ISSN 2271-1813

 

Publication disponible:

Dictionnaire de la presse française pendant la Révolution 1789-1799

C O M M A N D E R

   

Dictionnaire des journaux 1600-1789, sous la direction de Jean Sgard, Paris, Universitas, 1991: notice 147

*BIBLIOTHÈQUE ANNUELLE ET UNIVERSELLE (1751-1757)

1Titres Bibliothèque Annuelle et Universelle. Contenant un Catalogue de tous les livres qui ont été imprimés en Europe pendant l'année 1748, rangés par ordre de Matière, avec une Table alphabétique des noms des Auteurs.

Puis: Bibliothèque Annuelle et Universelle. Contenant le Catalogue des Livres imprimés en Europe pendant l'année 1749 [1750], rangés par ordre de Matière, avec une Table des Auteurs.

Puis: Bibliothèque Annuelle et Universelle. Contenant le Catalogue des Livres qui ont été imprimés en Europe pendant l'année 1751, rangés par ordre de Matière, avec une Table alphabétique des Auteurs.

2Dates Quatre tomes en six volumes: 1er trimestre 1751 - 2e semestre 1757.

Date du privilège: 3 juin 1750 (les approbations relatives aux 4 tomes sont respectivement du 26 janvier 1751, du 22 août 1752, du 17 novembre 1753 et du 30 juin 1757).

Périodicité annoncée: annuelle. Périodicité respectée pendant trois ans. Un quatrième tome paraît après une interruption de trois ans.

T. I: 1751; t. II: 1752; t. III: 1753; t. IV: 1757.

3Description Le t. I est divisé en 5 chapitres, ceux-ci étant eux-mêmes divisés en plusieurs articles. Dans les tomes suivants, les 5 grandes divisions subsistent, avec la subdivision en articles, mais il n'est plus question de chapitres. D'autre part, les t. III et IV sont composés chacun de deux parties.

T. I: 336 p. (+ Avertissement III-XXIX + Ordre des Matières XXX-XXXIV + Catalogue des livres nouveaux + Approbation et privilège). T. II: 485 p. (+ Avertissement III-XIII + Ordre des matières XIV-XXII + Catalogue des livres nouveaux + Errata). T. III, I: 314 p. (+ Ordre des Matières V-XII + Approbation); t. III, II: p. 315-684 + Errata. T. IV, I: 406 p. (+ Avertissement III-IV + Ordre des Matières V-XII); t.IV, II: p. 407-888 + Approbation.

Cahiers de 24 p. in-12, 75 x 135.

Devise du t. I: Omnes artes quae ad humanitatem pertinent, habent commune quoddam vinculum, et quasi cognatione quadam inter se continentur. Cic. pro Archia Poeta.

4Publication «A Paris, Rue St. Jacques, chez P.G. Le Mercier, Imprimeur-Libraire, au Livre d'or». M. Lambert, Libraire (t. I et II). «A Paris, chez P.G. Le Mercier, Imprimeur-Libraire, rue S. Jacques, au Livre d'or» (t. III, I et II et t. IV, I et II).

5Collaborateurs Paul-Denis BURTIN et Jean-Baptiste LADVOCAT.

6Contenu Contenu annoncé: mettre sous les yeux des gens de lettres, pour les aider dans l'avancement de leurs études, «tout ce qui a paru nouvellement dans la République des Lettres, de quelque genre de sciences et d'arts que ce puisse être» (t. I, Avertissement, p. IV).

Contenu réel: catalogue des livres imprimés en Europe au cours des années 1748-1751 et relatifs à la théologie (Ecriture sainte, liturgie, conciles...), à la jurisprudence (canonique et civile), aux sciences et aux arts, aux belles-lettres et à l'histoire (histoire générale et histoire des différents pays européens, histoire profane et ecclésiastique...). Les indications bibliographiques habituelles peuvent être accompagnées d'indications complémentaires: liste d'éditions antérieures et préférables, additions, traductions, problèmes d'attribution, circonstances historiques, jugements tirés des journaux, etc. S'il s'agit d'œuvres complètes, les titres des différents volumes qui composent la collection sont très précisément énumérés.

Centres d'intérêt: tentative de constitution d'«un corps de bibliographie»; recensement et classification des différentes pièces, même fugitives  si, du moins, elles visent à édifier et instruire ou amuser innocemment , des recueils collectifs, Mélanges, Mémoires des Académies (de France, d'Allemagne, d'Angleterre, du Danemark, de Saint-Petersbourg...) ou périodiques: Journal des savants, Mercure de France, Journal de Trévoux, Journal de Verdun, etc.

Table des auteurs intégrée (t.I, II, IV), non intégrée (t. III).

7Exemplaires Ars., 8º H 26228 (1-6). Coll. incomplètes: Ars., 8º H 26229 (1-4); B.N., Z 22545-22548 (manque t. IV, I et II).

8Bibliographie Mentions dans Mercure de France (avril 1751, p. 152-153); Journal de Trévoux (mai 1751, vol. II, art. LXIX, p. 1338-40; juin 1754, art. LXXVII, p. 1521); Journal des savants (mars 1754, p. 192). – Couperus, p. 194.

Historique Fort de sa connaissance des livres due à une lecture assidue des ouvrages tant anciens que modernes, Paul-Denis Burtin, aidé par l'abbé Jean-Baptiste Ladvocat, bibliothécaire de la Sorbonne depuis 1742 et professeur d'hébreu à partir de 1751, reprend, en l'élargissant à l'Europe, le propos qu'avaient illustré, au XVIIe siècle, les auteurs de la Bibliographia Parisina et de la Bibliotheca Gallica universalis et lance un des premiers périodiques bibliographiques. Très conscient des exigences d'un travail qui demande plus de «patience» que de «génie», il projette d'établir des correspondances avec les libraires étrangers et fait appel aussi aux gens de lettres et aux savants afin qu'ils lui fournissent des matériaux et lui communiquent leurs lumières. Dans son désir de perfectionnement, il se déclare prêt à suivre tout conseil qui lui permettrait de donner à l'ouvrage plus de netteté et d'exactitude. De fait, du tome I au tome II, des améliorations sont apportées selon certains avis de lecteurs: si les cinq catégories préalablement distinguées demeurent, les rubriques internes se multiplient, comme le souhaitaient notamment, en mai 1751, les rédacteurs du Journal de Trévoux pour qui de plus nombreuses divisions sont propres à satisfaire davantage l'œil et l'esprit du lecteur et à l'instruire d'emblée des richesses présentées. C'est d'ailleurs l'établissement de ce nouvel ordre d'exposition et aussi le souci de rassembler de toutes parts le plus de titres possible qui expliquent la parution du tome II avec quelques mois de retard (cf. t. II, Avertissement, p. III). Cependant la publication du périodique est suspendue à la suite du tome III. C'est qu'une longue maladie empêche P.D. Burtin de travailler. Son collaborateur néanmoins ne renonce pas à l'entreprise. Devenu du choix même de Burtin  qui meurt en juin 1755  son continuateur, Ladvocat publie, en 1757, un tome IV en deux parties. Dans l'Avertissement (p. IV), «il se flatte de donner tous les ans, d'ici à 1762, deux années par an, à commencer en 1758, où il fera paraître les années 1752 et 1753, pour dédommager la République des Lettres du retard» intervenu. Mais ce dessein restera sans effet et le recueil bibliographique périodique, dont les contemporains ont perçu l'intérêt et apprécié le mérite, en dépit d'inévitables fautes ou omissions, ne comprendra pas plus de quatre tomes. Il est vrai qu'en 1758 sont créées les Annales typographiques ou Notice du progrès des Connaissances humaines qui se proposent également d'annoncer les ouvrages nouveaux et à la rédaction desquelles J.B. Ladvocat participera d'ailleurs lui-même.

Robert GRANDEROUTE

 


Merci d'utiliser ce lien pour communiquer des corrections ou additions.

© Universitas 1991-2017, ISBN 978-2-84559-070-0 (édition électronique)