ISSN 2271-1813

 

Publication disponible:

Dictionnaire de la presse française pendant la Révolution 1789-1799

C O M M A N D E R

   

Dictionnaire des journaux 1600-1789, sous la direction de Jean Sgard, Paris, Universitas, 1991: notice 27

ANNONCES, AFFICHES ET AVIS DIVERS [DE GENÈVE] (1752-1782)

1Titres Annonces, affiches et avis divers.

Devenu à une date inconnue entre mai 1757 et mars 1759: Annonces et avis divers; puis à une date inconnue entre novembre 1775 et novembre 1779: Annonces, avis divers.

Continué dès 1783 par la Feuille d'avis de Genève (1783-1811).

Dès le départ, le périodique fut communément appelé «feuille d'avis».

2Dates 5 mai 1752 - 28 décembre 1782[101]. La collection complète devrait compter 31 vol.

Le «privilège exclusif» d'imprimer une feuille d'avis fut accordé au libraire Emanuel Du Villard fils par le Petit Conseil de Genève, en date du 24 juin 1752[102], pour quatre ans, à bien plaire et sans redevance[103], mais sous diverses conditions: censure préalable, insertion gratuite des avis officiels, dépôt d'un exemplaire en Chancellerie notamment.

Un prospectus d'un format in-4º, intitulé Avis au public et non daté, fut distribué dès le 30 juin 1752[104].

Périodicité annoncée: «toutes les semaines». La feuille semble avoir réellement paru tous les samedis, soit 52 ou 53 fois par année.

La date complète (jour, quantième, mois et année) figure en tête de chaque numéro.

3Description La numérotation et la pagination des feuilles sont annuelles. Au début, la numérotation est indiquée en toutes lettres (par ex.: «Vingt-unième Feuille Periodique»), puis à partir de 1770, elle se fait simplement en chiffres arabes (par ex. «Nº 51»).

Chaque numéro compte en principe 8 p., parfois 6, plus rarement 10 ou 4 ou même 2. Les volumes formés par les numéros d'une année totalisent donc en moyenne 400 pages.

Le format est in-4º, chaque numéro constituant en principe une feuille d'imprimerie. La présentation du texte et les dimensions en ont évolué. Au début, le texte est imprimé en pleine page et la feuille non rognée mesure 165 x 220. Dès 1774 (et peut-être déjà en 1773), les dimensions passent à 180 x 265. Entre 1776 et 1778, nouveau changement: le texte est désormais imprimé sur deux colonnes, les dimensions oscillant alors autour de 200 x 280.

Aucune devise.

Quelques numéros des années 1770-1775 sont ornés en bandeau d'un bois gravé anonyme représentant la place du Molard et la maison des halles de Genève[105]. Il arrive que des avis imprimés sur feuille volante non paginée soient encartés dans les numéros à pagination régulière[106].

4Publication Adresse mentionnée (et réelle): «Genève, chez Emanuel Du Villard fils, Libraire à la Cité». Cette adresse, qui n'apparaît que sporadiquement à la fin des numéros imprimés en pleine page, est remplacée quand la feuille s'imprime sur deux colonnes par une adresse plus courte qui figure dans l'en-tête de tous les numéros: «Genève, Chez Em. Du Villard».

Il ne semble pas qu'Emanuel Du Villard fils ait jamais possédé d'atelier d'imprimerie[107] et le nom de l'imprimeur n'est jamais mentionné. Il est certain en revanche que le périodique n'est pas toujours sorti des mêmes presses, puisqu'à la fin du numéro du 7 septembre 1782, on lit: «L'Editeur de cette Feuille donne avis, qu'ayant changé d'Imprimeur, cette Feuille se trouvera dorénavant beaucoup plus correcte».

Le prospectus indique que la souscription annuelle coûte 8 florins (de Genève) et que le numéro se vend 3 s.

5Collaborateurs Le fondateur et seul éditeur est le libraire genevois Emanuel DU VILLARD fils. Il n'y a point d'auteur, à proprement parler, puisqu'il s'agit d'une feuille d'annonces.

6Contenu Selon le prospectus, les annonces et avis payants (à raison de 3 s. pour 6 lignes) devaient être distribués en une douzaine de rubriques de la manière suivante: «1. [Les avis indiquant] le jour et l'heure de l'expédition des Immeubles, particulièrement de ceux en Vente forcée, de même que ceux qu'on voudra affermer; 2. Le jour, l'heure et le lieu où se feront les Encans; 3. Les articles en Meubles, Effets, Denrées, Bestiaux, etc. qu'on offrira à vendre; 4. Ceux que l'on désirera d'acheter ou d'échanger; 5. Ceux que l'on offrira, ou qu'on demandera à loüer ou à prêter; 6. Les Appartemens qui seront à loüer, de même que les Chambres garnies; 7. Les Choses que l'on aura perduës avec leur désignation; 8. Celles que l'on aura trouvées; 9. Les Vols tant de la Ville que du déhors, avec la désignation des Effets volés, et le signalement des Voleurs, si on le donne; 10. Les Retours des Voitures pour divers endroits: Les Départs de celles qui n'étant pas remplies peuvent engager des Personnes à en profiter; 11. Les Personnes qui voudront tenir des Pensionnaires; Celles qui enseignent la Lecture, l'Ecriture, l'Arithmétique, la Danses, la Musique, etc., avec les conditions qu'elles trouveront à propos de faire insérer; 12. Celles qui chercheront condition, ou qui seront demandées; Enfin plusieurs autres articles également utiles et profitables au Public et aux Particuliers, dont le détail meneroit trop loin».

Dans la réalité, les rubriques commandant le classement des annonces et avis payants furent jusqu'en 1775 les suivantes: «Maisons qui s'expédieront judiciellement; Maisons ou emplacements à vendre; Maisons ou emplacemens à louer; Ventes; Annonces et avis divers; Conditions demandées; Conditions offertes; Effets perdus; Effets trouvés; Effets volés». Dès 1779, la feuille étant imprimée sur deux colonnes, le nombre des rubriques passe de dix à quinze: «Maisons judicielles; Maisons à vendre; Maisons ou emplacemens à louer; Appartemens; Chambres garnies; Encans; Ventes; Livres; Annonces; Demandes; Conditions demandées; Conditions offertes; Effets perdus; Effets trouvés; Effets volés».

Aux annonces payantes s'ajoutent en fin de numéro des avis communiqués, la taxe de la viande (dès 1779) et le cours du change.

Le prospectus promettait que lorsque la feuille ne serait pas remplie d'avis, on y suppléerait «par des Nouvelles Littéraires». Mais aucun des numéros conservés n'en contient.

Il n'existe aucune table des noms ni des matières, ni annuelle ni générale.

7Exemplaires Les numéros connus des Annonces, affiches et avis divers sont tous conservés à Genève, soit aux Archives d'Etat (A.E.G.), soit à la B.P.U., soit dans ma propre collection (J.D.C.). En voici le répertoire chronologique: 1757, 21 mai (A.E.G., G 265/24; incomplet); 1759, 17 mars (B.P.U., Gf 1448); 1769, 14 janv. (J.D.C.); 1770, 22 déc. (J.D.C.); 1772, 4 juillet (J.D.C.; incomplet); 1774, 5-19 févr., 12 mars - 30 avril, 14 mai - 4 juin (A.E.G., BA 24 1774); 1774, 11 juin, 9 juil. (B.P.U., Gf 1448); 1774, 31 déc. (A.E.G., BA 24); 1775, 7 janv. - 11 févr., 25 févr. - 1er avril (A.E.G., BA 24 1775); 1775, 21 oct., 11 nov. (B.P.U., Gf 1448); 1779, 6 nov. (A.E.G., G 265/25); 1781, 15 sept., 6 et 13 oct., 14 déc. (A.E.G., BA 24); 1782, 9 févr. - 9 mars, 27 avril - 9 nov.[108], 23 nov., 7 et 14 déc. (A.E.G., BA 24).

8Bibliographie Aucune réédition ni contrefaçon connue. En revanche, la feuille a été parodiée dans deux pamphlets politiques genevois, le Supplément à la Feuille d'avis du samedi 26 février 1780[109] et les Annonces et avis divers du samedi 4 mars 1780[110]. – Ritter E., «La Feuille d'avis de Genève», Almanach de la Suisse romande, t. XXVIII, 1886, p. 80-84; – Rivoire E., Bibliographie historique de Genève au XVIIIe siècle, Additions et corrections, Genève, A. Jullien [etc.], 1935, nº 585a, 635a et 2576c; – Vaucher G., «Historique de la Feuille d'avis officielle», Feuille d'avis officielle du canton de Genève, 15 nov. 1952, p. 578 (réimpr. ibid., 30 mai 1964, p. 434; et encore dans Almanach du vieux Genève, 1968, p. 65-68); – Blaser F., Bibliographie der Schweizer Presse, Basel, Birkhäuser, 1956, t. I, p. 41-42.

Jean-Daniel CANDAUX

 

Δ 101. La date du premier numéro est tirée de l'Avis au public servant de prospectus, celle du dernier numéro repose sur l'hypothèse que le périodique a paru jusqu'au dernier samedi de 1782. Aucun exemplaire de ces deux numéros ne s'est retrouvé.

Δ 102. Genève, Archives d'Etat, RC 252, p. 282-284; texte publié par Eugène Ritter, op. cit., p. 81-83.

Δ 103. A partir de 1761, Du Villard dut payer néanmoins 400 florins par année pour le privilège des Annonces et avis divers et pour celui des gazettes de Hollande dont il était devenu titulaire entre temps (voir John R. Kleinschmidt, Les Imprimeurs et libraires de la République de Genève, 1700-1798, Genève, A. Jullien, 1948, p. 116, note 20).

Δ 104. Seul exemplaire connu: Genève, B.P.U., Gf 1341/3. Décrit par Emile Rivoire, op. cit., nº 585a.

Δ 105. Reproduit par Gustave Vaucher dans son article de 1952.

Δ 106. On trouve ainsi dans le numéro du 23 avril 1774 un prospectus d'horlogerie, dans le nº du 9 février 1782 un avis relatif au vol d'une boîte d'or émaillé.

Δ 107. Voir John R. Kleinschmidt, Les Imprimeurs et libraires, p. 113-117.

Δ 108. Le numéro du 20 juillet 1782 est daté par erreur du 13.

Δ 109. Décrit par Emile Rivoire, Bibliographie historique de Genève au XVIIIe siècle, Genève, J. Julien [etc.], 1897, nº 1877.

Δ 110. Décrit par Emile Rivoire, nº 1882.

 


Merci d'utiliser ce lien pour communiquer des corrections ou additions.

© Universitas 1991-2017, ISBN 978-2-84559-070-0 (édition électronique)