ISSN 2271-1813

 

Publication disponible:

Dictionnaire de la presse française pendant la Révolution 1789-1799

C O M M A N D E R

   

Dictionnaire des journaux 1600-1789, sous la direction de Jean Sgard, Paris, Universitas, 1991: notice 37

AFFICHES DE MEAUX (1775-1791?)

1Titres Affiches de Meaux (titre donné par les Almanachs de la ville et du diocèse de Meaux), Affiches, annonces et avis divers de Meaux (titre donné par les prospectus insérés dans les Affiches d'Auxerre, nov. 1775, et dans les Affiches du Dauphiné, 29 mars 1776).

Affiches de Meaux, annonces, etc. (titre du nº 17, daté du 15 sept. 1784).

Affiches de Meaux, annonces, etc. ou l'Ami des Meldois, Journal du district de Meaux; département de Seine et Marne (titre du nº 1, 10 janv. 1791), devenues L'Ami des Meldois, Journal du district de Meaux; département de Seine et Marne (titre du nº 8, 12 mars 1791).

2Dates Les Affiches de Meaux ont débuté à l'automne 1775. Le Prospectus inséré dans les Affiches d'Auxerre de novembre 1775, le fait que les deux numéros conservés pour 1791 indiquent que la feuille se trouve dans sa dix-septième année, et l'insertion dans les Affiches de Montpellier du 27 novembre 1775 d'une nouvelle extraite des Affiches de Meaux en constituent une preuve suffisante. Il est plus difficile de dire quand a pris fin L'Ami des Meldois. A.-E. Carro (1865) a eu en mains le nº 31, du 20 août 1791. Tout en se trompant et sur la date de naissance des Affiches (1774, selon lui) et sur la périodicité de L'Ami des Meldois qu'il fait «paraître tous les jours», Boquet-Liancourt (1879) le fait également durer jusqu'en 1791. Un autre érudit, Le Blondel, date correctement la naissance des Affiches de Meaux (1775) et affirme que L'Ami des Meldois, devenu hebdomadaire, «disparut au cours de l'année 1791, laissant la place à son concurrent le Courrier des Meldois, qui avait été fondé en 1790».

Les Affiches de Meaux paraissent tous les 15 jours, le 15 et le 30 de chaque mois, entre 1775 et 1789. Depuis 1790, très probablement, jusqu'en février 1791, les Affiches de Meaux, Annonces, etc. ou l'Ami des Meldois paraissent tous les 10 jours, les 10, 20 et 30 de chaque mois. Devenu hebdomadaire en février ou mars 1791, L'Ami des Meldois est désormais distribué tous les samedis.

3Description Format in-4º, sur deux colonnes; dimensions des exemplaires non rognés: 205 x 255 à 260. Leur numérotation est annuelle, mais les numéros sont paginés séparément. Ces derniers n'ont d'autre décor que trois minces filets ornés d'un petit médaillon central, imprimés sur le haut de la première page. L'âge de la feuille et sa numérotation, son titre, ainsi qu'un sommaire étalé sur cinq à six lignes occupent les deux tiers de cette même première page. De 1775 à 1779 au moins, les numéros ont 8 p. Par la suite, depuis 1784 au moins, ils en ont 12 car chacun d'entre eux est accompagné d'un Supplément aux Affiches de Meaux, annonces, etc. Au début de l'année 1791, ils sont revenus à 8 p. S'il faut en croire A.-E. Carro, le nº 31 du 20 août 1791 n'aurait que 4 p.

4Publication Les Affiches ainsi que L'Ami des Meldois sont édités par le libraire Charle, établi à Meaux depuis au moins 1765, rue Saint-Remy, au «Grand Bossuet». Ce libraire diffuse également depuis 1773 l'Almanach historique du diocèse de Meaux qui continue de paraître en 1789 sous le titre d'Almanach de la ville et du diocèse de Meaux. Ces almanachs ont été imprimés à Paris. Les Affiches et L'Ami des Meldois ne portent pas de nom d'imprimeur. Bien que Meaux ait eu depuis le début du XVIIIe siècle une imprimerie, ils auraient été eux aussi imprimés à Paris: c'est l'avis de Le Blondel.

Abonnement annuel: 4 # 10 s. (1775), puis 7 # 10 s. (1779-1791) pour Meaux, 7 # 10 s. (1775) puis 9 # franc de port pour la province.

Diffusion: Les Affiches de Meaux annoncent dans leur prospectus qu'elles publieront les tableaux de conservation des hypothèques du Châtelet de Paris et des bailliages de Château-Thierry, Crépy, Meaux, Melun, Montereau, Provins, Senlis et Sézanne. Les Affiches meldoises ont-elles été aussi largement distribuées en Valois et en Brie? L'Ami des Meldois abandonnant tout le sud du nouveau département de Seine-et-Marne au Journal du département de Seine et Marne et de ses cinq districts, créé à Melun le 22 mai 1790, se cantonne explicitement au district de Meaux et publie les tableaux de conservation des hypothèques des districts de Meaux, Rozoy-en-Brie, Château-Thierry (Aisne) et Sézanne (Marne).

5Collaborateurs L'auteur-directeur des Affiches est sur la liste des services gratuits du Journal d'agriculture d'Hubert-Pascal Ameilhon (H. Dufresne, p. 104). Ce serait un certain Ch. DUPRÉ, selon Boquet-Liancourt (1879). L'Ami des Meldois aurait été rédigé par un abbé  s'agit-il du même Ch. Dupré?  aux dires d'un contemporain dont A.-E. Carro se fait l'écho. La presse de l'époque, tout autant parisienne que provinciale, a emprunté de temps en temps des articles aux Affiches de Meaux. Bachaumont les utilise le 7 août 1780.

6Contenu Selon les prospectus insérés dans les Affiches du Dauphiné (29 mars 1776) et dans l'Almanach de la ville et du diocèse de Meaux (1789), les Affiches de Meaux contiennent les annonces et les rubriques de service habituelles à ce genre de périodique, ainsi que des pièces fugitives de poésie, des articles d'agriculture, des articles sur le commerce, la santé des hommes et des animaux, les découvertes en tous genres, la mercuriale du grain et du pain, etc. Ainsi sont «bâties» les Affiches de Meaux du 17 septembre 1784. L'Ami des Meldois présente d'abord à ses lecteurs la «conservation des hypothèques», puis les «biens à vendre et à louer», les «biens nationaux», les «annonces et avis divers» (les publicités de librairie de Charle). Les colonnes du texte sont très étroites, les annonces proprement dites, c'est-à-dire les biens à vendre et à louer, sont peu nombreuses. Les rubriques de service du type «conservation des hypothèques» ou «biens nationaux» sont présentes. En quatrième ou cinquième page débute la partie proprement rédactionnelle de la feuille: la «littérature», une très succincte analyse du discours prononcé lors de l'installation des juges du tribunal du district de Meaux, des extraits commentés d'une pièce de vers; les «événements», élection de l'évêque de Seine-et-Marne, une cérémonie religieuse publique pour le repos de l'âme du Dauphin, père de Louis XVI; les «variétés», une lettre sur les «heureux effets de la révolution» (suppression des quêtes pour les pauvres); une «poésie». Le journal s'achève sur deux ou trois petites rubriques de service (paiement des rentes de l'Hôtel de ville de Paris, prix courant des denrées, résultats du tirage de la loterie royale de France). Ainsi que l'ont noté Carro et Boquet-Liancourt, tout ce contenu, profondément anti-révolutionnaire, est favorable au roi et aux prêtres insermentés. Toutes proportions gardées, L'Ami des Meldois paraît être une mouture locale de L'Ami du Roi et des autres feuilles royalistes de Paris.

7Exemplaires A.D. Seine-et-Marne (Melun), AZ 1152, Affiches de Meaux., nº 17 (15 sept. 1784), avec supplément, suppléments du 31 oct. 1784 et du 31 mars 1788; – AZ 1153, L'Ami des Meldois, nº 8, 17e année (12 mars 1791); Coll. part., L'Ami des Meldois, nº 1, 17e année (10 janv. 1791).

Paraissent aujourd'hui perdus le nº 31 du 20 août 1791 signalé par A.-E. Carro ainsi que les «deux liasses» de L'Ami des Meldois et du Courrier meldois qu'a pu examiner Boquet-Liancourt. Les exemplaires AZ 1152 et 1153 des A.D. de Seine-et-Marne proviennent de la collection de Le Blondel.

8Bibliographie Almanach historique du diocèse de Meaux (1773-1789), avec quelques variations dans le titre, édité par le libraire Charle. Sur les Affiches de Meaux, voir les publicités dans les almanachs des années 1779 (p. 163), 1786 (p. 206), 1789 (p. 224-225). Prospectus des Affiches de Meaux dans les Affiches d'Auxerre (livraisons de nov. 1775) et dans les Affiches du Dauphiné (29 mars 1776). Première insertion d'un extrait des Affiches de Meaux dans les Affiches de Montpellier (27 nov. 1775). – Carro A.-E., Histoire de Meaux et du pays meldois, Meaux et Paris, 1865, p. 411-414. – Boquet-Liancourt, communication du 21 oct. 1875, Bulletin de la Société d'archéologie, sciences, lettres et arts du département de Seine-et-Marne, vol. VIII (1875-1877), Meaux, 1878, p. XCIII-XCIV. – Idem, communication du 17 avril 1879, ibid., vol. IX, Meaux, 1884, p. 140. – Lebert, communication du 10 octobre 1907, Bulletin de la Société littéraire et historique de la Brie, t. IV, «Extraits des procès-verbaux mensuels des séances, de janvier 1903 à décembre 1908», p. 67-70. – Le Blondel, communication du 12 oct. 1916, ibid., t. IX, 1922-1923, «Extraits des procès-verbaux mensuels des séances, févr. 1916 - déc. 1921», p. V. – Dufresne H., Le Bibliothécaire Hubert-Pascal Ameilhon (1730-1811), Paris, 1962, p. 104.

Gilles FEYEL

 


Merci d'utiliser ce lien pour communiquer des corrections ou additions.

© Universitas 1991-2017, ISBN 978-2-84559-070-0 (édition électronique)