ISSN 2271-1813

 

Publication disponible:

Dictionnaire de la presse française pendant la Révolution 1789-1799

C O M M A N D E R

   

Dictionnaire des journaux 1600-1789, sous la direction de Jean Sgard, Paris, Universitas, 1991: notice 353

DIALOGUES SUR LES AFFAIRES DU TEMPS 1 (1688-1689)

1Titres Dialogue entre Pasquin et Marforio sur les Affaires du Temps. Sous-titres: Le Cibisme. Le Songe de Pasquin ou le Bal de l'Europe. Le Couronnement de Guillemot et de Guillemette. Le Festin de Guillemot. La Chambre des Comptes d'Innocent XI.

Amorce de La Pierre de Touche Politique, continuée à partir de 1690.

2Dates Le Cibisme fut écrit en octobre 1688, Le Songe de Pasquin fut publié vers décembre 1688, et Le Couronnement fin février 1689 ainsi que probablement Le Festin. La Chambre des comptes parut vers septembre 1689. Il n'y eut donc pas de périodicité. Pas de privilège.

3Description Selon un catalogue des œuvres de Le Noble (Travaux d'Hercule, nº 20, 1694), ces dialogues furent réimprimés et reliés ensemble dès 1691 (?) en un volume daté de 1688 et 1689 sous l'étiquette Dialogues sur les Affaires du Temps, Pasquinades ou Pierre de Touche Politique, t. I.

Le volume de 1691 comprend 227 p., et chaque dialogue respectivement 46, 46, 46, 41 et 48 p. in-12, 80 x 142.

Une devise latine précédait chaque Dialogue: Ridendo dicere verum / Nil vetat? - Utile dulci.

4Publication Londres, Jean Benn; Rome, Francophile Aletophile; Cologne, Pierre du Bourg. Avignon, s.n., Villefranche, Pierre Ponce, aux trois Mores. Les libraires véritables étaient à Paris: George et Martin Jouvenel, Claude Mazuel, la veuve de P. Bouillerot, et le relieur Michel Pasdeloup. L'imprimeur a pu être Mazuel, quand ce n'était pas les Rouennais. Il y eut de nombreuses contrefaçons surtout pour Le Cibisme qui courut longtemps en manuscrits. C'est pour combattre ces éditions faites sans son aveu, et remplies d'erreurs, que Le Noble se décida à publier l'opuscule, mais sans doute pas avant janvier 1690 (Préface de La Bibliothèque du Roy Guillemot).

5Collaborateurs Eustache LE NOBLE.

6Contenu Contenu annoncé: le succès du Cibisme, composé contre une critique, d'inspiration ultramontaine, du Plaidoyer de Monsieur Talon, incite Le Noble à décrire la situation des puissances européennes au début de la guerre de la Ligue d'Augsbourg (Songe de Pasquin) à la mort d'Innocent XI (Chambre des Comptes). Cf. Préface du Cibisme, rééd. 1691.

Contenu réel: le début de l'activité de polémiste de Le Noble s'inscrit dans le cadre de la querelle de la Régale entre le Pape et le roi de France, de la Révolution d'Angleterre qui renverse Jacques II au profit de Guillaume d'Orange, et des prémisses de la guerre de la Ligue d'Augsbourg dirigée contre la France. D'emblée, Le Noble s'affiche anti-ultramontain, anti-orangiste et anti-protestant, pour la légitimité du souverain, la politique diplomatique et militaire de Louis XIV. Ses traits satiriques atteignent particulièrement Innocent XI et ses ministres, le cardinal Cibo et Mza Casoni, Guillaume d'Orange et sa femme Marie dont il décrit le couronnement sur le mode burlesque. La violence de ces attaques a sans doute étonné les contemporains.

Intérêt principal: mélange des genres et des tons. Utilisation de métaphores, d'allégories, de tableaux, de tournures comiques; mise en scène des deux célèbres personnages satiriques romains: Pasquin et Marforio. Mais par ailleurs, érudition historique, politique et littéraire. Les premières pasquinades se situent aux confins de la littérature populaire et de la littérature d'élite.

7Exemplaires B.N., 8º Lc2 53 (I-V); – Rés. 8º Lc2 53 D; Ars., 8º B 32589 (I-V); – Rf 5317, 5318, 5319, 5320; – 8º H 8402; – 8º GD 7463, 7464, 7465 (I); – 8º GD 17985, 17986 (II); Maz., 57319 (I-V); – 51504 (V, II, III, IV); B.U. Toulouse, 60480 (I-V); B.M. Toulouse, P 13.518 (I-V); B.U. Tours, FB 4974 (I-V); B.L., 8050 c20 (I-V); – 8500 aaa 18 (I-V); – 1073 e 29-35 (I-V); Library of Congress (I-V); Folger Shakespeare Lib., Columbia (I-V); Ohio State Univ., Columbia.

Exemplaires rares: Le Songe de Pasquin ou l'Estat d'Europe au Bal de Montecavallo, Cologne 1689 (Ars., 8º H 8402); Le Songe de Pasquin..., Rome, F. Aletophile 1688 (Ars., 8º GD 17985); Le Songe de l'Europe ou Dialogue entre Pasquin et Marforio, Avignon, s.d. 1689 (B.N., Rés. 8º Lcr 53D; Maz., 57319; B.U. Tours, FB 4974); Id, Cologne, P. du Bourg, s.d.; La Chambre des Comptes d'Innocent XI...; Villefranche, Pierre Ponce, 1689 (B.U. Tours, FB 4974; Maz., 57319 pour le second seulement); Le Festin de Guillemot, Cologne, 1690 (B.N., Rés. 8º Lcr 53D; Maz., 57319).

8Bibliographie H.P.L.P., t. I, p. 190.

Rééditions: les Dialogues II à V en 1689. Les Œuvres de M. Le Noble, Paris, Ribou, 1718 et La Haye, P. Marteau, 1718 et 1726, t. VII (à l'adresse de Pierre L'Attentif à La Haye, 1690: réédition disparue?).

Seule une étude de bibliographie matérielle sérieuse pourrait permettre de voir clair parmi les exemplaires connus. Des cinq dialogues, Le Cibisme semble avoir été le plus contrefait.

B.N., ms. f. fr. 21744. – Martin H-J., Un polémiste sous Louis XIV: Eustache Le Noble (1643-1711), thèse de l'Ecole des Chartes, 1946, dact.

Historique Ces dialogues épars marquent les débuts de la carrière de polémiste de Le Noble au service de la politique de Louis XIV. La facilité d'écriture, l'érudition, jointes au tempérament satirique et imaginatif et au talent de vulgarisateur assurèrent le succès de ces livrets à bon marché qui faisaient descendre la politique dans la rue. La parution du Cibisme, à la fois complément du savant Esprit de Gerson (1688) et satire féroce du pape Innocent XI dut provoquer un choc parmi le public. Si aucun privilège ne fut obtenu, le pouvoir semble avoir fermé les yeux. Toutefois, un excès de zèle fut cause d'une saisie du Couronnement sur les bords de la Loire, semble-t-il, contre laquelle Le Noble protesta dans Le Festin. L'affaire portée à Versailles fit réagir en tout lieu, puisque le ministre Croissy écrivit le 1er août 1689 à l'intendant d'Orléans, M. de Creil, pour faire procéder à la main-levée des dialogues saisis. Leur restitution aux publiciste fut ordonnée par lettre du 20 décembre 1689. Le moment paraissait favorable pour entreprendre une publication régulière qui devait rapporter aux libraires intéressés et surtout permettre à Le Noble de ne pas mourir de faim.

Philippe HOURCADE

 


Merci d'utiliser ce lien pour communiquer des corrections ou additions.

© Universitas 1991-2017, ISBN 978-2-84559-070-0 (édition électronique)