ISSN 2271-1813

 

Publication disponible:

Dictionnaire de la presse française pendant la Révolution 1789-1799

C O M M A N D E R

   

Dictionnaire des journaux 1600-1789, sous la direction de Jean Sgard, Paris, Universitas, 1991: notice 1010

NOUVELLE GAZETTE (1714-1715)

1Titres Nouvelle Gazette contenant les mensonges des jansénistes.

2Dates Le recueil de l'Arsenal ne garde que trois feuilles de cette Gazette pour août et septembre 1714, octobre-novembre 1714 et décembre 1714 - mars 1715. L'Avertissement du premier numéro déclare: «On donnera cette petite Gazette de deux mois en deux mois, à moins que les Jansénistes ne cessent de mentir, ce qui n'est nullement à présumer». Nouvelle déclaration au début de la 3e feuille: «L'Auteur de cette Nouvelle Gazette a d'abord fait aller les mois deux à deux; & aujourd'huy il les fait aller quatre à quatre. C'est que la matière est devenue moins abondante, & que les Jansénistes ont commencé à se corriger».

3Description Trois feuilles de 4 p., format in-4º, 150 x 220.

4Publication A Liège, chez Pierre Le Vrai, à l'Enseigne de la Sincérité.

5Collaborateurs Barthélémy GERMON et Jacques Philippe LALLEMANT. Ces auteurs ont été identifiés par l'abbé de Margon, comme le rappelle l'auteur anonyme (l'abbé Louail, selon F.L., 1769) de l'Histoire du livre des Réflexions morales sur le Nouveau Testament et la Constitution Unigenitus (Amsterdam, chez Nicolas Potgieter, 1re partie, 1726, p. 440-441): «Nous avons trois lettres de l'abbé de Margon qui ont été imprimées séparément, à la fin de 1715 et au commencement de 1716. Nous ne dirons rien de la première [...]. Une fausse édition qui parut de cette lettre où il y avoit des fautes et des changemens considérables, avec un avertissement à la tête, & des vers à la fin [...] donna lieu à la 2. lettre, qui est encore adressée au P. Tournemine. M. de Margon y désavouë cette fausse édition [...]. Le mystère qu'il y développe en particulier, [...] c'est celui de la Gazette des mensonges des jansénistes. La première de ces gazettes avoit paru vers la fin de 1714 avec ce titre: Nouvelle gazette contenant les mensonges des jansenistes. Août & Septembre 1714. On y ramassoit les fausses nouvelles qu'on pretendoit que les Jansenistes repandoient dans le monde touchant la Constitution & touchant les Jesuites mêmes [...]. On avoit promis das l'Avertissement, qu'on en donneroit une semblable de deux mois en deux mois, à moins que les Jansenistes ne cessassent de mentir: ce qui, disoit-on, n'étoit nullement à présumer. Mais on n'avoit pas tenu parole, & on s'etoit arrêté après la troisième gazette: les deux dernieres n'avoient même suivi que d'assez loin la premiere. Le public [...] ignoroit de quelle main précisément partoient ces nouveaux libelles [...] M. de Margon [...] explique que les premiers auteurs de ces gazettes étoient le P. Lallemant & le P. Germont, qui se servoient pour les faire imprimer & pour les distribuer, d'un Docteur leur éleve, nommé Richard [...]. Que le P. Tellier entroit dans cette manœuvre» (renseignement transmis par P. Burger). G. Plantavit de La Pause, abbé de Margon, a publié effectivement une «Seconde lettre de M. l'abbé de *** au P. Tournemine, par laquelle il désavoue une fausse édition qui a paru de sa première lettre et donne une idée de la politique et des intrigues des Jésuites» (s.l., 1716). Malgré le caractère très polémique de cette brochure, les renseignements fournis paraissent très vraisemblables, compte tenu des initiatives prises à cette époque par le P. Lallemant à l'encontre des jansénistes.

6Contenu La Gazette se présente comme un simple recueil de témoignages: «D'autres ont paru vouloir exiger que l'Auteur de la Nouvelle Gazette prouvât que ce qu'il donnoit pour faux, l'étoit effectivement. Mais un Gazetier n'est point un Avocat» (Avertissement, oct.-nov.). La Nouvelle Gazette rassemble des lettres envoyées de Lyon, Rennes, Toulouse, Paris, Nancy, Rouen, Lille; elle cite souvent en long des articles des gazettes de Hollande sans leur répondre, d'où une ambiguïté qui nuisit certainement au journal.

7Exemplaires Ars., 4º H 8905. Ce recueil contient en outre le Supplément à la Gazette d'Hollande (1718-1721) et le Supplément des Nouvelles ecclésiastiques (1733-1736), dont l'inspiration est très semblable.

Historique Cette feuille peu connue et de médiocre intérêt représente la première tentative des Jésuites pour imposer en France la constitution Unigenitus et répondre aux arguments des jansénistes de Hollande. La constitution promue par Clément XI en septembre 1713 avait été enregistrée par le Parlement le 15 février 1714, mais la vieillesse du Roi et la mort de ses héritiers directs laissaient présager un renversement de la politique religieuse en France. Les Jésuites, forts de leurs appuis à Liège (voir le Supplément à la Gazette d'Hollande), lancèrent ce premier pamphlet, ambigu et mal informé qui devait toutefois devenir le modèle de toute une série de publications, en particulier du Supplément aux Nouvelles ecclésiastiques.

Jean SGARD

 


Merci d'utiliser ce lien pour communiquer des corrections ou additions.

© Universitas 1991-2017, ISBN 978-2-84559-070-0 (édition électronique)