ISSN 2271-1813

 

Publication disponible:

Dictionnaire de la presse française pendant la Révolution 1789-1799

C O M M A N D E R

   

Dictionnaire des journaux 1600-1789, sous la direction de Jean Sgard, Paris, Universitas, 1991: notice 1267

LE VRAI PATRIOTE HOLLANDAIS (1747-1750)

1Titres Le Vrai Patriote hollandais ou Reflexions Sur les Affaires présentes de l'Europe Pour servir de suite à l'Avocat pour et contre.

2Dates 27 novembre 1747 - 1er septembre 1749. La collection B.N. comporte 5 tomes en 5 volumes mais l'indication de tomaison en fin du t. 5 prouve qu'elle est incomplète. Un 6e tome existe, connu par la contrefaçon La Cour: il va jusqu'au 19 janvier 1750.

Hebdomadaire paraissant le lundi (t. I, nº I, Avertissement); d'assez fréquents Extraordinaires le jeudi.

3Description Tomes de 20 numéros à pagination continue: 164 p. (sauf le t. II de 172 p.). T. I: 27 nov. 1747 - 1er janv. 1748; t. II: 8 avril - 15 juil. 1748; t. III: 22 juil. - 25 nov. 1748; t. IV: 2 déc. 1748 - 14 avril 1749; t. V: 21 avril - 1er sept. 1749.

Cahier (1 livraison) de 8 p. in-12, 97 x 148.

4Publication Amsterdam, J. Ryckhoff junior, libraire. 1 florin le tome, 1 sol et demi le numéro (t. I, nº I, Avertissement).

5Collaborateurs Jean ROUSSET de MISSY (DP2; voir l'Attestation, t. III, nº IV). Il réside dans son «hermitage de Chaufontaine» (t. VI, nº II, p. 15). Un correspondant à Paris (t. V).

6Contenu Le Vrai Patriote est une suite de la série inaugurée par Le Magasin des événements (1741-1742). Journal politique à coloration violemment anti-française, favorable au Stadhouder et à la Réforme. Informations politiques, nouveautés littéraires, philosophiques, réflexions morales, nouvelles diverses, lettres fictives au «Patriote hollandais».

Vers publiés: Pope, Voltaire; nombreuses pièces anonymes.

Auteurs cités: (t. II) Diderot (Pensées philosophiques), La Mettrie (Histoire naturelle de l'âme, L'Homme machine); (t. III) Voltaire, J.-B. Rousseau, Travenol; (t. IV) Algarotti; (t. V) Voltaire, Diderot, etc.

Rapports avec les autres journaux: polémique avec le Courrier d'Avignon (t. II, nº VI; t. III, nº IX et XII;, t. IV, nº I et VI; t. V, nº IX); extraits du Craftsman (t. III-V).

Articles curieux: (t. V) réflexions sur le commerce; lettres de Paris.

7Exemplaires B.N., G 17310-17314 (maroquin aux armes royales); B.U. Halle.

8Bibliographie B.H.C., p. 89; H.G.P., t. I, p. 295; DP2; G.H., p. 202.

Contrefaçon La Cour: Bayerische Staatsbibliotek, Munich, 8º H. misc. 230: Le Vrai Patriote hollandais, s.l., 1748-1750, 6 vol., 20 numéros par volume. T. I: 4 déc. 1747 - 8 avril 1748, 164 p. (manquent nº II, XIII); t. II: 15 avril - 22 juil. 1748, 171 p. (manque nº VII); t. III: 29 juil. - [2 déc.] 1748, [160 p.] (manquent nº XIII, XVII-XVIII, XX); t. IV: 9 déc. 1748 - 21 avril 1749, 164 p. (nº I numéroté XXI par erreur; manquent nº II, X, XI, XIII, XIV, XVI, XVIII, XIX); t. V: 28 avril - 8 sept. 1749, 158 p. (manquent nº I-III, V, VIII, XVII); t. VI: [15 sept. 1749] - 19 janv. 1750, 158 p. (manque nº I). 7 p. par cahier et par livraison, format in-12, 92 x 160. Pas de nom d'éditeur; ni de lieu, mais très vraisemblablement: Francfort.

Reproduction de l'édition Ryckhoff faite au fur et à mesure de sa parution, d'où la numérotation identique des livraisons et leur postdatation d'une semaine.

Ajouts publicitaires de La Cour pour son Patriote anglais (t. II, nº VIII): N.B. «Le numéro VI de cette feuille ne nous étant pas encore parvenu, nous avons fait écrire en Hollande, pour qu'on nous l'envoie» (t. V, nº VII).

T. VI  Auteurs cités: Voltaire, Montesquieu (L'Esprit des lois). Articles curieux: compte rendu comique de fêtes dramatiques à Belœil; lettres sur la mort de Madame Du Châtelet. Une note en faveur de l'orthographe modernisée (oi passant à ai), qui facilite la lecture des étrangers, est peut-être de La Cour (nº II, p. 11, note b).

Mentions dans la presse: Courrier d'Avignon, 20 mai 1749, nº XL: désigne l'auteur du Le Vrai Patriote hollandais sous l'initiale: «R**». Réplique du V.P.H. (t. V, nº IX).

Historique Cinquième périodique de la série du Magasin des événements commencée en 1741 par Rousset de Missy, cet ultime avatar possède toutes les caractéristiques de ses prédécesseurs: esprit anti-français, soutien à la politique du Stadhouder et à la Réforme, haine vigilante contre Voltaire. Le Vrai Patriote hollandais soupçonne la France d'aspirer à la «monarchie universelle» (t. I, nº I); il oppose au magistrat, qui «réunit heureusement en soi la science et la piété» (ibid.), les «beaux esprits» courtisans (t. VI, nº XIII), dont l'archétype est Voltaire. Mais le périodique, peut-être à cause des sentiments refroidis de Rousset à l'égard du Stadhouder et de la paix revenue, se fait de moins en moins politique au fil des livraisons: il développe son aspect philosophique, moral et mondain. Pédant à l'occasion et goûtant la référence latine, Rousset n'en apprécie pas moins le plaisir, nécessaire au sage (t. VI, nº IV); il donne à la femme une place dans les actes patriotiques (t. I, nº IX), manifeste un philosémitisme militant (t. VI, nº III) et accorde aux philosophes modernes, fussent-ils soupçonnés de matérialisme, une attention remarquable: Pensées philosophiques (t. II, nº X) et Lettres sur les aveugles (t. V, nº XIX) d'un Diderot qui, pour «quelques réflexions trop libres» a été enfermé à Vincennes (ibid., p. 149); Histoire naturelle de l'âme et L'Homme machine de La Mettrie (t. II, nº X). Il juge L'Esprit des lois un «excellent ouvrage» (t. VI, nº II). Dans le domaine de la polémique où Rousset se signalait habituellement, outre la critique perpétuelle de Voltaire et de Mme Du Châtelet, même sur son lit de mort, et l'éloge parallèle de J.-B. Rousseau, on relèvera le combat assidu qu'il mène contre le Courrier d'Avignon alors dirigé par Alexandre Giroud (DP2).

Obligé de quitter la Hollande au début de 1750 (DP2), le journaliste abandonna Le Vrai Patriote hollandais qui mourut aussitôt. Pendant près de dix ans, Rousset de Missy s'était fait le forçat d'une entreprise hebdomadaire, où, à côté de lassantes haines et d'enthousiasmes frelatés, il avait manifesté une certaine indépendance d'esprit, sinon du style.

François MOUREAU

 


Merci d'utiliser ce lien pour communiquer des corrections ou additions.

© Universitas 1991-2017, ISBN 978-2-84559-070-0 (édition électronique)