ISSN 2271-1813

 

Publication disponible:

Dictionnaire de la presse française pendant la Révolution 1789-1799

C O M M A N D E R

   

Dictionnaire des journaux 1600-1789, sous la direction de Jean Sgard, Paris, Universitas, 1991: notice 124

L'ASILE (1787)

1Titres Le dejeuné ou l'Asile, ouvrage périodique non censuré consacré à la Liberté et à la Vérité, ou The French Magazine, de Serres de la Tour, ancien rédacteur au Courier de l'Europe.

2Dates 1787. Publication hebdomadaire.

3Description Londres. Imprimeur: Thomas Spillsbury.

5Collaborateurs Alphonse de SERRES DE LA TOUR.

8Bibliographie Catalogue Livres anciens du XVe au XVIIIe. Journaux révolutionnaires. Périodiques du XVIIe au XXe, Lyon, mardi 8 novembre 1988, Hôtel des ventes des Tuiliers, nº 109 (il est fait état de 3 vol. in-8º, 6 mars - 28 sept. 1787).

Historique C'est l'auteur lui-même qui nous apprend l'existence de ce périodique dans son livre justificatif paru en janvier 1789: Appel au bon sens, dans lequel M. de La Tour soumet à ce juge infaillible les détails de sa conduite relativement à une affaire qui fait quelque bruit dans le monde (publié par M. Kearsley, nº 46, Fleet Street). Après avoir abandonné, fin 1783, la rédaction du Courier de l'Europe et tenté, à partir de 1784, une autre feuille (la Gazette britannique des finances et du commerce), Serres de La Tour entreprend, au commencement de 1787, un périodique intitulé l'Asile. Le comte de Vergennes d'abord, puis, après la mort de celui-ci, M. de Montmorin se montrent favorables et flattent l'auteur de l'espoir de voir son journal circuler en France. Mais une ligue se forme de «journalistes privilégiés» qui ferment à l'Asile les portes de la France. De sorte que le seul débit en Angleterre ne suffit pas à couvrir les frais. A partir d'octobre, Serres de La Tour profite, si on l'en croit, de la correspondance politique de Calonne, réfugié à Londres et auprès de qui il se rend chaque jour afin de chercher de «l'aliment» pour sa feuille. Mais, comme l'ancien ministre lui a prêté 2000 écus, il n'hésite pas à «user librement» de l'Asile et se met à polémiquer notamment contre l'archevêque de Sens, si bien que Serres de La Tour en vient à éprouver le désagréable sentiment de n'être plus qu'une sorte de «sous-éditeur»... Les souscripteurs se seraient alors dégoûtés et retirés. La feuille étant à la veille de tomber, Calonne aurait refusé d'apporter son soutien et Serres de La Tour a dû vraisemblablement renoncer à son périodique (dont le 3e tome contient les procédures du Parlement contre les La Motte) à la fin de l'année 1787, au moment où il est entré dans la négociation Calonne-La Motte (cf. DP2, art. «La Tour»).

Robert GRANDEROUTE

 


Merci d'utiliser ce lien pour communiquer des corrections ou additions.

© Universitas 1991-2017, ISBN 978-2-84559-070-0 (édition électronique)