ISSN 2271-1813

 

Publication disponible:

Dictionnaire de la presse française pendant la Révolution 1789-1799

C O M M A N D E R

   

Dictionnaire des journaux 1600-1789, sous la direction de Jean Sgard, Paris, Universitas, 1991: notice 1223

LE SPECTATEUR LITTÉRAIRE 2 (1746)

1Titres Le Spectateur littéraire ou Réflexions désintéressées sur quelques ouvrages nouveaux adressés à M. le Président de ***. En Province. Tome premier.

2Dates 1 volume paru avant le 1er juin 1746. «On donnera une feuille régulièrement tous les mardis» (p. 76).

Une seule livraison.

3Description Essentiellement 7 lettres, de longueur très inégale. Les trois premières, p. 3-36, sont numérotées.

76 p. par volume, in-8º.

4Publication Sans lieu [Paris] [Gissey].

5Collaborateurs François-Zacharie Pourroy de l'Auberivière de QUINSONAS, fondateur et principal auteur.

Collaborateur: Jean-Louis Favier.

6Contenu «On n'a donné les Extraits dans ces premières lettres que des écrits nouveaux, les mois récents, et dont M. l'Abbé Desfontaines, ou l'auteur des Lettres de la Comtesse de *** n'avaient pas parlé. Dans les suivantes, si celles-ci sont bien reçues du public, on rendra compte de plusieurs ouvrages qui viennent de paraître, en tous genres, et surtout des pièces nouvelles qui occupent à présent les Théâtres» (Avis, p. 2).

Critique littéraire: idées sur les courants littéraires de l'époque et sur la critique; roman et merveilleux, dans les «inconvénients» duquel «le premier et le plus fameux de nos romanciers (du moins dans le genre sérieux)» serait «tombé».

Principal auteur étudié: La Morlière, Angola (p. 49-69).

7Exemplaires B.N., Z 48748.

Historique Feuille de composition très éclectique, dans la tradition de Desfontaines et de Fréron. La première lettre précise l'objet du «Spectateur» en indiquant qu'il veut faire une «critique juste». Trois lettres sur des romans (Lycoris ou la courtisane grecque; Histoire des trois fils d'Hali Sassa et des trois filles de Sirocco; Angola, histoire indienne). Une sur Alzaïde, tragédie de Linant. Une autre présente un Essai de la rhétorique française à l'usage des jeunes. Une autre encore, attribuée à un «avocat de Rouen», est consacrée à «feu l'abbé Desfontaines». Pour finir, des «Vers à Frédéric le Grand, roi de Prusse».

On apprend, page 70, que cette feuille est l'«ouvrage d'un homme de condition, que de longs voyages et le service de la mer n'ont pu détourner de l'étude des Belles-Lettres», et que celui-ci «est dans un âge qui donne encore plus de grandes espérances pour l'avenir». Il s'agissait de Quinsonas, chevalier de Malte, alors âgé d'un peu moins de vingt-sept ans, qui a probablement eu comme collaborateur Jean-Louis Favier. Contenant un article sur l'Histoire des trois fils d'Hali Sassa publiée à Leyde en 1746, elle a probablement été rédigée au début du printemps de cette année. La permission ayant été refusée, elle fut néanmoins imprimée sans privilège ni permission tacite et mise en vente par Gissey (voir DP2).

Page 69, l'auteur indiquait qu'il entendait parler du «Théâtre anglais de M. de la Place» et «d'un excellent ouvrage moral, philosophique et littéraire intitulé “La Connaissance de l'esprit humain”» (Essai sur l'origine des connaissances humaines de Condillac). Mais la publication n'eut pas de suite, malgré les termes ambigus d'une lettre de Voltaire à Vauvenargues (vers le 1er juin 1746; Best. D3408): «Nos amis [...] peuvent continuer leurs feuilles. M. de Boze fermera les yeux, mais il faut les fermer avec lui et ignorer qu'il veut ignorer cette contrebande de journal. Le chevalier de Quinsonas a abandonné son Spectateur. Il ne s'agit plus, pour les observateurs, que de trouver un libraire accommodant et honnête homme, ce qui est plus difficile que de faire un bon journal».

L'exemplaire de la B.N. comporte une très vive Réponse au soi-disant Spectateur littéraire au sujet de son avis désintéressé sur Angola, brochure de 36 p.

Michel GILOT

 


Merci d'utiliser ce lien pour communiquer des corrections ou additions.

© Universitas 1991-2017, ISBN 978-2-84559-070-0 (édition électronique)