ISSN 2271-1813

    

   

Voltaire

Carnets

 

Carnets

Présentation par Andrew Brown

La majeure partie des carnets connus de Voltaire ont été édités par Theodore Besterman dans Voltaire’s notebooks, Genève, Institut et Musée Voltaire, 1952, dans la nouvelle édition dans les Complete works of Voltaire / Œuvres complètes de Voltaire, t. LXXXI-LXXXII, Genève, Institut et Musée Voltaire, 1968 et dans «Voltaire’s notebooks (Voltaire 81-82). Thirteen new fragments», éd. Th. Besterman, SVEC 148, 1976, p. 7-35. Voici le contenu du recueil de 1968:

1. Carnet rédigé en anglais datant du séjour de Voltaire en Angleterre. L’original, de la main de Voltaire, se trouve dans sa bibliothèque à Saint-Pétersbourg (t. IX, f. 86-103). Il est présenté ici à partir de l’édition donnée en 1929 par Norman L. Torrey, avec la restitution de trois notes omises. Publié par Th. Besterman sous le titre de «Small Leningrad notebook». Texte disponible.

2. Carnet de 84 pages, dont 6 manquent. Il date des années 1726 ou 1727 et suivantes. L’original, de la main de Voltaire, se trouve au Fitzwilliam Museum de Cambridge (MS 1-1949). Publié par Th. Besterman sous le titre de «Cambridge notebook».

3. Carnet de 116 pages datant de 1752 à 1755. L’original, de la main de Voltaire à l’exception de quelques pages écrites par Collini et un autre copiste, se trouve à la Bibliothèque historique de la Ville de Paris, Rés. 2026, f. 41-98. Publié par Th. Besterman sous le titre de «Saint-Fargeau notebook».

4. Comme le note Besterman, il s’agit non pas d’un carnet complet mais d’une série de feuillets provenant d’un même carnet datant de 1752. Les originaux, de la main de Voltaire sauf une page, se trouvent à New York et à Paris. C’est la seule tentative de reconstitution effectuée par Besterman, basée ici sur la numérotation ancienne des feuillets. Publié par Th. Besterman sous le titre de «Pierpont Morgan notebook».

5. Carnet de 18 pages de la main de Wagnière sous le titre «Notes, Remarques et anecdotes sur le Roi de Prusse, et la guerre de 1741, pour l’histoire moderne». Il y a lieu de croire que cette copie pourrait être postérieure à la mort de Voltaire. Publié par Th. Besterman sous le titre de «Yale notebook».

6. Il s’agit de cinq ou six carnets distincts, reliés ensemble pour Catherine II sous la direction de Wagnière et se trouvant dans la bibliothèque de Voltaire (t. V). Ils sont pour la plupart de la main de Voltaire. Publié par Th. Besterman sous le titre de «Leningrad notebooks».

7. Carnet de 12 pages, de la main de Wagnière. Besterman suggère qu’il aurait pu être rédigé en 1767, mais il se peut qu’il s’agisse d’une copie effectuée par Wagnière après 1778. Plusieurs des notes se retrouvent dans le fragment 48 de l’édition de 1968. Bibliothèque nationale de France, n. a. fr. 24342, f. 118-123. Publié par Th. Besterman sous le titre de «First Paris notebook».

8. Carnet de 12 pages, des mains de Voltaire et de Collini. Bibliothèque nationale de France, n. a. fr. 24342, f. 74-81. Publié par Th. Besterman sous le titre de «Second Paris notebook».

9. Carnet de la main de Wagnière, en 16 pages, mais cette fois-ci avec quelques interventions de Voltaire. Bibliothèque nationale de France, n. a. fr. 24342, f. 353-360. Publié par Th. Besterman sous le titre de «Third Paris notebook».

10. Recueil de notes publié sous le titre de Pensées, remarques et observations de Voltaire. Ouvrage posthume, Paris, Barba, Pougens, Fuchs, an X-1802. L’approche de Besterman fait problème ici: bon nombre des sources originales de ces notes ont été retrouvées et la publication de ces versions secondaires est aujourd’hui difficilement justifiable. Publié par Th. Besterman sous le titre de «Piccini notebooks».

11. Recueils de notes publiés en 1860 dans Le Roi Voltaire d’Arsène Houssaye et en 1862 dans Le Dernier volume des œuvres de Voltaire. Elles ont un statut similaire à celles de 1802. Publié par Th. Besterman sous le titre de «Houssaye and Le Dernier volume fragments».

12. Notes sur la langue française. Ici Besterman a réuni deux feuillets autographes du Fitzwilliam Museum, les pages 160-178 du volume de 1802 et un feuillet autographe de la Bibliothèque de Genève. Il s’agit de matériaux relatifs à la langue française mais la démarche de Besterman n’est pas clairement explicitée dans son édition. Publié par Th. Besterman sous le titre de «Piccini-Clarke notebook».

13. Fragments de carnets, ou feuillets séparés, se trouvant dans des collections publiques et privées un peu partout dans le monde. Ces fragments ont été classés par Besterman, dans la mesure du possible, par leur sujet dominant. Publié par Th. Besterman sous le titre de «Sixty-one notebook fragments».

À ces éléments nous ajoutons le supplément de 1976:

14. «Thirteen new fragments».

Et enfin:

15. Andrew Brown, «Des notes inédites de Voltaire: vers une nouvelle édition de ses carnets». Cahiers Voltaire 8, 2009, p. 61-80. Sont publiés dans cet article 80 notes tirées d’un recueil manuscrit préparé par Nicolas Ruault en 1789, recueil apparenté à celui de 1802.

Ces carnets, avec de nombreux fragments inédits, seront édités progressivement ici.

Les numéros de page de l’édition de 1968 sont indiqués entre crochets en bleu; les numéros factices que nous attribuons aux «notes» sont indiqués entre crochets en rouge.

1, 8 septembre 2011

Andrew Brown