ISSN 2271-1813

 

Publication disponible:

Dictionnaire de la presse française pendant la Révolution 1789-1799

C O M M A N D E R

   

Dictionnaire des journaux 1600-1789, sous la direction de Jean Sgard, Paris, Universitas, 1991: notice 1130

LE PORTEFEUILLE LYONNAIS (1779-1780)

1Titres Le Porte-feuille lyonnois, ou Bigarrures provinciales, trouvées par un Q... ni cuirassé, ni mitré, mais botté.

Titre du t. II: Suite du Portefeuille lyonnois, ou Bigarrures provinciales, rédigées par le même...

2Dates 1779 - 1780. 2 volumes; un 3e est annoncé à la fin du t. II. L'auteur renonce d'emblée à une périodicité régulière: «il faut donner le temps aux faits de s'accumuler avant de les raconter» (p. V). Le t. I est précédé d'un Avis curieux de l'Editeur et le t. II d'un Prélude sur tous les tons.

3Description T. I: VI + 208 + II p. de tables; t. II: VI + 147 + I p. de tables. Cahiers de 16 p. in-8º, 140 x 210.

Devise: Non suos correxit sub censore Libellos / ridentem dicere verum, quid vertat? (nº I); Non censor, nec satyrarum scriptor / sed ridentem dicere verum, quid vetat? (nº II).

4Publication A Minorque, «aux dépens du Gouvernement». [A Lyon selon l'exemplaire de la B.M. de Lyon et Hatin].

5Collaborateurs BRUYSET DE MÉNEVIEUX ou de Manevieux, selon le catalogue de la B.M de Lyon et celui des A.D. du Rhône; Sain de Ménevieux d'après Barbier (t. III, p. 596), critiqué par Bréghot Du Lut; selon celui-ci, il s'agirait du libraire Bruyset (Biographie lyonnaise, p. 177); mais Bréghot Du Lut est à son tour démenti par une note manuscrite de l'exemplaire de la B.M. de Lyon, qui désigne «Claude Bruyset, trésorier de France à Lyon». Or l'Almanach de Lyon pour 1777 donne, pour cette charge, le nom de «Louis Claude Bruyset de Manevieux». L'auteur affirme n'avoir pas de «coopérateur» (t. II, p. IV).

6Contenu Le «Prélude» du t. II semble annoncer un passage des «bigarrures lyonnaises» au fait divers: «Les incidents d'une Province, les anecdotes d'une grande ville me fourniront toujours des matériaux que je façonnerai à ma manière» (p. IV et 5, [sic]). Bigarrure en effet: on peut trouver aussi bien le récit d'une séance du Collège de médecine de Lyon sur le choix d'un emplacement pour le futur cimetière (30 nov. 1776), des observations sur le canal de Givors, sur l'art vétérinaire ou l'inoculation (t. I), que des considérations sur la mode, ou, dans le t. II, des fragments de romans, des nouvelles comme «Le Tombeau des deux amants» (p. 69-85). L'intérêt réside surtout dans les informations médicales et vétérinaires, les innovations diverses, les curiosités locales (présentation des projets de Perrache et Morand comme par un promeneur, t. I, p. 31-32), les faits divers (suicides, fuite d'une novice, assassinat d'un colporteur, etc.). On note une diatribe contre Chassaignon, auteur des Cataractes de l'imagination (t. II, p. 146-147), un compte rendu du Mémoire sur la conservation des enfants (t. I, p. 190-191), un autre sur les Discours politiques, historiques et critiques du comte d'Albon (ibid.).

Tables à la fin de chaque volume.

7Exemplaires B.M. Lyon, 479991 (2 numéros en 2 volumes); A.D. Rhône, fonds Galle, D.805 (2 numéros en 2 volumes).

8Bibliographie B.H.C., p. 299; Barbier, t. II, p. 956; Bréghot Du Lut, Bibliographie lyonnaise, Lyon, 1836, p. 177.

Robert FAVRE

 


Merci d'utiliser ce lien pour communiquer des corrections ou additions.

© Universitas 1991-2017, ISBN 978-2-84559-070-0 (édition électronique)