ISSN 2271-1813

 

Publication disponible:

Dictionnaire de la presse française pendant la Révolution 1789-1799

C O M M A N D E R

   

Dictionnaire des journaux 1600-1789, sous la direction de Jean Sgard, Paris, Universitas, 1991: notice 1252

LES TRAVAUX D'HERCULE (1693-1694)

1Titres Les Travaux d'Hercule. Première [... vingt-unième] partie. Dialogue entre [...] et [...].

Sous-titres: La Gloire et l'Envie. Furnes et Nieuport. Hermskerke et Mylord Paget. Halifax et Burnet. Namur et Liège. Apollon, Calliope, Clio et Euterpe. Stratman et Heinsius. Le Ministre Jurieu et l'Esprit de Van Buninghen. Mylord Gruë et le Bourguemestre Oyson. Le Rhin et le Danube. Withall et la Tamise. Le Pô et Turin. M. Hop et le Sieur Vanlewarden, l'un des Députez de Frise. Les Ombres de Philippe II et de Dom. Emmanuel de Lira. L'Hiver et le Printemps. Le Jacobite et le Guillemin. Le Prince de Bade et le Comte d'Athlône. Les Ombres des Amiraux Ruiter et Wheler. Les Ombres d'Elderen et du Grand-Maître de l'Ordre Teutonique. Castanaga et le Duc de Medina Celi. Cérès et Dunkerque.

Continuation des Dialogues sur les affaires du temps, de 1692. Continués par L'Esprit d'Esope.

2Dates Dialogues publiés du 12 janvier 1693 au 1er août 1694. Privilège donné à Claude Mazuel, du 7 janvier 1693, enregistré le 9. Périodicité annoncée (et sans doute réelle): tous les 1er de chaque mois. Soit douze dialogues par an, reliés en deux volumes. L'ensemble constitue les volumes 7, 8 et 9 des Dialogues sur les affaires du temps (avec parfois une étiquette différente: «Travaux d'Hercule» ou «Pasquinades»), datés de 1693 pour les deux premiers, de 1694 pour le dernier.

3Description Selon le catalogue imprimé à la suite du 20e dialogue, le volume 7 enfermait les dialogues 1 à 6, le volume 8 les dialogues 7 à 13 avec l'Extraordinaire d'août 1693, le volume 9 les dialogues 14 à 19. Un volume 10 se trouvait seulement commencé, avec les dialogues 20 et 21, complétés par les quatre dialogues de L'Esprit d'Esope.

Chaque volume comporte en moyenne 288 p. (+ 24 avec l'Extraordinaire), chaque dialogue comptant 48 p. environ en un format 75 x 145, in-12.

Le premier dialogue est illustré de 4 planches de 3 médailles chacune (avers et revers). Les autres, de deux vignettes placées en frontispice, l'une au-dessus de l'autre. L'Extraordinaire est orné d'une grande gravure. Le tout est signé Frantz Ertinger.

4Publication «Paris. Claude Mazuel, ruë St Jacques, devant la ruë du Plâtre, dans la maison de la vieille Poste» (1-11), «proche la ruë de la Parcheminerie, au Bien-Aimé» (12-21). Mazuel en a été probablement l'imprimeur. Cologne, Pierre Marteau.

5Collaborateurs Eustache LE NOBLE.

6Contenu Contenu réel: les événements de la guerre de la Ligue d'Augsbourg de 1693 à 1694. Principal centre d'intérêt: même mélange des genres que pour les pasquinades précédentes. Environ deux fables dans chaque dialogue et divers autres poèmes (stances, refrains, épigrammes, sonnets, etc.).

Principaux auteurs mentionnés: Horace, Esope, La Fontaine, Lucien, etc.

Une table des œuvres de Le Noble, notamment de toutes les pasquinades déjà publiées, est imprimée à la fin du 20e dialogue.

7Exemplaires B.N., 8º Lc2 56 (complet, sauf 14, 17, 20); – Lb37 4825 (1 et 2); – R 6003 (1 à 13); Ars., Rf 5323 (1 à 8); Sorbonne, HMg 27 (complet); – L. Pi 20 (1 à 4, 8 à 11); Maz., 21657 A (14 à 18); – 21834 (complet); – 57319 (4); B.M. Toulouse, P 13518 (complet); B.L., 8050 c18 (complet); Library of Congress, Columbia, (1 à 6).

Exemplaires rares: exemplaire du couvent des Minimes de la place Royale (1694): les pages des Travaux d'Hercule ont été encastrées et collées dans les feuilles in-4º (B.N., R 6003).

Exemplaire de Cologne déjà cité (Dialogues 8 à 14, B.P.)

8Bibliographie H.P.L.P., t. I, p. 192-197.

Rééditions: La Haye, Pierre Du Marteau, 1708 (?). Les Œuvres de M. Le Noble, 1718 et La Haye 1718 et 1726, t. X et XI.

Mentions dans les ouvrages du temps: Courtilz de Sandras, Le Mercure historique et politique, avril 1693, t. XIV; Vincent Minutoli, Les Dépêches du Parnasse, 15 septembre 1693; Pierre Bayle, Lettre CXIV à M., Rotterdam, 14 sept. 1693.

B.N., ms. f. fr., anciens fonds 4928. – Depping, Correspondance administrative sous le règne de Louis XIV, Paris, 1851, t. II, p. 679. – Martin H.J., Un polémiste sous Louis XIV, Eustache Le Noble (1643-1711), thèse de l'Ecole des Chartes, 1946, dact.

Historique L'année 1692 fut sans doute pour Le Noble à marquer d'une pierre noire: vexations et surveillance de la police, manœuvres hostiles de Donneau de Visé ont très sensiblement ralenti la production littéraire de l'homme de lettres sous les verrous. C'est sans doute pour reprendre sa fonction officieuse de polémiste royal, qu'il adressa à Louis XIV pour les étrennes du Jour de l'An 1693, un manuscrit où la politique royale, à l'intérieur et à l'extérieur, était glorifiée, sous le voile mythologique si souvent utilisé, et récemment encore à Versailles, des exploits du dieu Hercule. Frantz Ertinger, le graveur alsacien, avait dessiné douze médailles (avers et revers) commentées chacune par des vers latins de Le Noble qui les avait fait suivre d'une paraphrase en vers français. Dans la foulée, Mazuel obtint le privilège du 7 janvier, mais il n'est pas certain que la censure y ait entendu autoriser une nouvelle série de pasquinades. La parution régulière et continue des Travaux d'Hercule peut s'expliquer par une simple tolérance tacite ou des encouragements discrets mais la brutale interdiction du 1er août 1694 n'a pas encore trouvé d'explication. Une lettre du lieutenant de police La Reynie au Premier Président de Harlay (5 août 1694) nous fait mieux prendre conscience de l'étrange situation de l'auteur des pasquinades: La Reynie s'étonne que les interdictions n'empêchent jamais Le Noble de continuer à publier et invoque de mystérieux et puissants appuis à la Cour, dont il avoue ignorer l'identité!

Philippe HOURCADE

 


Merci d'utiliser ce lien pour communiquer des corrections ou additions.

© Universitas 1991-2017, ISBN 978-2-84559-070-0 (édition électronique)