ISSN 2271-1813

 

Publication disponible:

Dictionnaire de la presse française pendant la Révolution 1789-1799

C O M M A N D E R

   

Dictionnaire des journaux 1600-1789, sous la direction de Jean Sgard, Paris, Universitas, 1991: notice 161

BIBLIOTHÈQUE DU NORD (1778-1780)

1Titres Bibliothèque du Nord, «Ouvrage destiné à faire connoître en France tout ce que l'Allemagne produit d'intéressant, d'agréable et utile dans les genres de Sciences, de Littérature et d'Arts. Par la Société Patriotique de Hesse-Hombourg. Dédié à Son Altesse Sérénissime Monseigneur le Landgrave de Hesse-Hombourg, Chef et Protecteur de cet Institut».

Titre modifié en: «Ouvrage destiné à faire connoître en France tout ce que l'Allemagne et le Nord produisent [...]»; puis en: «Ouvrage destiné [...] de Littérature et d'Arts; avec des Spéculations morales, législatives et littéraires de plusieurs observateurs des Contrées Septentrionales, sur des sujets fort importants aux Méridionales», à partir du t. I de 1780.

Continuation du Journal de Berlin (1774?-1777?).

2Dates Janvier 1778 - février 1780, avec interruption en 1779. Privilège du 12 août 1777.

Périodicité mensuelle, irrégulière: retards en 1778, interruption en 1779. Tomes de 1778: I à XII (mais les t. X-XII ont paru en 1779); tomes de 1780: I et II.

3Description Au total 14 vol.: t. I, janv. 1778, X + 203 p.; t. II, févr. 1778, 204 p.; t. III, mars 1778, 203 p.; t. IV, avril 1778, 204 p.; t. V, mai 1778, 204 p.; t. VI, juin 1778, 191 p.; t. VII, juil. 1778, 192 p.; t. VIII, août 1778, 194 p.; t. IX, sept. 1778, 190 p.; t. X, oct. 1778, 194 p.; t. XI, nov. 1778, 200 p.; t. XII, déc. 1778, 189 p. T. I, janv. 1780 et t. II, févr. 1780, 192 p.

Cahiers de 105 x 174, in-12.

4Publication A Paris. Imprimeurs: Quillau, rue de Fouarve (1778), puis veuve Ballard et fils, rue des Mathurins (1780). Diffusion par le fondateur, l'avocat Rossel, rue des Ecouffes. Aucune indication de tirage, mais il est probable que les 600 membres de la Société patriotique de Hesse-Hombourg ont été abonnés au journal.

5Collaborateurs ROSSEL. Collaborateurs réguliers: les membres de la Société patriotique de Hesse-Hombourg, pour la plupart anonymes, sauf Brigant, Dom Casbois, l'abbé Grandidier, Huber, le marquis de Luchet, Poncellin, Riwers, de Rossi.

6Contenu Sciences, littérature, arts, philosophie, physique, histoire naturelle, religion, droit naturel ou civil, politique, économie, histoire, géographie, fiction romanesque, éloquence, poésie.

Centres d'intérêt: présentation des livres sur l'Allemagne et les pays du Nord, de la littérature allemande (textes traduits); critique littéraire et historique; chronique des académies d'Europe centrale et septentrionale; nouvelles.

Principaux auteurs mentionnés: Goethe, Grandidier, Wegelin, Voltaire, Fénelon, Jacobi, Cramer, Miller, Bürger, Hagedorn, Haller, Hontheim, Febronius, Sulzer, Winckelmann, Domaschief, Sherbatow, Nesselrode.

Tables en fin de chaque tome (sauf le t. XI de 1778).

7Exemplaires B.N., Z 43094-43100; Ars., 8º H 26697 et 8º H 26698 (l'année 1778); Landesbibliothek, Darmstadt, Zs 3625 (t. I de 1778).

8Bibliographie B.H.C.; DP2, art. «Rossel».

Mention dans le Journal de Paris du 26 janv. 1778, p. 101. – Voss J., «Die Société Patriotique de Hesse-Hombourg (1775-1781). Der erste Versuch einer europäischen Koordinationsstelle für wissenschaftlichen Austausch», dans Deutsche patriotische und gemeinnützige Gesellschaften, éd. R. Vierhaus, Munich, Kraus, p. 195-221.

Historique La Bibliothèque du Nord succéda au Journal de Berlin (1774?-1777?), journal d'ailleurs introuvable dans les ouvrages de références allemands et français. D'une certaine façon elle reprit l'information sur l'Allemagne d'un public de langue française, telle que la Bibliothèque germanique l'avait fait pendant des années. Pendant l'année 1778 la Bibliothèque du Nord fut le porte-parole de la «Société patriotique de Hesse-Hombourg» (1775-1781), et fut donc dédiée pour cela au landgrave de Hesse-Hombourg. Cet institut, avec des comités dans plusieurs pays européens, avait pour but de devenir le centre d'information et de coordination des nombreuses académies et sociétés savantes de l'Europe. A côté du bureau central à Hombourg, cette société posséda également en France un «Grand Comité de Paris», dont l'avocat Rossel, les médecins Goulin et Vicq d'Azyr, l'abbé Bassinet, Mauduit, Butel-Dumont et de Bernières furent les membres les plus importants. La crise de la «Société patriotique de Hesse-Hombourg» dans la seconde moitié de l'année 1778 provoqua des retards du journal et fut à l'origine de la séparation de Rossel et de ses amis parisiens. Ainsi les deux volumes de la Bibliothèque du Nord, parus en 1780, furent indépendants de cet institut. En ce qui concerne les textes, il convient de souligner que le journal reprit, en version française, plusieurs articles tirés de journaux allemands tels que Der Deutsche Merkur (dirigé par l'écrivain Ch.M. Wieland), Das Deutsche Musäum et Der Musenalmanach.

Jürgen VOSS

 


Merci d'utiliser ce lien pour communiquer des corrections ou additions.

© Universitas 1991-2017, ISBN 978-2-84559-070-0 (édition électronique)