ISSN 2271-1813

 

Publication disponible:

Dictionnaire de la presse française pendant la Révolution 1789-1799

C O M M A N D E R

   

Dictionnaire des journaux 1600-1789, sous la direction de Jean Sgard, Paris, Universitas, 1991: notice 331

*LE CRAFTSMAN (1737)

1Titres Le Crafts-man, traduit de l'anglois.

2Dates Juin à décembre 1737. Mensuel. Sept livraisons.

3Description Un volume à pagination continue. 416 p. dont une d'errata (p. 65). Sur un autre exemplaire, l'errata a été cartonné en fin de volume (Paris, coll. part.).

16 p. par cahier. Format in-12, 95 x 155.

4Publication Amsterdam. Michel Charles Le Cène.

6Contenu Préface: «il y a plus de dix ans que le Craftsman s'imprime [...] il serait peut-être moins haï de quelques Grands, s'il était moins solide, moins lumineux et moins rempli d'une connaissance profonde et parfaite des Lois. [...] il est plein d'un sel attique et piquant, très sujet à enflammer les parties où il s'attache [...] Après cela, que dirai de ma traduction? Quant au sens, je la crois fidèle. [...] Je reviens au titre de l'ouvrage. J'ai cherché dans toute la langue française un terme qui répondît parfaitement au titre anglais: je ne l'ai point trouvé. [...] comme nous nous proposons de faire suivre à cette traduction le cours actuel de l'ouvrage, et qu'il était raisonnable de s'y prendre, pour commencer, par un fil remarquable, nous avons choisi l'époque intéressante du dernier acte du Parlement touchant le théâtre anglais; et nous avons dessein de reprendre l'ouvrage entier, et d'en donner de temps en temps un volume, si le public nous détermine à ce travail.»

Politique britannique.

7Exemplaires Opéra, 189. Autres exemplaires: B.M., Lyon, 807.168; – B 508.697 (Duranton, Catalogue des périodiques antérieurs à 1800 conservés à la Bibliothèque municipale de Lyon, Lyon, 1976, p. 36).

Historique Traduction du Country Journal or the Craftsman (1727-1750), feuille dirigée contre la politique de Walpole. Les auteurs en étaient Lord Bolingbroke et Pulteney. (The Craftsman by Caleb d'Anvers, Londres, 1731-1737; Halkett, Dictionary of anonymous and pseudonymous English literature, Edinburgh & London, Oliver & Boyd, 1926-1962, t. I, p. 529-530). Le journal se présente sous forme de missives adressées à Caleb d'Anvers, souvenir des Lettres juives de d'Argens qui paraissaient sous forme périodique depuis deux ans à La Haye. Le traducteur anonyme semble suivre de près son modèle, reproduisant entre autres les notes de l'original anglais sur les poursuites engagées par la police. Il signale aussi des coquilles ou des erreurs formelles (juin, p. 56). Telle livraison manquante est remplacée par un extrait de The Common Sense, qui suit les traces du Craftsman (juil., p. 114). On notera qu'à la même époque, l'abbé Prévost rédige Le Pour et Contre où il est souvent question du Craftsman. Malgré un style enlevé et des allégories piquantes, la version française du Craftsman n'alla pas au-delà de sept mois. La politique anglaise, fût-elle élégamment décrite, ne passionnait pas assez le public continental, déjà abreuvé de «papiers anglais».

François MOUREAU

 


Merci d'utiliser ce lien pour communiquer des corrections ou additions.

© Universitas 1991-2017, ISBN 978-2-84559-070-0 (édition électronique)