sig. marchesa du Chastelet sopra la tragedia dell'Alzira», Opere scelte del signor di Voltaire appartenenti alla storia, alla letteratura, ed alla filosofia. Londra [Venise], Benedetto Milocco, 1760, t. II, p. 311-319. – Traduction de l'Épître à madame la marquise Du Châtelet, de 1736.

1761

Annales typographiques, ou notice du progrès des connoissances humaines, pour l'année mil septe cent cinquante-neuf; [...] Par une société de gens de lettres. Octobre 1761. Paris, Vincent, 1761, t. II, p. 311, no CCXXV. – Annonce des Principes mathématiques.

Devillers, Charles, Journées physiques. Lyon, Jean de Ville, 1761. 2 vol. – T. II, p. 545: «Tel est, Madame, en peu de mots le précis du système de Newton. Il faudrait le lire dans l'ouvrage même, intitulé Les Principes mathàmatqieus de la philosophie naturelle. Madame la marquise du Châtelet nous en a donnée une excellente traduction, enrichie d'un Commentaire que nous devons à un des plus grands géomèetres du siècle (M. Clairaut)».

[Jean-François Féraud], Dictionnaire grammatical, de la langue française, où l'on trouve rangées par ordre alphabétique toutes les règles de l'orthographe, de la prononciation, de la prosodie, du régime et de la construction, etc. [...] Ouvrage très utile aux jeunes gens, aux étrangers et aux habitants des différentes provinces du royaume. Dédié à monseigneur le comte du Châtelet-Lomont. Avignon, Veuve Girard, 1761; [6] xv [1] 676 p. – La dédicace à Louis-Marie-Florent de Lomont d'Haraucourt, duc Du Châtelet (1727-1793), fils d'Émilie Du Châtelet, rend hommage à sa mère, «cette illustre Émilie, la gloire de son sexe et l'honneur de la nation, qui a montré plus efficacement qu'aucune dame savante, qu'il n'est rien de si élevé dans les sciences humaines, où ne puisse atteindre cette moitié du genre humain, dont on a borné les prétentions à l'empire de la beauté et des grâces. Ses ouvrages immortels réunissent tout ce que les mathématiques et la physique ont de plus profond avec ce que l'élocution a de plus pur et de plus délicat.»

Grimm, Friedrich Melchior, Correspondance littéraire, livraisons des 1er février 1761 à 15 août 1762, 25 poèmes adressés par Voltaire à Émilie Du Châtelet. Voir U. Kölving et J. Carriat, Inventaire de la Correspondance littéraire de Grimm et Meister, SVEC, 225-227, 1984.

Journal des savants, avril 1761, p. 252. – Annonce des Principes mathématiques.

Voltaire, Éloge historique de madame la marquise du Châtelet, pour mettre à la tête de la traduction de Newton, par M. de Voltaire, dans Troisième suite des Mélanges de poésie, de littérature, d'histoire et de philosophie, s.l., 1761, p. 349-358.

1762

Fangé, Augustin, La Vie du très révérend père D. Augustin Calmet, abbé de Senones, avec un Catalogue raisonné de tous ses ouvrages tant imprimés que manuscrits, auquel on a joint plusieurs pièces, qui ont rapport à cette vie. Senones, Joseph Pariset, 1762. – Contient quatre lettres d'Émilie Du Châtelet à don Calmet.

1763

Gottsched, Luise Adelgunde Victorie, Der Frau Luise Adelgunde Victoria Gottschedinn, geb. Kulmus, sämmtliche kleinere Gedichte, nebst dem, von vielen vornehmen Standespersonen, Gönnern und Freunden beyderley Geschlechtes, ihr gestifteten Ehrenmaale, und ihrem Leben, herausgegeben von ihrem hinterbliebenen Ehegatten [Johann Christoph Gottsched]. Leipzig, Bernhard Christoph Breitkopfen u. Sohne, 1763. 533 p.; «Leben der weil. hochedelgebohrnen, nunmehr sel. Frau, Luise Adelgunde Victoria Gottschedinn, geb. Kulmus, aus Danzig», s. p. – Sur la traduction par Mme Gottsched de l'échange de lettres entre Mme Du Châtelet et Mairan; p. 120-123, «An die Frau Marquisinn von Schatelet. 1742.»

[Jean-Baptiste-Guillaume Musier], Étrennes aux dames, avec le calendrier de l'année 1763, Paris, Musier fils, 1763; 2 parties in-12. Première partie, «Notice des femmes illustres dans les belles-lettres», p. 40, XCVI, «Gabrielle Émilie de Breteuil, marquise du Châtelet». Seconde partie, «Notice des livres composés par des femmes», p. 27, XCVI, «Les Institutions newtoniennes, par madame la marquise du Châtelet. Paris, 1747, 1 vol. in-8o [sic].

1764

Voltaire, Lettres secrètes de M. de Voltaire. Publiées par M. L. B. [éd. Jean-Baptiste-René Robinet], Genève, 1765 [1764]. – Contient une lettre d'Émilie Du Châtelet à Berger.

1765

Art. «Hypothèse (Métaphysiq.)», Encyclopédie, ou dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers. Neufchastel, Samuel Faulche, 1765, t. VIII, p. 417a-418a. – Reprend sous une forme légèrement abrégée le chapitre «Des hypothèses» des Institutions de physique, avec renvoi à l'ouvrage.

Art. «Impossible (Métaphysique.)», Encyclopédie, ou dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers. Neufchastel, Samuel Faulche, 1765, t. VIII, p. 600a-600b. – Reprend sous une forme légèrement différente la définition du Possible et de l'Impossible du chapitre Ier des Institutions de physique, sans renvoi à l'ouvrage.

Art. «Mouvement (Méchan.)», par d'Alembert, Encyclopédie, ou dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers. Neufchastel, Samuel Faulche, 1765, t. X, p. 830b-840b. – «On peut lire les chapitres XI et XII des Institutions physiques de madame du Châtelet, dont nous avons extrait une partie de cet article», p. 840b.

Art. «Newtonianisme», par d'Alembert, Encyclopédie, ou dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers. Neufchastel, Samuel Faulche, 1765, t. XI, p. 122b-125b. – Mention: «Quelques auteurs ont tenté de rendre la philosophie newtonienne plus facile à entendre [...] le commentaire que madame la marquise du Châtelet nous a laissé sur les Principes de Newton, avec une traduction de ce même ouvrage», p. 123a.

Art. «Pendule, s. f. (Méchanique.)», Encyclopédie, ou dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers. Neufchastel, Samuel Faulche, 1765, t. XII, p. 294a-294b. – Article signé Formey, qui reprend sensiblement abrégés les § 457, 478-480 du chapitre XVIII des Institutions de physique, sans renvoi à l'ouvrage.

Art. «Pesanteur, s. f. (Phys.)», Encyclopédie, ou dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers. Neufchastel, Samuel Faulche, 1765, t. XII, p. 443b-446a. – «Cet article est de M. Formey, qui l'a tiré en partie des Inst. de Phys. de Mad. du Châtelet», p. 446a.

Art. «Repos, s. m. (Physique.)», par Formey, Encyclopédie, ou dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers. Neufchastel, Samuel Faulche, 1765, t. XIV, p. 138b-139b. – Avec renvoi à «Institut. de Physique de madame du Châtelet, §. §. 220. 229.», p. 139b.

Art. «Suffisante raison (Métaphysiq.)», sous-section de l'art. «Suffisant, suffisante», Encyclopédie, ou dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers. Neufchastel, Samuel Faulche, 1765, t. XV, p. 634b-635a. – Reprend sous une forme légèrement différente la définition du Principe d'une raison suffisante du chapitre Ier des des Institutions de physique, sans renvoi à l'ouvrage.

Art. «Tems, s. m. (Métaphysique.)», Encyclopédie, ou dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers. Neufchastel, Samuel Faulche, 1765, t. XVI, p. 93b-96a. – «Lisez sur la mesure du temps les écrits de messieurs Leibniz et Clarke [...]; le tome I. chap. VI des Institutions de physique de Madame du Châtelet», p. 96a.

Boussanelle, Louis de, Essai sur les femmes, par M. de Boussanelle. Amsterdam; et Paris, Hochereau le jeune, Gogué, 1765. XXV 139 p. – P. 124-125: «Quels hommes les plus exquis et les plus rares cultivèrent les sciences avec plus de succès que les Daciers, les La Fayette, les de Stall, les du Châtelet [...] La marquise du Châtelet a éclairci Leibnitz, traduit et commenté Newton, et fait des Institutions physiques universellement estiméés.»

Grandjean de Fouchy, Jean-Paul, Éloge de M. Clairaut [prononcé le 13 novembre 1765], dans Histoire de l'Académie royale des sciences. Année 1765. Avec les Mémoires de mathématique et de physique, pour la même année. Paris, Imprimerie royale, 1768. Histoire, p. 144-159, ici p. 152. – «La célèbre Mme la marquise Du Châtelet avait résolu d'apprendre la géométrie de M. Clairaut, et elle allait souvent à cheval le trouver au Mont Valérien, et ce fut pour cette dame qu'il composa les Éléments de géométrie qu'il publia depuis en 1741».

Voltaire, Lettres secrètes de M. de Voltaire. Publiées par M. L. B. [Éd. Jean-Baptiste-René Robinet]. Genève, 1765 [1764]. [6] 210 p. – 1 lettre d'Émilie Du Châtelet à Berger (D1242).

Voltaire, Geheime Briefe des Herrn von Voltaire. Herausgegeben von dem Herrn L*** B***. Aus dem Französischen übersetzt [par Johann Friedrich Seyfart]. Frankfurt; Leipzig, 1765. – Traduction de la lettre d'Émilie Du Châtelet à Berger, p. 61-63.

1766

Monsieur de Voltaire peint par lui-même, ou Lettres de cet écrivain, dans lesquelles on verra l'histoire de sa vie, de ses ouvrages, de ses querelles, de ses correspondances, & les principaux traits de son caractère: avec un grand nombre d'anecdotes, de remarques & de jugements littéraires. Lausanne, Par la compagnie des libraires, 1766. 2 parties in-12, 212 et 70 p. – Part. I, p. 36-37, lettre d'Émilie Du Châtelet à Berger (D1242).

1767

Formey, Jean-Henri-Samuel, Dictionnaire instructif, où l'on trouve les principaux termes des sciences et des arts dont l'explication peut être utile ou agréable aux personnes qui n'ont pas fait des études approfondies. Par M. Formey. Halle, Jean Justin Gebauer, 1767. 639 p. – Art. «Espace», «Loi de continuité», «Pesanteur», «Repos», «Temps», extraits des Institutions avec mention; «Contradiction», «Continu», «Mouvement», «Pendule», sans renvois.

[Giraud, Claude-Marie], Vision de Sylvius Graphalètes, ou le Temple de mémoire. Tome second, contenant les poésies de M. G***. Londres, Aux dépens de la Compagnie, 1767. – La Procopade, ou l'apothéose du docteur Procope, chant II. p. 175: «Un globe en main, la savante Émilie.(a) / Sans ce bosquet tenait académie / Avec Leibnitz, Descartes et Newton: / On y drapait l'erreur et la folie / Des préjugés, on vengeait la raison.», avec note: «Madame la marquise D. C. morte à Lunéville» (p. [211]: «D. C. (marquise du Châtelet)».

Laïs et Phriné, poème en quatre chants. Londres; Paris, Panckoucke, Delalain; Orléans, Couret de Villeneuve, 1767. 96 p. in-8o. – Poème allégorique qui met en scène Émilie Du Châtelet, Voltaire, Saint-Lambert.

1768

Alletz, Pons-Augustin, L'Esprit des femmes célèbres du siècle de Louis XIV et de celui de Louis XV, jusqu'à présent. Paris, Pissot, 1768. 2 vol. in-12. – Tome II, p. 105-132, «Madame la marquise du Chastelet». Résumé de l'Éloge historique de Voltaire; extraits de l'Avant-propos des Institutions de physique, et des chapitres I, «Des principes de nos connaissances», II, «De l'existence de Dieu», XI, «Des lois générales du mouvement», XVI, «Des découvertes de M. Newton sur la pesanteur», «De l'attraction newtonienne».

Sigorgne, Pierre, Institutions leibnitiennes, ou précis de la monadologie. Lyon, Perisse frères, 1768. xii 231 p. in-8o. [Attribué à L. Dutens, d'après une note ms., et à l'abbé P. Sigorgne, par Barbier]. – «On connaît quelque chose en France de cette philosophie, par le Traité des systèmes de M. l'abbé de Condillac, et par les Institutions physiques de Mme Du Châtelet; mais soit que les Allemands aient changé ou poussé les choses plus loin depuis le célèbre Wolff, soit que tous ils ne soient pas parfaitement d'accord, soit que les auteurs n'en aient pas parfaitement saisi l'idée; il est certain qu'on ne connaît que fort peu cette philosophie par ces ouvrages» (p. 2).

Voltaire, Précis du siècle de Louis XV, chap. XXXII. – Mention de «cette célèbre marquise Du Châtelet, dont le nom ne périra jamais parmi ceux qui savent qu'une dame française a commenté le grand Newton», à propos de son fils. (OH, p. 1487).

1769

Grimm, Friedrich Melchior, Correspondance littéraire, livraison du 15 février 1769. – Notice sur Émilie Du Châtelet et Saint-Lambert avec trois épitaphes. En partie publiée dans Correspondance littéraire, philosophique et critique, adressée à un souverain d'Allemagne, depuis 1753 jusqu'en 1769, par le baron de Grimm et par Diderot. Paris, Longchamps & Buisson, 1813, t. VI, p. 295-299; reprise dans les éditions postérieures.

La Croix, Jean-François de, Dictionnaire historique portatif des femmes célèbres. Paris, L. Cellot, 1769. 2 vol. in-8o; t. II, p. 37-38. – «l'honneur de son sexe et de notre siècle»; extrait de l'Éloge historique de Voltaire. Plusieurs fois réédité.

La Porte, Joseph de, & Jean-François de Lacroix, Histoire littéraire des femmes françaises, ou lettres historiques et critiques, contenant un précis de la vie et une analyse raisonnée des ouvrages des femmes qui se sont distinguées dans la littérature française. Par une société de gens de lettres. Paris, Lacombe, 1769. 5 vol.; t. IV, p. 311-334: Madame du Châtelet. – «cette illustre et savante mathématicienne» (p. 311); composé de longs extraits de l'Éloge historique de Voltaire (p. 311-316), du «Discours préliminaire» des Institutions (p. 316-327), et des journaux de l'époque (pour les Principes; p. 328-334).

Mercure de France, avril 1769, t. II, p. 121-132. – Compte rendu de l'Histoire littéraire des femmes françaises par Jean-François de La Harpe, souvent repris: « Madame Du Châtelet et madame Du Bocage ont pris un vol plus élevé, l'une dans les sciences, l'autre dans l'épopée et la tragédie. On sait quels éloges M. de Voltaire a donnés à toutes deux. », p. 132.

1771

Art. «Breteuil, marquise du Chastelet, Gabrielle Émilie, (N), Hist. Litt.», Encyclopédie, ou dictionnaire universel raisonné des connaissances humaines. Mis en ordre par M. De Felice. Yverdon, 1771, t. VI, p. 347a. – «Elle a éclairci Leibniz, traduit et commenté Newton, mérite fort inutile à la cour, mais révéré chez toutes les nations qui se piquent de savoir, et qui ont admiré la profondeur des son génie et de son éloquence. De touters les femmes qui ont illustré la France, dit M. de Voltaire, c'est celle qui a eu le plus de véritable esprit, et qui a moins affecté le bel esprit. [...]»

Art. «Châtelet, Gabriel. Émilie, marquise du. (N), Hist. Litt. », Encyclopédie, ou dictionnaire universel raisonné des connaissances humaines. Mis en ordre par M. De Felice. Yverdon, 1771, t. IX, p. 201-202. – «[...] s'est fait un nom dans ce siècle par des connaissances au-dessus de son sexe. Les bons auteurs anciens et modernes lui furent familiers dès sa plus tendre jeunesse, Elle s'appliqua surtout aux philosophes et aux mathématiciens. Son coup d'essai sous la direction de M. Koenig de Berne, fut une explication de la philosophie de Leibniz, sous le titre d'Institutions de physique, adressée à son fils, son élève dans la géométrie, et élève digne d'elle. Les rêves sublimes du philosophe allemand ne lui ayant paru ensuite que des rêves, elle l'abandonna pour Newton [...]. Elle traduisit ses Principes et les commenta assisté par M. Clairaut. Cet ouvrage, imprimé après sa mort, revu et corrigé par M. Clairaut, a paru digne de son auteur et de son censeur. [...] L'étude ne l'éloigna point du monde. On vit avec étonnement la commentatrice de Newton se livrer à tous les plaisirs, les rechercher même comme une femme ordinaire, et au sortir d'une table de jeu, aller converser avec des philosophes et les instruire. Elle en avait toujours auprès d'elle à Cirei et à Lunéville. [...]»

Galerie française, ou Portraits des hommes et des femmes célèbres qui ont paru en France, gravés en taille-douce par les meilleurs artistes, sous la conduite de M. Restout, peintre ordinaire du roi, de l'Académie royale de peinture et de sculpture; des Académies des sciences, belles-lettres et arts de Rouen; des belles-lettres de Caen; de peinture, sculpture et architecture de Toulouse. Avec un abrégé de leur vie par une société de gens de lettres. Paris, Hérissant le Fils, 1771-1772. 2 vol. in-fol.; t. I, 1771, no IV, 3, Portrait: Mme DU CHASTELET, Monnet del. Lempereur sculp., p. 1-6, texte. – «Parmi les femmes de notre nation qui se sont rendues célèbres par leurs écrits, la marquise Du Châtelet doit, sans contredit, tenir le premier rang. [...] Mais très peu, prenant le compas d'Uranie, avaient tenté de pénétrer les secrets de la nature, et d'approfondir les calculs abstraits de l'aride géométrie. Il était réservé à madame Du Châtelet, en donnant des ouvrages sur des objets qui ne sont du ressort que d'un très petit nombre d'hommes, de le disputer aux plus grands philosophes, et d'être à la fois la rivale des Leibniz et des Newton. [...] Il est vrai qu'elle y fut conduite sous les auspices de M. Clairaut. À peine avait-elle achevé un chapitre de son commentaire, qu'elle s'empressait de le soumettre à son jugement. Mais elle fit toujours seule tous les calculs; et le célèbre géomètre qui la guidait, ne lui servit jamais que pour les revoir, et pour y faire quelques légères corrections. C'est donc à tort que des personnes, aussi envieuses que mal instruites, ont voulu lui contester les différentes productions qui ont été mises au jour sous son nom: elles lui appartiennent indubitablement.»

Gottsched, Luise Adelgunde Victorie, Briefe der Frau Louise Adelgunde Victorie Gottsched gebohrne Kulmus. Zweiter Theil. Dresden, 1771. IX 361p. – P. 289-292: Lettre en date du 12 juillet 1755, avec la traduction en allemand d'un poème attribué à Voltaire: «La mort nous a ravi la sublime Émilie, / Elle aimait les plaisirs, les arts, la vérité [...]»: «Früh hat des todes hand Emilien entrissen, / Um Sie weint Wahrheit, Scherz, und aller Künste [...]».

Grimm, Friedrich Melchior, Correspondance littéraire, livraison du 1er mars 1771. – Anecdote sur Mairan, Mme Geoffrin et sa dispute avec Émilie Du Châtelet; publié dans Correspondance littéraire, philosophique et critique, adressée à un souverain d'Allemagne, depuis 1770 jusqu'en 1782, par le baron de Grimm et par Diderot. Paris, F. Buisson, 1812, 5 vol. in-8o; t. I, p. 424-425; reprise dans les éditions postérieures de la Correspondance littéraire.

1772

Art. «Continu, adj. Physiq.», Encyclopédie, ou dictionnaire universel raisonné des connaissances humaines. Mis en ordre par M. De Felice. Yverdon, 1772, t. XI, p. 226. – Reprend le texte de l'Encyclopédie, sans le nom de Formey.

Art. «Continuité, loi de », Encyclopédie, ou dictionnaire universel raisonné des connaissances humaines. Mis en ordre par M. De Felice. Yverdon, 1772, t. XI, p. 229a-230b. – Reprend le texte de l'Encyclopédie, avec renvoi aux Institutions de physique.

Art. «Contradiction, s. f., Métaph.», Encyclopédie, ou dictionnaire universel raisonné des connaissances humaines. Mis en ordre par M. De Felice. Yverdon, 1772, t. XI, p. 236. – Reprend le texte de l'Encyclopédie, sans le nom de Formey.

Art. «Espace, subst. m., Métaphys.», Encyclopédie, ou dictionnaire universel raisonné des connaissances humaines. Mis en ordre par M. De Felice. Yverdon, 1772, t. XVII, p. 84. – Reprend le texte de l'Encyclopédie, sans mention de Mme Du Châtelet.

Maréchal, Nicolas, Le Temple de la critique. Par M.... Amsterdam; Paris, chez les libraires nouvellistes, 1772. 68 p. in-12. – «on lui reprochait [à Voltaire] d'avoir enlevé à Madame Du Châtelet des ouvrages de physique qu'il a défigurés» (p. 22).

Sabatier de Castres, Antoine, Les Trois siècles de notre littérature, ou tableau de l'esprit de nos écrivains, depuis François I, jusqu'en 1772: par ordre alphabétique. Amsterdam; Paris, Gueffier, Dehansi le jeune, 1772. – Tome I, p. 248: «[elle] s'est élevée au-dessus de son sexe par des qualités qui ne lui sont pas ordinaires, l'amour de l'étude et la profondeur des sciences. Ses Commentaires sur Newton la placent parmi nos meilleurs philosophes [éd. 1779 : physiciens], et les vers que M. de Voltaire a faits à sa gloire, la placent parmi les femmes les plus aimables et les mieux célébrées».

1773

Art. «Hypothèse, s. f., Métaphys.», Encyclopédie, ou dictionnaire universel raisonné des connaissances humaines. Mis en ordre par M. De Felice. Yverdon, 1773, t. XXIII, p. 830a-831b. – Même texte que l'Encyclopédie, mais sans le renvoi aux Institutions de physique.

Art. «Impossible, adj., Métaphys.», Encyclopédie, ou dictionnaire universel raisonné des connaissances humaines. Mis en ordre par M. De Felice. Yverdon, 1773, t. XXIV, p. 332a-333a. – Même texte que l'Encyclopédie.

Art. «Koenig, Samuel, (N), Hist. Litt.», Encyclopédie, ou dictionnaire universel raisonné des connaissances humaines. Mis en ordre par M. De Felice. Yverdon, 1773, t. XXV, p. 378b. – «il passa peu de temps après dans la maison de la marquise Du Châtelet. Il enseigna les mathématiques à cette dame illustre et célèbre, pendant trois ans avec le plus grand succès, et l'on sait qu'il a eu quelque part à la composition de ses ouvrages.»

1774

Art. «Mouvement, s. m., Méchan.», Encyclopédie, ou dictionnaire universel raisonné des connaissances humaines. Mis en ordre par M. De Felice. Yverdon, 1774, t. XXIX, p. 581-600. – Même texte que l'Encyclopédie, avec mention des Institutions de physique.

Art. «Newtonianisme, s. m., ou Philosophie newtonienne, Phys.», Encyclopédie, ou dictionnaire universel raisonné des connaissances humaines. Mis en ordre par M. De Felice. Yverdon, 1774, t. XXX, p. 317a-324b. – Même texte que l'Encyclopédie, avec mention de Mme Du Châtelet, p. 320a.

Art. «Repos, s. m., Physique », Encyclopédie, ou dictionnaire universel raisonné des connaissances humaines. Mis en ordre par M. De Felice. Yverdon, 1774, t. XXXVI, p. 530a-531b. – Même texte que l'Encyclopédie, sans renvoi aux Institutions de physique.

1775

Savérien, Alexandre, Histoire des progrès de l'esprit humain dans les sciences naturelles et dans les arts qui en dépendent [...] avec un abrégé de la vie des plus célèbres auteurs dans ces sciences, par M. Savérien. Paris, Lacombe, 1775. XVI 404 p. in-8o. – Section «Histoire de la matière et des corps»: p. 55-57, dispute avec Mairan sur la question des forces vives.

Voltaire, Des Herrn von Voltaire Geheime freundschaftliche Briefe. Neue verbesserte Auflage. [Trad. Johann Friedrich Seyfart]. Hamburg, Buchenröder und Ritter, 1775. [2] 126 p. – La lettre à Berger (D1242).

1776

Voltaire, Commentaire historique sur les œuvres de l'auteur de la Henriade, etc., avec les pièces originales et les preuves. Basle, Héritiers de Paul Duker [Lausanne?], 1776. iv 282 p.

1777

Du Châtelet, Émilie, Idées sur le bonheur, dans Journal étranger de littérature, des spectacles et de politique. Ouvrage périodique. Londres, G. Bigg; P. Elmsly; le sieur Laboissiere, juin 1777, t. I. p. 61-73. – Avec note: «Ces idées sont extraites d'un ouvrage attribué à madame la marquise Du Châtelet, qui joignait, à la solidité des connaissances, les finesses du goût, et les agréments de l'esprit le plus cultivé. C'est une femme qui écrit, et qui écrit sur le bonheur, double motif pour intéresser». Il s'agit d'une version condensée et arrangée du texte, suivie de «quelques réflexions faites sur cet ouvrage par une jeune dame anglaise», p. 74-75.

Du Deffand, Marie de Vichy-Chamrond, marquise, Portrait de feue Mme la marquise Du Châtelet, par Mme la marquise Du Deffand, inséré dans la livraison de mars 1777 de la Correspondance littéraire que dirigeait alors Jacob Heinrich Meister. Publié dans les différentes éditions de la Correspondance littéraire à partir de 1812.

Rétif de La Bretonne, Nicolas-Edme, Les Gynographes, ou idées de deux honnêtes femmes sur un projet de règlement proposé à toute l'Europe pour mettre les femmes à leur place et opérer le bonheur des deux sexes, avec notes historiques et justificatives, suivies des noms des femmes célèbres recueillies par N.-E. Rétif de La Bretonne. La Haie, Gosse et Pinet, 1777. 2 parties; VIII 568 p. in-8°. – Seconde partie, «Noms des femmes célèbres par ordre alphabétique», p. 529: «Châtelet, (Gabrielle-Émilie de Breteuil, marquise du) joignait aux connaisssances sublimes de Newton, le colorfis brillant de Voltaire. Elle a fait des Institutions newtoniennes

Vidampierre, comtesse de, Mélanges de poésie et de prose, par madame la comtesse de Vidamp... [publiés par Delisle de Sales]. Londres; Paris, chez les libraires qui vendent les nouveautés, 1777. 64 p. – Préface de l'éditeur, p. 6-7: «Nous avons vu des femmes s'initier dans les mystères même de la géométrie transcendante; telle fut l'héroïne que l'immortel auteur de La Henriade a chantée sous le nom d'Émilie et dont la gloire est liée avec celle de l'auteur de ces mélanges.» – «L'étonnement redoublerait, si on observait que cette femme respectable [l'auteur des Mélanges], est la nièce de cette célèbre marquise Du Châtelet qui a commenté Newton, avant même qu'il fut entendu par nos philosophes», p. 9.

1778

Complainte sur la mort de Mme la marquise Du Châtelet, morte en couches, ou dialogue entre son mari, M. de Voltaire et M. de Saint-Lambert, insérée dans la livraison d'août 1778 de la Correspondance littéraire que dirigeait alors Jacob Heinrich Meister. Publié dans les différentes éditions de la Correspondance littéraire à partir de 1812.

Dagues de Clairfontaine, Simon-André-Charles, Bienfaisance française, ou mémoires pour servir à l'histoire de ce siècle. Par M. Dagues de Clairfontaine. Paris, J.-F. Bastien, 1778. 2 vol. in-8°. – T. I, p. 648: «Gabrielle-Emilie de Breteuil, marquise du Châtelet, s'acquit par fon mérite l'estime universelle de l'Europe savante; et sa mémoire sera toujours précieuse à ceux qui ont été à portée de voir l'étendue de son esprit et la grandeur de son âme. Elle mourut âgée de 45 ans. ¶ On rapporte un trait qui doit rendre son souvenir précieux aux cœurs bienfaisants. Un auteur ayant été renfermé pour avoir écrit contre elle; la généreuse marquise écrivit en sa faveur et lui procura son élargissement.»

Frédéric II, Éloge de Voltaire, lu à l'Académie royale des sciences et belles-lettres de Berlin, dans une assemblée publique extraordinairement convoquée pour cet objet, le 26 novembre 1778. Berlin, G. J. Decker, [1778]. 52 p.; p. 14-18. –  «Il se trouvait alors en France une dame célèbre par son goût pour les arts et pour les sciences. Vous devinez bien, Messieurs, que c'est de l'illustre marquise Du Châtelet que nous voulons parler. Elle avait lu les ouvrages philosophiques de notre jeune auteur; bientôt elle fit sa connaissance; le désir de s'instruire, et l'ardeur d'approfondir le peu de vérités qui sont à la portée de l'esprit humain, resserra les liens de cette amitié, et la rendit indissoluble. Madame Du Châtelet abandonna tout de suite la Théodicée de Leibniz et le roman ingénieux de ce philosophe, pour adopter à leur place la méthode circonspecte et prudente de Locke, moins propre à satisfaire une curiosité avide, qu'à contenter la raison sévère; elle apprit assez de géométrie pour suivre Newton dans les calculs abstraits; son application fut même assez persévérante pour composer un abrégé de ce système à l'usage de son fils. Cirey devint bientôt la retraite philosophique de ces deux amis: ils y composaient, chacun de son côté, des ouvrages de genres différents qu'ils se communiquaient, tâchant par des remarques réciproques, de porter leurs productions au degré de perfection où elles pouvaient probablement atteindre.»

1779

Du Châtelet, Émilie, Discours sur le bonheur par feue Mme Du Châtelet, dans Huitième recueil philosophique et littéraire de la Société typographique de Bouillon. Bouillon, Aux dépens de la Société typographique, 1779, 496 p.; p. 1-36. – Sans introduction. Note en bas de page: «Gabrielle-Émilie de Breteuil, marquise Du Châtelet, née en 1706, et morte en 1749: de toutes les femmes qui ont illustré la France c'est celle qui a eu le plus de véritable esprit et qui a le moins affecté le bel esprit.»

Boudier de Villemert, Pierre-Joseph, Le Nouvel Ami des femmes, ou la philosophie du sexe, ouvrage nécessaire à toutes les jeunes personnes qui veulent plaire par des qualités solides, avec une notice alphabétique des femmes célèbres en France, par M. Boudier de Villemert. Amsterdam; Paris, Monory, 1779. 260 p. in-12. – «Chatelet (Marquise du) femme d'un ordre supérieur, connue par de grands morceaux sur la physique» (p. 239).

Correspondance littéraire, livraison de février 1779: compte rendu des Muses rivales. – Contient l'anecdote suivante: «Il y avait aux premières représentations, dans le rôle d'Uranie, un mot sur l'amitié de M. de Voltaire et de madame Du Châtelet, que M. son fils le duc Du Châtelet a obligé l'auteur de supprimer. Au lieu du vers qu'on lit dans l'impression, page 14, vers 18, "Je marchai, je l'avoue, au-devant de ses pas," la Muse de la philosophie disait: "L'amitié vers Cirey me guida sur ses pas.. / Voltaire à mes leçons prêta son éloquence, / Et m'embellit de ses attraits.... / C'est par lui que la Poésie / Fit entendre des sons aux mortels inconnus, / Et que le voile d'Uranie / Devint l'écharpe de Vénus." M. Du Châtelet a cru que l'honneur de sa maison pouvait être compromis par cette écharpe, et ce n'est qu'avec beaucoup de peine qu'on a pu obtenir la permission de rétablir les quatre derniers vers en changeant absolument le premier.» Publié dans les différentes éditions de la Correspondance littéraire à partir de 1812.

La Harpe, Jean-François de, Les Muses rivales, en un acte et en vers libres, représentées pour la première fois, par les Comédiens français, le 1e février 1779. Par M. de La Harpe. Paris, Prault, 1779. 31 p. in-8o. – Apothéose de Voltaire, qui met en scène Émilie Du Châtelet sous le nom d'Uranie.

Riballier, avec la collaboration de Charlotte-Catherine Cosson de La Cressonnière pour la notice, De l'éducation physique et morale des femmes, avec une notice alphabétique de celles qui se sont distinguées dans les différentes carrières des sciences et des beaux-arts, ou par des talents et des actions mémorables. Bruxelles; Paris, Frères Estienne, 1779. viii 494 p. – Mention, p. 17; notice, p. 230-231.

1780

Luchet, Jean-Pierre-Louis de La Roche Du Maine, marquis de, Histoire littéraire de M. de Voltaire. Cassel, P. O. Hampe, 1780. 6 vol.; t. I, p. 117-119, 134, 186-189.

1781

Du Châtelet, Émilie, dans Lettres de M. de Voltaire à M. l'abbé Moussinot son trésorier, écrites depuis 1736 jusqu'en 1742, pendant sa retraite à Cirey, chez madame la marquise Du Châtelet, et dans lesqulles on voit quelques détails de sa fortune, de ses bienfaits; quelles furent alors ses études, ses querelles avec Desfontaines, etc. Publiées par M. l'abbé D*** [Théophile Imargeon Duvernet]. La Haye; Paris, Moutard, 1781. xix [1] 244 p. – 2 lettres d'Émilie Du Châtelet à Moussinot, 11 septembre 1739 (p. 165 ); 14 février 1741 (p. 184-185).

Voisenon, Claude-Henri de Fusée de, Œuvres complètes de M. l'abbé de Voisenon, de l'Académie française. Paris, Moutard, 1781, t. IV, Anecdotes littéraires, p. 181-182. – «Madame la marquise Du Châtelet avait huit volumes in-4o manuscrits et bien reliés, des lettres qu'il lui avait écrites. On n'imaginerait pas que dans des lettres d'amour, on s'occupât d'une autre divinité que de celle dont on a le cœur plein, et qu'on fît plus d'épigrammes contre la religion, que de madrigaux pour sa maîtresse. Voilà cependant ce qui arrivait à Voltaire. Madame Du Châtelet n'avait rien de caché pour moi; je restais souvent tête à tête avec elle jusqu'à cinq heures du matin, et il n'y avait que l'amitié la plus vraie qui faisait les frais de nos veilles. Elle me disait quelquefois qu'elle était entièrement détachée de Voltaire. Je ne répondais rien, je tirais un des huit volumes, et je lisais quelques lettres; je remarquais des yeux humides de larmes; je renfermais le livre promptement, en lui disant: Vous n'êtes pas guérie. La dernière année de sa vie, je fis la même épreuve: elle les critiquait; je fus convaincu que la cure était faite. Elle me confia que Saint-Lambert avait été son médecin. Elle partit pour la Lorraine, où elle mourut. Voltaire, inquiet de ne pas trouver ses lettres, crut que j'en étais dépositaire, et m'en écrivit. Je ne les avais pas. On assure qu'elles ont été brûlées.» (voir D.app.26).

1782

Lettres de M. de Voltaire et de sa célèbre amie; Suivies d'un petit poème, d'une lettre de J. J. Rousseau & d'un parallèle entre Voltaire et J. J. Rousseau. Genève; Paris, Cailleau, 1782. viii 73 p.; [Paris], Microéditions Hachette, 1978. – Contient quatorze fragments démembrés, dont les originaux n'ont pas été retrouvés, adressés à Jacques-François-Paul Aldonce de Sade, [décembre 1733], p. 57-58 (D689); 12 mai 1734, p. 43-47 (D741); c. 15 juillet 1734, p. 59-63 (D769); 6 septembre [1734], p. 34-36 (D782); 3 avril 1735, p. 36 (D857); 3 janvier 1736, p. 37-38 (D978); 10 avril 1743, p. 41-42 (D2767); 28 juin 1743, p. 42-43 (D2778); 28 mai [1745], p. 59 (D3126); 3 février [1746], p. 41 (D3322); au duc de Richelieu, c. 1er décembre 1735, p. 50-53 (D930); 18 février [août? 1738], p. 54-57 (D1591); 23 novembre 1740, p. 48-50 (D2365); 24 [décembre 1740], p. 39-40 (D2390). – «Après les lettres de M. de Voltaire, le public verra sans doute avec bien du plaisir celles de son illustre amie. C'est un trésor véritablement précieux pour les littérateurs. Elles nous entretiennent fidèlement de ce grand poète dans les temps les plus agités de sa vie», Préface de l'éditeur, p. vii.

Correspondance littéraire secrète, dite de Mettra, 7 août 1782, no 32, p. [1-3]: compte rendu des Lettres de M. de Voltaire et de sa célèbre amie, repris dans Correspondance secrète, politique et littéraire, t. XIII, 1788, p. 188-193.

1784

Voltaire, Mémoires de M. de Voltaire, écrits par lui-même. Genève, 1784. 175 p. in-8o.

Œuvres complètes de Voltaire. T. XLVII, Mélanges littéraires. [Kehl], de l'imprimerie de la Société littéraire-typographique, 1784. – Portrait de Mme Du Châtelet « Peint par Marie Anne Loir et gravé par P. G. Langlois, 1786», en face de p. 71; «Outre la traduction des principes mathématiques de Newton, on a de madame la marquise du Châtelet: 1° un volume d'Institutions leibniziennes, dont les premiers chapitres sont un modèle du style qui convient aux ouvrages philosophiques. Ces Institutions sont adressées à son fils, depuis ambassadeur en Angleterre et colonel du régiment du roi. 2° Une pièce sur la nature du feu, dont nous avons parlé dans le volume des œuvres physiques de M. de Voltaire [t. XXXI, p. 15-16]. 3° Un traité manuscrit sur le bonheur, le seul peut-être des ouvrages sur cette question qui ait été écrit sans prétention, et avec une entière franchise.», p. 80, note. – Tome LII, p. 260-261: Émilie et Voltaire à Cideville, 31 mars 1735 (D855); p. 363-368, Émilie et Voltaire à Thieriot, 1er [10 mars 1736] (D1033); tome LIII, p. 157, Émilie et Voltaire à d'Argental, 18 [janvier 1739] (D1792). – Tome LXVII, p. 326-327, Stanislas Leszczynski à Émilie et Voltaire, 17 février 1749 (D3874).

1786

Duvernet, Théophile-Imarigeon, La Vie de Voltaire. Genève, 1786. 355 p. – «Mme Du Châtelet, son amie, et l'une des femmes les plus réellement savantes qui aient existé» (p. 96); «L'amitié de madame la marquise Du Châtelet le soutenait dans ses travaux; elle l'aida souvent dans son Newton qu'elle s'amusait à traduire, ils s'encourageaient à l'étude» (p. 108).

La Lande, Jérôme de, Astronomie des dames, par Jérôme Le Français (La Lande). Paris, 1786. – Émilie Du Châtelet figure dans une liste de femmes astronomes (p. 6); plusieurs fois réimprimée.

Robert, Louise-Félicité Guinement de Keralio, Collection des meilleurs ouvrages français, composés par des femmes, dédiée aux femmes françaises. Par mademoiselle de Keralio. Paris, chez l'auteur; Lagrange [etc], 1786-1789. 14 vol. – L'Avis de cette collection, « qui formera environ trente-six volumes », annonce la parution des « œuvres de madame Dacier, de madame Du Châtelet » (p. vi), mais le projet s'arrêta avec le tome XIV.

1787

«Lettre de Mylady ***, au comte de ***, pour le remercier d'un petit ouvrage attribué à la marquise Du Châtelet, qu'il lui avait envoyé de Paris», dans La Place, Pierre-Antoine de, Pièces intéressantes et peu connues, pour servir à l'histoire et à la littérature, par M. D. L. P. Bruxelles; Paris, Prault, t. V, 1787, p. 216-218. – Il s'agit des Idées sur le bonheur ; voir sous l'année 1777.

1788

Frédéric II, Lettres à la marquise Du Châtelet, dans Œuvres posthumes de Frédéric II, roi de Prusse. Berlin, Voss et fils; Decker et fils, 1788, t. X, p. 161-196 et XII, p. 279-312. – 10 lettres de Frédéric II: octobre 1738 (D1627), 9 novembre 1738 (D1650), 23 janvier 1739 (D1815), 27 janvier 1739 (D1826), 8 mars 1739 (D1933), 15 avril 1739 (D1980), 20 août 1739 (D2066), 27 octobre 1739 (D2100), 18 mars 1740 (D2183), 19 mai 1740 (D2208); 20 lettres d'Émilie Du Châtelet: 26 août 1738 (D1596), 29 décembre 1738 (D1724),12 janvier 1739 (D1768), 16 février 1739 (D1884), 27 février 1739 (D1912), 1er août 1739 (D2056), 13 octobre 1739 (D2093), 29 décembre 1739 (D2128), 4 mars 1740 (D2176), 25 avril 1740 (D2202), 11 juin 1740 (D2229), 14 juillet 1740 (D2269), 11 août 1740 (D2287), 8 septembre [1740] (D2309), 10 octobre 1740 (D2330), 24 décembre 1740 (D2389), 2 juin 1742 (D2612), 7 mai 1743 (D2757), 2 janvier 1744 (D2905), 30 mai 1744 (D2981).

La Croix, Jean-François de, Dictionnaire portatif des femmes célèbres. Contenant l'histoire des femmes savantes, des actrices, & généralement des dames qui se sont rendues fameuses dans tous les siècles, par leurs aventures, les talents, l'esprit & le courage. Nouvelle édition revue & considérablement augmentée. Paris, Belin; Volland, 1788. 2 vol. in-8o ; t. I, p. 476-478. – Même notice qu'en 1769.

Ruault, Nicolas, Éloge de Marie-François de Voltaire; suivi de notes instructives et édifiantes. Par M. Écrlinf. À l'abbaye de Scellieres, 1788. – L'ouvrage porte l'épigraphe suivante: «Post genitis hic carus erit, nunc carus amicis. La Marquise du Chastelet.»

Ternisien d'Haudricourt, F., Femmes célèbres de toutes les nations, avec leurs portraits: Ouvrage présenté au roi, à la reine et à la famille royale. Paris, Ternisien d'Haudricourt; Lesclapart; Gattey, 1788. [pagination individuelle pour chaque livraison/personnage]. 2. Madame la marquise du Châtelet. 48 p. in-4o, précédées du portrait par Mariane Loir, gravé par Macret. – «[...] avant madame la marquise Du Châtelet, on n'en comptait pas encore qui se soient montrées dignes de s'asseoir sans flatterie parmi les savants dans les hautes sciences» (p. 2); «[...] Nous avons peu de faits à rapporter; point d'anecdotes, propres à flatter la malignité de ceux qui ne lisent pour faire des applications plus ou moins injurieuses. Notre héroïne a tenu un rang distingué dans le monde, et n'a fait parler d'elle que dans le temple du génie, et dans le sanctuaire de l'amitié. [...] Elle n'eut de son sexe que les vertus et les grâces. Nous la peindrons sous trois faces, comme mère, comme savante, et comme amie.» (p. 3-4); «[...] Elle avait en elle un monitum secret, qui lui disait qu'on ne parvient au grand que quand on s'est familiarisé avec les Anciens. Homère eut les prémices de son admiration. Mais elle montra une sorte de prédilection pour Virgile; et l'Énéide eut tant de charmes pour elle, qu'elle entreprit de le traduire.» (p. 6-7); «[...] On ne lirait pas sans fruit les observations qu'elle a laissé manuscrites sur la langue française. De là, elle fit une excursion dans celle du Tasse, et elle connut presque en même temps tout le mérite des productions de ce poète, le premier de tous, s'il n'eut été précédé par le chantre d'Achille et celui d'Énée» (p. 8); «[...] Les clameurs de la jalousie impuissante ont cessé; et la gloire, pure et sans tache, a décoré de son auréole immortelle le nom de la marquise Du Châtelet» (p. 27).

1789

Condorcet, Jean-Antoine-Nicolas de Caritat, marquis de, Vie de Voltaire, dans Œuvres complètes de Voltaire. [Kehl], de l'imprimerie de la Société littéraire-typographique, t. LXX, 1789, p. 38 . – «passionnée comme lui pour l'étude et pour la gloire; philosophe, mais de cette philosophie qui prend sa source dans une âme forte et libre; ayant approfondi la métaphysique et la géométrie, assez pour analyser Leibniz et pour traduire Newton; cultivant les arts, mais sachant les juger et leur préférer la connaissance de la nature et des hommes; n'aimant de l'histoire que les grands résultats qui portent la lumière sur les secrets de la nature humaine; supérieure à tous les préjugés par la force de son caractère comme par celle de sa raison, et n'ayant pas la faiblesse de cacher combien elle les dédaignait; se livrant aux frivolités de son sexe, de son état et de son âge, mais les méprisant et les abandonnant sans regret pour la retraite, le travail et l'amitié; excitant enfin, par sa supériorité, la jalousie des femmes, et même de la plupart des hommes avec lesquels son rang l'obligeait de vivre, et leur pardonnant sans effort. Telle était l'amie que choisit Voltaire pour passer avec lui des jours remplis par le travail, et embellis par leur amitié commune.»

Formey, Jean-Henri-Samuel, Souvenirs d'un citoyen. Berlin, F. de La Garde, 1789. 2 vol. in-8o ; t. I, p. 173-174. – Anecdote sur König enseignant la géométrie et la métaphysique à Émilie Du Châtelet.

1790

Almanach des Françaises célèbres par leurs vertus, leurs talents ou leur beauté. Dédié aux dames citoyennes, qui les premières ont offert leurs dons patriotiques à l'Assemblée Nationale. Paris, Lejay fils, 1790. 284 p.; p. 27. – Reprend le texte de la notice du Siècle de Louis XIV (1751).

Tencin, Pierre Guérin, cardinal de, & Claudine-Alexandrine Guérin, marquise de Tencin, Correspondance du cardinal de Tencin, ministre d'État, et de madame Tencin sa sœur, avec le duc de Richelieu sur les intrigues de la cour de France depuis 1742 jusqu'en 1757. [Paris], 1790 (Collection des mémoires historiques du règne de Louis XV). viii 385 p.; p. 29, 44, 59, 60, 63, 95, 163, 165-166, 187, 199, 205, 207-208, 222-223, 265, 368.

1791

Faur, Louis-François, Vie privée du maréchal de Richelieu, contenant ses amours et intrigues et tout ce qui a rapport aux divers rôles qu'a joués cet homme célèbre pendant plus de quatre-vingts ans. Paris, Buisson, 1791. 3 vol.; t. II, p. 445-482. – «Lettres de Mme Du Châtelet à M. de Richelieu ». Sept lettres de 1735: D871, D872, D874, D876, D917, D930, D943.

Maurepas, Jean-Frédéric Phélypeaux, comte de, Mémoires du comte de Maurepas, ministre de la marine. [Rédigés par Sallé, d'après Barbier, et publiés par l'abbé Soulavie]. 2e éd. Paris, Buisson. 1792, 4 vol.; t. IV, p. 173. – L'épisode Goesbriand (Guébriant).

«On the supposed superiority of the masculine understanding», [by a Lady], The Universal asylum and Columbian magazine, Philadelphia, July 1791, p.  9-11. – Émilie Du Châtelet, seul exemple cité, prouve que «we possess faculties which are by no means inferior to the greatest ornaments of the other sex ; and that the highest felicity man can possess must arise from the society of well educated women», p. 11.

1792

Doutes sur les religions révélées, adressées [sic] à Voltaire, par Émilie Du Châtelet, ouvrage posthume. Paris, 1792. 72 p. in-8o. – Ouvrage apocryphe. Il s'agit d'une version des Doutes sur la religion. Suivies [sic] de l'Analyse du Traité théologi-politique de Spinosa, par le comte de Boulainvilliers. Londres, 1767. 103 p. Manuscrit clandestin que Barbier attribue à Guéroult de Pival. Édition récente: Doutes sur la religion, édition établie, annotée et postfacée par Olivier Ferret. Lyon, La Lubie, 2002.

1794

Algarotti, Francesco, Opere del conte Algarotti. Edizione novissima. [Publiées par Francesco Aglietti]. Venezia, Carlo Palese, t. XVI, 1794, p. 3-61. – Les 18 lettres connues d'Émilie Du Châtelet à Algarotti.

1795

Chamfort, Sébastien-Roch-Nicolas de, Œuvres de Chamfort, recueillies et publiées par un de ses amis [Ginguené]. Paris, Imprimerie des sciences et arts, an III [1795]. 4 vol. in-8o. – T. IV, p. 310: «M. de Voltaire se trouvant avec Mme la duchesse de Chaulnes, celle-ci, parmi les éloges qu'elle lui donna, insista principalement sur l'harmonie de sa prose. Tout d'un coup, voilà M. de Voltaire qui se jette à ses pieds. Ah! Madame, je vis avec un cochon qui n'a pas d'organes, qui ne sait ce que c'est qu'harmonie, mesure, etc. Le cochon dont il parlait, c'était Mme Duchâtelet, son Émilie.»

1796

Du Châtelet, Émilie, Réflexions sur le bonheur, dans Opuscules philosophiques et littéraires, la plupart posthumes ou inédites. [Publiés par Jean-Baptiste-Antoine Suard et Simon-Jérôme Bourlet de Vauxcelles]. Paris, De l'Imprimerie de Chevet, 1796. [12] 270 [1] p.; p. 1-40. – P. [9-11], [Préface aux Réflexions, signée B. V.]: «[...] La femme aimable à qui il [Maupertuis] faisait ce singulier aveu, aspirait aussi à la connaissance des vérités rares, et que n'atteint pas le vulgaire. Mais c'était le goût du vrai, et non pas l'ennui d'elle-même qui la conduisait et l'engageait à s'enfoncer dans ces régions âpres des hautes sciences. Elle y pénétra très avant; elle y suivit Newton et Leibniz; elle y marchait avec Maupertuis lui-même; avec Koenig [...]; avec le P. Jacquier, minime, célèbre commentateur du livre des Principes de Newton. Voltaire l'y accompagnait et faisait retentir ces sphères élevées des plus beaux chants peut-être qu'il ait produits; car rien ne surpasse ses beaux vers sur la philosophie de Newton. Grâce à ce mélange de sciences et de plaisirs, le château de Cirey n'était pas une retraite voluptueuse et ignorée; c'était une petite cour savante et remarquée, du moins par le grand Frédéric [...]. Madame Du Châtelet ne se bornait pas à écrire des Institutions physiques pour son fils, à disputer avec Mairan sur les forces vives, à disposer son commentaire sur Newton avec Clairaut, qui en fut l'éditeur après sa mort: elle était femme, pour le moins autant qu'auteur: les pompons, le jeu, le bal, la physique, l'amour partageaient ses moments. L'amour, avec Voltaire, devait être mêlé de quelques singularités; il en reste des souvenirs dont j'ai vu des hommes célèbres rire entre eux assez philosophiquement; mais ce qui est gai à raconter, n'est pas toujours décent à écrire. Jetons un voile sur la misère humaine: il faut bien que l'amour soit accompagné d'un peu de folie. Madame Du Châtelet, dans ses Réflexions sur le bonheur, imprimées ici pour la première fois [sic], fait un portrait de son amant qui annonce un sentiment sincère; mais la sincérité n'entraîne pas la constance. Un jeune poète, qui depuis, s'est élevé à la célébrité et même à la gloire littéraire, parvint à se faire substituer au Grand Homme. Madame Du Châtelet mourut en 1749 des suites d'une couche. À sa mort, Voltaire qui croyait qu'elle conservait un portrait de lui, en miniature, caché sous le chaton d'une bague, cherchait curieusement cette bague, avec M. Du Châtelet, qu'il voulait empêcher de l'examiner de près. La bague se trouve: il insistait pour la prendre; mais le mari le tenait, et par hasard il avait trouvé tout de suite le secret. Le portrait paraît. Voltaire, un peu embarrassé, s'approche, et voit qu'au lieu du sien c'est celui de M. de S. L... Croyez-moi, dit-il à M. du Chastelet; ne nous vantons de ceci ni l'un ni l'autre

Clément, Jean-Marie-Bernard, Journal littéraire ; Par J. M. B. Clément, de Dijon, no IX, 5 Vendémiaire, an V, p. 256-262. – Compte rendu des Réflexions sur le bonheur, parues dans les Opuscules philosophiques.

1801

Saint-Lambert, Jean-François de, Œuvres philosophiques de Saint-Lambert. Paris, H. Agasse, an V-an IX. 6 vol. in-8o; t. VI, 1801, Mémoires pour servir à la vie du maréchal de Beauvau, p. 278. – «Lié, cette année plus que les précédentes, à la société des duchesses de Luxembourg, de Boufflers et de La Vallière, il vit chez elles madame Du Châtelet, et sentit le mérite de son esprit; elle aimait également les vérités de la philosophie et les beautés des arts. L'espèce de vérités dont elle s'occupait le plus, n'était point de celles dont M. de Beauvau cherchait à s'instruire; mais madame Du Châtelet portait dans le monde l'envie de le connaître, et cette finesse d'observation que donne l'habitude de la philosophie. Elle cachait avec soin ses autres études aux cercles dont elle était environnée; elle n'avait jamais plus de connaissances que sa société, et il fallait en avoir beaucoup, pour qu'elle se plût à en montrer; cependant il en perçait quelque chose, et assez pour éveiller l'envie. Ce que M. de Beauvau aimait surtout dans madame Du Châtelet, c'était sa simplicité, sa candeur, cette facilité à pardonner à ceux dont elle avait à se plaindre, enfin, ce cœur qui n'a jamais connu la haine que pour les ennemis de ses amis, ce cœur qui la faisait penser bien de tous les individus, quoiqu'elle pensât beaucoup de mal de notre espèce.»

1802

Montucla, Jean-Étienne, Histoire des mathématiques. [...] Nouvelle édition considérablement augmentée, et prolongée jusque vers l'époque actuelle. Par J. F. Montucla, de l'Institut national de France. Paris, Henri Agasse, an VII-an X, [1799]-1802, 4 vol., Tome troisième achevé et publié par Jérôme de La Lande, an X (mai 1802), p. 629-643, «De la question des forces vives», en particulier p. 637-641.

1803

La Lande, Jérôme de, Bibliographie astronomique, avec l'histoire de l'astronomie depuis 1781 jusqu'à 1802, par Jérôme de La Lande, ancien directeur de l'Observatoire, membre de l'Institut national, des Académies de Londres, de Berlin, de Pétersbourg, de Stockholm, de Bologne, etc. Paris, Imprimerie de la République, an XI = 1803. VIII 916 p.; p. 439-441.

1804

Briquet, Marguerite-Ursule-Fortunée Bernier, Dictionnaire historique, littéraire et bibliographique des Françaises, et des étrangères naturalisées en France, connues par leurs écrits, ou par la protection qu'elles ont accordée aux gens de lettres, depuis l'établissement de la monarchie jusqu'à nos jours. Paris, Treuttel et Würtz, an XII-1804. xxxiv 347 p. – Édition fac-similé: Paris, Indigo & Côté-Femmes, 1997. – «Chastelet, Gabrielle-Émilie Le Tonnelier de Breteuil, marquise du», p. 86-88.

Marmontel, Jean-François, Œuvres posthumes de Marmontel, historiographe de France, secrétaire perpétuel de l'Académie française. Imprimées sur le manuscrit autographe de l'auteur. Mémoires. Paris, Xhrouet [etc], an XIII-1804. 4 vol. – Livre IV, t. I, p. 360-362: réaction de Voltaire après la mort d'Émilie (Mémoires, éd. John Renwick, Clermont-Ferrand, G. de Bussac, 1972, t. I, p. 120).

1805

Collé, Charles, Journal historique, ou mémoires critiques et littéraires, sur les ouvrages dramatiques et sur les événements les plus mémorables, depuis 1748 jusqu'en 1751 inclusivement. Par Charles Collé, auteur de la Partie de chasse de Henri IV. Imprimés sur le manuscrit de l'auteur, et précédés d'une notice sur sa vie et ses écrits. [Publié par A. Barbier]. Paris, Imprimerie bibliographique, 1805. 3 vol. – Grossesse et mort d'Émilie Du Châtelet, t. I, p. 80-81, 117-119.

1806

Du Châtelet, Émilie, Lettres inédites de madame la marquise Du Chastelet à M. le comte d'Argental, auxquelles on a joint une Dissertation sur l'existence de Dieu, les Réflexions sur le bonheur, par le même auteur, et deux notices historiques sur madame Du Chastelet et M. d'Argental. Paris, Xhrouet; Déterville; Lenormand; Petit, 1806. xxii 378 p. – Notice sur Mme Du Chastelet, par Hochet, p. i-xxii; 79 lettres de Mme Du Châtelet; l'éditeur signale que la Dissertation sur l'existence de Dieu est extraite des Institutions physiques.

Du Châtelet, Émilie, Réflexions sur le bonheur, dans Lettres inédites de madame la marquise Du Chastelet à M. le comte d'Argental, p. 335-378. – Reproduit, à quelques détails près, le texte de l'édition de 1796.

Décade, t. XLIX, 1806, p. 126-128, 243-246. – Compte rendu des Lettres inédites.

Meister, Jacob Heinrich, Correspondance littéraire, livraison IX, 1806. – Compte rendu des Lettres inédites ; voir U. Kölving et J. Carriat, Inventaire de la Correspondance littéraire de Grimm et Meister, SVEC, 225-227, 1984, 06: 026.

Mercure de France littéraire et politique, t. XXXI, 6 février 1806, p. 244-252. – Compte rendu des Lettres inédites, par Gaudefroy .

La Revue philosophique, littéraire et politique, 1er trimestre, no 6, 21 février 1806, p. 336-340. – Compte rendu des Lettres inédites ; 2e trimiestre, no 11, 11 avril 1806, p. 26-128. – Lettre «Aux rédacteurs de la Revue, sur les Lettres de Mme Du Châtelet à M. d'Argental ».

1807

Bois-Jourdan, Jacques-Claude de, Mélanges historiques, satiriques et anecdotiques de M. de B... Jourdain, écuyer de la Grande Écurie du roi, Louis XV; contenant des détails ignorés ou peu connus sur les événemens et les personnes marquantes de la fin du règne de Louis XIV, des premières années de celui de Louis XV, et de la Régence. Paris, Chèvre et Chanson, 1807. 3 vol. – T. II, p. 138-139, «Enthousiasme amphigourique (1741)»: «[...] L'infante Ahihua, lasse de balivernes, / Ne veut plus s'occuper qu'aux phsiques lanternes. [...]», avec note: «Madame la marquise du Châtelet.»

1809

Du Deffand, Marie de Vichy-Chamrond, marquise, Correspondance inédite de Mme Du Deffand avec d'Alembert, Montesquieu, le président Hénault, la duchesse du Maine; mesdames de Choiseul, de Staal; le marquis d'Argens, le chevalier d'Aydie, etc. suivie des lettres de M. de Voltaire à Mme Du Deffand. Paris, Léopold Collin, 1809. 2 vol. – Tome I, p. 160 et suiv., lettres de Mme Staal de Launay à Mme Du Deffand sur le séjour d'Émilie Du Châtelet et Voltaire à Sceaux en 1747. Plusieurs fois rééditées.

1810

Saint-Victor, «Lettres de madame la marquise Du Châtelet à monsieur le comte d'Argental», dans Le Spectateur français au XIXe siècle, t. VII, 1810, p. 29-34. – Compte rendu.

1812

Du Deffand, Marie de Vichy-Chamrond, marquise, «Portrait de la marquise Du Châtelet», Journal des arts, des sciences et de la littérature, t. VIII, no 128, 20 janvier 1812, p. 91-92.

1813

Biographie universelle, ancienne et moderne, ou histoire, par ordre alphabétique, de la vie publique et privée de tous les hommes qui se sont fait remarquer par leurs écrits, leurs actions, leurs talents, leurs vertus ou leurs crimes. Tome huitième. Rédigée par une Société de gens de lettres et de savants. [Éditée par Louis-Gabriel Michaud]. Paris, Michaud frères, 1811-1828, 52 vol.; 1813, t. VIII, p. 23. – «Chatelet, Gabrielle-Émilie Le Tonnelier de Breteuil, marquise du».

Grimm, Friedrich Melchior et al., Correspondance littéraire, philosophique et critique, adressée à un souverain d'Allemagne, depuis 1753 jusqu'en 1769, par le baron de Grimm et par Diderot. Paris, Longchamps & Buisson, 1813, 6 vol. in-8o. – Contient des pièces de vers inédites adressées par Voltaire à Mme Du Châtelet, t. III, p. 212, 217-218, 225-227.

1814

[Auguis, Pierre-René], Les Révélations indiscrètes du XVIIIe siècle; par le cardinal de Bernis, Bossuet, Cabanis, Cerutti, Champcenetz, la marquise Du Châtelet, Chénier, Diderot, Duclos, Franklin, M. Garat, Mme Geoffrin, Hérault de Séchelles, le R. P. Lachaise, Laharpe, M. Mercier, J.-J. Rousseau, Saint-Martin (l'Illuminé), Thomas, Voltaire, Washington, etc., etc. Avec une galerie de portraits, où l'on voit représentés au naturel quelques personnages célèbres du dernier siècle, quelques-uns du siècle présent, le profil de mesdames de Staël, de G..., etc., etc.; le tout précédé des Confessions, lettre apologétique sur l'état présent de la littérature. Paris, Richomme, Guitel, 1814. 576 p. in-12. – Contient Épître au grand Frédéric, par la marquise Du Châtelet («Un peu philosophe et bergère»), p. 521-522. Il s'agit de Épître au prince royal, au nom de Mme la marquise Du Châtelet, à qui il avait demandé ce qu'elle faisait à Cirey, de Voltaire.

[Helvétius, Claude-Adrien], Épître sur l'amour de l'étude, à madame la marquise Du Chastelet, par un élève de Voltaire, avec des notes du maître, dans Magasin encyclopédique ou journal des sciences, des lettres et des arts, Paris, J. B. Pajou, 1814, t. VI, p. 273-285, avec une préface du directeur du périodique, Albin-Louis Millin, qui ne donne pas le nom du poète. – Publiée séparément: Paris, J.-B. Pajou, 1815. 18 p.

1817

Lepan, Édouard-Marie-Joseph, Vie politique, littéraire et morale de Voltaire, où l'on réfute Condorcet et ses autres historiens, en citant et rapprochant un grand nombre de faits inconnus et très curieux. Paris, Imprimerie de Cordier, 1817. – «Ce fut dans cet asile de Cirey, au château appartenant à madame la marquise Du Châtelet, qu'il vécut quinze ans dans la plus grande intimité avec cette dame. C'est vraiment une démarche bien singulière que celle d'une femme de trente-six ans qui, mariée, mère de famille, tenant un rang dans la société par son nom et sa fortune, abandonne la cour, on peut presque dire la France, pour aller vivre en amie sur les frontières de la Lorraine, avec un homme célèbre sans doute, mais d'une célébrité tant soit peu suspecte, avec un homme dont toute la vie n'avait encore été et ne devait être que très turbulente, avec un homme qui avait été emprisonné, exilé, emprisonné de nouveau, et qui était à ce moment exilé pour la troisième fois. Il est vrai que cette femme d'esprit, pensait de même que Voltaire; c'était enfin une philosophe, c'est-à-dire, une femme déiste, pour ne pas dire athée, et qui se mettait au-dessus de tous préjugés comme au-dessus de toute religion», p. 39-40.

1818

Du Châtelet, Émilie, Lettres inédites de Mme la Mise du Châtelet, et supplément à la correspondance de Voltaire avec le roi de Prusse, et avec différentes personnes célèbres. On y a joint quelques lettres de cet écrivain, qui n'ont point été recueillies dans les œuvres complètes, avec des notes historiques et littéraires. [Publiées par Antoine Sérieys et Jean Eckard]. Paris, Lefebvre, 1818. [4] xii 286 p. – 37 lettres à Maupertuis et une à Berger, toutes très incomplètes.

1820

Du Châtelet, Émilie, dans Voltaire, Pièces inédites de Voltaire imprimées d'après les manuscrits originaux, pour faire suite aux différentes éditions publiées jusqu'à ce jour. [Édition procurée par Jean-Corneille Jacobsen]. Paris, P. Didot l'aîné, 1820. xvi 464 p. in-8o. – P. 56-57, Vers de M. de Formont à Mme Du Châtelet, sur Le Mondain de Voltaire; p. 58, Réponse de M. de Voltaire pour Mme la marquise Du Châtelet; p. 271-272, 280-286, Émilie Du Châtelet à Thieriot, 3 avril 1735, 16 janvier 1737; p. 309-310, Cideville à Émilie Du Châtelet, 19 février 1741; contient aussi plusieurs poèmes inédits adressés à Émilie Du Châtelet.

Graffigny, Françoise d'Issembourg d'Happoncourt de, Vie privée de Voltaire et de Mme Du Châtelet, pendant un séjour de six mois à Cirey; par l'auteur des Lettres péruviennes: suivie de cinquante lettres inédites, en vers et en prose, de Voltaire. Paris, Treuttel et Wurtz; Pelicier; Delaunay; Mongie, 1820. vi 461 p. – Première publication des lettres de Cirey ; p. 303-306, Voltaire et Mme Du Châtelet au comte d'Argental, 5 décembre 1738.

1821

Chaudon, Louis-Mayeul, & Antoine-François Delandine, Dictionnaire historique, critique et bibliographique, contenant les vies des hommes illustres [...] suivi d'un dictionnaire abrégé des mythologies et d'un tableau chronologique des événements les plus remarquables qui ont eu lieu depuis le commencement du monde juqu'à nos jours. Par une société de gens de lettres [sous la direction de Jean-Daniel Goigoux]. Paris, Ménard et Desenne, 1821-1823. 30 vol.; t. VI, 1821, p. 427-429. – «Chastelet, Gabrielle-Émilie Le Tonnelier de Breteuil, marquise du».

Mazure, François-Antoine-Joan, Vie de Voltaire. Paris, Alexis Eymery; Delaunay, 1821. vi 346 p. – «Cette dame, que le nom et l'attachement de Voltaire ont rendue fort célèbre dans le dernier siècle, traduisait Newton et développait la philosophie de Leibniz. Elle avait une cour de savants, de poètes, de philosophes et d'admirateurs, qui lui trouvaient du génie, et qui aimaient à lui attribuer toutes les qualités d'un honnête homme. De son temps bien des femmes se bornaient à ce singulier éloge...» (p. 28); «Mme Duchâtelet eut beaucoup de célébrité qu'elle ne devait pas uniquement à ses liaisons avec l'homme le plus étonnant du siècle. Elle eut des ennemis et elle devait en avoir: une femme n'acquiert pas ou n'affecte pas impunément une grande supériorité sur son sexe. Mme du Deffant [...] mais la satire ne peut lui enlever le mérite d'avoir expliqué Leibniz et commenté Newton, même avec le secours de Voltaire» (p. 108).

1823

Galerie française, ou collection de portraits des hommes et des femmes qui ont illustré la France, dans les XVIe, XVIIe et XVIIIe siècles. Avec des notices et des fac-similé. Précédée d'une introduction [par Nepomucène L. Lemercier continuée par François Andrieux] qui comprendra les principaux événements qui se sont passés depuis Mérovée jusqu'à Louis XII. Par une société d'hommes de lettres et d'artistes. Paris, Firmin Didot, 1821-1823. 3 vol. in-4o; t. III, 1823, p. 253-259, par Th. Gaillard. – Avec un portrait : «Mme Du Châtelet, d'après le tableau original de Drouais. H. Grevedon. Lith. de Demanne.»

1824

Paillet de Warcy, L., Histoire de la vie et des ouvrages de Voltaire, suivie des jugements qu'ont portés de cet homme célèbre divers auteurs estimés. Paris, Mme Dufriche; Ponthieu et Delaunay, 1824. 2 vol. – «Une philosophesse [...], c'est-à-dire, une femme déiste, pour ne pas dire athée, et qui se mettait au-dessus de tous les préjugés comme au-dessus de toute religion», t. I, p. 55.

1825

Argenson, Marc-Pierre de Voyer, comte d', Mémoires du marquis d'Argenson, ministre sous Louis XV; avec une notice sur la vie et les ouvrages de l'auteur; publiés par René d'Argenson. Paris, Baudouin Frères, 1825. 485 p. – P. 456-457, Émilie Du Châtelet au comte d'Argenson, 22 août 1743; 8 juillet 1747; 20 juillet 1747; 2 mars 1749; p. 458-459, lettre du président Hénault au marquis d'Argenson, 9 juillet 1744, sur sa visite à Cirey.

Colnet Du Ravel, Charles-Joseph, L'Hermite du faubourg Saint-Germain, ou observations sur les mœurs et les usages français au commencement du XIXe siècle, par M. Colnet, auteur de l'Art de dîner en ville, faisant suite à la Collection des mœurs françaises de M. de Jouy. Paris, Pillet aîné, 1825. 2 vol. – Tome II, chap. XLIII, «Vie privée de Voltaire et de Mme Du Châtelet», p. 234-244: extraits des lettres de Cirey de Mme de Graffigny.

Genlis, Stéphanie-Félicité Du Crest, comtesse de, Mémoires inédits de madame la comtesse de Genlis, sur le dix-huitième siècle et la Révolution française, depuis 1756 jusqu'à nos jours. Paris, Ladvocat, 1825. 10 vol. Plusieurs fois réimprimés. – «M. de Mézières avait beaucoup d'esprit et était un très grand géomètre. C'est une anecdote parfaitement connue dans la province, que M. de Mézières, voisin de la célèbre madame Du Châtelet, cultiva ses dispositions pour la géométrie, et lui donna tous les matériaux des ouvrages qu'elle a publiés depuis. Il est assez bizarre que ce soit mon grand-père qui ait ainsi contribué à établir la réputation de la plus grande admiratrice qu'ait eue M. de Voltaire!..», t. I, p. 114.

1826

Du Châtelet, Émilie, Réponse à une lettre diffamatoire de l'abbé Desfontaines, par Mme la marquise Du Châtelet, dans Longchamp, Sébastien G., & Jean-Louis Wagnière, Mémoires sur Voltaire, t. II, p. 423-431.

Du Châtelet, Émilie, Observations de madame la marquise Du Châtelet sur cette lettre [en date du 31 décembre 1738] de Thiriot, dans Longchamp, Sébastien G., & Jean-Louis Wagnière, Mémoires sur Voltaire, t. II, p. 431-434.

Longchamp, Sébastien G., & Jean-Louis Wagnière, Mémoires sur Voltaire, et sur ses ouvrages, par Longchamp et Wagnière, ses secrétaires; Suivis de divers écrits inédits de la marquise Du Chatelet, du président Hénault, de Piron, Darnaud Baculard, Thiriot, etc., tous relatifs à Voltaire. [Publié par L.-P. Decroix et A. Beuchot]. Paris, Aimé André, 1826. 2 vol. vii 516 et 543 p. – Nouvelle émission: Mémoires anecdotiques, très-curieux et inconnus jusqu'à ce jour sur Voltaire, réflexions sur ses ouvrages, suivis de divers écrits inédits de la marquise Du Châtelet, du président Hénault, de Piron, etc. Paris, Bethune et Plon, 1838. – À compléter par le manuscrit original, BnF, n. a. fr. 13006.

Prudhomme, Louis-Marie, Répertoire universel, historique, biographique des femmes célèbres, mortes ou vivantes, qui se sont fait remarquer dans toutes les nations, par des vertus, du génie, des écrits, des talents pour les sciences et pour les arts; par des actes de sensibilité, de courage, d'héroïsme, des malheurs, des erreurs, des galanteries, des vices, etc., depuis les temps les plus reculés jusqu'à nos jours, par une société de gens de lettres. [...] Publié par L. P. Paris, Achille Désauges, 1826. 4 vol. in-8o; t. II, p. 127-131.

1827

Delambre, Jean-Baptiste, & Claude-Louis Mathieu, Histoire de l'astronomie au dix-huitième siècle par M. Delambre [...]. Publiée par M. Mathieu [...]. Paris, Bachelier, 1827. lii 796 p. – Publie, sous la rubrique «Newton», un résumé de la traduction des Principia d'Émilie Du Châtelet ; le Commentaire est attribué à Clairaut, p. 3-31.

1828

Isographie des hommes célèbres ou collection de fac-similé de lettres autographes et de signatures. Paris, Alexandre Mesnier, 1828-1830. 3 vol.; t. I, p. 273. – Fac-similé de la lettre au comte d'Argental du 13 janvier [1737].

1829

Jameson, Anna Brownell, The Loves of the poets by the author of the «Diary of an ennuyée». London, Henry Colburn, 1829. 2 vol. – Tome II contient «French poets. Voltaire and madame Du Châtelet». Ouvrage qui a connu plusieurs éditions sous divers titres, dont: Memoirs of the loves of the poets: biographical sketches of women celebrated in ancient and modern poetry, 2e éd., London, Colburn & Bentley 1831; – New York, J. & J. Harper; Boston, Tussel, Odiorne and Co, 1833; The Romance of biography; or memoirs of women loved and celebrated by poets, from the days of the troubadours to the present age, 3e éd., London, Saunders and Otley, 1837.

Nodier, Charles, Mélanges tirés d'une petite bibliothèque, ou Variétés littéraires et philosophiques, par Charles Nodier. Paris, Crapelet, 1829. viii 428. – Chap. X, p. 105, 112-115, lettre de Saint-Lambert à la marquise Du Châtelet, Lunéville, 13 janvier ; destinataire incorrect.

1830

Prudhomme, Louis-Marie, Biographie universelle et historique des femmes célèbres mortes ou vivantes, qui se sont fait remarquer dans toutes les nations, par leurs vertus, leur génie, leurs écrits, leur talents pour les sciences et les arts, par leur sensibilité, leur courage, leur héroïsme, leurs malheurs, leurs erreurs, leurs galanteries, leurs vices, etc., depuis le commencement du monde jusqu'à nos jours. Par une société de gens de lettres [...] Publiée par L. Prudhomme, père. Paris, Lebigre, 1830. 4 vol. in-8o; t. II, p. 127-131.

1832

Ancelot, Jacques-Arsène-Polycarpe-François, & Gustave Héquet, Madame Du Châtelet, ou point de lendemain, comédie en un acte, mêlée de couplets, par MM. Ancelot et Gustave, représentée pour la première fois, sur le Théâtre du vaudeville, le 5 mai 1832. Paris, J. N. Barba, 1832. 43 p. in-8o. – Les personnages sont Voltaire, le marquis de Saint-Lambert, le marquis Du Châtelet, Dubois, valet de chambre et secrétaire de Voltaire, Mme Du Châtelet, Henriette, femme de chambre de Mme Du Châtelet; la scène se passe au château de Cirey en 1735.

1834

Créquy, Renée-Caroline-Victoire de Froulay, marquise de, Souvenirs de la marquise de Créqui 1710-1800. Paris, Fournier jeune, 1834-1835, 7 vol.; t. I, chap. III. – Largement apocryphes; auteur: Maurice de Courchamps.

1839

Blessington, Marguerite Gardiner, countess of, The Idler in Italy. By the countess of Blessington. Paris Baudry's European Library, 1839. – Visite à Ferney, p. 22-25, avec l'attachement de Voltaire pour Mme Du Châtelet.

1840

Lacroix, Paul, La Perle ou les femmes littéraires. Choix de morceaux en vers et en prose, composés par des femmes depuis le quinzième siècle jusqu'à nos jours, précédé d'un aperçu historique sur les femmes littéraires de la France. Paris, Louis Janet, 1840. xv 225 p. – Mme la marquise Du Châtelet, Réponse à des vers de Voltaire, «Hélas! vous avez oublié», p. 113.

1841

Wolff, Christian, Christian Wolffs eigene Lebenbeschreibung. Herausgegeben mit einer Abhandlung über Wolff von Heinrich Wuttke. Leipzig, Weidmann'sche Buchhandlung, 1841. Reproduction photomécanique dans: Christian Wolff, Gesammelte Werke. Herausgegeben und bearbeitet von Jean École [et al.]. I. Deutsche Schriften, t. X, Biographie. Herausgegeben von Hans Werner Arndt. Hildesheim; New York, Georg Olms, 1980. – «Bey den Franzosen verdiente die gelehrte Marquisin Madame de Châtelet besonders gerühmet zu werden, welche in dem ersten Theile ihrer Institutionum physicarum sehr deutlich und nette die principia aus meiner Metaphysik erkläret und mit grossem Eifer meine lateinische Wercke lieset», p. 176-179.

1843

L'Arbre de science. Roman posthume de Voltaire, imprimé sur un manuscrit de madame Duchâtelet. Paris, P. Delavigne, 1843. 92 p. – Apocryphe; pastiche attribué à Arsène Houssaye.

Isographie des hommes célèbres, Th. Delarue, 1843, t. I. – Lettre de Mairan à Émilie Du Châtelet, 20 décembre 1740.

1845

Colet, Louise, «Mme Du Châtelet. Lettres inédites au maréchal de Richelieu et à Saint-Lambert», Revue des deux mondes, 15 septembre 1845, nouv. série, t. XI, p. 1011-1053.

Reiffenberg, Frédéric-Auguste-Ferdinand-Thomas de, «Encore un manuscrit de la Bibliothèque royale. – Séjour de madame Du Châtelet et de Voltaire à Bruxelles. – Les Esclaves de Marie», Le Bibliophile belge, Bruxelles, Librairie ancienne et moderne, 1845, t. I, p. 14-20. – Mme Du Châtelet nommée prévôte de la confrérie des Esclaves de Marie en 1741.

1847

Colet, Louise, Deux femmes célèbres, par madame Louise Colet. Paris, Pétion, 1847. 2 t. en 1 vol. in-8°. – Tome I, 229 p.: Madame Du Châtelet.

1850

Kavanagh, Julia, Women in France during the Eighteenth century. London, Smith, Elder and Co, 1850. 2 vol. – «Voltaire and Mme Du Châtelet», t. I, p. 155-184.

Sainte-Beuve, Charles-Augustin, «Lettres de Mme de Graffigny, ou Voltaire à Cirey», et «Madame Du Châtelet, suite de Voltaire à Cirey (lundi 8 juillet 1850)», Causeries du lundi. Paris, 1850, p. 208-225 et 266-285. – Souvent réimprimé.

1851

Frédéric II, Œuvres de Frédéric le Grand. Berlin, Imprimerie royale R. Decker, 1846-1857, t. XVII, 1851, p. 3-52. – Réimpression des trente lettres publiées dans les Œuvres posthumes de 1788.

1853-1854

Blessington, Marguerite Gardiner, countess of, «A glance at the life and times of Gabrielle Emilie, marchioness Du Châtelet», The Ladies' companion, second series, 1853, no 4, p. 289-293; 1854, no 5, p. 7-11, 63-66, 119-122, 175-177, 225-228, 299-303; no 6, p. 29-32. – A posthumous work, written around 1848 and mainly based on Mme de Graffigny, Vie privée de Voltaire et de Mme Du Châtelet, 1720, and the Lettres inédites de madame la marquise Du Chastelet à M. le comte d'Argental, 1806.

1854

Biographie universelle (Michaud) ancienne et moderne, ou histoire, par ordre alphabétique, de la vie publique et privée de tous les hommes qui se sont fait remarquer par leurs écrits, leurs actions, leurs talents, leurs vertus ou leurs crimes. Nouvelle édition, publiée sous la direction de [Louis-Gabriel] Michaud. Revue, corrigée et considérablement augmentée d'articles omis ou nouveaux. Paris, Mme C. Desplaces, 1854-1865 ; 1854, t. VIII, p. 23.

Colet, Louise, Madame Duchatelet, par Mme Louise Colet. Édition illustrée de 13 vignettes par Bertall. Paris, Gustave Barba, [s. d.] [1854?] (Romans populaires illustrés). 32 p.

«Le château de Cirey», Revue étrangère, 51, 1854, p. 210-221.

1855

Desnoiresterres, Gustave, «Du Châtelet (Gabrielle-Émilie Le Tonnelier de Breteuil, marquise)», Nouvelle biographie générale depuis les temps les plus reculés jusqu'à nos jours, avec les renseignments bibliographiques et l'indication des sources à consulter; publié par MM. Firmin Didot frères, sous la direction de M. le Dr Hoefer. Tome quatorzième. Paris, Firmin Didot frères, 1855; col. 940-944.

Desnoiresterres, Gustave, «Voltaire chez madame Du Châtelet», Revue de Paris, t. XXIV, 1855, p. 180-197, 410-431.

Hénault, Charles-Jean-François, Mémoires du président Hénault, de l'Académie française, écrits par lui-même, recueillis et mis en ordre par son arrière-neveu, M. le baron de Vigan. Paris, E. Dentu, 1855; iv 436 p. – Visite à Cirey, où se trouvait le père Jacquier, p. 158-159.

1856

Colet, Louise, Madame Du Châtelet, dans Une histoire de soldat. Paris, Alexandre Cadot, 1856 (Collection à un franc le volume). 296 p.; p. 147-296.

1857

Jameson, Anna Brownell, Memoirs of the loves of the poets. Boston, Ticknor & Fields, 1857. 517 p.; p. 484-495.

1858

Suard, Jean-Baptiste-Antoine, Mémoires et correspondances historiques et littéraires inédits 1726 à 1816. Publiés par Charles Nisard. Paris, Michel Lévy frères, 1858, 376 p. – Lettre à d'Argental, 28 [décembre 1736], p. 118-121.

1859

Argenson, René-Louis de Voyer, marquis d', Journal et mémoires du marquis d'Argenson publiés pour la première fois d'après les manuscrits autographes de la Bibliothèque du Louvre, pour la Société de l'histoire de France, par E. J. B. Rathery. Paris, Vve Jules Renouard, 1859-1867. 9 vol. – T. III, p. 138 (13 juillet 1740); t. V, p. 132 (21 décembre 1747 : à Sceaux); t. VI, p. 43-44 (19 septembre 1749 : sa mort)

Clogenson, Jean, «Voltaire, jardinier à Cirey», Compte rendu des travaux de l'Académie de Reims, 1859-1860, p. 5-24.

1860

Galitzin, Augustin, «Une lettre inédite de Crousaz à la marquise Du Châtelet», Bulletin du bibliophile et du bibliothécaire, 1860, t. XIV, p. 1621-1625. – 6 juin 1731 [1741] (D2496).

Luynes, Charles-Philippe d'Albert, duc de, Mémoires du duc de Luynes sur la cour de Louis XV, 1735-1758. Publiés par L. Dussieux et Eud. Soulié. Paris, Firmin-Didot frères, 1860-1865. 17 vol. – En particulier t. IV, p. 389, 451; t. VII, p. 78-79, 129; t. VIII, p. 352, 455; t. IX, p. 128, 491.

1862

Goncourt, Edmond et Jules de, La Femme au XVIIIe siècle. Paris, F. Didot frères, fils et Cie, 1862. iii 461 p. – Plusieurs fois réédité.

1863

L'Amateur d'autographes, 16 novembre 1863, no 46, 2e année, p. 347-349. – Lettre de François de Neufchâteau à Charles-Joseph Panckoucke, 6 décembre 1778, qui concerne les cinq ou six volumes in-4o qui renfermaient la correspondance de Voltaire avec Émilie.

Havard, Jean-Alexandre, Voltaire et Mme Du Châtelet. Révélations d'un serviteur attaché à leurs personnes. Manuscrit et pièces inédites publiés avec commentaires et notes historiques par d'Albanès Havard. Paris, E. Dentu, 1863. xxiii 250 p. – Extraits du manuscrit des Mémoires de Longchamp.

Poggendorff, Johann Christian, Biographisch-literarisches Handwörterbuch zur Geschichte der exacten Wissenschaften enthaltend Nachweisungen über Lebensverhältnisse und Leistungen von Mathematikern, Astronomen, Physikern, Chemikern, Mineralogen, Geologen, Geographen usw. aller Völker und Zeiten. Leipzig, Johann Ambrosius Barth, 1863. 2 vol.; t. I, p. 424-425: «Chastellet».

1865

L'Amateur d'autographes, 1er mars 1865, no 77, 4e année, p. 78. – Lettre à un correspondant non identifié, 5 janvier 1740 (D2132).

Du Deffand, Marie de Vichy-Chamrond, marquise, Correspondance complète de la Marquise Du Deffand avec ses amis le président Hénault, Montesquieu, d'Alembert, Voltaire, Horace Walpole, classée dans l'ordre chronologique et sans suppressions, augmentée des lettres inédites au chevalier de L'Isle, précédée d'une histoire de sa vie, de son salon, de ses amis, suivie de ses œuvres diverses et éclairée de nombreuses notes par M. de Lescure. Paris, H. Plon, 1865. 2 vol.; passim ; t. I, p. 90-97. – Séjour à Anet en 1747.

1867

Larousse, Pierre, «Châtelet (Gabrielle-Émilie Le Tonnelier de Breteuil, marquise du)», Grand dictionnaire universel du XIXe siècle [...]. Paris, Administration du Grand dicionnaire universel, 1866-1876, 17 vol.; t. III, p. 1084-1085.

Maynard, abbé, Voltaire, sa vie et ses œuvres par M. l'abbé Maynard. Paris, Bray, 1867. 2 vol.; t. I, p. 211-239. – Voltaire à Cirey.

1868

Capefigue, Jean-Baptiste-Honoré-Raymond, La Marquise Du Châtelet et les amies des philosophes du XVIII e siècle. Paris, Amyot, 1868. viii 203 p. – Réimpr.: Genève, Slatkine Reprints, 1970.

Desnoiresterres, Gustave, Voltaire et la société au XVIIIe siècle, Paris, Didier et Cie, 1867-1876. 8 vol.; t. II, Voltaire au château de Cirey, 1868. – 2e éd. 1871.

1869

Saint-Marc Girardin, «Voltaire à Cirey», «Mme Du Châtelet», Revue des cours littéraires de la France et de l'étranger, 6, 16 janvier et 6 février 1869, p. 106-112, 154-160.

1870

Loménie, Louis de, La Comtesse de Rochefort et ses amis. Études sur les mœurs en France au XVIIIe siècle, avec des documents inédits. Paris, Michel Lévy frères, 1870. iii 370 p. – Concerne Forcalquier et les Brancas.

1871

Van Gansen, J., «Coup d'œil historique sur Beeringhen, à propos d'une lettre de Voltaire», Société chorale et et littéraire des Mélophiles de Hasselt, Bulletin de la section littéraire, 7, 1871, p. 73-91. – Concerne le procès Du Châtelet-Hoensbroeck.

1873

Saigey, Émile, Les Sciences au XVIIIe siècle. La physique de Voltaire. Paris, Germer Baillière, 1873. 272 p.; chap. III-VI.

1874

Parnasse satyrique, XVIIIe siècle – Pièces trop libres échappées dans des débauches d'esprit à quelques gens de lettres connus et inconnus. Neuchâtel, Presses de la Société des bibliophiles cosmopolites, 1874. viii 117 p. – Contient Les Trois pères, de Claude-Joseph Dorat, p. 56-58, poème scabreux, qui met en scène Mme Du Châtelet, Voltaire, Saint-Lambert, et le marquis, qui sont tous nommés. (Parnasse satyrique du XVIIIe siècle. Réimprimé d'après l'édition originale (Neufchâtel, 1874). Introduction par Guillaume Apollinaire. Paris, Bibliothèque des curieux, 4 rue de Furstemberg, [1912]. 171 p).

1875

Pierrot, Émile, «Étude sur Saint-Lambert. Discours de réception », Mémoires de l'Académie de Stanislas, 1874. Nancy, Berger-Levrault et Cie, 1875, 4e série, t. VII, p. xxvii-lxii. – Mention des lettres d'Émilie Du Châtelet dans la collection de Feuillet de Conches et d'une lettre d'amour de Saint-Lambert, p. xxxi-xxxiii.

1877

Grimm, Diderot, Raynal, Meister, etc., Correspondance littéraire, philosophique et critique par Grimm, Diderot, Raynal, Meister, etc. revue sur les textes originaux comprenant outre ce qui a été publié à diverses époques les fragments supprimés en 1813 par la censure, les parties inédites conservées a la bibliothèque ducale de Gotha et à l'Arsenal à Paris, éd. Maurice Tourneux, Paris, Garnier frères, 1877-1882, 16 vol.

1878

Du Châtelet, Émilie, Lettres de la Mse Du Châtelet. Réunies pour la première fois revues sur les autographes et les éditions originales augmentées de 37 lettres entièrement inédites, de nombreuses notes, d'un index et précédées d'une notice biographique par Eugène Asse. Paris, G. Charpentier, 1878. xliv 496 p. – 247 lettres d'Émilie Du Châtelet.

Bernis, François-Joachim de Pierre, cardinal de, Mémoires et lettres de François-Joachim de Pierre cardinal de Bernis (1715-1758) publiés avec l'autorisation de sa famille d'après les manuscrits inédits. Par Frédéric Masson. Paris, E. Plon et Cie, 1878. 2 vol. – «[...] je ne veux pas laisser croire à la postérité que la marquise Du Châtelet [...] fût un grave personnage; je l'ai vue occupée, des heures entières, à ordonner les ajustements d'une robe, et à mettre en mouvement une armée de pagodes, dont son appartement était couvert», t. I, p. 100.

Clarke, Eliza, «Voltaire and Madame Du Châtelet at Cirey», The Nineteenth century, a monthly review, 3, June 1878, p. 1052-1073.

Gastineau, Benjamin, Voltaire en exil, sa vie et son œuvre en France et à l'étranger (Angleterre, Hollande, Belgique, Prusse, Suisse) avec des lettres inédites de Voltaire et de Mme Du Châtelet. (Centenaire de Voltaire). Paris, Germer Baillière et Cie, 1878. 356 p. – Extraits des lettres d'Émilie Du Châtelet à Charliers, p. 346-350.

Lescure, Mathurin-François-Adolphe de, «Les femmes philosophes, le couvent de Voltaire: la marquise Du Deffand, Mlle de Lespinasse, la baronne de Staal, la marquise Du Châtelet», Le Correspondant. Recueil périodique, nouv. sér., 77, 25 novembre et 25 décembre 1878, p. 683-726, 999-1038. – «C'était bien la peine d'avoir affiché des talents et des connaissances supérieurs à son sexe, pour payer tribut aux plus vulgaires faiblesses! C'était bien la peine d'avoir écrit les Éléments de physique et d'avoir traduit les Principes mathématiques de la philosophie naturelle, de Newton, pour finir par préférer Saint-Lambert à Voltaire, par griffonner ces billets de caillette énamourée à un fat de garnison, et par mourir tragiquement et grotesquement à la fois, à l'âge où l'on est grand-mère, des suites d'une faute sans circonstances atténuantes – à moins que le ridicule n'en soit une!», p. 1038.

1879

Graffigny, Françoise d'Issembourg d'Happoncourt de, Lettres de Mme de Graffigny suivies de celles de MMes de Staal, d'Épinay, Du Boccage, Suard, du chevalier de Boufflers, du marquis de Villette, etc., etc., des Relations de Marmontel, de Gibbon, de Chabanon, du prince de Ligne, de Grétry, de Genlis sur leur séjour près de Voltaire. Revues sur les éditions originales augmentées de nombreuses notes, d'un index et précédées d'une notice biographique par Eugène Asse. Paris, G. Charpentier, 1879 (Lettres du XVIIe et du XVIIIe siècle). l 503 p. – Plusieurs fois réédité.

Nouvelles de la Cour et de la ville concernant le monde, les arts, les théâtres et les lettres. 1734-1738. Publiées [par Édouard de Barthélemy] d'après une correspondance inédite conservée à la Bibliothèque nationale. Paris, Édouard Rouveyre, 1879. 163 p. – P. 69, 4 mars 1736 : «Un voyageur qui ne mentit jamais /Devant Cirey s'arrête et le contemple / Surpris, d'abord, il croit voir un palais, / Mais voyant Émilie, il dit que c'est un temple »; 85 (15 mars 1736), 124-125 (24 novembre 1736: le chevalier de Villefort à Cirey; une autre version de cet épisode dans Desnoiresterres, t. II, 1868, p. 112-113).

1880

Kervyn de Lettenhove, Joseph Bruno Marie Constantin, «Les Collections d'autographes de M. de Stassart. Notices et extraits», Mémoires couronnés et autres mémoires publiés par l'Académie royale des sciences, des lettres et des beaux-arts de Belgique, t. XXX, 1880, p. 99. – Lettre de Helvétius à Émilie Du Châtelet, 12 mars 1741.

Masson, Gustave, «Épaves du XVIIIe siècle», Le Cabinet historique, Paris, 1880, t. XXVI, p. 250-251.

1881

Archives de la Bastille, documents inédits recueillis et publiés par François Ravaisson. Paris, A. Durand et Pedone-Lauriel, 1866-1904. 19 vol.; t. XII, 1881, p. 245-246. – Journal du commissaire Poussot, 30 mars 1744: Émilie Du Châtelet, Voltaire et Mlle Gaussin; t. XII, p. 283 et 285. – Lettres du comte d'Argenson des 9 octobre 1746 (D3465) et 22 décembre 1746 (D3491).

Lescure, Mathurin-François-Adolphe de, «La Marquise Du Châtelet», dans Les Femmes philosophes. Paris, E. Dentu, 1881. 393 p.; p. 210-230.

1882

Dubuisson, Simon-Henri, Lettres du commissaire Dubuisson au marquis de Caumont, 1735-1741. Avec introduction, notes et tables par A. Rouxel. Paris, P. Arnould, [1882] (Mémoires secrets du XVIIIe siècle). xxviii 667 p. – P. 87-88 (juin 1735), p. 112-113 (29 juillet 1735), p. 219-220 (8 juin 1736), p. 561-562 (8 juin 1739).

1883

Turgot, Anne-Robert-Jacques, & Jean-Antoine-Nicolas de Caritat, marquis de Condorcet, Correspondance inédite de Condorcet et de Turgot, 1770-1779, publiée avec des notes et une introduction d'après les autographes de la collection Minoret et les manuscrits de l'Institut, par M. Charles Henry. Paris, Charavay frères, 1883, p. 202 et 204. – «Savez-vous que j'ai pour me divertir un commentaire de dix volumes sur la Bible par le vieux de la Montagne, par Émilie, par son jeune amant: tout cela tiré de la bibliothèque de Cirey.» (Condorcet à Turgot, 14 juin 1772); «J'ai vu un commentaire sur la Bible, par Émilie, mais il n'avait que deux volumes in-4°. Il a pu faire la pelote de neige entre les mains de son jeune amant et du vieux de la Montagne. Ce serait une chose intéressante qu'un pareil commentaire» (Turgot à Condorcet, 21 juin 1772).

1884

Fouquier, Henry, Au siècle dernier. Bruxelles, Henry Kistemaeckers, [1884]. xix [5] 293 [4] p. – «Lettres de la marquise Du Châtelet», p. 156-188.

Meaume, Édouard, «La mère du chevalier de Boufflers. Étude sur les mœurs de la société en Lorraine et en France [...] Lunéville et Commercy – Madame de Boufflers et Madame Du Châtelet – Saint-Lambert et Voltaire», Bulletin du bibliophile et du bibliothécaire. Revue mensuelle publiée par Léon Techener, 1884, p. 442-461. – P. 451: informations sur la collection des lettres d'Émilie Du Châtelet à Saint-Lambert ayant appartenu d'abord à Guilbert de Pixerécourt (no 250 du catalogue de vente de ses autographes, Techener, 1840), puis à Feuillet de Conches.

1885

Voltaire et le premier président Fyot de La Marche. La marquise Du Châtelet. Le président de Brosses. Les Calas. Marie Corneille. Les P. P. Fyot de La Marche père et fils (15 lettres inédites). Par M. [Louis-]Henri Moulin. Caen, Le Blanc-Hardel, 1885. 69 p. – Extrait des Mémoires de l'Académie nationale des sciences, arts et belles-lettres de Caen, 2, 1885, p. 185-251; «Voltaire et la marquise Du Châtelet», p. 9-15.

1886

Dannreuther, H., «Le protestantisme dans la maison Du Châtelet», Journal de la Société d'archéologie et du Musée historique lorrain, 35e année, 1886, p. 135-141.

1887

Barbier de Montault, X., «Épitaphe d'une princesse de la maison Du Châtelet, à Naples», Journal de la Société d'archéologie et Musée historique lorrain, 36e année, p. 193-195. – Concerne la fille d'Émilie Du Châtelet.

Granges de Surgères, Anatole-Louis-Théodore-Marie de, & Gustave Bourcard, Les Françaises du XVIIIe siècle: portraits gravés. Avec une préface de M. le baron Roger Portalis. Paris, E. Dentu, 1887. xxii 360 p. – Buste de Lempereur d'après Monnet, gravure de P.-L. Langlois d'après Mlle Loir, portrait par Macret d'après Mlle Noir, gravure de Fessard, portrait de Nattier, gravé par Gaujean, p. 48-49.

1888

Martinprey, Éd. de, «Note sur la famille Du Châtelet», Journal de la Société d'archéologie et du Musée historique lorrain, 37e année, 1888, p. 65-67.

Warren, vicomte de, «Les descendants des Du Châtelet», Bulletin de la Société philomatique vosgienne, 14, 1888-1889, p. 269-274.

1889

Rebière, Alphonse, Mathématiques et mathématiciens. Pensées et curiosités. Recueillies par A. Rebière. Paris, Nony, 1889. 280 p. – Mentions, p. 137 («Quatre mathématiciennes», avec Hypatie, Maria Agnesi et Sophie Germain), 175 (dispute avec Mairan).

1891

Boyé, Pierre, La Cour de Lunéville en 1748 et 1749 ou Voltaire chez le roi Stanislas. Nancy, G. Crépin-Leblond, 1891. 83 p.

«La marquise Du Châtelet, un cochon», Intermédiaire des chercheurs et des curieux, 24, 10 janvier et 25 mars 1891, p. 13, 178-180. – Au sujet de l'anecdote racontée par Chamfort.

Ledeuil d'Enquin, Justin, La Marquise Du Châtelet à Semur et le passage de Voltaire. Semur, T. Millon, 1891. 50 p. – Également dans Bulletin de la Société des sciences de Semur, 1892-1893, p. 25-49.

1892

«Madame Du Châtelet», Temple Bar [...] A London magazine for town and country readers, 95, May 1892, p. 75-84.

Thyard, Gaspard-Pontus, marquis de, Mémoire historique sur la ville de Semur-en-Auxois. Par M. le marquis de Thyard. Édité par F. Verdot. Semur, Imprimerie commerciale, [1892]. xvi 392 p. – Émilie Du Châtelet et M. de Mézières, «amateur de traités philosophiques très curieux», p. 133-135.

1894 

Boncompagni, prince Baldassare de, «Lettere di Alessio Claudio Clairault», Atti dell'Accademia pontifica di Nuovi Lincei, Roma, 1894, 45, p. 233-291. – Clairaut à Émilie Du Châtelet, p. 233-239.

Isely, L., Les Femmes mathématiciennes: Hypathie, Emilie Du Châtelet, Marie Agnesi, Sophie Germain, Sophie Kowalewska. Neuchâtel, Imprimerie nouvelle, 1894. 32 p.

Noury, J., «Voltaire inédit – billets à Cideville. Une contrefaçon de ses œuvres à Rouen. Correspondance de Mme Du Châtelet avec Cideville, et de Cideville avec Voltaire», Bulletin historique et philologique du Comité des travaux historiques et scientifiques, année 1894, Paris, Imprimerie nationale, 1895, p. 352-366.

Piot, abbé, Cirey-le-Château. La marquise Du Châtelet (sa liaison avec Voltaire), par M. l'abbé Piot, curé de Chancenay, membre titulaire de la Société des lettres de Saint-Dizier. Saint-Dizier, O. Godard, 1894, 508 p. – Également dans Mémoires de la Société des lettres de Saint-Dizier, 7, 1892-1894, p. 41-548.

Rebière, Alphonse, Les Femmes dans la science. Conférence faite au cercle Saint-Simon le 24 février 1894. Paris, Nony & Cie, 1894. 85 p. – «Émilie Du Châtelet», p. 19-30: «On peut dire que Voltaire était, pour les sciences, l'élève de Madame Du Châtelet et, il faut l'avouer, un élève assez médiocre», p. 23.

1896

The Collection of autograph letters and historical documents formed by Alfred Morrison (second series, 1882-1893). Printed for private circulation, London, Strangeways & Sons, 1896, t. III, p. 167-243. – 101 lettres d'Émilie Du Châtelet, dont celles adressées à Saint-Lambert.

David de Saint-George, Arthur, Achille-François de Lascaris d'Urfé, marquis Du Chastellet, lieutenant général des armées de la République, 1759-1794. Dijon, Imprimerie Darantière, 1896 (Biographies foréziennes). xxvii 382 p. – «Les du Châtelet de Lorraine», p. 133-147.

Le Sueur, Achille, Maupertuis et ses correspondants. Lettres inédites du grand Frédéric, du prince Henri de Prusse, de Labeaumelle, du président Henault, du comte de Tressan, d'Euler, de Kaestner, de Koenig, de Haller, de Condillac, de l'abbé d'Olivet, du maréchal d'Écosse etc. etc. etc. Montreuil-sur-mer, 1896 (Genève, Slatkine Reprints, 1971). – Lettre de König à Maupertuis, 11 février 1741: «Le livre de mad: du Chât: a enfin paru. Je vous avoue, Monsieur, qu'il faut avoir la rage d'écrire pour oser faire une folie de cette nature. On dit qu'on l'a déjà refutée; je me réjouis de voir comment elle fera pour répondre sur des matières qu'elle n'entend point», p. 118.

1897

Braine, Sheila E., «Gabrielle Émilie, marquise Du Châtelet, Voltaire's marquise», Englishwoman, 6, décembre 1897, p. 280-283.

Rebière, Alphonse, Les Femmes dans la science. Notes recueillies par A. Rebière. Deuxième édition, très augmentée et ornée de portraits et d'autographes. Paris, Nony & Cie, 1897. ix 359 p. – «Émilie Du Châtelet», p. 54-67.

Schirmacher, Käthe, «Die Marquise Du Châtelet», dans Aus aller Herren Länder. Gesammelte Studien und Aufsätze. Paris; Leipzig, Welter, 1897. 393 p.; p. 152-179.

1898

Moreau, Jacob-Nicolas, Mes souvenirs, par Jacob-Nicolas Moreau, né en 1717, mort en 1803, historiographe de France, bibliothécaire de la reine Marie-Antoinette, premier conseiller de Monsieur, frère du roi (depuis Louis XVIII) [...] collationnés, annotés et publiés par Camille Hermelin. Paris, E. Plon, Nourrit et Cie, 1898-1901. 2 vol. – Tome I, p. 24: «M. de Valjouan [Joseph-Antoine d'Aguesseau, seigneur de Valjouan], qui nous logeait tous, philosophait aussi quelque peu. Après la mort de M. de Chastellux [1742] [...], il ouvrit sa porte à Mme Du Châtelet, l'amie de Voltaire. J'ai vu moi-même courir et jouer, dans les bosquets du jardin de l'hôtel Valjouan, le

petit Du Châtelet, guillotiné en 1794, et, qui pis est, un scélérat nommé Linant»; p. 99-100: «Mme d'Antigny, dont la fille n'était pas plus philosophe que moi, m'avait mis en relation avec Mlle de Thil [...] malgré la profession ouverte qu'elle faisait d'être l'intime de Mme Du Châtelet et de Voltaire, lorsque l'âge et les infirmités l'avertirent de sa fin, c'est chez nous qu'elle voulut être portée, dans une maison où je restais, à Sèvres [...]. J'ai, sur un rayon de ma bibliothèque, l'unique copie existant peut-être aujourd'hui d'une singulière production de son amie; c'est un Discours sur le bonheur. Mme Du Châtelet s'y plaint de Voltaire, et attribue au refroidissement des feux dont il brûlait pour elle les dégoûts qu'elle avait conçus de la vie. L'excellente Mlle de Thil fit, il me semble, un meilleur usage de sa sensibilité que cette folle d'Émilie.»

1900

Summer, Mary, Quelques salons de Paris au XVIIIe siècle. Ouvrage orné de 10 portraits. Paris, L.-Henry May, [1900]. 271 p. – «Le salon de Mme Du Châtelet à Paris et à Cirey», p. 29-59.

1902

Bonnefon, Paul, «Une inimitié littéraire au XVIIIe siècle d'après des documents inédits. Voltaire et Jean-Baptiste Rousseau», Revue d'histoire littéraire de la France, 9, octobre-décembre 1902, p. 547-595. – Publie des lettres d'Antoine Séguy adressées à Émilie.

1904

Maugras, Gaston, La Cour de Lunéville au XVIIIe siècle. Les marquises de Boufflers et Du Châtelet, Voltaire, Devau, Saint-Lambert, etc. Paris, Plon, 1904. 473 p. – De nombreuses éditions.

1905

Boisjolin, Jacques de, & Georges Mossé, «Mme Du Châtelet», dans Quelques meneuses d'hommes au XVIIIe siècle. Paris, Éditions de la Nouvelle Revue, 1905, 68 p.; p. 12-20.

Maroy, Charles, «Les séjours de Voltaire à Bruxelles», dans Annales de la société d'archéologie de Bruxelles, 19, 1905, p. 288-302.

1906

Jovy, Ernest, Quelques lettres inédites de la marquise Du Châtelet et de la duchesse de Choiseul (1745-1775). Paris, Henri Leclerc, 1906. 26 p. (Extrait, tiré à 30 exemplaires, du Bulletin du bibliophile, 1906, p. 165-186). – Quatre lettres au père Jacquier, des 12 novembre et 17 décembre 1745, 13  avril et 1er juillet 1747.

Lanson, Gustave, Voltaire. Paris, Hachette, 1906 (Les grands écrivains français). 221 p. – Revu et mis à jour par René Pomeau, Paris, 1960.

Quentin, Henri (dit Paul d'Estrée), «Les surprises d'une perquisition (lettres inédites de Voltaire)», Revue d'histoire littéraire de la France, 103, 1906, p. 332-336. – 2 lettres d'Émilie Du Châtelet à la comtesse de La Neuville: 15 avril 1743 et 4 avril [1743].

1907

Faguet, Émile, Amours d'hommes de lettres. Paris, Société française d'imprimerie et de librairie, 1907. 501 p. – Voltaire et Mme Du Châtelet, p. 112-146.

1909

Droysen, Hans, «Die Marquise Du Châtelet, Voltaire und der Philosoph Christian Wolff», Zeitschrift für französische Sprache und Litteratur, 35, 1909-1910, p. 226-248. – Extraits de la correspondance entre Manteuffel et Wolff. Lettre d'Émilie Du Châtelet à Wolff, 22 septembre 1741.

Tencajoli, O. F., «La marquise de Châtelet et le comte Algarotti», Rivista d'Italia, 1909.

1910

Hamel, Frank, An eighteenth-century Marquise: a study of Émilie Du Châtelet and her times. With frontispiece and sixteen illustrations. London, Stanley Paul & Co., [1910]. 384 p.

Ostertag, Heinrich, Der philosophische Gehalt des Wolff-Manteuffelschen Briefwechsels. Leipzig, Quelle & Meyer, 1910; dans Christian Wolff, Gesammelte Werke. Herausgegeben von Jean École [et al.]. III. Materialien und Dokumente, t. XIV. Hildesheim; New York, G. Olms, 1980, p. 38-44. – «Die Institutions der Madame de Châtelet».

1911

Caussy, Fernand, «La mission diplomatique de Voltaire d'après des documents inédits», La Grande revue, année 15, 1911, n° 3, p. 547-563. – 1 lettre du comte de Maurepas à Émilie Du Châtelet, 30 août 1743.

The Encyclopaedia britannica. A dictionary of arts, sciences, literature and general information. Eleventh edition. Cambridge, the University Press, 1910-1911. 29 vol.; t. XXVIII, 1911, p. 200. – Une note sous la rubrique «Voltaire»: «She was an accomplished linguist, musician and mathematician, and deeply interested in metaphysics. [...] She is only important from her connexion with Voltaire, though an attempt has been made to treat her as an original thinker [Hamel]».

1913

Belin, J.-P., «Une invitée de Voltaire à Cirey», Le Journal des débats politiques et littéraires, édition hebdomadaire, 20, 11 avril 1913, p. 700-701.

Caussy, Fernand, Inventaire des manuscrits de la Bibliothèque de Voltaire conservée à la Bibliothèque impériale publique de Saint-Pétersbourg. Paris, Imprimerie nationale, 1913 (Nouvelles archives des missions scientifiques et littéraires [...]. Nouvelle série, 7). – Manuscrits d'Émilie Du Châtelet, p. 43-44.

Mozans, H. J. [pseud. de John Augustine Zahm], Woman in science: with an introductory chapter on woman's long struggle for things of the mind by H. J. Mozans; with a preface by Cynthia Russett and an introduction by Thomas P. Gariepy. New York; London, D. Appleton, 1913. xi 452 p. – Facsimile reprint, Cambridge, Mass.; London, M.I.T. Press, 1974; Notre Dame, Ind., University of Notre Dame Press, 1991.

Noël, Georges, Une « primitive » oubliée de l'école des « cœurs sensibles »: Mme de Grafigny (1695-1758). Paris, Plon-Nourrit, 1913. xvi 399 p.

Rema, Else, Voltaires Geliebte. Ein Lebensbild. Dresden & Leipzig, Reissner, 1913. 211 p. – Plusieurs fois réédité.

Treat, Ida Frances, Un cosmopolite italien du XVIIIe siècle: Francesco Algarotti. Trévoux, Jules Jeannin, 1913. 266 p. – Chap. III, «De Paris à Cirey», p. 45-62.

1914

Mangeot, Georges, «Une biographie de madame de Graffigny», Le Pays lorrain et le pays messin. Revue mensuelle illustrée, Nancy, 20 février 1914, 1914-1919, t. XI, p. 66-77. – Deux lettres à Mme de Graffigny, 14 janvier 1737; 28 avril 1739 (p. 67).

Thor, Werner, «Die Marquise Du Châtelet und Voltaire», Velhagen und Klasing's monatshefte, 1914, p. 572-576.

1915

Jordan, Leo, «Ein zeitgenössische Manuscript der Réflexions sur le bonheur der Marquise Du Châtelet», Archiv, 133, 1915, p. 115-119.

1921

Smith, David Eugene, «Among my autographs. 12. The marquise Du Châtelet», American mathematical monthly, 28, octobre 1921, p. 368-369. – Lettre en date du 31 août 1744.

1922

Jovy, Ernest, Une illustration scientifique vitryate: le P. François Jacquier et ses correspondants. 116 lettres inédites conservées, pour la plupart, à la Bibliothèque de la ville de Vitry-le-François et publiées par Ernest Jovy. Vitry-le-François, 1922 (Publication de la Société des sciences et arts de Vitry-le-François). 168 p.; p. 22-29. – Lettres déjà publiées en 1906.

Mangeot, Georges, «Les Réflexions sur le bonheur de la marquise Du Châtelet», dans Mélanges offerts par ses amis et ses élèves à M. Gustave Lanson. Paris, Hachette, 1922, 534 p.; p. 277-283.

W., «Die göttliche Émilie», Neue Freie Presse, Wien, 5 novembre 1922.

1923

Argenson, René-Louis de Voyer, marquis d', Autour d'un ministre de Louis XV: lettres intimes inédites. Paris, Albert Messein, 1923. 304 p. – P. 184-214: «La marquise du Châtelet et le comte d'Argenson»: p. 196-197, D2817; p. 202, D3551; p. 203-204, D3554; p. 205-206, D3628; p. 207-208, D3634.

Smith, David Eugene, History of mathematics. Boston, New York, [etc.], Ginn and Company, 1923-1925, t. I, p. 477-478.

Smith, David Eugene, «Historical-mathematical Paris. Île de la Cité and the Voltaire-Châtelet Paris», American mathematical monthly, 30, mars-avril 1923, p. 107-113.

1924

Ascoli, Georges, «Voltaire et la marquise Du Châtelet», Revue des cours et conférences, 25, 31 mai 1924, p. 302-315.

1925

Bellessort, André, Essai sur Voltaire. Cours professé à la Société des conférences. Paris, Perrin et Cie, 1925. 386 p. – «Voltaire amoureux et courtisan», p. 117-164.

1926

Bioche, Charles, «Madame Du Châtelet et la querelle des forces vives», dans La Nature, revue des sciences et de leurs applications à l'art et à l'industrie, 54e année, no 2720, 22 mai 1926, p. 332-333.

Cajori, Florian, «Madame Du Châtelet on fluxions», The Mathematical gazette, 13, 1926, p. 252.

1927

Bioche, Charles, «Les aventures scientifiques de Mme Du Châtelet», Revue des deux mondes, 7e période, t. XLII, novembre-décembre 1927, p. 688-697.

1928

Lowenthal, Dr., «Époux et amants au XVIIIe siècle, II», Revue mondiale, 185, 1er octobre 1928, p. 234-240. – Mme Du Châtelet, Saint-Lambert et Voltaire.

Paraf, Pierre, «Un soir avec Voltaire», La Nouvelle revue, 98, 15 décembre 1928, p. 260-270 .

1929

Brunet, Pierre, Maupertuis, Paris, Albert Blanchard, 1929. 487 p.

Brunet, Pierre, Maupertuis. Étude biographique. Paris, Albert Blanchard, 1929. 199 p.

Dampier-Whetham, William Cecil, A history of science and its relations with philosophy and religion. Cambridge, The University Press, 1929. xxi 514 p.; p. 190-191.

1930

Andrieux, Louis, Une grande dame sous le règne du Bien-Aimé. Ceci est un roman vécu. Il n'y faut pas chercher les grâces de la fiction. Paris, Georges Andrieux, [1930]. 126 p.

Maurel, André, La Marquise Du Châtelet, amie de Voltaire. Paris, Librairie Hachette, 1930 (Figures du passé). 239 p. – Traduit en anglais: The Romance of Mme Du Châtelet & Voltaire. Translated by Walter Mostyn, with some p. from Voltaire's Memoirs by way of preface. With eight full-page illustrations. London, Hutchinson & Co. Ltd., [1930]. 253 p.

1931

Brunet, Pierre, L'Introduction des théories de Newton en France au XVIIIe siècle. Paris, A. Blanchard, 1931. – Genève, Slatkine reprints, 1970. – Ne concerne qu'indirectement Émilie Du Châtelet.

Henriot, Émile, «Émilie», dans Épistoliers et mémorialistes. Paris, Éditions de la Nouvelle revue critique, 1931 (Essais critiques, 23), p. 139-146.

1932

Sainte-Beuve, Charles-Augustin, Les Grands écrivains français par Sainte-Beuve. XVIIIe siècle. Voltaire, sa vie et sa correspondance. Études des Lundis et des Portraits classées selon un ordre nouveau et annotées par Maurice Allem. Paris Garnier frères, [1932]. vi 360 p. – P. 1-15: «Lettres de madame de Graffigny ou Voltaire à Cirey»; p. 16-34: «Madame Du Châtelet. Suite de Voltaire à Cirey».

Smelding, Anda von, Die göttliche Emilie. Voltaire ihr Freund–Fridericus, ihr Feind. Dichtung und Wahrheit aus dem Leben der drei Feuergeister. Roman. Berlin, Schlieffen-Verlag, [1932]. 282 p. – Également paru sous le titre: Der Marquis von Brandenburg, 1934.

1934

Baldensperger, Fernand, «Voltaire et la Lorraine», Le Pays lorrain, 26, janvier 1934, p. 1-20; mai 1934, p. 209-228; 27, février 1935, p. 56-69 . – La suite de la série ne concerne pas Émilie Du Châtelet.

Oulmont, Charles, «Au Château de Cirey avec Voltaire», Le Temps, 9 novembre 1934, p. 4. – Description du Cirey de nos jours.

1935

Libby, Margaret Sherwood, The Attitude of Voltaire to magic and the sciences. New York, Columbia university press; London, P. S. King & son, 1935. 299 p.

Nielsen, Niels, Géomètres français du XVIIIe siècle par Niels Nielsen [...] ouvrage posthume publié par les soins de N. E. Nörlund. Copenhague, Levin & Munksgaard; Paris, Gauthier-Villars, 1935, 437 p.; p. 125-126.

1936

McKie, Douglas, «Béraut's theory of calcination (1747)», Annals of science, 1: 3, 15 juillet 1936, p. 269-293. – P. 279 et note: référence à l'emprunt fait par Béraut aux expériences de Mme Du Châtelet et Voltaire sur le poids spécifique de métaux.

Oulmont, Charles, Voltaire en robe de chambre. Paris, Calmann-Lévy, 1936. ii 224 p.; chap. XIV. – Concerne l'autographe de la Réponse à un libelle.

1938

Bachelard, Gaston, La Formation de l'esprit scientifique. Contribution à une psychanalyse de la connsaissance objective. Paris, J. Vrin, 1938. 256 p. – Plusieurs fois réédité.

Bachelard, Gaston, La Psychanalyse du feu. Paris, Gallimard, 1938. 221 p. – Plusieurs fois réédité.

Pignet, Gilbert, La Vérité sur la vie amoureuse de M. de Voltaire. Paris, Fasquelle, 1938. 207 p.; chap. II, p. 78-153.

Wade, Ira O., The Clandestine organization and diffusion of philosophic ideas in France from 1700 to 1750. Princeton, Princeton University Press; London, Oxford University Press, 1938. ix 329 p. – P. 183-185, les Examens de la Bible.

1941

Du Châtelet, Émilie, Examen de la Genèse. Publié en précis seulement dans Wade, Ira O., Voltaire and madame Du Châtelet, p. 48-107.

Le Blanc, Jean-Bernard, Un voyageur-philosophe au XVIIIe siècle: l'abbé Jean-Bernard Le Blanc, par Hélène Monod-Cassidy. Cambridge, Mass., Harvard University Press, 1941 (Harvard studies in comparative literature, 17). xv 565 p. – Visite de Villefort à Cirey, p. 252-255.

Wade, Ira O., Voltaire and madame Du Châtelet. An essay on the intellectual activity at Cirey. Princeton N. J., Princeton University Press, 1941. xii 241 p. (Princeton publications in Romance languages). London, Oxford University Press, 1941. – Réimpr.: New York, Octagon Books, 1967.

1942

Philips, Edith, «Madame Du Châtelet, Voltaire and Plato», Romanic review, 33, octobre 1942, p. 250-263. – Sur les annotations marginales d'Émilie Du Châtelet et de Voltaire dans la traduction des dialogues de Platon par André Dacier.

1947

Du Châtelet, Émilie, De la liberté. Publié, avec attribution à Voltaire, dans Wade, Ira O., Studies on Voltaire. With some unpublished papers of Mme Du Châtelet, p. 92-108.

Du Châtelet, Émilie, L'Essai sur l'optique. Chapitre IV. De la formation des couleurs par Me du Chastellet, dans Wade, Ira O., Studies on Voltaire. With some unpublished papers of Mme Du Châtelet, p. 188-208.

Du Châtelet, Émilie, Grammaire raisonnée: chap. 6, Des mots en général considérés selon leur signification grammaticale ; chap. 7, Des mots qui représentent les objets de nos perceptions ; chap. 8, Des mots qui désignent les opérations de notre entendement sur les objets, dans Wade, Ira O., Studies on Voltaire. With some unpublished papers of Mme Du Châtelet, p. 209-241.

Du Châtelet, Émilie, Mme Du Châtelet's translation of the «Fable of the bees», dans Wade, Ira O., Studies on Voltaire. With some unpublished papers of Mme Du Châtelet, p. 131-187.

Wade, Ira O., Studies on Voltaire. With some unpublished papers of Mme Du Châtelet. Princeton, Princeton University Press, 1947. ix 244 p. (Princeton publications in romance languages). Réimpr.: New York, Russell & Russell, 1967. ix 244 p.

1948

Ferval, Claude [Aimery de Pierrebourg, Marguerite-Thomas-Galline, baronne], Madame Du Châtelet, une maîtresse de Voltaire. Paris, Arthème Fayard, 1948. 243 p.

Francis, Louis, La Vie privée de Voltaire. Paris, Hachette, 1948 (Les vies privées). 256 p; p. 103-188.

Liebrecht, Henri, «Un séjour de Voltaire à Bruxelles», Bulletin de l'Académie royale de langue et de littérature françaises, 26: 2, août 1948, p. 57-68. – Le journal du comte Henri de Calenberg nous apprend qu'à différentes reprises et notamment au cours de l'année 1743, Voltaire et la belle Émilie furent reçus, dans le magnifique hôtel de la rue du Marquis, qui vient justement de disparaître...par ce comte de Calenberg, qui était un bibliophile très averti, aimant les belles reliures de maroquin comme en témoigne le catalogue de la vente après décès de sa bibliothèque qui eut lieu en 1773.

Spiess, Otto, «Voltaire und Basel», Basler Zeitschrift für Geschichte und Altertumskunde, 47, 1948, p. 105-135.

1949

«Voltaire et les Du Châtelet», Cahiers haut-marnais, 19-20, été-automne 1949, p. 198. – Lettre du 6 mai 1748, écrite par Marie de Fleming, comtesse Du Châtelet, à M. Mallard, à l'abbaye de Pârisse (D3646).

1950

Cox, J. F., «Hommage à la marquise du Châtelet», Ciel et terre, bulletin de la Société belge d'astronomie, de météorologie et de physique du globe, 66, 1950, p. 1-11.

Martin, Marie-Madeleine, Le «Génie» des femmes. Paris, Éditions du Conquistador, 1950. xxxvi 220 p. – Chap. IX, «Une "scientifique": la marquise Du Châtelet», p. 113-126.

1951

Coolidge, Julian L., «Six female mathematicians», Scripta mathematica, 17, mars-juin 1951, p. 20-31.

1952

Bertaut, Jules, «L'infortune sentimentale de Voltaire», Le Figaro littéraire, 17 mai 1952, p. 1, 8. – Mme Du Châtelet, Saint-Lambert et Voltaire.

Brunet, Pierre, La Vie et l'œuvre de Clairaut (1713-1765). Préface de René Taton. Paris, PUF, 1951 (Centre international de synthèse). viii 112 p. – En particulier chap. II, «Voyage à Bâle et séjour au mont Valérien. Clairaut et Mme Du Châtelet», p. 12-29.

«L'hôtel Lambert», Réalités, 81, octobre 1952, p. 92-99.

1953

Du Châtelet, Émilie, dans Voltaire's correspondence. Edited by Theodore Besterman. Genève, Institut et Musée Voltaire, 1953-1965. 107 vol.

Eves, Howard, An introduction to the history of mathematics. New York, Rinehart, 1953. xv 422 p. – Publié en 1990 dans la Saunders Series.

Valogne, Catherine, «Soixante-treize lettres de la marquise Du Châtelet éclairent la maturité de Voltaire», Les Lettres françaises, 18-25 février 1954, p. 1-5. – Contient des extraits de lettres de la marquise au comte d'Argental qui datent de la fin de 1738.

Walters, Robert L., Voltaire and the Newtonian universe: a study of the Éléments de la philosophie de Newton. PhD. Diss., Princeton, 1954.

1955

Du Châtelet, Émilie, Réponse à un libelle, dans Voltaire's Correspondence, t. VII, 1954, app. 30. – Publié d'après l'édition de 1826.

Barber, William H., Leibniz in France, from Arnauld to Voltaire, a study in French reactions to leibnizianism, 1670-1760. Oxford, Clarendon Press, 1955. xi 276 p. – Reprint: New York; London, Garland Publishing, Inc, 1985.

Cluzel, Étienne, «La Dissertation sur la nature du feu de la marquise Du Châtelet», Bulletin du bibliophile et du bibliothécaire, nouv. sér., 1955, p. 1-10.

Durry, Marie-Jeanne, Autographes de Mariemont. Paris, Nizet, 1955, t. I, 2, p. 463-467. – Lettre à Saint-Lambert, [11 mai 1748].

Guyot, Charly, Le Rayonnement de l'Encyclopédie en Suisse française. Neuchâtel, Secrétariat de l'Université, 1955 (Recueil de travaux publiés par la Faculté des lettres, Université de Neuchâtel, 26). – La Notice raisonnée de divers articles de l'Encyclopédie de Paris de Charles Bonnet (Bibliothèque de Genève, Ms Bonnet 88), écrite vers 1766-1767, renferme deux mentions d'Émilie Du Châtelet: «[Raison suffisante]. Article assez long et pris tout entier et mot à mot des Institutions de Mme Du Châtelet. Remarquez qu'on ne la cite nulle part et que l'auteur de l'article ne met point de guillemets»; «[Temps] J'ai retrouvé ici Mme Du Châtelet mot pour mot, à de légères transpositions près [...] Je suis surpris que mon estimable ami et confrère M. Formey [...] se soit laissé aller à dépecer ainsi l'ouvrage d'autrui», p. 41-42.

La Harpe, Jacqueline E. de, Jean-Pierre de Crousaz et le conflit des idées au siècle des Lumières. Genève, Droz; Lille, Giard, 1955. 281 p. – Réactions de Crousaz aux Institutions de physique, p. 101-103.

Michel, F., «La marquise et le philosophe», La Nouvelle critique, 66:7, 1955, p. 71-87.

Speziali, Pierre, «Une correspondance inédite entre Clairaut et Cramer», Revue d'histoire des sciences, 8, 1955, p. 93-237.

Tarte, Marcel, «Mme Du Châtelet à la cour du roi Stanislas», Revue médicale de Nancy, 76, 1er-15 juillet 1955, p. 658-675.

1956

Lenotre, Théodore Gosselin, dit G., «Une curieuse amie de Voltaire. La marquise Du Châtelet», Historia, 121, 1956, p. 572-575.

Pomeau, René, La Religion de Voltaire. Paris, Nizet, 1956. 516 p. – Nouvelle édition revue et mise à jour: 1969, 1994.

1957

Davidson, Annabelle, A study of the influence of madame Du Châtelet on Voltaire. Dissertation. Ohio University, August, 1956. 214 p.

Horne, Henri, «Voltaire amoureux», Miroir de l'histoire, 8, 95, novembre 1957, p. 583-585. – Voltaire et Émilie Du Châtelet.

Mitford, Nancy, «A visit to Voltaire», History today, January 1957, p. 18-27. – Extraits de Voltaire in love.

Mitford, Nancy, Voltaire in love. London, Hamish Hamilton, 1957. xii 288 p. – Plusieurs fois réédité; traduit en français par Jacques Brousse: Voltaire amoureux (Paris, Stock, 1959); en hongrois par Zilahi Judit: A szerelmes Voltaire (Budapest, Europa Könyvkiadó, 1972), en italien par Bruno Oddera: Voltaire innamorato (Milano, Bompiani, 1959); en polonais par Krystyna Szerer: Wolter zakochany (Warszawa, Czytelnik, 1979): en slovaque (Bratislava, Madaách, 1972); en suédois (Stockholm, Lars Hökerbergs förlag, 1958); en tchèque (Ostrava, Domino, 2002).

Sablé, J., «Essai de géographie littéraire. Voltaire à la cour de Lunéville chez le roi Stanislas», dans L'École. Classes du second cycle. Enseignement littéraire, 49e année, 16 et 30 novembre 1957, p. 110, 143-144, 146, 179.

1958

Du Châtelet, Émilie, Les Lettres de la marquise Du Châtelet, publiées par Theodore Besterman. Genève, Institut et Musée Voltaire, 1958. 2 vol. 389 et 337 p. (Publications de l'Institut et Musée Voltaire. Série d'études, 3-4). – 486 lettres de Mme Du Châtelet, adressées à 38 correspondants.

Murdoch, Ruth T., «Voltaire, James Thomson and a poem for the marquise Du Châtelet», SVEC, 6, 1958, p. 147-153.

Wade, Ira O., The Search for a new Voltaire. Studies in Voltaire based upon material deposited at the American Philosophical Society, dans Transactions of the American Philosophical Society, new series, 48: 4, 1958. – «Some notes of Mme Du Châtelet», p. 38-40, sur Descartes, Éloges de Fontenelle, Origine de la physique de Regnault, etc.

1959

Scott, Wilson L., «The significance of "hard bodies" in the history of scientific thought», Isis, 50: 3, 1959, p. 199-210.

Speziali, Pierre, Gabriel Cramer (1704-1752) et ses correspondants. Conférence faite au Palais de la Découverte le 6 décembre 1958. Université de Paris, 1959. 28 p.; p. 25-26.

1960

Mauzi, Robert, L'Idée du bonheur dans la littérature et la pensée française au XVIIIe siècle. Paris, Armand Colin, 1960. 725 p. – Rééditée en 1979 et 1994.

1961

Du Châtelet, Émilie, Discours sur le bonheur. Édition critique et commentée par Robert Mauzi. Paris, Les Belles lettres, 1961. cxxvii 69 p. (Bibliothèque de la Faculté des lettres de Lyon, 5).

Bingham, Alfred J., «The Recueil philosophique et littéraire (1769-1779)», SVEC, 18, 1961, p. 113-128. – Sur la publication du Discours sur le bonheur.

Delorme, Suzanne, «Madame Du Châtelet 1706-1749», dans Les Femmes célèbres [établi et dirigé par Lucienne Mazenod]. Paris, Lucien Mazenod, 1960-1961 (La galerie des hommes célèbres, 12). 2 vol.; t. II, 1961, p. 16-17 (avec portrait).

Gigot, Jean-Gabriel, «Autographes inédits de Voltaire et de la marquise Du Châtelet à l'occasion d'une affaire de vols commis au château de Cirey (1736)», Cahiers haut-marnais, 66, 3e trimistre 1961, p. 123-131.

Gooch, George Peabody, «Madame Du Châtelet and her lovers», Contemporary review, 200, décembre 1961, p. 648-653 (Maupertuis); 201, janvier 1962, p. 44-48 (Voltaire); 201, april 1762, p. 203-207 (Saint-Lambert).

Vercruysse, Jérôme, «La marquise Du Châtelet, prévôte d'une confrérie bruxelloise», SVEC, 18, 1961, p. 169-171.

1962

Bellugou, Henri, Voltaire et Frédéric II au temps de la marquise Du Châtelet: un trio singulier. Paris, Marcel Rivière et Cie, 1962. 219 p.

Besterman, Theodore, «Émilie Du Châtelet: portrait of an unknown woman», dans Voltaire essays and another. London, Oxford University Press, 1962. [4] 181 p.; p. 61-73.

Charpentier, John, Voltaire en ménage. Monaco, Éditions LEP, 1962 (Les Écrivains contemporains. Série historique, 76, mai 1962). 30 p. – Voltaire et Émilie Du Châtelet à Cirey.

Hérard, Lucien, Voltaire à Semur. Dijon, l'Auteur, 1962. 30 p.

1963

Cadilhac, Paul-Émile, «Voltaire et Mme Du Châtelet à Cirey et en Lorraine», dans Demeures inspirées et sites romanesques. Textes et documents réunis par Paul-Émile Cadilhac et Robert Coiplet. Paris, Éditions de l'illustration, 1963. 397 p.; t. IV, p. 53-64.

Dufrenoy, Marie-Louise, «Maupertuis et le progrès scientifique», SVEC, 25, 1963, p. 519-587. – «La diffusion des théories de Newton: Maupertuis, Voltaire et Mme Du Châtelet», p. 531-548.

Janssens, Jacques, «Voltaire à Bruxelles», Revue des deux mondes, 15 juillet 1963, p. 263-273. – En 1739-1743, avec Mme Du Châtelet.

Lacretelle, Jacques de, «La galerie des amants», Revue des deux mondes, 1er août 1963, p. 334-349 (surtout p. 334-337: Voltaire]. – Réimpr. dans La Galerie des amants. Paris, Perrin, 1963. 333 p.; p. 101-109.

Leonard Euler, Pis'ma k ucenym, Moscou-Leningrad, Akademii Nauk, 1963, p. 275-280.

Roger, Jacques, Les Sciences de la vie dans la pensée française du XVIIIe siècle. La génération des animaux de Descartes à l'Encyclopédie. [Paris], Armand Colin, 1963. – III, chap. I, «Précurseurs et franc-tireurs».

1965

Hankins, Thomas L., «Eighteenth-century attempts to resolve the vis viva controversy», Isis, 56: 3, 1965, p. 281-297.

Orieux, Jean, «Les enchantements de l'exil: Voltaire à Cirey», La Revue de Paris, 72, janvier 1965, p. 68-79. – Concerne la visite de Mme de Graffigny.

1966

Du Châtelet, Émilie, Principes mathématiques de la philosophiƒe naturelle par feue madame la marquise Du Chastellet. Paris, Librairie scientifique et technique Albert Blanchard, 1966. – Reproduction en fac-similé de l'édition de Paris, Desaint & Saillant, Lambert, 1756.

Badilescu, Simona, «Lady Newton: an eighteenth century Marquise», Physics education, 31: 4, juillet 1996, p. 242-245.

Nedeljkovi?, Dušan, «La continuité chez Leibniz, madame Du Châtelet and R. J. Boscovich», Dijalektika, 3, 1966, p. 65-68. – En serbe.

Orieux, Jean, Voltaire ou la royauté de l'esprit. Paris, Flammarion, 1966. 827 p. – Plusieurs fois réédité; traduit en allemand (Frankfurt am Main, Insel, 1978), en italien (Milano, Longanesi, 1971).

Vercruysse, Jeroom, Voltaire et la Hollande, SVEC, 46, 1966. 212 p.

1967

Barber, William H., «Mme Du Châtelet and Leibnizianism: the genesis of the Institutions de physique», dans The Age of the Enlightenment. Studies presented to Theodore Besterman. Edited by W. H. Barber, J. H. Brumfitt, R. A. Leigh, R. Shackleton and S. S. B. Taylor. Edinburgh; London, Oliver and Boyd, 1967. xii 468 p. (St. Andrews University publications, 57), p. 200-222. – Republié, légèrement remanié, dans Émilie Du Châtelet: rewriting Enlightenment philosophy and science, SVEC, 2006: 1, p. 5-23.

Fleuriot de Langle, «Une amie de Voltaire: la comtesse de Graffigny», Revue générale belge, 1967, 123: 4, p. 67-76.

Frémont, H., «Gabrielle-Émilie Le Tonnelier de Breteuil (du Châtelet)», Dictionnaire de biographie française. Publié sous la direction de Roman d'Amat et R. Limouzin-Lamothe, t. XI, Paris, Letouzey et Ané, 1967, cols. 1191-1197.

Hartmann, Jean, «La malheureuse grossesse de madame Du Châtelet. Discours de réception», Mémoires de l'Académie de Stanislas, 6e sér., 47, 1966-1967, p. 83-101.

Kahan, M., The Unreported first French edition of Newtons principia, 1756. A bibliographical essay. Vaxholms Antikvariat, 1967.

Van den Heuvel, Jacques, Voltaire dans ses contes. De Micromégas à L'Ingénu. Paris, Armand Colin, 1967 (Publications de la Faculté des lettres de Tours, 1). 357 p. – Chap. I, «À l'école d'Émilie. Géométrie et divertissement. Le Songe de Platon, premier conte philosophique», p. 53-67.

Walters, Robert L., «Chemistry at Cirey», SVEC, 58, 1967, p. 1807-1827.

1968

Du Châtelet, Émilie, dans Voltaire, Correspondance and related documents, definitive edition by Theodore Besterman, dans Œuvres complètes de Voltaire / Complete works of Voltaire. Geneva, Banbury, Oxford, 1968-1977, t. LXXXV-CXXXV.

Armandi, Gabriele, «Voltaire innamorato», Ausonia. Rivista di lettere e arti, 23, 5, 1968, p. 37-46. Repris dans Osservatore politico letterario, 15:1, 1969, p. 76-84.

Armandi, G., «Voltaire innamorato», Ausoniaer, 5, 1968, p. 302-315.

Cohen, I. Bernard, «The French translation of Isaac Newton's Philosophiae naturalis principia mathematica (1756, 1759, 1966)», Archives internationales d'histoire des sciences, 21, 1968, p. 261-290.

Heim Gallery, French paintings and sculptures of the 18th century. Winter exhibition 10th January-15th March 1968. London, Heim Gallery, 1968 (Heim exhibition catalogues, 5), 24, [88] p. – Portrait de Mme Du Châtelet, par Nattier, p. 4.

Kiernan, Colm, Science and the Enlightenment in eighteenth-century France, SVEC, 59, 1968. 219 p. – Nouvelle édition: The Enlightenment and science in eighteenth-century France. Second edition revised and enlarged, SVEC, 59A, 1973. 249 p.

Koyré, Alexandre, Études newtoniennes. [Paris], Gallimard, 1968. 355 p.

Laudan, L. L., «The vis viva controversy: a post-mortem», Isis, 59: 2, 1968, p. 131-143.

Pomeau, René, «Voltaire en passant par la Lorraine», dans La Lorraine dans l'Europe des Lumières. Actes du colloque organisé par la Faculté des lettres et des sciences humaines de Nancy (Nancy, 24-27 octobre 1966). Nancy, 1968; p. 253-259. – Repris dans Revue Voltaire, 1, 2001, p. 113-118.

Wade, Ira O., «Voltaire and madame Du Châtelet», dans Voltaire: a collection of critical essays. Edited by William F. Bottiglia. Englewood Cliffs, N.J., Prentice-Hall, [1968] (Twentieth century views. A Spectrum book). xi 177 p.; p. 64 et suiv.

1969

Du Châtelet, Émilie, Réponse à un libelle, dans Voltaire, Correspondance and related documents, definitive edition by Theodore Besterman, Œuvres complètes de Voltaire / Complete works of Voltaire. Geneva, Banbury, Oxford, 1968-1977, t. LXXXIX, 1969, p. 508-512, D.app.51. – Publié d'après l'autographe.

Besterman, Theodore, Voltaire, London; Harlow, Longmans, 1969. 637 p. – 2e éd., London, Longmans, 1970; 3e éd., Oxford; Chicago, University of Chicago Press, 1976; traduit en italien par Raffaele Petrillo, Milano, Feltrinelli, 1971 (I fatti e le idee, 224. Saggi e biografie); traduit en allemand par Siegfried Schmitz, München, Winkler-Verlag, 1971.

Sareil, Jean, Les Tencin. Histoire d'une famille au dix-huitième siècle d'après de nombreux documents inédits. Genève, Droz, 1969 (Histoire des idées et critique littéraire, 102). 444 p.

Taton, René, «Madame Du Châtelet, traductrice de Newton», Archives internationales d'histoire des sciences, 22, 1969, p. 185-210.

Velluz, Léon, Maupertuis. [Paris], Hachette, 1969. 219 p.

Wade, Ira O., The Intellectual development of Voltaire. Princeton N. J., Princeton University Press, 1969. xxi 807 p. – En particulier Part III, «Cirey: the reeducation of Voltaire», p. 253-570.

1970

Du Châtelet, Émilie, «Mme Du Châtelet's inventory, 1749», dans Voltaire, Correspondance and related documents, definitive edition by Theodore Besterman, Œuvres complètes de Voltaire / Complete works of Voltaire. Geneva, Banbury, Oxford, 1968-1977, t. XCV, 1970, p. 410-476, D.app.93. – L'inventaire après décès de Paris.

Du Châtelet, Émilie, Extraits des Principes mathématiques de la philosophie naturelle, dans Newton. Présentation de Avram Hayli [avec un choix de textes]. Paris, Seghers, 1970 (Savants du monde entier). 192 p.; p. 125-159.

Edwards, Samuel (pseud. de Noel Bertram Gerson), The Divine mistress. New York, David McKay, 1970. 275 p. – Plusieurs fois réédité; traduit en allemand: Die göttliche Geliebte. Voltaire und Émilie Du Châtelet. Stuttgart, Deutsche Verlagsanst., 1971; plusieurs fois réédité.

LaPorte, Dierdre, Theories of fire and heat in the first half of the eighteenth century. Doctoral dissertation, Harvard University, 1970. – Sur Émilie Du Châtelet, p. 296-343.

Sareil, Jean, «Quelques lettres de Voltaire et de ses amis», Revue d'histoire littéraire de la France, 70, juillet-août 1970, p. 653-658. – Lettre d'Émilie à Calmet, 19 décembre 1739.

Taton, René, «Isaac Newton. Principes mathématiques de la philosophie naturelle, trad. de la marquise du Chastellet augmentée des commentaires de Clairaut», Revue d'histoire des sciences et de leurs applications, 23, 1970, p. 175-180. – Compte rendu de l'édition de 1966.

Vercruysse, Jeroom, «Les domiciles bruxellois de Voltaire», Cahiers bruxellois, 15-16: 1-2, 1970-1971, p. 19-24.

1971

Fleischauer, Charles, «Quelques additions à la correspondance de Voltaire», Modern language notes, 86: 4, 1971, p. 555-562.

Scriba, Christoph J., «The French edition of Newton's Principia (translation of the marquise Du Châtelet): 1759 or 1756?», Actes XIIe Congrès international d'histoire des sciences (Paris, 1968), t. III B: Science et philosophie: XVIIe et XVIIIe siècles, Paris, Albert Blanchard, 1971, p. 117-119.

Taton, René, «Châtelet, Gabrielle-Émilie Le Tonnelier de Breteuil, marquise du», Dictionary of scientific biography. Charles Coulston Gillispie, editor in chief, t. III, New York, Charles Scribner's Sons, [1971], p. 215-217.

1972

Fayolle, Roger, Sainte-Beuve et le XVIIIe siècle, ou comment les révolutions arrivent. Paris, Armand Colin, 1972. 458 p. – «Madame Du Châtelet et Voltaire ou les tribulations amoureuses d'une femme savante», p. 137-143.

1973

Iltis, Carolyn, «The Leibnizian-Newtonian debates: natural philosophy and social psychology», The British journal for the history of science, 6: 4, décembre 1973, p. 343-377.

1974

Bouhier, Jean, Correspondance littéraire du président Bouhier. [Lettres] présentées et annotées par Henri Duranton. Saint-Étienne, Centre de Saint-Étienne, [puis] Université de Saint-Étienne, 1974-1988. 14 vol. – Tome II, p. 35; t. IV, p. 218; t. V, p. 52, 66; t. VI, p. 97; t. VII, 1979, p. 140, 143, 202.

§§Faucheux, Pierre, & Claude Frégnac, Merveilles des châteaux d'Alsace, de Lorraine ; de Champagne, des provinces de Liège, de Limbourg et de Luxembourg. Préface de Pierre Gaxotte. [Paris], Hachette, 1974 (Hachette Réalités). 245 p.

Heydemann, Marie-Claude, «Histoire de quelques mathématiciennes», dans Mathématiques, mathématiciens et société. [Édité par] Pierre Samuel. Orsay, Université de Paris-Sud, Département de mathématique, [1974] (Publications mathématiques d'Orsay, 86-74.16).

Lizé, Émile, «Voltaire "collaborateur" de la CL», dans La Correspondance littéraire de Grimm et de Meister (1754-1813). Colloque de Sarrebruck (22-24 février 1974). Paris, Klincksieck, 1976; p. 49-67. – Contient des pièces de vers inédites adressées par Voltaire à Mme Du Châtelet.

Osen, Lynn M., Women in mathematics. Cambridge (Mass.), MIT Press, [1974]. xiii 185 p.; p. 49-70.

1975

Barber, William H., «Voltaire at Cirey: art and thought», dans Studies in eighteenth-century French literature presented to Robert Niklaus. Edited by J. H. Fox, M. H. Waddicor and D. A. Watts. Exeter, University of Exeter, 1975. xviii 345 p.; p. 1-13.

Clinton, Katherine B., «Femme et philosophe: Enlightenment origins of feminism», Eighteenth-Century Studies, 8:3, 1975, p. 283-299.

La Mettrie, Julien Offray de, Discours sur le bonheur. Critical edition by John Falvey, SVEC, 134, 1975, 235 p. – En particulier p. 41-45.

Lee, Vera, The Reign of women in eightennth-century France, Cambridge, Mass., Schenkman Publishing Company, 1975. xiv 146 p.; p. 68-69, 72, 75, 94.

Saget, Hubert, «Voltaire à Cirey», Revue universitaire des Marches de l'Est, 1, 1979, p. 64-67.

Showalter, English, Jr., «Sensibility at Cirey: Mme Du Châtelet, Mme de Graffigny, and the Voltairomanie», SVEC, 135, 1975, p. 181-192.

1976

Woman artists: 1550-1950. Exhibition catalogue. Ann Sutherland Harris and Linda Nochlin. New York, Alfred A. Knopf for Los Angeles County Museum of Art, 1976. 367 p. – Portrait de Mme Du Châtelet, par Marianne Loir, p. 167-168.

Fang, J., «Mathematicians, man or woman: exercises in a "Verstehen-Approach"», Philosophia mathematica. Philosophy of mathematics, its learning and its application. The philosophical journal of the Canadian Society for history and philosophy of mathematics – La Société canadienne d'histoire et de philosophie des mathématiques, 13/14, Oxford, Oxford University Press, 1976-1977, p. 15-72.

1977

Iltis, Carolyn Merchant, «Madame Du Châtelet's metaphysics and mechanics», Studies in history and philosophy of science, 8: 1, 1977, p. 29-48.

Papineau, David, «The vis viva controversy: do meanings matter?», Studies in history and philosophy of science, 8: 1, 1977, p. 111-142.

1978

Barber, William, «Penny plain, twopence coloured: Longchamp's memoirs of Voltaire», dans Studies in the French eighteenth century presented to John Lough by colleagues and pupils. Edited by D. J. Mossop, G. E. Rodmell, D. B. Wilson. Durham, University of Durham, 1978, p. 9-21.

Bertaut, Jules, «L'histoire de la grossesse de Mme Du Chatelet», Historia, 381, 1978, p. 94-101.

Perl, Teri, Math equals. Biographies of women mathematicians + related activities. Menlo Park, CA, Addison-Wesley Publishing Group, 1978.

Vaillot, René, Madame Du Châtelet. Préface de René Pomeau. Paris, Albin Michel, 1978. 350 p.

Vercruysse, Jeroom, «Cinq actes notariés bruxellois relatifs à Voltaire, à Helvétius et à la marquise Du Châtelet (1741-1742)», LIAS. Sources and documents relating to the early modern history of ideas, 5, 1978, p. 167-176.

Voltaire. Exposition organisée à l'occasion du bicentenaire de sa mort. Bruxelles, Bibliothèque royale Albert Ier, 17 juin-19 août 1978. Catalogue rédigé par Jeroom Vercruysse. Bruxelles, Bibliothèque royale Albert 1er, 1978. xxii 212 p. – No 13 (fragment de l'Épître sur la calomnie transcrit par Émilie), 24 (Mémoire pour le marquis du Chastellet Adjourné contre le marquis de Hoënsbroeck Impetrant. Par le procureur Sanchez de Aguilar, [Bruxelles, 1741], 42 p. in-fol.), 25 (Livre de la confrérie des Esclaves de la Vierge Marie dans l'église des augustins à Bruxelles, registre avec signature d'Émilie Du Châtelet, prévôte de la confrérie), 26 (lettre à Lambert-Antoine-François-Joseph Charliers, 17 décembre 1745), 27 (lettre à Michel-Joseph Sanchez de Aguilar, 28 août 1747).

1979

Du Châtelet, Émilie, dans Voltaire, Corpus des notes marginales de Voltaire. Berlin, Akademie-Verlag, 1979-1994. 5 vol. La Voltaire Foundation d'Oxford a entrepris la poursuite de la publication des volumes dans le cadre des Œuvres complètes de Voltaire, t. VI, 2006. – Ouvrages portant des traces de lecture par Émilie Du Châtelet.

Falvey, John, «Women and sexuality in the thought of La Mettrie», dans Woman and society in eighteenth-century France. Essays in honour of John Stephenson Spink. Edited by Eva Jacobs, W. H. Barber, Jean H. Bloch, F. W. Leakey, Eileen Le Breton. London, The Athlone Press, 1979. 285 p.; p. 55-68.

Gorsse, Pierre de, «Voltaire, la marquise du Châtelet et l'Académie des Jeux floraux [...]», Recueil de l'Académie des Jeux floraux, 1979, p. 85-94.

Lizé, Émile, Voltaire, Grimm et la Correspondance littéraire, SVEC, 180, 1979.

Thomann, Marcel, «Voltaire und Christian Wolff», dans Voltaire und Deutschland. Quellen und Untersuchungen zur Rezeption der französischen Aufklärung. Internationales Kolloquium der Universität Mannheim zum 200. Todestag Voltaires. Hrsg. Peter Brockmeier, Roland Desné, Jürgen Voss. Stuttgart, J. B. Metzler, 1979. xl 536 p.; p. 124-136.

Vercruysse, Jeroom, «Quinze lettres inédites, oubliées ou rectifiées de la correspondance de Voltaire», SVEC, 182, 1979, p. 203-218. – Lettre à Saint-Lambert du [11 mai 1748].

1980

Borzeszkowski, Horst-Heino von, & Renate Wahsner, Newton und Voltaire. Zur Begründung und Interpretation der klassischen Mechanik. Berlin, Akademie-Verlag, 1980 (Wissenschaftliche Taschenbücher, 123). 290 p.

Cabourdin, Guy, Quand Stanislas régnait en Lorraine. Paris, Fayard, 1980. 387 p.; p. 185-192.

Cipriani, Fernando, «Mme de Graffigny: dalle Lettres de Cirey alle Lettres d'une Péruvienne», Rivista di letterature moderne e comparate, 33, 1980, p. 165-186.

Mason, Haydn T., «Algarotti and Voltaire», Rivista di letterature moderne e comparate, 33, 1980, p. 187-200. – Étude reprise dans Mélanges à la mémoire de Franco Simone. France et Italie dans la culture européenne. II. XVIIe et XVIIIe siècles. Genève, Slatkine, 1981, t. I, p. 467-480.

Van den Heuvel, Jacques, «In der Schule Émilies – Geometrie und Vergnügen. Platons Traum, die erste philosophische Erzählung», dans Voltaire. Herausgegeben von Horst Baader. Darmstadt, Wissenschaftliche Buchgesellschaft, 1980 (Wege der Forschung, CCLXXXVI). vi 412 p.; p. 321-347. – Traduction de Voltaire dans ses contes, Paris, Armand Colin, 1967, chap. I, p. 53-67.

1981

Biarnais, Marie-Françoise, Les Principia de Newton et «leurs traductions» françaises au milieu de XVIIIe siècle. Thèse, Paris, 1981.

Les Femmes et la science. [Réalisé par Christiane Frougny et al.]. Paris, Groupe d'études féministes de l'Université de Paris VII, 1981. 117 p.

1982

Biarnais, Marie-Françoise, Les «Principia» de Newton: genèse et structure des chapitres fondamentaux avec traduction nouvelle. Paris, Centre de documentation sciences humaines, Société française d'histoire des sciences et des techniques; Orsay, Centre interdisciplinaire d'étude de l'évolution des idées, des sciences et des techniques, 1982 (Cahiers d'histoire et de philosophie des sciences. Nouvelle série, 2). 287 p. – Traduction partielle des Principia de Newton. La traduction de Mme Du Châtelet serait de «médiocre qualité », p. 3.

Gardiner Janik, Linda, «Searching for the metaphysics of science: the structure and composition of madame Du Châtelet's Institutions de physique, 1737-1740», SVEC, 201, 1982, p. 85-113 – Entre autres, attribution de De la liberté à Mme Du Châtelet.

Mòllica, Caterina, Un'amica di Voltaire: Emilia Du Châtelet, 1706-1749. [Roma], 1982. 163 p.

1983

Badinter, Élisabeth, Émilie, Émilie: l'ambition féminine au XVIIIe siècle. Paris, Flammarion, 1983. 489 p. – Paru en 1984: Livre de poche, 5952. Traduit en allemand (München, Piper, 1984), en italien (Milano, Longanesi, 1984), en portugais (São Paulo, Discurso; Duna Dueto, 2003).

Costabel, Pierre, La Signification d'un débat sur trente ans (1728-1758): la question des forces vives. Paris, CNRS; Société française d'histoire des sciences et des techniques, 1984 (Cahiers d'histoire et de philosophie des sciences. Nouvelle série, 8). 170 p.

Lizé, Emile, «Glanures voltairiennes», Revue d'histoire littéraire de la France, 83, 1983, p. 237-241. – Lettre d'Émilie Du Châtelet à Maurepas, 30 août 1743.

Tee, G. J., «The pioneering women mathematicians», The Mathematical intelligencer, 5, 1983, p. 27-36.

1984

Carboncini, Sonia, «Lumière e Aufklärung. A proposito della presenza della filosofia di Christian Wolff nell'Encyclopédie», Annali della Scuola normale superiore di Pisa, 14: 4, 1984, p. 1297-1301. – Articles tirés des Institutions de physique dans l'Encyclopédie.

Cotoni, Marie-Hélène, L'Exégèse du Nouveau Testament dans la philosophie française du dix-huitième siècle, SVEC, 220, 1984. vii 445 p.

Gardiner, Linda, «Women in science», dans French women and the age of Enlightenment. Edited by Samia I. Spencer. Bloomington, Indiana University Press, 1984. xv 429 p.; p. 181-193.

Hartemann, Jean, La Folle Émilie ou la malheureuse grossesse de madame Du Châtelet. Nancy, A. Hartemann, 1984 (Éros et grandes dames, 2). 67 f.

Levron, Jacques, Stanislas Leszcynski, roi de Pologne, duc de Lorraine. Un roi philosophe au siècle des Lumières. Paris, Perrin, 1984. 419 p. – En particulier p. 298-337.

Making contributions: an historical overview of women's role in physics. College Park, Md., American Association of Physics Teachers, 1984. xxiii 123 p.

Olivieri, N., & P. Giusti, «Origini e sviluppo dell'Accademia delle scienze di Bologna dalla nascita a tutto il segretariato Zanotti», dans Atti dell'Accademia delle scienze dell'Istituto di Bologna. Memorie, série V, i, 1984.

1985

Barry, Joseph Amber, À la française. Le couple à travers l'histoire. Traduit de l'américain par Christine Blanchet et Liliane Lassen. Paris, Seuil, 1985. 431 p. – «Voltaire et la marquise Du Châtelet: vers et triangles», p. 145-194.

Graffigny, Françoise d'Issembourg d'Happoncourt de, Correspondance de madame de Graffigny. [Directeur de l'édition: J. A. Dainard]. Oxford, The Voltaire Foundation, 1985-. – De très nombreux références et renseignements.

Grand, Serge, Ces bonnes femmes du XVIIIe siècle: flâneries à travers les salons littéraires. [Paris], Pierre Horay, 1985. 300 p. – «Une rencontre décisive: madame Du Châtelet et Voltaire», p. 131-146.

Mercier, Gilbert, Bébé, le nain de Stanislas, ou les amours mouvementées d'Émilie Du Châtelet et de Voltaire à la cour de Lorraine. Illustrations de Philippe Delestre. [Sarreguemines], Éditions Pierron, 1985. 157 p.

Newton, Isaac, De Philosophiae naturalis principia mathematica. Les Principes mathématiques de la philosophie naturelle. Préface de Stephen Hawking. Traduction nouvelle, postface et bibliographie établies par Marie-Françoise Biarnais. Paris, Christian Bourgois, 1985 (collection Épistémè). 376 p. – Traduction partielle; la première à paraître après celle d'Émilie Du Châtelet.

Ogilvie, Marilyn Baily, Women in science. Antiquity through the nineteenth century. A biographical dictionary with annotated bibliography. Cambridge, Mass., MIT Press, 1986. xi 254 p.; p. 76-78.

Pomeau, René, D'Arouet à Voltaire. Oxford, Voltaire Foundation, 1985. 370 p. (Voltaire en son temps, 1). – Chap. XVIII: «Émilie», p. 303-317. Nouvelle édition revue et corrigée dans René Pomeau, Voltaire en son temps, Fayard; Voltaire Foundation, 1995, t. I, p. 241-252.

Walters, Robert L., «The allegorical engravings in the Ledet-Desbordes edition of the Éléments de la philosophie de Newton», dans Voltaire and his world. Studies presented to W. H. Barber. Edited by R. J. Howells, A. Mason, H. T. Mason and D. Williams. Oxford, Voltaire Foundation, 1985. 425 p.; p. 27-49.

1986

Alic, Margaret, Hypatia's heritage. A history of women in science from Antiquity to the late nineteenth century. London, The Women's press, 1986. ix 230 p. – Plusieurs fois réédité; traduit en allemand (Zürich, Unionsverlag, 1987), espagnol (Bogotá; México, D.F.; Madrid: Siglo Veintiuno Ed., 1991), italien (Roma, Editori Riuniti, 1989) et suédois (Stockholm, Alfabeta, 1989).

Brewer, Holly, Madame du Châtelet and the search for a metaphysics: Cartesian, Leibnizian and ultimately Newtonian. Thesis, Harvard University, 1986. 85 f.

Ehrman, Esther, Mme Du Châtelet. Scientist, philosopher, and feminist of the Enlightenment. Leamington Spa, Berg, 1986. 98 p.

Gjertsen, Derek, The Newton handbook. London; New York, Routledge and Kegan Paul, 1986. xiv 665 p.; p. 104, 116, 480. – Attribue le commentaire et la plus grande partie de la traduction des Principia à Clairaut.

Le Coat, Gérard, & Anne Eggimann-Besançon, «Emblématique et émancipation féminine au XVIIIe siècle. Le portrait de madame Du Châtelet par Marie-Anne Loir», Coloquio Artes, 68, mars 1986, p. 30-39.

Showalter, English, Jr., «Authorial self-consciousness in the familiar letter: the case of Madame de Graffigny», Yale French studies, 71, 1986, p. 181-192.

Singal, Asha Rani, «Women mathematicians of the past: some observations», Math. Ed., 3: 1, 1986, p. 9-18.

1987

Barry, Joseph Amber, French lovers: from Héloïse and Abelard to Beauvoir and Sartre. New York, Arbour House, 1987. xv 352 p. – «The poet and the scientist: Voltaire and the Marquise Du Châtelet», p. 105-144.

Blay, Michel, «Le traitement newtonien du mouvement des projectiles dans les milieux résistants», Revue d'histoire des sciences, 40: 3-4, 1987, p. 325-355.

Carboncini-Gavanelli, Sonia, «L'Encyclopédie et Christian Wolff. À propos de quelques articles anonymes», Les Études philosophiques, 4, 1987, p. 489-504. – Article repris dans Autour de la philosophie Wolfienne. Textes de [...] édités par Jean École, dans Christian Wolff, Gesammelte Werke, Materialen und Dokumente, t. LXV, Hildesheim; Zürich; New York, Georg Olms Verlag, 2001; p. 201-216.

Correspondances littéraires inédites. Études et extraits, suivies de Voltairiana. Recueil édité par Jochen Schlobach. Paris, Champion; Genève, Slatkine, 1987 (Correspondances littéraires érudites, philosophiques, privées ou secrètes, 1). 397 p. – Thieriot, 12 janvier 1744, sur un souper entre la duchesse de Boufflers, la duchesse de Luxembourg et Mme Du Châtelet, p. 140.

Debever, Robert, «La marquise Du Châtelet traduit et commente les Principia de Newton», Académie royale des sciences, des lettres et des beaux-arts de Belgique, Bulletin de la Classe des sciences, 5e série, 73: 12, 1987, p. 509-527.

De Zan, Mauro, «Voltaire e Mme Du Châtelet, membri e corrispondenti dell'Accademia delle scienze di Bologna», Studi e memorie per la storia dell'Università di Bologna, n. s., 6 (numéro spécial: «Rapporti di scienziati europei con lo studio bolognese fra ‘600 e ‘700»), 1987, p. 141-157. – Lettre de Francesco Maria Zanotti à Émilie Du Châtelet, 7 avril 1746; lettre d'Émilie Du Châtelet à F. M. Zanotti, 1er juin 1746.

Newton 87: la publication des Principia de Newton, ses conséquences en France [exposition, Observatoire de Paris, 16 mai-21 juin 1987] organisée par l'Observatoire de Paris; avec le concours de l'Institut de France, Bibliothèque et de la Bibliothèque nationale, Département des manuscrits; [catalogue par René Taton]. Paris, Observatoire de Paris, 1987. [55 p.].

Tee, G. J., «Gabrielle-Émilie Le Tonnelier de Breteuil, Marquise Du Châtelet (1706-1749)», dans Women of mathematics: a biobibliographic sourcebook. Edited by Louise S. Grinstein and Paul J. Campbell. With a foreword by Alice Schafer. New York; London, Greenwood Press, 1987. xx 292 p.; p. 21-25.

1988

Du Châtelet, Émilie, Institutions physiques. Nouvelle édition. Vorwort von Sonia Carboncini. Dans Christian Wolff, Gesammelte Werke. Herausgegeben von Jean École [et al.]. III. Materialien und Dokumente, t. XXVIII. Hildesheim; Zürich; New York, Olms, 1988. xi [vi] 542 [34] 11 p., planches [2]. – Reproduction photomécanique de l'édition d'Amsterdam, 1742.

Anderson, Bonnie S., & Judith P. Zinsser, A history of their own: women in Europe from prehistory to the present. Harper & Row, 1988, 2 vol.; t. II, p 88-90. – London [etc.], Penguin Books, 1989; 2e éd. revue, New York, Oxford University Press, 2000; traduit en espagnol (Barcelona, Crítica, 1992), italien (Roma, Laterza, 1992) et allemand (Zürich, Schweizer Verlagshaus, 1992-1993).

Jauch, Ursula Pia, Immanuel Kant zur Geschlechterdifferenz. Aufklärerische Vorurteilskritik und bürgerliche Geschlechtsvormundschaft. Wien, Passagen Verlag, 1988. 244 p. – Chap. 4, «Exkurs: Erste Begegnung mit Weiblicher "Gelehrsamkeit"», p. 46-58.

Schiebinger, Londa, «Feminine icons: the face of early modern science», Critical inquiry, 14: 4, 1988, p. 661-691. – Frontispice des Institutions de physique, p. 670-671.

Vaillot, René, Avec madame Du Châtelet, 1734-1749. Oxford, The Voltaire Foundation, 1988. vi 432 p. (Voltaire en son temps, 2). Nouvelle édition revue et corrigée dans René Pomeau, Voltaire en son temps, Fayard; Voltaire Foundation, 1995, t. I, p. 275-612.

1989

Du Châtelet, Émilie, De la liberté, dans Voltaire, Traité de métaphysique, OC, t. XIV, 1989, p. 357-503. – Avec attribution à Voltaire.

Voltaire [& Du Châtelet, Émilie?], Traité de métaphysique. Critical edition by W. H. Barber, dans OC, t. XIV, 1989, p. 357-503. – Attribution au seul Voltaire.

Farquhar, Diane, & Mary-Rosa Lynn, Women sum it up: biographical sketches of women mathematicians. Christchurch, New Zealand, Hazard Press, 1989.

Freadman, Anne, «Émilie: a cautionary tale», Australian feminist studies, 10, 1989, p. 97-102.

Schiebinger, Londa, The Mind has no sex? Women in the origins of modern science. Cambridge, Mass.; London, Harvard University Press, 1989. xi 355 p. – En particulier «Émilie Du Châtelet and physics», p. 59-65.

1990

Du Châtelet, Émilie, & Isaac Newton, Principes mathématiques de la philosophie naturelle. Sceaux, Jacques Gabay, 1990. – Reproduction photomécanique de l'édition de: Paris, Desaint & Saillant; Lambert, 1759.

Dumas de Mascarel, Bertrand, «Cirey dans l'intimité des Lumières», Point de vue – Images du monde. Année 42, no 2200, 27 septembre 1990, p. 18-20. Photos Laurent Poggi.

Kawashima, Keiko, «La participation de madame Du Châtelet à la querelle sur les forces vives», Historia scientiarum: international journal of the History of Science Society of Japan, 40, 1990, p. 9-28.

1991

Albina, Larissa L., «De l'histoire de la formation de la bibliothèque de Voltaire: Période de Cirey» [«Il istorii formirovania biblioteki Voltera: Sirejski period»], dans Collections, livres, autographes. Fasc. 2. Les livres rares à la Bibliothèque publique [Kollektsii, knigui, avtografy. Vyp. 2. Knijnye redkosti publitchnoi biblioteki]. Leningrad, Gossudarstvennaia publitchnaia biblioteka im. M. E. Saltykova-Schedrina, 1991, p. 83-89. – Ouvrages de la bibliothèque de Voltaire annotés par Émilie Du Châtelet.

Arato, Franco, Il secolo delle cose. Scienza e storia in Francesco Algarotti. Genova, Marietti, 1991 (Ricerche, studi, strumenti. Letteratura, 25). 173 p.

Histoire des femmes en Occident. Sous la direction de Georges Duby et Michelle Perrot. Tome III. XVIe-XVIIIe siècles. Sous la direction de Natalie Zemon Davis et Arlette Farge. Paris, Plon, 1991. – Deux brèves mentions, p. 330, 423.

Peiffer, Jeanne, «L'engouement des femmes pour les sciences au XVIIIe siècle», dans Femmes et pouvoirs sous l'Ancien Régime. Sous la direction de Danielle Haase-Dubosc, Éliane Viennot. Paris, Rivages, 1991 (Rivages-Histoire). 312 p.; p. 196-222.

Poirier, Roger, «Une lettre inédite de Saint-Lambert à madame Du Châtelet», Revue d'histoire littéraire de la France, juillet-octobre 1991, p. 747-755. – Identification douteuse.

Voltaire, Essai sur la nature du feu, et sur sa propagation. Critical edition by W. A. Smeaton and Robert L. Walters, dans Les Œuvres complètes de Voltaire / The Complete works of Voltaire, t. XVII, Oxford, The Voltaire Foundation, 1991, p. 1-89.

Waithe, Mary Ellen, «Gabrielle Émilie Le Tonnelier de Breteuil Du Châtelet-Lomond», dans A history of women philosophers. Edited by Mary Ellen Waithe. III. Modern women philosophers. Dordrecht; Boston; London, Kluwer academic publishers, 1991. xl 302 p.; p. 127-151.

1992

Du Châtelet, Émilie, Discorso sulla felicità. A cura di Maria Cristina Leuzzi. Con una nota di Giuseppe Scaraffia. Palermo, Sellerio editore, 1992 (Il divano, 33). 114 p. – Réédité.

Beeson, David, Maupertuis: an intellectual biography, SVEC, 299, 1992. vii 304 p.

Breteuil, Louis-Nicolas, baron de, Mémoires. Préface, notes et commentaire par Évelyne Lever. Paris, François Bourin, 1992. 368 p.

Deakin, Michael, «Women in mathematics: fact versus fabulation», The Australian mathematical society gazette, 19, octobre 1992, p. 105-114.

Harth, Erica, Cartesian women: versions and subversions of rational discourse in the old regime. Ithaca; London, Cornell University Press, 1992 (Reading women writing). xi 267 p. – «Émilie Du Châtelet: "If I were a man"», p. 189-213.

Mazenod, Lucienne, & Ghislaine Schoeller, Dictionnaire des femmes célèbres de tous les temps et de tous les pays. Paris, Robert Laffont, 1992 (Bouquins). 932 p.; p. 257.

Peyrefitte, Roger, Voltaire et Frédéric II. Paris, Albin Michel, 1992. 2 vol., 354 et 376 p.

Voltaire, Éléments de la philosophie de Newton. Critical edition by Robert L. Walters and W. H. Barber, dans Les Œuvres complètes de Voltaire / The Complete works of Voltaire, t. XV, Oxford, The Voltaire Foundation, 1992. xxii 805 p.

1993

Bibliothèque Sade. Papiers de famille. Sous la direction de Maurice Lever. Tome I: Le Règne du père (1721-1760). [Paris], Fayard, 1993. 898 p. – Lettres d'Antoine-Pierre Alliot, conseiller du roi Stanislas, au comte de Sade, p. 512, 516, 521-522 (mort d'Émilie Du Châtelet); voir aussi p. 553.

Belaval, Yvon, Études leibniziennes: de Leibniz à Hegel. [Paris], Gallimard, 1993 (Tel). 398 p. – «Quand Voltaire rencontre Leibniz», p.???-???-

Black, L., «Gabrielle-Émilie Le Tonnelier de Breteuil, marquise Du Châtelet (1706-1749)», Women in chemistry and physics: a biobibliographic sourcebook. Edited by by Louise S. Grinstein, Rose K. Rose, and Miriam H. Rafailovitch. Westport, Conn., etc., Greenwood Press, 1993. xix 721 p.; p. 101-105.

Blanco Corujo, Oliva, «Noble dissemination. The contribution of Émilie du Châtelet and Mary Wortley Montagu to the diffusion of scientific ideas during the Enlightenment», Arbor: ciencia, pensamiento cultura, vol. 144, no 565, p. 65-78.

Carboncini-Gavanelli, Sonia, «Christian Wolff in Frankreich. Zum Verhältnis von französicher und deutscher Aufklärung», dans Aufklärung als Mission: Akzeptanzprobleme und Kommunikationsdefizite = La mission des Lumières: accueil réciproque et difficultés de communication. Herausgegeben von Werner Schneiders. Marburg, Hitzeroth, 1993 (Das achtzehnte Jahrhundert. Supplementa, 1). 333 p.; p. 114-128. – Article repris dans Autour de la philosophie wolfienne. Textes de [...] édités par Jean École, dans Christian Wolff, Gesammelte Werke, Materialen und Dokumente, t. LXV, Hildesheim; Zürich; New York, Georg Olms Verlag, 2001; p. 186-200.

Findlen, Paula, «Science as a career in Enlightenment Italy: the strategies of Laura Bassi», Isis, 84: 3, 1993, p. 441-469.

Gastelier, Jacques-Élie, Lettres sur les affaires du temps (1738-1741). Textes établis et annotés par Henri Duranton, Robert Granderoute, Hervé Guénot et Françoise Weil. Recueil édité par Henri Duranton. Paris, Champion; Genève, Slatkine, 1993, 715 p. – 3 juillet 1738 (p. 103), 16 juillet 1739 (p. 260), 15 août, 10 et 24 novembre 1740 (p. 441, 474, 478).

Kawashima, Keiko, «Les idées scientifiques de madame Du Châtelet dans ses Institutions de physique: un rêve de femme de la haute société dans la culture scientifique au siècle des Lumières», 1re partie, Historia scientiarum: international journal of the History of Science Society of Japan, 3: 1, 1993, p. 63-82; 2e partie, Historia scientiarum, 3: 2, 1993, p. 137-155.

Mataix Loma, Carmen, «Madame Du Châtelet: un fuego encendido», dans Mujer y ciencia, numéro spécial de Arbor: ciencia, pensamiento y cultura, 144 (565), enero 1993, p. 79-90.

Pulte, Helmut, «Die Newton-Rezeption in der rationalen Mechanik des 18. Jahrhunderts: Wissenschaftstheoretische, -historische und -historiographische Reflexionen zu einem kontroversen Thema», Beitrage zur Geschichte von Technik und technischer Bildung, 7, 1993, p. 33-59.

Rullmann, Marit, unter Mitarbeit von Gudrun Gründken und Marlies Mrotzek, Philosophinnen. Von der Antike bis zur Aufklärung. Zürich; Dortmund, Ebersbach im eFeF-Verlag, 1993. 330 p.; p. 217-222.

Saget, Hubert, Voltaire à Cirey. Chaumont, Le Pythagore, 1993. 174 p. – 2e éd., [Chaumont], Le Pythagore, 2005. 160 p.

Schwarzbach, Bertram Eugene, «Une légende en quête d'un manuscrit: le Commentaire sur la Bible de Mme Du Châtelet», dans De bonne main. La communcation manuscrite au XVIIIe siècle. Édité par François Moureau. Paris, Universitas; Oxford, Voltaire Foundation, 1993, p. 97-116.

1994

Du Châtelet, Émilie, Disertación sobre la naturaleza y la propagación del fuego. Marquesa De Chatêlet [sic] .Traducción de Carmen Mataix. Madrid, Facultad de filosofía, Universidad Complutense, 1994 (Excerpta philosophica, 9). 98 p.

Du Châtelet, Émilie, Dissertation sur la nature et la propagation du feu, dans « De la nature et de la propagation du feu», p. 90-151.

Badinter, Élisabeth, «Cirey, du côté d'Émilie », dans Voltaire et l'Europe. [Paris, Hôtel de la Monnaie, 29 septembre 1994-8 janvier 1995], exposition [organisée par la] Bibliothèque nationale de France [et la] Monnaie de Paris. Préface de Jean Favier et Pierre Consigny. Introduction de René Pomeau. Édité et présenté par Françoise Bléchet, avec la collaboration de Marie-Odile Germain. Paris, Bibliothèque nationale de France; Bruxelles, Éditions Complexe, 1994.  241 p. Illustrations; p. 56-59.

Casini, Paolo, «Le problème "De Igne" et le prix de 1738», dans « De la nature et de la propagation du feu», p. 193-227.

Créquy, Jean-Antoine de, Explication de la nature du feu et de sa propagation, dans «De la nature et de la propagation du feu», p. 71-87.

«De la nature et de la propagation du feu»: cinq mémoires couronnés par l'Académie royale des sciences, Paris 1738. Wassy, Association pour la sauvegarde et la promotion du patrimoine métallurgique haut-marnais, 1994. 232 p.

Euler, Leonhard, Dissertatio de igne in qua ejus natura & proprietates explicantur = Dissertation sur le feu dans laquelle sa nature et ses propriétés sont expliquées, dans «De la nature et de la propagation du feu», p. 20-47.

Johnson, W., «Some women in the history of mathematics, physics, astronomy and engineering», Journal of materials processing technology, 40: 1-2, 1994, p. 33-71.

Klens, Ulrike, «Châtelet-Lomont, Gabrielle-Émilie du», dans Philosophinnen-Lexikon. Herausgegeben von Ursula I. Meyer, Heidemarie Bennent-Vahle. [Aachen], ein-FACH-Verl., 1994. 382 p. – Nouvelle édition: Leipzig, Reclam Verlag, 1997. 637 p.; p. 141-145.

Klens, Ulrike, Mathematikerinnen im 18. Jahrhundert: Maria Gaetana Agnesi, Gabrielle-Émilie Du Châtelet, Sophie Germain. Fallstudien zur Wechselwirkung von Wissenschaft und Philosophie im Zeitalter der Aufklärung. Pfaffenweiler, Centaurus Verlagsgesellschaft, 1994 (Forum Frauengeschichte, 12). 391 p.

Lozeran Du Fech, Louis-Antoine de, Discours sur la propagation du feu, dans «De la nature et de la propagation du feu», p. 48-70.

Mandic, Sasha, «Émilie du Châtelet», Biographies of Women Mathematicians, Agnes Scott College, 1995. URL: agnesscott.edu

McDonald, Lynn, The Women founders of the social sciences. Ottawa, Carleton Uniiversity Press, 1994; XI 287 p. – «Women and the emergence of empiricism», p. 23-84.

Rolka, Gail Meyer, 100 women who shaped world history. San Francisco, Calif., Bluewood Books, 1994 (100 series). 112 p.

Sade, Donatien-Alphonse-François de, Correspondances du marquis de Sade et de ses proches enrichies de documents, notes et commentaires. [Éd.] Alice M. Laborde. Tome IX, 1705-1767: L'abbé J. F. de Sade au château de Saumane. Genève, 1994. 278 p. + Iconographie du Château de Saumane. – «Correspondance de madame Du Châtelet et de l'abbé de Sade», p. 39-64. Reprend les lettres publiées par Besterman, avec de fausses attributions.

Saget, Hubert, «Cirey-sur-Blaise, le phlogistique et les idées sur le feu», dans «De la nature et de la propagation du feu», p. 7-18.

Voltaire, Essai sur la nature du feu et sur sa propagation, dans «De la nature et de la propagation du feu», p. 152-189.

1995

Casini, Paolo, «Voltaire, la luce e il fuoco», Micromégas, anno 22, 61/62, 1995, n. 1/2, p. 123-127.

De Gandt, François, «La réception de Newton: philosophes et géomètres», Revue du Nord, 77, 1995, no 312, p. 845-857.

Giacardi, Livia, «Émilie marquise Du Châtelet: la matematica e il salotto», dans Conferenze e seminari. Associazione subalpina Mathesis. Seminario di storia delle matematiche T. Viola: 1994-1995. A cura di Elisa Gallo, Livia Giacardi, Clara Silvia Roero. S. l. s. n., 1995. 254 p.; p. 197-203.

Joly, Bernard, «Voltaire chimiste: l'influence des théories de Boerhaave sur sa doctrine du feu», Revue du Nord, 77, 1995, no 312, p. 817-843.

Kawashima, Keiko, «Madame Du Châtelet dans le journalisme», Llull. Revista de la Sociedad española de Historia de las ciencias y de las técnicas, 18, 1995, p. 471-491.

Locqueneux, Robert, «Les Institutions de physique de madame Du Châtelet ou d'un traité de paix entre Descartes, Leibniz et Newton», Revue du Nord, 77, 1995, no 312, p. 859-892.

Schwarzbach, Bertram Eugene, «La critique biblique dans les Examens de la Bible et dans certains autres traités clandestins», La Lettre clandestine, 4, 1995. – Rééd.: Paris, Presses de l'Université de Paris-Sorbonne, 1999, p. 577-612.

Soprani, Anne, «Châtelet-Lomont», dans Inventaire Voltaire. Sous la direction de Jean Goulemot, André Magnan, Didier Masseau. Révision générale par André Magnan. Paris, Gallimard, 1995 (Quarto). 1479 p.; p. 236-243.

Sutton, Geoffrey V., Science for a polite society: gender, culture and the demonstration of Enlightenment. Boulder, Westview Press, 1995. x 391 p.; p. 243-272.

Terrall, Mary, «Émilie Du Châtelet and the gendering of science», History of science, 33: 3, 1995, p. 283-310.

Terrall, Mary, «Gendered spaces, gendered audiences: inside and outside the Paris Academy of sciences», Configurations: a journal of literature, science and technology, 3: 2, 1995, p. 207-232.

1996

Du Châtelet, Émilie, Discurso sobre la felicidad y correspondencia. Edición de Isabel Morant Deusa. [Traduction par Alicia Martorelli]. Madrid, Cátedra, 1996. 213 p. – Souvent réédité.

Badilescu, Simona, «"Lady Newton" – an eighteenth century Marquise», Physics education, 31: 4, juillet 1996, p. 242-245.

Celebrating women in mathematics and science. Edited by Miriam P. Cooney. Reston, Va., National Council of teachers of mathematics, 1996. vii 223 p. – Hypatie, Émilie Du Châtelet, Maria Gaetana Agnesi, etc.

Hine, Ellen MacNiven, Jean-Jacques Dortous de Mairan and the Geneva connection: scientific networking in the eighteenth century, SVEC, 340, 1996. vii 196 p. – Le débat vis viva, p. 21-22, 102-113.

Kelley, Loretta, «Why were so few mathematicians female?», Mathematics teacher, 89: 7, octobre 1996, p. 592-596.

Rothman, Patricia, Women in the history of mathematics: from antiquity to the nineteenth century. [London], University College London, Department of Mathematics, 1996. 26 p. – Aspasie, Hypatie, Émilie Du Châtelet, Maria Gaetana Agnesi, Sophie Germain, Mary Somerville, etc.

1997

Du Châtelet, Émilie, Discours sur le bonheur. Préface d'Élisabeth Badinter. Paris, Payot & Rivages, 1997 (Rivages poche. Petite Bibliotheque, 221). 74 p.

Du Châtelet, Émilie, Lettres d'amour au marquis de Saint-Lambert. Textes présentés par Anne Soprani. Paris, Paris-Méditerranée, 1997 (Cachet volant). 275 p. – 99 lettres à Saint-Lambert, avec de nouvelles datations.

Aldridge, A. Owen, «The art of autobiography in Voltaire's Mémoires», dans Voltaire et ses combats, p. 319-327.

Beeson, David, «"Il n'y a pas d'amour heureux": Voltaire, Émilie and the debate on force vive», dans Voltaire et ses combats, p. 901-913.

Canterla, Cinta, «Newtonianisme et anticartésianisme dans l'Essai sur le nature du feu, et sur sa propagation», dans Voltaire et ses combats, p. 47-53.

Chvojan, Claudia, Le Genre et le savoir: madame Du Châtelet et son temps. Wien, Univ., Dipl.-Arb., 1997. 115 p.

Cook, Alan, «Ladies in the scientific revolution», Notes and records of the Royal Society, 51: 1, 1997, p. 1-12; p. 9-10.

Courcelle, Olivier, «Clairaut la comète (1713-1765): une lumière disparue», Quadrature, magazine de mathématiques pures et appliquées, 27, janvier-février-mars 1997, p. 15-20.

McDonald, Lynn, Women theorists on society and politics. Waterloo, Wilfrid Laurier Univ. Press, 1998 ; IX 326 p. – «Early theorists», p. 9-46.

Pasini, Mirella, «Jean-Jacques Dortous de Mairan e madame Du Châtelet: frammenti di una querelle», Studi settecenteschi, 17, 1997, p. 63-82.

Schad, Martha, Frauen, die die Welt bewegten: geniale Frauen, der Vergangenheit entrissen [Künstlerinnen, Philosophinnen, Wissenschaftlerinnen, Königinnen, Kämpferinnen, Heilige]. Augsburg, Pattloch, 1997. 232 p.

Schwarzbach, Bertram Eugene, «Le profil littéraire de l'auteur des Examens de la Bible», dans La Philosophie clandestine à l'Âge classique. Actes du colloque de l'Université Jean Monnet Saint-Étienne du 29 septembre au 2 octobre 1993. Recueillis et publiés par Antony McKenna et Alain Mothu. Paris, Universitas; Oxford, Voltaire Foundation, 1997, p. 223-232.

Sirois, Andrée, Les Femmes dans l'histoire de la traduction. De la Renaissance au XIXe siècle. Domaine français. Ottawa, 1997 (Ann Arbor, Michigan, UMI Dissertation services). vi 137 p. Diss. Ottawa, 1997. – «Émilie Du Châtelet (1706-1749)», p. 53-64.

Trapnell, William Henry, «Le manuscrit "Voltaire 8° 221" de Saint-Pétersbourg», dans La Philosophie clandestine à l'Âge classique: actes du colloque de l'Université Jean Monnet Saint-Étienne du 29 septembre au 2 octobre 1993. Recueillis et publiés par Antony McKenna t Alain Mothu. Paris, Universitas; Oxford, Voltaire Foundation, 1997, p. 233-244. – Concerne l'Extrait d'un livre intitulé Discours sur les miracles de Jésus traduit de l'anglais.

Voltaire et ses combats. Actes du congrès international Oxford-Paris, 1994. Sous la direction de Ulla Kölving et Christiane Mervaud. Oxford, Voltaire Foundation, 1997. 2 vol. ix 1610 p.

Voltaire, Elemente der Philosophie Newtons. Verteidigung des Newtonianismus. Die Metaphysik des Neuton. Herausgegeben, eingeleitet und mit einem Anhang versehen von Renate Wahsner und Horst-Heino v. Borzeszkowski. [Traduction par Christa Poser]. Berlin; New York, Walter de Gruyter, 1997. ix 393 p.

Walters, Robert L., «Voltaire and Mme Du Châtelet's continuing scientific quarrel», dans Voltaire et ses combats, p. 889-899.

1998

Alder, Ken, «Stepson of the Enlightenment. The duc Du Châtelet, the colonel who "caused" the French Revolution», Eighteenth-century studies, 32: 1, 1998, p. 1-18. – Concerne le fils d'Émilie Du Châtelet.

Allen, Lydia D., Physics, frivolity and «Madame Pompon-Newton»: the historical reception of the marquise Du Châtelet from 1750-1996. Ph.D. Dissertation, University of Cincinnati, 1998.

Hagengruber, Ruth, Klassische philosophische Texte von Frauen. München, Deutscher Taschenbuch-Verlag, 1998. 215 p. – «Emilie du Châtelet (1706-1749): Kalkül der Leidenschaften», p. 32-33; «Über das Glück», p. 120-130.Du

Iversen, John, & Marie-Pascale Pieretti, «Une gloire réfléchie: Du Châtelet et les stratégies de la traductrice», dans Dans les miroirs de l'écriture: la réflexivité chez les femmes écrivains d'Ancien régime. Textes [...] réunis et présentés par Jean-Philippe Beaulieu et Diane Desrosiers-Bonin. [Montréal], Département d'études françaises, Université de Montréal, 1998, 171 p.; p. 135-144.

Jauch, Ursula Pia, Jenseits der Maschine. Philosophie, Ironie und Ästhetik bei Julien Offray de La Mettrie (1709-1751). München, Carl Hanser Verlag, 1998. 599 p. – Chap. X, p. 314-334: «Émilie Du Châtelet und La Mettrie».

Kawashima, Keiko, «Madame Du Châtelet et madame Lavoisier, deux femmes de science», Musée des arts et métiers. La revue, 22, mars 1998, p. 22-29.

Lleaud, Greer, «Émilie de Breteuil du Chatelet», Notable women in mathematics. A biographical dictionary. Edited by Charlene Morrow and Teri Perl. Westport (Conn.); London, Greenwood Press, 1998, p. 38-43.

Perdomo Reyes, Inmaculada, «Mujeres y revolución científica: Lady Ann Conway y Émilie Du Châtelet», Discursos de las mujeres, discursos sobre las mujeres. Ed. María Eugenia Monzón Perdomo e Inmaculada Perdomo Reyes [Santa Cruz de Tenerife], Instituto Canario de la Mujer; La Laguna, Universidad de La Laguna, Centro de Estudios de la Mujer, 1998 (Voces Feministas, 3). 295 p.

Pieretti, Marie-Pascale, Woman writers and translation in eighteenth-century France. Ph.D. Dissertation, New York University, 1998.

Rayner-Canham, Marelene F., & Geoffrey W. Rayner-Canham, Women in chemistry: their changing roles from alchemical times to the mid-twentieth century. [Washington, DC], American Chemical Society and Chemical Heritage Foundation, 1998. XIV 284 p. – «Émilie Du Châtelet (1706-1749)», p. 15-17.

Valentin, Michel, Maupertuis. Un savant oublié. Préface de Gabriel Richet, de l'Académie de médecine. Postface de Jacques Ruffié, membre de l'Institut. Rennes, La Découvrance, 1998 (L'amateur averti). 247 p.

Zinsser, Judith P., «Émilie Du Châtelet: genius, gender, and intellectual authority», dans Women writers and the early modern British political tradition. Edited by Hilda L. Smith. Cambridge; New York, Cambridge University Press, 1998. xiv 392 p.; p. 168-190.

1999

Du Châtelet, Émilie, Rede vom Glück. Discours sur le bonheur. Mit einer Anzahl Briefe der Mme Du Châtelet an den Marquis de Saint-Lambert. Aus dem Französichen von Iris Roebling. Berlin, Friedenauer Presse, 1999 (Wolffs Broschuren). 99 p. – Plusieurs fois réédité.

A to Z of women in science and math. Editor Lisa Yount. Facts on File, Inc., 1999. xvii 254 p.

Badinter, Élisabeth, Les Passions intellectuelles. I. Désirs de gloire. 1735-1751. [Paris], Fayard, 1999. – Passim; en particulier «Quand la marquise défie le secrétaire perpétuel», p. 167-181.

Hagengruber, Ruth, «Émilie Du Châtelet an Maupertuis: Eine Metaphysik in Briefen», dans Pierre Louis Moreau de Maupertuis: eine Bilanz nach 300 Jahren. Hrsg. Hartmut Hecht. Berlin, Arno Spitz, 1999 (Schriftenreihe des Frankreich-Zentrums der Technischen Universität Berlin, 3). 543 p.; p. 187-206.

Hayes, Julie Candler, «Physics and figuration in Du Châtelet's Institutions de physique», dans Reading the French Enlightenment. System and subversion. Cambridge, Cambridge University Press, 1999 (Cambridge studies in French, 60). x 243 p.; p. 86-110.

Kim, Young-Lee, Les Lettres de Cirey: étude de la correspondance de Voltaire (1734-1749). S. l. s. n., [1999]. 360 p. Thèse de doctorat Paris 4, sous la direction de Sylvain Menant.

Moureau, François, Répertoire des nouvelles à la main. Dictionnaire de la presse manuscrite clandestine, XVIe-XVIIIe siècle. Oxford, Voltaire Foundation, 1999. xlviii 517 p. – Émilie Du Châtelet, p. 184 (Institutions de physique), 213 (brouille entre Mme Du Châtelet et Helvétius à la suite d'un emprunt non remboursé; voir D2954), 246.

Petrovich, Vesna Crnjanski, «Women and the Paris Academy of Sciences», Eighteenth-century studies, 32: 3, 1999, p. 383-390.

Salmon, Xavier, Jean-Marc Nattier, 1685-1766. Musée national des châteaux de Versailles et de Trianon, 26 octobre 1999-30 janvier 2000. Paris, Réunion des musées nationaux, 1999. 351 p.; p. 112-114. – Sur le portrait d'Émilie Du Châtelet, peint par Nattier; non localisé.

Schmidt, Anton-Heinz, Adieu, Madame Newton-Pompon: vor 250 Jahren starb Emilie. Aigen-Voglhub, A.-H. Schmidt, 1999. 11 p.

Schmidt, Anton-Heinz, Die Rolle der Frauen in der Französischen Revolution und die Ursprünge der Frauenbewegung samt Kurzporträt von Emilie Du Châtelet: der Versuch einer analytischen Darstellung samt einer umfangreichen Bibliographie zu diesen Themen. Aigen-Voglhub, A.-H. Schmidt, 1999. iv 119 p.

Terrall, Mary, «Metaphysics, mathematics, & the gendering of science in eighteenth-century France», dans The Sciences in Enlightened Europe. Edited by William Clark, Jan Golinski and Simon Schaffer. Chicago, University of Chicago Press, 1999. xi 566 p. ; p. 246-271.

2000

Du Châtelet, Émilie, Acerca de la felicidad. [Buenos Aires], Grupo Imaginador de ediciones, 2001. 64 p.

Becker, Barbara J., Dynamics: Madame Emilie du Châtelet and Voltaire: student reader. Dubuque, IA, Kendall/Hunt Pub. Co., 2000. v 50 p.

Bérubé, Georges, «Mme de Graffigny à Cirey: écrire pour exister "par procuration"», dans Femmes en toutes lettres. Les épistolières du XVIIIe siècle. Textes réunis et présentés par Marie-France Silver et Marie-Laure Girou Swiderski, SVEC, 2000: 04, p. 23-32.

Bodanis, David, E=mc2: a biography of the world's most famous equation. New York, Walker, 2000. ix 337 p.; p. 55-69. – Aussi: London, Macmillan, 2000. x 324 p.; London, Pan, 2001, xii 330 p.

Bonnel, Roland, «La correspondance scientifique de la marquise Du Châtelet: la "lettre-laboratoire"», dans Femmes en toutes lettres. Les épistolières du XVIIIe siècle. Textes réunis et présentés par Marie-France Silver et Marie-Laure Girou Swiderski, SVEC, 2000: 04, p. 79-95.

Cavazza, Maria, «Les femmes à l'Académie: le cas de Bologne», dans Académies et sociétés savantes en Europe (1650-1800). Textes réunis par Daniel-Odon Hurel et Gérard Laudin. Paris, H. Champion, 2000 (Colloques, congrès et conférences sur le classicisme, 1). 511 p.; p. 161-175.

Cirey dans la vie intellectuelle. La réception de Newton en France. Présenté par François De Gandt. SVEC, 2000: 11. VI 253 pages. ISBN 0-7294- 0771-3.

Debrie Salmon

Döring, Detlef, «Beiträge zur Geschichte der Gesellschaft der Alethophilen in Leipzig», dans Sächsische Akademie der Wissenschaften zu Leipzig. Philologisch-historische Klasse, 76: 2, 2000, p. 95-150.

Goodman, Elise, The Portraits of madame de Pompadour: celebrating the femme savante. Berkeley, [etc.], University of California Press, 2000 (California studies in the history of art. Discovery series, 7). xx 187 p.; p. 98-105, concerne Mme Du Châtelet.

Guidotti, Laura, & Paola Monari, «Le molte vocazioni di madame Du Châtelet. Un' Accademica da riscoprire», dans La Vita e la ricerca. Ritratti di scienziati e accademici tra passato e presente. Numéro spécial de: Accademia delle scienze dell'Istituto di Bologna. Memorie, série 1, 2000, p. 31-58.

Ogilvie, Marilyn, & Joy Harvey, The Biographical dictionary of women of science. Pioneering lives from ancient times to the mid-20th century. London, Routledge, 2000. 2 vol.; t. I, p. 378-380.

Simond, Anne-Marie, «Madame Du Châtelet ou la quête du bonheur», La Graphologie, 240, octobre 2000, p. 43-53.

2001

Du Châtelet, Émilie, Extrait d'un livre intitulé Discours sur les miracles de Iesus traduit de l'anglois, dans Woolston, Thomas, Six discours sur les miracles de Notre Sauveur. Deux traductions manuscrites du XVIIIe siècle dont une de Mme Du Châtelet. Édités par William Trapnell. Paris, H. Champion, 2001 (Libre pensée et littérature clandestine, 8). 394 p.; p. 329-372.

Bodanis, David, E=mc2. La biographie de la plus célèbre équation du monde. Traduit de l'anglais (États-Unis) par Rémy Lambrechts. [Paris], Plon, 2001. – Chap. 6, p. 66-81.

Châtelier, Louis, «Madame Du Châtelet et la diffusion du newtonisme en France», Mémoires de l'Académie de Stanislas, 15, 2000/2001, p. 135-144.

Cirey dans la vie intellectuelle. La réception de Newton en France. Présenté par François De Gandt. SVEC, 2001: 11. v 253 p.

De Gandt, François, «Préambule: un moment de grâce», dans Cirey dans la vie intellectuelle, p. 1-5.

De Gandt, François, «Qu'est-ce qu'être newtonien en 1740?», dans Cirey dans la vie intellectuelle, p. 126-147.

Firode, Alain, «Locke et les philosophes français», dans Cirey dans la vie intellectuelle, p. 57-72.

Gireau-Geneaux, Annie, «Mme Du Châtelet entre Leibniz et Newton: matière, force, substance», dans Cirey dans la vie intellectuelle, p. 173-186.

Haechler, Jean, Le Règne des femmes (1715-1793). Paris, Grasset, 2001. 493 p.; 130-140 et passim.

Hamou, Philippe, «Algarotti vulgarisateur», dans Cirey dans la vie intellectuelle, p. 73-89.

Joly, Bernard, «Les théories du feu de Voltaire et de Mme Du Châtelet», dans Cirey dans la vie intellectuelle, p. 212-237.

Le Ru, Véronique, «La conception sceptique de la matière au temps de Cirey», dans Cirey dans la vie intellectuelle, p. 148-158.

Locqueneux, Robert, «La physique expérimentale vers 1740: expériences, systèmes et hypothèses», dans Cirey dans la vie intellectuelle, p. 90-111.

Mercier, Gilbert, Madame Voltaire. Paris, Éditions de Fallois, 2001. 349 p. – Paris, Librairie générale française, 2004 (Livre de poche, 30198). 474 p.

Passeron, Irène, «Muse ou élève? Sur les lettres de Clairaut à Mme Du Châtelet», dans Cirey dans la vie intellectuelle, p. 187-197.

Poirier, Roger, Jean-François de Saint-Lambert (1786-1803). Sa vie, son œuvre. Sarreguemines, Pierron, 2001. 337 p.

Pomeau, René, «Voltaire et Mme Du Châtelet à Cirey: amour et travail», dans Cirey dans la vie intellectuelle, p. 7-15.

Probst, Ernst, Superfrauen. Bd 5. Wissenschaft. Norderstedt, Grin, 2001. 168 p.

Schwarzbach, Bertram Eugene, «Les études bibliques à Cirey», dans Cirey dans la vie intellectuelle, p. 26-52.

Vamboulis, Epaminondas, «La discussion de l'attraction chez Voltaire», dans Cirey dans la vie intellectuelle, p. 159-170.

Walters, Robert L., «La querelle des forces vives et le rôle de Mme Du Châtelet», dans Cirey dans la vie intellectuelle, p. 198-211.

Zinsser, Judith P., «Translating Newton's Principia: the Marquise Du Châtelet's revisions and additions for a French audience», Notes and records of the Royal Society, 55: 2, 2001, p. 227-245.

2002

Du Châtelet, Émilie, Discurso sobre a felicidade. Prefácio de Elisabeth Badinter. Tradução de Marina Appenzeller. São Paulo, Martins Fontes, 2002 (Breves encontros). xxiv 41 p.

Boudri, Johan Christiaan, What was mechanical about mechanics ; the concept of force between metaphysics and mechanics from Newton to Lagrange. Dordrecht [etc], Kluwer, 2002 (Boston studies in the philosophy of science, 224). XVI 276 p.

Fara, Patricia, «Images of Émilie Du Châtelet», Endeavour, 26: 2, 1 June 2002, p. 39-40.

Hagengruber, Ruth, «Gegen Rousseau – für die Physik: Gabrielle Émilie Du Châtelet (1706-1749). Das Leben einer Wissenschaftlerin im Zeitalter der Aufklärung», Konsens 3/18, 2002, p. 27-30.

Kölving, Ulla, «Deux lettres inédites d'Émilie Du Châtelet», Cahiers Voltaire, 1, 2002, p. 75-82. – À l'abbé Trublet, 20 octobre 1738 ; au comte d'Argental, 8 octobre 1743.

Pieretti, Marie-Pascale, «Women writers and translation in eighteenth-century France», The French review, 75: 3, 2002, p. 474-488.

Poirier, Jean-Pierre, Histoire des femmes de science en France du Moyen Âge à la Révolution. Paris, Pygmalion, 2002, p. 235-259.

Pyenson, Susan Sheets, «Le rôle des femmes et l'essor de la culture scientifique française du XVIIIe siècle: le salon et la mode nouvelle» (traduit par Jean-François Gauvin), dans L'Art d'enseigner la physique. Les appareils de démonstration de Jean-Antoine Nollet, 1700-1770. Sous la direction de Lewis Pyenson et Jean-François Gauvin. Sillery (Québec), Septentrion, 2002. xv 219 p.; «Le cas de Mme Du Châtelet», p. 72-74. – Publié parallèlement an anglais.

Sankey, Margaret, & Jean Fornasiero, «Women philosophers and the history of philosophy», Australian journal of French studies, 40:3, 2003, p. 257-274.

Schöpflin, Johann Daniel, Wissenschaftliche und diplomatische Korrespondenz. Herausgegeben von Jürgen Voss, Stuttgart, Jan Thorbecke Verlag, 2002 (Beihefte der Francia, 54). 686 pages. – 2 lettres d'Émilie Du Châtelet: à Johann George Estor (10 décember 1744) et à Johann Daniel Schöpflin (6 mai 1745), p. 106, 116-117.

Siess, Jürgen, «Éléments pour une approche pragmatique du discours épistolaire au XVIIIe siècle», dans Pragmatique et analyse des textes. Sous la direction de Ruth Amossy. Tel Aviv, Presses de l'Université de Tel-Aviv, 2002, p. 265-296. – Analyse de la lettre d'Émilie Du Châtelet à Saint-Lambert du 23 mai 1748.

Terrall, Mary, The Man who flattened the earth: Maupertuis and the sciences in the Enlightenment. Chicago; London, University of Chicago Press, 2002. ix 408 p.

Whitfield, Agnès, «Émilie du Châtelet, traductrice de Newton, ou la "traduction-confirmation"», dans Portraits de traductrices. Sous la direction de Jean Delisle. Ottawa, Les Presses de l'Université d'Ottawa; Arras, Artois Presses Université, 2002 (Regards sur la traduction). 408 p.; p. 87-116.

Zinsser, Judith P., «Entrepreneur of the "Republic of Letters": Émilie de Breteuil, marquise Du Châtelet, and Bernard Mandeville's Fable of the Bees», French historical studies, 25: 4, 2002, p. 595-624.

2003

Du Châtelet, Émilie, trad. Newton, Principes mathématiques de la philosophie naturelle (livres I à III), dans Sur les épaules des géants. Les plus grands textes de physique et d'astronomie réunis et commentés par Stephen Hawking. Adaptation de Marc Lachièze-Rey. Préface de Jean-Pierre Luminet. Paris, Dunod, 2003. 933 p.; p. 400-810. – Texte de l'édition Gabay de 1990, «présentation légèrement remaniée pour faciliter la lecture».

Brown, Andrew, & Ulla Kölving, «Qui est l'auteur du Traité de métaphysique?», Cahiers Voltaire, 2, 2003, p. 85-94.

Burns, William E., Science in the Enlightenment: an encyclopedia. Santa Barbara, ABC-CLIO, 2003 (History of science series). XXVII 355 p. – «Châtelet, Gabrielle-Émilie du (1706-1749)», p. 51-52.

Dainard, J. Alan, «L'abbé Joseph Gautier (1714-1776)», dans Stanislas et son Académie, p. 111-119.

Lunéville: fastes du Versailles lorrain, sous la direction de Jacques Charles-Gaffiot. Préfaces de Otto de Habsbourg-Lorraine et de Jean-Jacques Aillagon. Paris, Didier Carpentier, 2003. 269 p.

Mercier, Gilbert, «Quand le roi Stanislas accueillait le roi Voltaire», dans Lunéville: fastes du Versailles lorrain, p. 201-205.

Salvador, Adela, & María B. Molero Aparicio, Gabrielle Émilie de Breteuil, Marquesa de Châtelet (1706-1749). Madrid, Ediciones del Orto, 2003 (Biblioteca de mujeres, 34). 92 p. – Avec un choix de textes.

Stanislas et son Académie. Colloque du 250e anniversaire, 17-19 septembre 2001. Actes recueillis et publiés par Jean-Claude Bonnefont. Nancy, Presses Universitaires de Nancy, 2003 (Publications du Centre d'étude des milieux littéraires, 4). 362 p.

Terrall, Mary, «The uses of anonymity in the Age of Reason», dans Scientific authorship. Credit and intellectual property in science. Edited by Mario Biagioli & Peter Galison. New York; London, Routledge, 2003. 384 p.; p. 91-112.

Van Crugten-André, Valérie, «Du Châtelet, Gabrielle Émilie Le Tonnelier de Breteuil, marquise (1706-1749)», dans Dictionnaire général de Voltaire. Publié sous la direction de Raymond Trousson et Jeroom Vercruysse. Paris, Honoré Champion, 2003. xiii 1256 p.; p. 373-384.

Voltaire, Doutes sur la mesure des forces motrices et sur leur nature. Critical edition by David Beeson and Robert L. Walters, dans Les Œuvres complètes de Voltaire, t. XXA, Writings of 1739-1741. Oxford, Voltaire Foundation, 2003. xxiii 630 p.; p. 359-447. – Discussion des idées de Voltaire et d'Émilie Du Châtelet sur les forces vives.

Voltaire, Exposition du livre des Institutions de physique. Critical edition by W. H. Barber et Robert L. Walters, dans Les Œuvres complètes de Voltaire, t. XXA, Writings of 1739-1741. Oxford, Voltaire Foundation, 2003. xxiii 630 p.; p. 213-262.

Voltaire, Mémoire sur un ouvrage de physique de Mme la marquise Du Châtelet. Critical edition by Robert L. Walters, dans Les Œuvres complètes de Voltaire, t. XXA, Writings of 1739-1741. Oxford, Voltaire Foundation, 2003. xxiii 630 p.; p. 189-212.

Wehinger, Brunhilde, «Experimente auf der Suche nach dem Gluck. Gabrielle Émilie Du Châtelet und Voltaire», dans Das Literarische Paar / Le Couple littéraire. Intertextualität der Geschlechterdiskurse / Intertextualité et discours des sexes. Herausgegeben von Gislinde Seybert. Bielefeld, Aisthesis Verlag, 2003. 571 p.; p. 89-110.

Zinsser, Judith P., «A Prologue for La Dame d'Esprit : the biography of the marquise Du Châtelet», dans Rethinking history, the journal of theory and practice, 7: 1, 2003, p. 13-22.

Zinsser, Judith P., & Olivier Courcelle, «A remarkable collaboration: the marquise Du Châtelet and Alexis Clairaut», SVEC, 2003: 12, p. 107-120.

Zinsser, Judith P., «The ultimate commentary: a consideration of I. Bernard Cohen's Guide to Newton's Principia», Notes and records of the Royal Society, 57, 2003, p. 231-238.

2004

Bocquillon, Michèle, «Échanger ou (se) donner le change: la correspondance d'Émilie Du Châtelet et de Jean-François de Saint-Lambert», Lumen. Travaux choisis de la Société canadienne d'étude du dix-huitième siècle. Selected Proceedings from the Canadian society for eighteenthcentury studies, 23, 2004, p. 151-163.

Fara, Patricia, «Émilie Du Châtelet: the genius without a beard», Physics world, 10 juin 2004.

Fara, Patricia, Pandora's breeches. Women, science and power in the Enlightenment. London, Pimlico, 2004. xi 274 p. – Chap. 3, «Émilie Du Châtelet / Isaac Newton», p. 88-105.

Feingold, Mordechai, The Newtonian moment. Isaac Newton and the making of modern culture. [Published on the occasion of the Exhibition «The Newtonian moment: science and the making of modern culture» presented at the New York Public Library, Humanities and Social Sciences Library, D. Samuel and Jeane H. Gottesman Exhibition Hall, October 8, 2004-February 5, 2005]. New York, New York Public Library; Oxford University Press, 2004. xv 218 p. – En particulier p. 101-103, 131-132.

Hutton, Sarah, «Émilie Du Châtelet's Institutions de physique as a document in the history of French newtonianism», Studies in history and philosophy of science, 35A: 3, 2004 (numéro spécial: Newton and newtonianism), p. 515-531.

Hutton, Sarah, «Women, science, and newtonianism: Émilie Du Châtelet versus Francesco Algarotti», dans Newton and newtonianism: new studies. Edited by James E. Force and Sarah Hutton. Dordrecht, [etc.], Kluwer Academic publishers, 2004 (Archives internationales d'histoire des idées / International archives of the history of ideas, 188). xvii 246; p. 183-203.

Iverson, John, & Marie-Pascale Pieretti, «"Toutes personnes [...] seront admises à concourir": la participation des femmes aux concours académiques», Dix-huitième siècle, 36, 2004 (Femmes des Lumières), p. 313-332.

Jindráková, Tereza, & Jaroslav Folta, «Die Rolle von Mme Du Châtelet in der Anwendung des Infinitesimalkalküls in Newtons Principia», dans Von den Planetentheorien zur Himmelsmechanik: die Newtonsche Revolution – Peuerbach-Symposium 2004. Herausgegeben von Franz Pichler. Linz, Trauner Verlag, 2004, vii 213 p.; p. 155-162.

Kawashima, Keiko, «Birth of ambition: madame Du Châtelet's Institutions de physique», Historia scientiarum: international journal of the History of Science Society of Japan, 14: 1, 2004, p. 49-66.

Kölving, Ulla, «Un manuscrit égaré de la bibliothèque de Voltaire, ou le travail à Cirey», dans De l'intérêt de l'étude des Lumières aujourd'hui. Actes de la table ronde, Saint-Pétersbourg, Bibliothèque nationale de Russie, le 28 juin 2003 / [texte en russe]. Saint-Pétersbourg, Evropeiski Dom, 2004. 104 pages. ISBN 5-8015-0173-8; p. 38-44, 89-95 (en russe)

Le Lay, Colette, «Astronomie des dames», Dix-huitième siècle, 36, 2004 (Femmes des Lumières), p. 303-312.

Mazzotti, Massimo, «Newton for ladies; gentility, gender, and radical culture», The British journal for the history of science, 37: 2, 2004, p. 119-146.

Mercier, Gilbert, Femmes des Lumières à la cour de Stanislas. Préface de Jeanne Cressanges. Strasbourg, La Nuée bleue; Nancy, Éditions de l'Est, 2004. 221 p.

Seth, Cathriona, «Deux lettres inédites de Mme Du Châtelet», Revue Voltaire, 3, 2003 [2004], p. 355-366. – À Jean-François Du Resnel, 27 juin [1734]; à Cideville, 18 mai 1741 ; la lettre à Du Resnel est à placer en 1740.

Showalter, English, Françoise de Graffigny: her life and works, SVEC, 2004: 11. xix 374 p. – En particulier «Cirey-sur-Blaise», p. 40-46; «Voltaire and Mme Du Châtelet again», p. 55-60; «Émilie, enemy», p. 67-70.

Smith, David, «Nouveaux regards sur la brève rencontre entre Mme Du Châtelet et Saint-Lambert», dans The Enterprise of Enlightenment. A tribute to David Williams from his friends. Editors Terry Pratt et David McCallam. Oxford, Berne, [etc.], Peter Lang, 2004. 400 p.; p. 329-344.

Terrall, Mary, «Vis viva revisited», History of science, 42: 2, 2004, p. 189-209.

Zinsser, Judith P., «A Prologue for La Dame d'Esprit : the biography of the marquise Du Châtelet», dans Experiments in rethinking history. Edited by Alun Munslow and Robert A. Rosenstone, New York, NY; London, Routledge, 2004. xiii 245 p.; p. 195-208.

2005

Du Châtelet, Émilie, & Isaac Newton, Principia. Principes mathématiques de la philosophie naturelle. Traduit de l'anglais par la marquise du Châtelet. Préface de Voltaire. Paris, Dunod, 2005. 626 p. – Réédition du texte de l'édition de Paris, 1759.

Desbordes, Frédéric, & Michel Morizot, Voltaire/Newton (.. et inversement). Pièce à caractère fantastique et historique. [Paris], Les Éditions du Cardinal, 2005. 63 p.

Greckol, Sonja, «Emilie explains Newton to Voltaire», The Dalhousie review, 85:1, 2005, p. 119. – Poème.

Hentschel, Klaus, «Die Preisschriften Voltaires und der Marquise Du Châtelet von 1738 über die Natur und Ausbreitung des Feuers», dans Physica et historia. Festschrift für Andreas Kleinert zum 65. Geburtstag. Herausgegeben von Susan Splinter et al. Halle (Saale), Deutsche Akademie der Naturforscher Leopoldina, 2005 (Acta historica Leopoldina, 45). 528 p.; p. 175-186.

Jean-Louis Wagnière ou les deux morts de Voltaire [correspondance inédite]. Présentation et notes de Christophe Paillard. Préface de Michel Delon. Saint-Malo, Éditions Cristel, 2005 (Voltairiana, 1), 460 p. – Inventaire des manuscrits de Voltaire, par Wagnière, avec mention, sous le no 9, des manuscrits de Mme Du Châtelet.

Kawashima, Keiko, «The issue of gender and science: a case study of Mme Du Châtelet's Dissertation sur le feu», Historia scientiarum: international journal of the History of Science Society of Japan, 15: 1, 2005, p. 23-43.

Kawashima, Keiko, Émilie Du Châtelet, et Marie-Anne Lavoisier, le genre et les sciences dans le XVIIIe siècle en France, Tokyo, University of Tokyo Press, 2005. – En japonais.

Lespes, Michelle, «Le peintre Aved et la cour de Stanislas», Le Pays Lorrain, revue régionale trimestrielle illustrée, n° 3, septembre 2005, p. 167-176.

Magnan, André, «"Mes très chers et très aimables enfants...". Une lettre inédite de Voltaire à ses neveux Denis», Cahiers Voltaire, 4, 2005, p. 7-24.

Plavinskaia, Nadejda, «Trois lettres d'Émilie Du Châtelet retrouvées dans les archives moscovites», Cahiers Voltaire, 4, 2005, p. 37-82. – À Richelieu, [novembre 1735], D943; à d'Argental, 14 [janvier 1737]; à Mme de Graffigny, 19 octobre 1738.

Saget, Hubert, Voltaire à Cirey. [Chaumont], Le Pythagore, 2005. 160 p. (Première édition: 1993).

Schwarzbach, Bertram Eugene, «Aux éditeurs de la Revue Voltaire», Revue Voltaire, 5, 2005, p. 395. – Concerne l'attribution des Examens de la Bible à Émilie Du Châtelet.

Simonin, Charlotte, & David Smith, «Du nouveau sur Mme Denis. Les apports de la correspondance de Mme de Graffigny», Cahiers Voltaire, 4, 2005, p. 25-56.

Voiriot, Catherine, «Guillaume Voiriot (1712-1799), portraitiste de l'Académie royale de peinture et de sculpture», Bulletin de la Société de l'histoire de l'art français. Année 2004, 2005, p. 111-157. – 53. Portrait dit «portrait de Madame du Châtelet», p. 150.

Zinsser, Judith P., «The many representations of the marquise Du Châtelet», dans Men, women and the birthing of modern science. Edited by Judith P. Zinsser. DeKalb (IL), Northern Illinois University Press, 2005. viii 215 p.; p. 48-70.

Zinsser, Judith P., «Why are there no 18th century (private) women scientists and philosophers? The marquise Du Châtelet and the categorization of knowledge», dans Geschlecht und Wissen – Genre et savoir – Gender and knowledge. Beiträge der 10. Schweizerischen Historikerinnentagung 2002 [2000]. Herausgegeben von Catherine Bosshart-Pfluger, Dominique Grisard, Christina Späti. Zürich, Chronos, 2005. 432 p.; p. 267-273.

2006

Badinter, Élisabeth, «Émilie Du Châtelet, la femme des Lumières». Propos recueillis par Marie-Noële Darmois, dans Chroniques de la Bibliothèques nationale de France, 34, printemps 2006, p. 12.

Badinter, Élisabeth, Mme Du Châtelet, Mme d'Épinay ou l'ambition féminine au XVIIIe siècle. Paris, Flammarion, 2006. [2e édition mise à jour]. 493 p. – La première édition est parue en 1983 sous le titre: Émilie, Émilie: l'ambition féminine au XVIIIe siècle.

Badinter, Élisabeth, «Les excès de la passion», dans Madame Du Châtelet. La femme des Lumières, p. 41-43.

Badinter, Élisabeth, & Jacqueline Duhême, Les Passions d'Émilie: la marquise Du Châtelet, une femme d'exception. Gallimard Jeunesse, 2006. 37 p.

Badinter, Élisabeth, «Les relations sociales et amicales de la marquise», dans Madame Du Châtelet. La femme des Lumières, p. 27-29.

Badinter, Élisabeth, «Une femme dans tous ses états», dans Madame Du Châtelet. La femme des Lumières, p. 9-11.

Badinter, Élisabeth, «Une intellectuelle hors pair», dans Madame Du Châtelet. La femme des Lumières, p. 85-87.

Bloch-Dano, Évelyne, «Les amants de Cirey», Le Magazine littéraire, n° 452, avril 2006, p. 22.

Bodanis, David, Passionate minds. The great Enlightenment love affair. Little, Brown; Time Warner Books, 2006. 336 p. – Traduit en allemand: Emilie und Voltaire: eine Liebe in Zeiten der Aufklärung. Deutsch von Hubert Mania. Reinbek bei Hamburg, Rowohlt, 2007. 442 p.

Bodanis, David, «The scientist that history forgot», The Guardian, 15 mai 2006.

Böttcher, Frauke, «Émilie du Châtelet (1706-1749) – "die Nachwelt wird Sie mit Erstaunen betrachten"», Mathematische Semesterberichte, 53:2, 2006, p. 245-257.

Breteuil, Henri-François de, «Le cercle de famille d'Émilie de Breteuil», dans Madame Du Châtelet. La femme des Lumières, p. 15-17.

Chazal, Gérard, Les Femmes et la science. Paris, Ellipses, 2006, 136 p.; p. 48-50.

Chevé, Joëlle, «Émilie, lumière des Lumières», Historia, 712, 2006, p. 6-8.

Emch-Dériaz, Antoinette Suzanne, & Gérard G. Emch, «Mathématicienne, et comment», dans Madame Du Châtelet. La femme des Lumières, p. 90-92.

Emch-Dériaz, Antoinette Suzanne, & Gérard G. Emch, «Émilie Du Châtelet, Minerve des Lumières», Pour la science, 27, mai-juillet 2006, p. 10-15.

Emch-Dériaz, Antoinette, & Gérard G. Emch, «On Newton's French translator: how faithful was Mme Du Châtelet?», dans Émilie Du Châtelet: rewriting Enlightenment philosophy and science, p. 226-251.

Émilie Du Châtelet: rewriting Enlightenment philosophy and science. Edited by Judith P. Zinsser and Julie Candler Hayes, SVEC, 2006: 01. xi 325 p.

Gauvin, Jean-François, «Le cabinet de physique du château de Cirey et la philosophie naturelle de Mme Du Châtelet et de Voltaire», dans Émilie Du Châtelet: rewriting Enlightenment philosophy and science, p. 165-202.

Grimm, Friedrich Melchior, Correspondance littéraire. Sous la direction de Ulla Kölving. Ferney-Voltaire, Centre international d'étude du XVIIIe siècle, 2006-.

Inguenaud, Marie-Thérèse, «La Grosse et le Monstre: histoire d'une haine», dans Émilie Du Châtelet: rewriting Enlightenment philosophy and science, p. 65-90.

Iverson, John R., «A female member of the Republic of Letters: Du Châtelet's portrait in Bilder-Sal [...] berühmter Schriftsteller», dans Émilie Du Châtelet: rewriting Enlightenment philosophy and science, p. 35-51.

Kawashima, Keiko, «Le débat entre Mme Du Châtelet et Dortous de Mairan», dans Madame Du Châtelet. La femme des Lumières, p. 99.

Kraus, Gerlinde, Bedeutende Französinnen: Christine de Pizan, Emilie du Chatelet, Madame de Sevigné, Germaine de Staël, Olympe de Gouges, Madame Roland, George Sand, Simone de Beauvoir. Mühlheim/M., Schröder-Verlag, 2006. 359 p.

LeCoat, Nanette, «"Le génie de la sécheresse": Mme Du Châtelet in the eyes of her Second Empire critics», dans Émilie Du Châtelet: rewriting Enlightenment philosophy and science, p. 292-307.

Lee, J. Patrick, «Le Recueil de Poésies: manuscrit de Mme Du Châtelet», dans Émilie Du Châtelet: rewriting Enlightenment philosophy and science, p. 105-123.

Lehnert, Gertrud, Frauen, die man kennen muß. Von Maria Sibylla Merian bis Anna Freud. Berlin, Aufbau-Taschenbuch-Verlag, 2006. 221 p. – «Physik une Leidenschaft: Émilie du Châtelet (1706-1749)», p. 81-118.

Lisiecki, Sylvie, «Portrait d'une femme moderne», dans Chroniques de la Bibliothèques nationale de France, 34, printemps 2006, p. 13.

Madame Du Châtelet. La femme des Lumières [exposition présentée par la Bibliothèque nationale de France, site Richelieu, du 7 mars au 3 juin 2006]. Sous la direction d'Élisabeth Badinter et Danielle Muzerelle. Paris, Bibliothèque nationale de France, 2006. 121 [7] p.

Mason, Adrienne, «"L'air du climat et le goût du terroir": translation as cultural capital in the writings of Mme Du Châtelet», dans Émilie Du Châtelet: rewriting Enlightenment philosophy and science, p. 124-141.

Mauro, Florence, Émilie Du Châtelet. Paris, Plon, 2006. 187 p. – En annexe: «L'Avant-propos des Institutions de physique, d'Émilie Du Châtelet», p. 167-177; «L'Éloge historique de madame Du Châtelet, par Voltaire», p. 178-186.

Metzger, F., «Émilie du Châtelet: femme fatale der Aufklärung», G-Geschichte, 12, 2006, p. 58-61.

Moriarty, Paul Veatch, «The principle of sufficient reason in Du Châtelet's Institutions», dans Émilie Du Châtelet: rewriting Enlightenment philosophy and science, p. 203-225.

Mosebach, Martin. «Die Kunst, etwas weniger zu lieben. Madame du Châtelet: Rede vom Glück-Discours sur le bonheur», dans Schone Literatur. Essays. München; Wien, Hanser, 2006. 232 p.; p. 145-150.

Muzerelle, Danielle, «Académies et femmes savantes», dans Madame Du Châtelet. La femme des Lumières, p. 112.

Muzerelle, Danielle, «La bibliothèque de Mme Du Châtelet», dans Madame Du Châtelet. La femme des Lumières, p. 111.

Muzerelle, Danielle, «Le cabinet de physique de Cirey», dans Madame Du Châtelet. La femme des Lumières, p. 103.

Muzerelle, Danielle, «Regards sur Mme Du Châtelet», dans Madame Du Châtelet. La femme des Lumières, p. 114.

Powell, John, Great lives from history. The 18th Century, 1701-1800. Pasadena, Calif., Salem Press, 2006 ; XXXIII 612 p. – «Marquise du Châtelet», p. 240-243.

Redien-Collot, Renaud, «Émilie Du Châtelet et les femmes: entre l'attitude prométhéenne et la pleine assomption du statut de minoritaire», dans Émilie Du Châtelet: rewriting Enlightenment philosophy and science, p. 277-291.

Rondot, Bertrand, «Le goût d'une femme de son temps», dans Madame Du Châtelet. La femme des Lumières, p. 55-67.

Saisselin, Rémy G., «Portraiture and the ambiguity of being», dans Émilie Du Châtelet: rewriting Enlightenment philosophy and science, p. 91-102.

Sartori, Éric, Histoire des femmes scientifiques de l'Antiquité au XXe siècle, les filles d'Hypatie. Paris, Plon, 2006. 443 p. – «Émilie Du Châtelet (1706-1749), égérie de Voltaire, traductrice de Newton», p. 213-219.

Schwarzbach, Bertram Eugene, «Mme Du Châtelet et la Bible», dans Madame Du Châtelet. La femme des Lumières, p. 105-109.

Schwarzbach, Bertram Eugene, «Mme Du Châtelet's Examens de la Bible and Voltaire's La Bible enfin expliquée», dans Émilie Du Châtelet: rewriting Enlightenment philosophy and science, p. 142-164.

Voltaire, Éloge historique de madame la marquise Du Châtelet. Critical edition by William Barber. Les Œuvres complètes de Voltaire, t. XXXIIA, Oxford, Voltaire Foundation, 2006. xxv 505 p.; p. 365-391.

Wetzel, Nadine, «"Mrs Volf, Euller, Maupertuis, Cleraut, Jurin, Jaquier, Muscembrock &c. m'ecrivent quelquefois". Die Korrspondenz Émilie Du Châtelets innerhalb der République des Lettres», dans Rand-Betrachtungen: Beiträge zum 21. Forum Junge Romanistik (Dresden, 18.-21.5.2005). Torsten König, Christoph Oliver Mayer, Laura Ramírez Sáinz, Nadine Wetsel (Hrsg.). Bonn, Romanistischer Verlag, 2006 (Forum junge Romanistik, 12). 526 p.; p. 253-268.

Whitehead, Barbara, «The singularity of Mme Du Châtelet: an analysis of the Discours sur le bonheur», dans Émilie Du Châtelet: rewriting Enlightenment philosophy and science, p. 255-276.

Zinsser, Judith P., La Dame d'Esprit: a biography of the marquise Du Châtelet. New York, Viking Penguin, 2006. viii 376 p.

Zinsser, Judith P., «Madame Du Châtelet et les historiens», dans Madame Du Châtelet. La femme des Lumières, p. 118-121.

Zinsser, Judith P., & Julie Candler Hayes, «The marquise as philosophe», dans Émilie Du Châtelet: rewriting Enlightenment philosophy and science, p. 24-31.

Zinsser, Judith P., & Julie Candler Hayes, «Rereading W. H. Barber», dans Émilie Du Châtelet: rewriting Enlightenment philosophy and science, p. 3-4.

2007

Allen, Brooke, «The Multi-tasking Marquise», The Hudons review, 60:2, 2007, p. 311-318.

Banderier, Gilles, «Une lettre inédite de la marquise Du Châtelet à Dom Augustin Calmet», French studies bulletin, 105, 2007, p. 78-80. – Lettre en date du 29 décembre 1739.

Bodanis, David, Émilie und Voltaire: eine Liebe in Zeiten der Aufklärung. Reinbek, Rowaohlt, 2007. 442 [4] p.

Inguenaud, Marie-Thérèse, «Comment identifier les personnages d'une correspondance? Utilisation des ressources d'archives: l'exemple de Mme de Graffigny», Épistolaire. Revue de l'Aire, 33, 2007, p. 81-94. – Concerne Mlle de Thil, amie de longue date d'Émilie Du Châtelet, p. 90-93.

Kawashima, Keiko, «Two popular accounts of Émilie Du Châtelet and the gender problem», Historia scientiarum: international journal of the History of Science Society of Japan, 17: 2, 2007, p. 121-133.

Quinn, Terry, «Émilie Du Châtelet, John Freind, Robert Hooke, Charles Darwin and John Stanley Gardner», Notes and Records of the Royal Society of London, 61:2, 2007, p. 85-88.

Watts, Ruth, Women in science. A social and cultural history. London, Routledge, 2007. ix 300 p.; p. 70-71.

Winter, Ursula, «Vom Salon zur Akademie: Émilie Du Châtelet und der Transfer naturwissenschaftlicher und philosophischer Paradigmen innerhalb der europäischen Gelehrtenrepublik des 18. Jahrhunderts», dans Höfe – Salons – Akademien. Kulturtransfer und Gender im Europa der Frühen Neuzeit. Herausgegeben von Gesa Stedman und Margarete Zimmermann. Hildesheim [etc.], Georg Olms, 2007. vii 372 p.; p. 285-307.

Zinsser, Judith P., Emilie Du Châtelet: daring genius of the Enlightenment. New York, Penguin Books, 2007. 376 p. – Le même ouvrage que La Dame d'Esprit, de 2006.

Zinsser, Judith P., « Mentors, the marquise Du Châtelet and historical memory », Notes and records of the Royal Society, 61: 2, 2007, p. 89-108.

2008

Du Châtelet, Gabrielle-Émilie Le Tonnelier de Breteuil, Discours sur le bonheur, dans Mauzi, Robert, L'Art de vivre d'une femme au XVIIIe siècle. Suivi du Discours sur le bonheur de Madame Du Châtelet. Édition critique et commentée. Avant-propos de Henri Coulet. Paris, Desjonquères, 2008 (L'Esprit des lettres). 139 p.

Adelson, Robert, «La belle Issé: Mme Du Châtelet musicienne», dans Émilie Du Châtelet: éclairages & documents nouveaux, p. 127-134.

Badinter, Élisabeth, «Portrait de madame Du Châtelet», dans Émilie Du Châtelet: éclairages & documents nouveaux, p. 13-23.

Bessire, François, «Mme Du Châtelet épistolière», dans Émilie Du Châtelet: éclairages & documents nouveaux, p. 25-35.

Blay, Michel, Toulmonde, Michel, «Vers une nouvelle édition des Principes mathématiques», dans Émilie Du Châtelet: éclairages & documents nouveaux, p. 333-339.

Bléchet, Françoise, «La marquise Du Châtelet et les institutions: l'Académie royale des sciences et la Bibliothèque du roi», dans Émilie Du Châtelet: éclairages & documents nouveaux, p. 99-109.

Böttcher, Frauke, «La réception des Institutions de physique en Allemagne», dans Émilie Du Châtelet: éclairages & documents nouveaux, p. 243-254.

Brown, Andrew & Ulla Kölving, «À la recherche des livres d'Émilie Du Châtelet», dans Émilie Du Châtelet: éclairages & documents nouveaux, p. 111-120.

Candaux, Jean-Daniel, «La vie à Cirey et la mort à Lunéville de Mme Du Châtelet: deux reportages du Journal helvétique de Neuchâtel», dans Émilie Du Châtelet: éclairages & documents nouveaux, p. 85-91.

Chambat, Frédéric et Varry, Dominique, «Faut-il faire une description bibliographique des Principes mathématiques?», dans Émilie Du Châtelet: éclairages & documents nouveaux, p. 317-332.

Courcelle, Olivier, «La publication tardive des Principes mathématiques», dans Émilie Du Châtelet: éclairages & documents nouveaux, p. 301-308.

Cronk, Nicholas, «(Ré)écrire les années de Cirey, ou du bon usage des Anecdotes de Longchamp», dans Les Vies de Voltaire: discours et représentations biographiques, XVIIIe-XXIe siècles. Textes réunis et présentés par Christophe Cave et Simon Davies, SVEC, 2008:4. X 478 p.; p. 171-187.

Didier, Béatrice, «La correspondance de Mme Du Châtelet, un journal intime?», dans Émilie Du Châtelet: éclairages & documents nouveaux, p. 53-60.

Douay-Soublin, Françoise, «Nouvel examen de la Grammaire raisonnée de Mme Du Châtelet», dans Émilie Du Châtelet: éclairages & documents nouveaux, p. 173-196.

Émilie Du Châtelet: éclairages & documents nouveaux. Études réunies par Ulla Kölving et Olivier Courcelle. Ferney-Voltaire, Centre international d'études du XVIIIe siècle, 2008 (Publications du Centre international d'étude du XVIIIe siècle, 21). 410 p. Illustrations.

Gardiner, Linda, «Mme Du Châtelet traductrice», dans Émilie Du Châtelet: éclairages & documents nouveaux, p. 167-172.

Guyot, Patrick, «La pédagogie des Institutions de physique», dans Émilie Du Châtelet: éclairages & documents nouveaux, p. 267-281.

Iverson, John, «Émilie Du Châtelet, Luise Gottsched et la Société des Aléthophiles: une traduction allemande de l'échange au sujet des forces vives», dans Émilie Du Châtelet: éclairages & documents nouveaux, p. 283-299.

Kölving, Ulla, «Émilie Du Châtelet, bibliographie chronologique», dans Émilie Du Châtelet: éclairages & documents nouveaux, p. 341-385.

Kölving, Ulla, «Émilie Du Châtelet devant l'histoire», dans Émilie Du Châtelet: éclairages & documents nouveaux, p. 1-12.

Kölving, Ulla et Andrew Brown, «Émilie Du Châtelet, lectrice d'une Apologie d'Homère», dans Émilie Du Châtelet: éclairages & documents nouveaux, p. 135-165.

Le Ru, Véronique, «Quand Voltaire et la marquise parlent métaphysique», dans Émilie Du Châtelet: éclairages & documents nouveaux, p. 213-218.

Maglo, Koffi, «Mme Du Chatelet, l'Encyclopédie et la philosophie des sciences», dans Émilie Du Châtelet: éclairages & documents nouveaux, p. 255-266.

Margolin, Arianne, Le Laboratoire épistolaire dans les œuvres scientifiques de la marquise Du Châtelet. Université de Montana, 2008. Master of Arts in French modern languages and literatures, sous la direction de Mladen Kozul.

Mason, Haydn, «Nancy Mitford, Voltaire in love: une vraie biographie?», dans Les Vies de Voltaire, p. 387-395.

Mazauric, Simone, «En passant par la Lorraine..», dans Émilie Du Châtelet: éclairages & documents nouveaux, p. 93-98.

Mazzotti, Massimo, «Mme Du Châtelet académicienne de Bologne», dans Émilie Du Châtelet: éclairages & documents nouveaux, p. 121-126.

Mudroch, Vilem, «Émilie Du Châtelet», dans Grundriss der Geschichte der Philosophie. Begründet von Friedrich Ueberweg. Die Philosophie des 18. Jahrhunderts. Band 2/1-2: Frankreich. Herausgegeben von Johannes Rohbeck und Helmut Holzhey. Basel, Schwabe, 2008, XXXVIII 1044 p.; t. I, p. 352-360.

Nurminen, Marjo T., «Émilie Du Châtelet (1706-1749). Uuden fysiikan airut Ranskassa», dans Tiedon tyttäret. Oppineita euroopalaisia naisia antiikista valistukssen. Helsinki, WSOP, 2008. 445 pages. ISBN 978-951-031824-9; p. 340-357.

Rey, Anne-Lise, «La figure du leibnizianisme dans les Institutions de physique», dans Émilie Du Châtelet: éclairages & documents nouveaux, p. 231-242.

Ríos Fachal, Matilde, As mulleres nas matemáticas. Coruña, Bahía, 2008. 110 pages. – Présentation d'Émilie Du Châtelet en galicien.

Rodrigues, Ana, «Émilie du Châtelet – Glück zwischen Leidenschaft und Vernunft», Spirale der Zeit, 4, 2008, p. 36-39.

Schwarzbach, Bertram Eugene, «Les valeurs peu catholiques d'une marquise au siècle des Lumières», dans Philosophie des Lumières et valeurs chrétiennes: hommage à Marie-Hélène Cotoni. Textes rassemblés par Christiane Mervaud et Jean-Marie Seillan. Paris, L'Harmattan, 2008 (Ouverture philosophique). 447 p.; p. 153-165.

Schwarzbach, Bertram E., «Mme Du Châtelet et la Bible», dans Émilie Du Châtelet: éclairages & documents nouveaux, p. 197-211.

Schwarzbach, Bertram E., «Renégats. Mme Du Châtelet et Voltaire, lecteurs de Dom Calmet», dans Dom Augustin Calmet. Un itinéraire intellectuel: [actes du colloque, Nancy, 18-20 octobre 2007 organisé par le Centre de recherche universitaire lorrain d'histoire, CRULH]. Dirigé par Philippe Martin et Fabienne Henryot. Paris, Riveneuve, 2008 (Actes académiques). 428 p. Illustrations; p. 353-373.

Siess, Jürgen, «Image de la philosophe et égalité des sexes dans la correspondance de Mme Du Châtelet», dans Émilie Du Châtelet: éclairages & documents nouveaux, p. 37-52.

Simonin, Charlotte, «Pompon Newton versus Marie Chiffon? Émilie Du Châtelet et Françoise de Graffigny en miroir, et au miroir de l'histoire littéraire», dans Émilie Du Châtelet: éclairages & documents nouveaux, p. 61-83.

Toulmonde, Michel, «Le Commentaire des Principes de la philosophie naturelle», dans Émilie Du Châtelet: éclairages & documents nouveaux, p. 309-315.

Touzery, Mireille, «Émilie Du Châtelet, un passeur scientifique au XVIIIe siècle», La Revue pour l'histoire du CNRS [En ligne], 21 | 2008, mis en ligne le 03 juillet 2010, consulté le 09 octobre 2014. URL: histoire-cnrs.revues.org

Übersetzungskultur im 18. Jahrhundert. Übersetzerinnen in Deutschland, Frankreich und der Schweiz. Herausgegeben von Brunhilde Wehinger und Hilary Brown. Hannover, Wehrhahn, 2008 (Aufklärung und Moderne, 12). 206 p.

Wetzel, Nadine, «Newton und Leibniz in Frankreich. Emilie du Châtelets Korrespondenz über nationale Grenzen der République des Lettres», dans Kulturen des Wissens im 18. Jahrhundert. Herausgegeben von Ulrich Johannes Schneider. Berlin, Walter de Gruyter, 2008. xiv 680 p.; p. 151-158.

Winter, Ursula, «Übersetzungsdiskurse der französischen Aufklärung. Die Newton-Übersetzung Emilie du Châtelets (1706-1749)», dans Übersetzungskultur im 18. Jahrhundert. Übersetzerinnen in Deutschland, Frankreich und der Schweiz, p. 19-36.

Zinsser, Judith P., «Mme Du Châtelet: sa morale et sa métaphysique», dans Émilie Du Châtelet: éclairages & documents nouveaux, p. 219-229.

2009

Du Châtelet, Gabrielle-Émilie Le Tonnelier de Breteuil, Selected philosophical and scientific writings. Edited and with an introduction by Judith P. Zinsser and translated by Isabelle Bour and Judith P. Zinsser. Chicago; London, Chicago University Press, 2009 (The other voice in early modern Europe). XXVIII 424 pages. Illustrations. (Le volume comprend des extraits des textes d'Émilie Du Châtelet, accompagnés d'un choix de lettres qui s'y rapportent: I. Bernard Mandeville's The Fable of the bees; II. Dissertation on the nature and propagation of fire; III. Foundations of physics; IV. Examinations of the Bible; V. Commentary on Newton's Principia; VI. Discourse on happiness).

Lespes, Michelle, «Jacques-André-Joseph Aved, portraitiste des Lumières», L'Objet d'art, 443, février 2009, p. 70-77. (Portrait d'Émilie Du Châtelet).

Longchamp, Sebastian-G., Anecdotes sur la vie privée de monsieur de Voltaire. Texte établi par Frédéric S. Eigeldinger. Présenté et annoté par Raymond Trousson. Paris, Honoré Champion, 2009 (Bibliothèque des correspondances, mémoires et journaux, 50). 339 p.

Machado, Ángeles Maccarón, «Madame Du Châtelet, leibniziana malgré Voltaire», Thémata. Revista de filosofía, 42, 209, p. 51-75.

Machado, Ángeles Maccarón, Ciencia, vida y metafisica en Madame du Châtelet, Fundación Canaria Orotava de Historia de la Ciencia, 2009, 23 p. URL: fundacionorotava.org

Meyer, Ursula I., Aufklärerinnen. Aachen, ein-Fach-Verlag, 2009 (Philosophinnen, 22). 249 p. – «Emilie du Châtelet: Wegbereiterin für Newton», p. 180-184.

Venkatraman, Padma, Women mathematicians. Greensboro, N.C., Morgan Reynolds Publ., 2009 (Profiles in mathematics). 160 p. – Emilie de Breteuil, p. 13-26.

2010

Du Châtelet, Gabrielle-Émilie Le Tonnelier de Breteuil, Las Institutions de physique, Capitulos escogidos. Un manual de física en el siglo XVIII. Estudio preliminar y traducción Ángeles Maccarón Machado. Fundación Canaria Orotava de Historia de la Ciencia, 2010 (Materiales de Historia de la Ciencia, 13). URL: fundacionorotava.org

Böttcher, Frauke, «Vulgarisierung und Didaktisierung von Newton: die Lehrbücher von Francesco Algarotti une Émilie Du Châtelet – Möglichkeiten naturphilosophischer Bildung von Frauen im 18. Jahrhundert», dans Frauen, Philosophie und Bildung im Zeitalter der Aufklärung. Herausgegeben von Sabine Koloch. Berlin, trafo, 2010. 315 p.; p. 145-170.

Saariaho, Kaija et Amin Maalouf, Émilie: opéra en neuf scènes. [Création: 1er mars 2010 à l'Opéra national de Lyon]. Lyon, Opéra de Lyon, 2010. 78 [5] pages. ISBN 978-2-84956-047-1. (Programme avec livret en français). (Version revue: 2013).

Gunderson, Lauren, Emilie: la marquise Du Châtelet defends her life tonight. New York, Samuel French, 2010. 76 pages. (Pièce de théâtre).

2011

Du Châtelet-Lomond, Gabrielle-Émilie Le Tonnelier de Breteuil, marquise, Examens de la Bible. Édités et annotés par Bertram Eugene Schwarzbach. Paris, Honoré Champion, 2011 (Libre pensée et littérature clandestine, 19). 1024 pages. Illustrations.

Newton, Isaac, Principia: principes mathématiques de la philosophie naturelle. Traduction, analyse et commentaires par la Marquise du Châtelet. Préface de Voltaire. Nouveau tirage. Paris, Dunod, 2011. 626 pages. Illustrations. (Premier tirage: 2005).

Bret-Vitoz, Renaud, Cirey en Champagne avec Voltaire. Préface de Jean-Louis Haquette. Le Poët-Laval, Bleulefit, 2011 (Présences du patrimoine). 185 pages, 83 pl.

Brown, Andrew, & Pierre Leufflen, «Voltaire et Émilie Du Châtelet dans la rue Traversière (I)», Cahiers Voltaire, 10, 2011, p. 9-20.

Fanari, Rita, «Deux exemples de la réception de Leibniz en France au XVIIIe siècle: Madame Du Châtelet et Condillac», dans Natur und Subjek, IX. Internationaler Leibniz-Kongress.Hannover, 2011, I, p. 324-333.

Guyot, Patrick, «L'utilisation des hypothèses et le principe de la raison suffisante dans les Institutions de physique d'Émilie Du Châtelet», dans Les Lumières et l'idée de nature. Textes réunis par Gérard Chazal. Dijon, Éditions universitaires de Dijon, 2011 (Histoire et philosophie des sciences). 332 p.; p. 51-61.

Hagengruber, Ruth, «Das Glück der Vernuft – Emilie Du Châtelets Reflexionen über die Moral», dans Von Diana zu Minerva: philosophierende Aristokratinnen des 17. und 18. Jahrhunderts, p. 111-127.

Hagengruber, Ruth, «Von Diana zu Minerva: philosophierende Aristokratinnen des 17. und 18. Jahrhunderts und ihre Netzwerke», dans Von Diana zu Minerva: philosophierende Aristokratinnen des 17. und 18. Jahrhunderts, p. 11-32.

Lascano, Marcy P., «Émilie du Châtelet on the existence and nature of God: an examination of her arguments in light of their sources», British Journal for the history of philosophy, 19:4, 2011, p. 741-758.

Radcliffe, Carolyn Elizabeth, Recognizing the legacy of Émilie du Châtelet: her original works and her influence on Voltaire. Honours thesis (B.A.). University of New Brunswick, Saint John, 2011. 53 f.

Rodrigues, Ana, «Émilie Du Châtelet, Julien Offray de La Mettrie und Pierre Louis Moreau de Maupertuis im Zwiegespräch über das Glück», dans Von Diana zu Minerva. Philosophierende Aristokratinnen des 17. und 18. Jahrhunderts; p. 153-161.

Rodrigues, Ana, «Émilie Du Châtelet – Vom glücklichen Leben zur Freiheit des Denkens», dans Von Diana zu Minerva. Philosophierende Aristokratinnen des 17. und 18. Jahrhunderts, p. 97-107.

Strien, Kees van, Voltaire in Holland, 1736-1745. Louvain, Peeters, 2011 (La république des lettres, 44). 589 p. – De nombreuses informations sur Émilie Du Châtelet.

Von Diana zu Minerva. Philosophierende Aristokratinnen des 17. und 18. Jahrhunderts. Herausgegeben von Ruth Hagengruber unter Mitwirkung von Ana Rodrigues. Berlin, Akademie Verlag, 2011. 181 p.

2012

Arianrhod, Robyn, Seduced by logic: Émilie Du Châtelet, Mary Somerville, and the Newtonain revolution. Oxford, Oxford University Press, 2012. 352 p.

Boyer, Jean-Claude, «Voltaire à l'Hôtel Lambert: de Gomberville à Le Sueur», Revue Voltaire, 12, 2012, p. 147-161.

Brown, Andrew, «"Minerve dictait et j'écrivais": les archives Du Châtelet retrouvées», Cahiers Voltaire, 11, 2012, p. 7-26.

Brown, Andrew, & Pierre Leufflen, «Voltaire et Émilie Du Châtelet dans la rue Traversière (II)», Cahiers Voltaire, 11, 2012, p. 27-46.

Brown, Hilary, Luise Gottsched the translator. Camden House, 2012 (Studies in German literature linguistics and culture). 256 p. (Concerne Émilie Du Châtelet).

Émilie Du Châtelet between Leibniz and Newton. Ruth Hagengruber, editor. Dordrecht, Springer, 2012 (Archives internationales d'histoire des idées / International archives of the history of ideas, 205). 253 p.

Émilie du Châtelet: ses travaux scientifiques & le château de Cirey: Christie's, Paris, 29 octobre 2012. [Catalogue de vente]. Paris, Christie's, 2012. 72 p.

Gérard, Aurélie, Dom Augustin Calmet et l'abbaye de Senones. Un milieu littéraire. Langres, Dominique Guéniot, 2012. 951 p.

Gottmann, Felicia, «Du Châtelet, Voltaire, and the transformation of Mandeville's Fable», History of European ideas, 38:2, 2012, p. 218-232.

Hagengruber, Ruth, «Émilie Du Châtelet between Leibniz and Newton: the transformation of metaphysics», dans Émilie Du Châtelet between Leibniz and Newton, p. 1-59.

Hecht, Hartmut, «In the spirit of Leibniz – two approaches from 1742», dans Émilie Du Châtelet between Leibniz and Newton, p. 61-75.

Hutton, Sarah, «Between Newton and Leibniz: Émilie Du Châtelet and Samuel Clarke», dans Émilie Du Châtelet between Leibniz and Newton, p. 77-95.

Nagel, Fritz, «"Sancti Bernoulli orate pro nobis". Émilie Du Châtelet's rediscovered Essai sur l'optique and her relation to the mathematicians from Basel», dans Émilie Du Châtelet between Leibniz and Newton, p. 97-112.

Piva, Paulo Jonas De Lima, et FabianaTamizari, «Luzes femininas: a felicidade segundo Mme Du Châtelet», Revista Estudos Feministas, 20:3, 2012, p. 853-868.

Reichenberger, Andrea, «Leibniz's quantity of force: a "heresy"? Émilie Du Châtelet's Institutions in the context of the vis viva controversy», dans Émilie Du Châtelet between Leibniz and Newton, p. 157-171.

Rodrigues, Ana, «A bibliography», dans Émilie Du Châtelet between Leibniz and Newton, p. 207-246.

Stén, Johan, «Voltairen runotar, Newtonin airut», dans Aistit, uni, rakkaus. Kaksitoista katsetta Kaija Saariahoon. Toimittanut Pekka Hako. Helsinki, Lurra Editions, 2012. 283 pages. ISBN 978-952-5850-30-7; p. 91-112.

Suisky, Dieter, «Leonhard Euler and Émilie Du Châtelet. On the post-Newtonian development of mechanics», dans Émilie Du Châtelet between Leibniz and Newton, p. 113-155.

Voltaire, La Bible enfin expliquée par plusieurs aumôniers de S. M. L. R. D. P. Édition critique par Bertram Eugene Schwarzbach. Les Œuvres complètes de Voltaire, tome 79A (I et II). Oxford, Voltaire Foundation, 2012. xxiv 827 p.

Wesfreid, Marcelo, «Émilie Du Châtelet. La lumière de Voltaire», L'Express, no 3198, 17-23 octobre 2012, p. 108-110.

Winter, Ursula, «From translation to philosophical discourse – Émilie Du Châtelet's commentaries on Newton and Leibniz», dans Émilie Du Châtelet between Leibniz and Newton, p. 173-206.

2013

Du Châtelet-Lomond, Gabrielle-Émilie Le Tonnelier de Breteuil, marquise, Les Institutions de physique. Texte présenté et annoté par Gérard Chazal. Société française d'étude du dix-huitième siècle, 2013 (Lire le dix-huitième siècle). 372 p. Illustrations.

Böttcher, Frauke, Das mathematische und naturphilosophische Lernen und Arbeiten der Marquise du Châtelet (1706-1749): Wissenszugänge einer Frau im 18. Jahrhundert. Berlin [etc.], Springer Spektrum, 2013 (Mathematik im Kontext). XII 343 pages.

Kawashima, Keiko, Émilie Du Châtelet et Marie-Anne Lavoisier. Science et genre au XVIIIe siècle. Traduit du japonais par Ayako Lécaille-Okamura. Avec un avant-propos d'Élisabeth Badinter. Paris, Honoré Champion, 2013 (Champion Essais, 21). 328 p.

Margolin, Arianne, «Dispute de mots et expérience de pensée dans le débat Newton-Leibniz-Descartes chez Voltaire et chez Émilie Du Châtelet», dans La Médiatisation du littéraire dans l'Europe des XVIIe et XVIIIe siècles. Études réunies et éd. par Florence Boulerie. Tübingen, Narr verlag, 2013 (Biblio 17). 305 pages. ISBN 978-3-8233-6794-9; p. 263-276.

Mayfield, Betty, «Women and mathematics in the time of Euler», College mathematics journal, 44:2, 2013, p. 82-88.

Rey, Anne-Lise, «Le leibnizo-newtonianisme: la construction d'une philosophie naturelle complexe dans la première moitié du 18e siècle. La méthode d'Émilie Du Châtelet entre hypothèses et expériences», Dix-huitième siècle, 45, 2013, p. 115-129.

Smeltzer, Ronald K., Robert J. Rueben & Paulette Rose, Extraordinary women in science & medicine. Four centuries of achievement. New York, The Grolier Club, 2013. 182 pages.

Stén, Johan, «En markisinnans traktat om lyckan», Nya Argus, 1, 2013, p. 17-23.

Zinsser, Judith P., «Émilie Du Châtelet's views on the pillars of French society: king, church, and family», dans Political ideas of Enlightenment women: virtue and citizenship. Edited by Lisa Curtis-Wendlandt, Paul Gibbard and Karen Green. Farnham, [etc], Ashgate, 2013. IX 251 p.; p. 17-32.

2014

Du Châtelet-Lomond, Gabrielle-Émilie Le Tonnelier de Breteuil, marquise, Discours sur le bonheur. Préface d'Élisabeth Badinter. Paris, Payot & Rivages, 2014 (Rivages poche. Petite bibliothèque, 221). 71 pages. ISBN 978-2-7436-2862-8. (Première édition: 1997).

Du Châtelet-Lomond, Gabrielle-Émilie Le Tonnelier de Breteuil, marquise, «On the divisibility and subtlety of matter», dans Philosophy, science, and history. A guide and reader. Edited by Lydia Patton. New York, NY [etc.], Routledge, 2014. xii 469 pages. ISBN 978-0-415-89830-0; p. 332-342. (Traduction des Institutions de physique, chap. IX).

Cave, Christophe, «Les philosophes ont-ils un sexe? Émilie Du Châtelet et la marquise Du Deffand dans la correspondance de Voltaire», Revue Voltaire, 14, 2014, p. 167-184.

Chazal, Gérard, «Femmes et sciences au XVIIIe siècle», dans Femmes de sciences de l'Antiquité au XIXe siècle. Réalités et représentations. Textes réunis et présentés par Adeline Gargam, avec la collaboration de Patrice Bret. Dijon, Éditions universitaires de Dijon, 2014 (Histoire et philosophie des sciences). 345 pages. ISBN 978-2-36441-081-7; p. 69-77.

Detlefsen, Karen, «Émilie du Châtelet», The Stanford encyclopedia of philosophy (Summer 2014 Edition), Edward N. Zalta (ed.), URL: plato.stanford.edu

Musielak, Dora E., «The marquise du Châtelet: a controversial woman of science». URL: arxiv.org

Simonin, Charlotte, «De "Minerve de la France" en "Folle qui aime mieux les atomes que sa propre famille": Émilie Du Châtelet à travers les critiques de quelques contemporains», dans Femmes de sciences de l'Antiquité au XIXe siècle. Réalités et représentations. Textes réunis et présentés par Adeline Gargam, avec la collaboration de Patrice Bret. Dijon, Éditions universitaires de Dijon, 2014 (Histoire et philosophie des sciences). 345 pages. ISBN 978-2-36441-081-7; p. 95-114.

Suisky, Dieter, Emilie Du Châtelet und Leonhard Euler über die Rolle von Hypothesen: zur nach-Newtonschen Entwicklung der Methodologie. Berlin, Max-Planck-Institut für Wissenschaftsgeschichte, 2014 (Preprint. Max-Planck-Institut für Wissenschaftsgeschichte, 463). 92 pages. ISSN 0948-9444.

Zobl, Nadja, La Conception du bonheur au siècle des Lumières: une comparaison entre Zadig de Voltaire et le Discours sur le bonheur de Mme Du Châtelet avec une proposition d'exploitation en cours de FLE. Innsbruck, Univ., Dipl.-Arb., 2014. 147 p.

2015

Newton, Isaac, & Émilie Du Châtelet, Principes mathématiques de la philosophie naturelle. La traduction française des Philosophiae naturalis principia mathematica. Édition critique du manuscrit par Michel Toulmonde. Ferney-Voltaire, Centre international d'étude du XVIIIe siècle, 2015 (Archives Émilie Du Châtelet, 1-2). 2 vol., XVI 524 et 556 pages. Illustrations. ISBN 978-2-84559-115-8.

Les Plus belles pages des Lumières. Textes choisis et présentés par Catherine Bouttier. [Paris], Omnibus, 2015 (Bibliominibus. Référence). 208 pages. ISBN 978-2-258-11530-9. (Voltaire, Rousseau, Diderot, Mme Du Châtelet, Marivaux, Buffon, Beaumarchais...).

Artigas-Menant, Geneviève, «Châtelet, Gabrielle Émilie Le Tonnelier de Breteuil, marquise du (1706-1749)», Dictionnaire des femmes des Lumières. Sous la direction de Huguette Krief et Valérie André. Avec une introduction de Huguette Krief. Paris, Honoré Champion, 2015 (Dictionnaires et références, 25). 2 vol. 1337 pages. ISBN 978-2-7453-2487-0; p. 237-242.

Brown, Andrew, «Émilie Du Châtelet, première femme de science en France», dans Dans les arcanes d'une famille illustre: les archives Du Châtelet révélées. Exposition présentée du 19 juin au 18 décembre 2015 aux Archives départementales de la Haute-Marne. [Chamarandes-Choignes], Archives départementales de la Haute-Marne, p. 77-92.

Dans les arcanes d'une famille illustre: les archives Du Châtelet révélées. Exposition présentée du 19 juin au 18 décembre 2015 aux Archives départementales de la Haute-Marne. [Chamarandes-Choignes], Archives départementales de la Haute-Marne, 2015. 122 p.

Guicciardini, Niccolò, «Editing Newton in Geneva and Rome: the annotated edition of the Principia by Calandrini, Le Seur and Jacquier», Annals of science, 72:3, 2015, p. 337-380.

Muceni, Elena, «Mandeville and France: the reception of The Fable of the bees in France and its influence on the French Enlightenment», French studies, 69: 4, 2015, p. 449-461.

Pichová, Dagmar, «Émilie Du Châtelet: devenir femme de lettres», Lumières, 24: La Condition des femmes dans l'Europe du XVIIIe siècle, sous la direction de Dominique Picco et Marie-Lise Paoli, 2e semestre 2014 [août 2015]. 194 p.

Pierse, Siofra, «Marquise Émilie Du Châtelet as "Lady Newton": prefatory nuances and problematic ambiguities in the writing of an early-modern female scientist», Women's studies, 44, 2015, p.1156-1177.

Rey, Anne-Lise, «La littérarisation de la science newtonienne au XVIIIe siècle: une littérature pour les dames?», Littératures classiques, 84, 2015, p. 306-326.

Schwarzbach, Bertram Eugene, «Remarques sur une édition récente: les Examens de la Bible de Mme Du Châtelet», La Lettre clandestine, 23, 2015, p. 271-278.

2016

Du Châtelet-Lomond, Gabrielle-Émilie Le Tonnelier de Breteuil, marquise, Tutkielma onnesta. Suomennos ja esipuhe Osmo Pekonen. [Kuopio], Kustannusosakeyhtiö Hai, 2016. 68 p. – Traduction en finnois du Discours sur le bonhuer.

Bernardi, Gabriella, The Unforgotten sisters: female astronomers and scientists before Caroline Herschel. Cham, Springer International Publishing, 2016. xxvi 179 p. – Chapter 17: Gabrielle Émilie Le Tonnelier de Breteuil, marquise Du Châtelet.

Ducouret, Bernard, avec la participation d'Andrew Brown, de Sandrine Fritz et de Samuel Mourin, Le Château de Cirey-sur-Blaise, retraite de Voltaire et d'Émilie Du Châtelet, Haute-Marne. Photographies: Patrice Thomas. Cartographie: Christophe Wissenberg. Lyon, Lieux dits éditions, 2016 (Parcours du patrimoine, 390). 72 pages.

Hagengruber, Ruth, «Émilie Du Châtelet, 1706-1749: transformer of metaphysics and scientist», The Mathematical intelligencer, 38: 4, 2016, p. 1-5.

Hecht, Hartmut, «Émilie Du Châtelets Institutions physiques, erklärt durch den Discours sur le bonheur», dans Internationaler Leibniz-Kongress, 10: «Für unser Glück oder das Glück anderer». Hildesheim, Georg Olms Verlag, 2016, II, p. 507-521.

Holdt, Maximilian, «Zur Bedeutung des «Theodicée»-Kapitels in Émilie Du Châtelets Institutions de physique», dans Internationaler Leibniz-Kongress, 10: «Für unser Glück oder das Glück anderer». Hildesheim, Georg Olms Verlag, 2016, II, p. 523-538.

Kawashima, Keiko, «Émilie Du Châtelet and the significance of publishing Dissertation sur la nature et la propagation du feu (1744)», Historia scientiarum, second series, 25: 2, 2016, p. 95-118.

Wilson, Lindsay, «Translation and transformation: why the afterlives of Mme Du Châtelet and other remarkable women matter», Women in French studies: select essays from women in French international conference (2015). Women in French studies, 2016.

Pellegrin, Nicole, Dictionnaire historique des Françaises connues par leurs écrits. Fortunée Briquet (1782-1815). Strasbourg, Presses universitaires de Strasbourg, 2016 (Écrits de femmes). 404 p.

Reichenberger, Andrea, Émilie du Châtelets Institutions physiques. Über die Rolle von Prinzipien und Hypothesen in der Physik. Wiesbaden, Springer VS, 2016 (Frauen in Philosophie und Wissenschaft. Women Philosophers and Scientists). 261 p.

Rey, Anne-Lise, «Les usages de principe de raison suffisante dans les Institutions de physique», Internationaler Leibniz-Kongress, 10: «Für unser Glück oder das Glück anderer». Hildesheim, Georg Olms Verlag, 2016, I, p. 339-345.

Suisky, Dieter, «Du Châtelet's interpretation of Leibniz's concept of space and time», dans Internationaler Leibniz-Kongress, 10: «Für unser Glück oder das Glück anderer». Hildesheim, Georg Olms Verlag, 2016, II, p. 493-505.

Zinsser, Judith P., «Betrayals: an eighteenth-century philosophe and her biographers», French historical studies, 39:1, 2016, p. 3-33.

Zinsser, Judith P., «Émilie Du Châtelet: past, present and future», dans Internationaler Leibniz-Kongress, 10: «Für unser Glück oder das Glück anderer». Hildesheim, Georg Olms Verlag, 2016, II, p. 481-491.

2017

Bartoli, Silvana, La Felicità di una donna: Emilie Du Châtelet tra Voltaire e Newton. Firenze, L. S. Olschki, 2017 (Biblioteca dell'Archivum Romanicum. Serie 1, Storia, letteratura, paleografia, 479). 252 p.

Brown, Andrew, et Ulla Kölving, «Émilie Du Châtelet, imprimeur?», dans Les Neveux de Voltaire: à André Magnan. Études réunies par Stéphanie Géhanne Gavoty & Alain Sandrier. Ferney-Voltaire, Centre international d'étude du XVIIIe siècle, 2017 (Publications de la Société Voltaire, 4). xxvi 296 p.; p. 21-33.

Comolet-Tirman, Laetitia, La Publication des Principes mathématiques de la philosophie naturelle, par Émilie Du Châtelet, femme de science au XVIIIe siècle. Mémoire de recherche, master 2, septembre 2017. Sous la direction de Dominique Varry. Villeurbanne, Enssib, 2017. 98 p.

Émilie Du Châtelet. Une femme des Lumières à Lunéville. Préface d'Élisabeth Badinter. [Catalogue]. Exposition présentée du 27 mai au 30 septembre 2017 à l'Hôtel abbatial de Lunéville organisée par la Communauté des communes du Territoire de Lunéville à Baccarat. [Contributions de Eszter Kovács, Maurice Hamon, Jacques Charles-Gaffiot, Valérie Goupil, Françoise Tétart-Vittu et Olivier Boré]. [Drulingen], Éditions Scheuer, 2017. 204 p.

Hagengruber, Ruth, «If I were King! Morals and physics in Émilie Du Châtelet's subtle thoughts on liberty», dans Women and liberty, 1600-1800. Edited by Jacqueline Broad, Karen Detlefsen. New York, Oxford University Press, 2017. xi 252 p.; p. 195-205.

Rey, Anne-Lise, «La Minerve vient de faire sa physique», Philosophiques, 44:2, 2017, p. 233-253.

Rey, Anne-Lise, «Agonistic and epistemic pluralisms: a new interpretation of the dispute between Émilie Du Châtelet and Dortous de Mairan», Paragraph, 40:1: Theories of Quarrels, 2017, p. 43-60.

Roe, Glenn, «A sheep in Wolff's clothing: Émilie Du Châtelet and the Encyclopédie», Eighteenth-century studies, 51: 2, 2017, p. 179-196.

Siess, Jürgen, Vers un nouveau mode de relations entre les sexes, six correspondances de femmes des Lumières, Classiques Garnier, coll. «Masculin/féminin dans l'Europe moderne», 2017, 173 p. – Concerne la correspondance entre Émilie Du Châtelet et Maupertuis, Saint-Lambert, p. 17-42.

Suisky, Dieter, «Die Fortführung des Leibnizschen Programms durch Leonhard Euler und Emilie Du Châtelet», dans Gottfried Wilhelm Leibniz: ein unvollendetes Projekt. Herausgegeben von Hartmut Hecht. Berlin, trafo Wissenschaftsverlag, 2017 (Abhandlungen der Leibniz-Sozietät der Wissenschaften; Band 48). 230 p.; p. 73-108.