ISSN 2271-1813

 

Publication disponible:

Dictionnaire de la presse française pendant la Révolution 1789-1799

C O M M A N D E R

   

Dictionnaire des journaux 1600-1789, sous la direction de Jean Sgard, Paris, Universitas, 1991: notice 262

LE COURRIER D'AVIGNON 2 (1769-1775)

1Titres Le Courrier.

Devient, à partir du nº 1 de janvier 1771: Le Courrier de Monaco.

Continue le Courrier d'Avignon 1.

2Dates Vendredi 3 février 1769 - 29 août 1775 (le Courrier d'Avignon a repris sa parution le mardi 1er janvier 1775). Privilège du 26 novembre 1768, accordé pour dix ans dans la principauté de Monaco. Deux numéros par semaine, le vendredi et le mardi. La publication est irrégulière au début de 1769, et Morénas doit publier dans le cours de l'année huit «feuilles doubles» pour compenser les feuilles manquantes (Avertissement, 2 juin 1769).

3Description La composition et la présentation sont identiques à celles du Courrier d'Avignon: 104 numéros par an (en fait, de 95 à 104) réunis en volumes annuels de 380 à 408 p. (avec de fréquentes erreurs de pagination). Cahiers de 4 p. imprimées sur deux colonnes de 60 lignes; format in-4º, 185 x 240. Plusieurs numéros de 8 p. au cours de 1769. La pagination des volumes annuels est continue sur l'année. Dans les collections d'Avignon et de la B.N., les volumes qui précèdent et qui suivent le Courrier de Monaco renferment le Courrier d'Avignon; dans la collection d'Avignon, on trouve un volume pour 1769-1770; le volume de 1775 renferme le Courrier de Monaco jusqu'au nº 69 du mardi 29 août 1775, et à la suite, le Courrier d'Avignon à partir du nº 1 du mardi 4 juillet 1775.

4Publication «A Monaco, par le Sr. Fr. Morenas, Historiographe de la Ville d'Avignon. De l'Imprimerie d'Antoine Mossy, Fils. Avec permission & Privilège de S.A.S.».

Abonnement à 18 #. Le nombre des abonnés est de 1200 à 1300 en février 1769, de 2300 à 2400 en avril, de 2700 en mai; on expédie 3189 exemplaires du numéro du 30 juin (H. Chobert, «Le Courrier d'Avignon à Monaco (1769-1775)», p. 38).

5Collaborateurs François MORÉNAS, avec la collaboration de Pierre-Joseph CHEISOLME.

6Contenu Le Courrier de Monaco, comme le Courrier d'Avignon, est entièrement consacré aux nouvelles politiques européennes. Il est composé par bulletins des grandes villes d'Europe, avec une préférence évidente pour les villes italiennes (Rome, Naples, Gênes, Venise, Florence). On y trouve aussi, assez régulièrement, des nouvelles de Monaco, et parfois de villes voisines (Antibes).

7Exemplaires B.M. Avignon (ex-Musée Calvet), P 1000; B.N., 4º Lc2 65 (incomplet).

8Bibliographie Chobert H., «Le Courrier d'Avignon à Monaco (1769-1775)», Mémoires de l'Institut historique de Provence, t. V, 1927, p. 32-47. – Moulinas R., L'Imprimerie, la librairie et la presse à Avignon au XVIIIe siècle, Grenoble, P.U.G., 1975.

Historique A la suite de l'annexion d'Avignon et du comtat Venaissin à la France, le 1er juin 1768, le Courrier d'Avignon fut supprimé, par simple application du privilège exclusif de la Gazette. Sur la proposition d'Honoré III de Monaco, Morénas signa avec l'intendant de la ville, le 29 août 1768, un engagement de six années à compter du 1er octobre pour le transfert du Courrier dans la principauté. Honoré III obtint de Choiseul le maintien du droit d'introduire le Courrier en France, comme le rappellera Morénas en 1775: «Ces droits, & l'ancienne possession de la Gazette intitulée Courrier d'Avignon, avoient été ménagés & respectés, pour ainsi-dire, dans le Privilège accordé pour la Feuille de Monaco, et dans les conditions faites à ce sujet. Cette gazette, y est-il dit, substituée à celle d'Avignon, qui a été supprimée, pourra, Tant que Durera Ladite Suppression, être introduite dans le Royaume» (prospectus du Courrier d'Avignon précédant le numéro du 4 juillet 1775). L'intendant de Monaco, Daniel, avait traité avec l'imprimeur Mossy de Marseille, qui installa son matériel à Monaco en janvier 1769. Le premier numéro ne put paraître que le 8 février (sous la date du 3). Pierre Joseph Cheisolme assurait la direction technique de l'entreprise; Mossy se chargeait de fournir les principales sources: Gazette d'Amsterdam, Mercure de France, Avant-Coureur, Courrier du Bas-Rhin, Journal de Bouillon, Encyclopédie militaire et nouvelles à la main. Honoré III veillait de près au texte publié. Morénas étant mort le 3 novembre 1774, le journal fut continué, tant bien que mal, par le bibliothécaire du Prince; mais une fois la ville d'Avignon restituée au Pape (avril 1774), le Courrier de Monaco ne pouvait de toute façon se maintenir; il disparut le 29 août 1775.

René MOULINAS

 


Merci d'utiliser ce lien pour communiquer des corrections ou additions.

© Universitas 1991-2017, ISBN 978-2-84559-070-0 (édition électronique)