ISSN 2271-1813

 

Publication disponible:

Dictionnaire de la presse française pendant la Révolution 1789-1799

C O M M A N D E R

   

Dictionnaire des journaux 1600-1789, sous la direction de Jean Sgard, Paris, Universitas, 1991: notice 371

*ÉPHÉMÉRIDES COSMOGRAPHIQUES (1750-1754)

1Titres Ephémérides cosmographiques, où le cours apparent des Planètes est désigné par des Tables & représenté par des Planches d'après les Observations & calculs Astronomiques. Pour l'année 1750.

Les titres suivants sont légèrement différents, ce qui correspond à un changement de contenu:

Ephémérides cosmographiques, où le cours apparent des Planètes est désigné par des Tables & représenté par des Planches d'après les Observations & calculs Astronomiques. Pour l'année 1751 & où des éclaircissements neufs sur divers articles de Cosmographie, d'Astronomie, d'Histoire Naturelle & de Physique forment une suite à ceux qui ont été publiés dans les Ephémérides de 1750.

Ephémérides cosmographiques, où le cours apparent et réel du Soleil et des Planètes est représenté par des Planches, d'après les calculs & règles Astronomiques. Pour l'année 1752. Avec d'importantes Observations sur la Cosmographie, l'Astronomie physique & l'Histoire naturelle qui forment une suite à celle des Ephémérides en Tables & en figures de 1750 & 1751.

Ephémérides cosmographiques, où le cours vrai du Soleil et des Planètes est représenté, & expliqué en détail dans l'apparence de tous ses arcs consécutifs par sa réalité, d'après les Tables, les règles, les calculs & équations Astronomiques. Pour l'année 1753. Avec d'importantes Observations sur la Cosmographie, l'Astronomie, l'Histoire naturelle, la physique systématique & expérimentale qui forment une suite aux articles des trois années précédentes.

Ephémérides cosmographiques, où le cours vrai du Soleil & des Planètes est représenté & expliqué en détail dans l'apparence de tous ses arcs consécutifs d'après les calculs & règles Astronomiques. Pour l'année 1754. Avec d'importantes Observations sur la Cosmographie, l'Astronomie, l'Histoire naturelle, la Théorie des Cieux et de la Terre qui forment une suite aux articles des quatre volumes précédents.

2Dates Avec approbation signée Montcarville, 19 décembre 1749. «Le privilège du Roy sera donné dans le volume de 1751». (Privilège à Laurent Durand daté du 19 décembre 1749 et une approbation du 24 août 1750). Deux approbations, en 1752: celle du censeur en théologie, Millet (9 août 1751) et du censeur en mathématiques, Montcarville (16 août); de même en 1753 où l'on annonce le privilège pour 1754: il n'y est pas. Les deux approbations datent du 21 et 26 juillet 1753.

La «Lettre» à la fin du volume de 1754 a été présentée au lieutenant de police (de Lorme, 15 oct. 1753); le permis d'imprimer est donné par Berryer le 24 octobre, elle est registrée par Didot le 7 novembre.

3Description Cinq volumes annuels. Cahiers de 24 p., 80 x 140, in-12. Année 1750: 26 p. non pag. + 172 p. Devise: Nosti ordinem Coeli & pones rationem ejus in Terrâ. Job. Cap. 38, v. 33. 5 planches, 3 de 170 x 175, 2 de 135 x 137 (cartes). Année 1751: Avis, 4 p. + 26 p. de tables (celles de 1750) + 200 p., pas de planches. Devise: Verbo Domini Coeli firmati sunt & Spiritu Oris ejus omnis virtus eorum. Psal. 32, v. 6. Année 1752: 6 p. non pag. + 242 p. Devise: Coeli erant prius & terra de aquâ & per aquam consistens Dei verbo. Epist. 2, Petri c. 3, v. 5. Cinq planches, 3 de 200 x 210, 2 de 140 x 195. Année 1753: 311 p. Devise: Omnia quaecunque voluit fecit Dominus in Caelo, in Terra, in mari, & in omnibus abissis, Ps. 134, v. 6. Pas de planches dans l'exemplaire étudié. Année 1754: 6 p. non pag. + 344 p. + 10 p. (lettre). Devise: Dominus sapienta fundavit terram: stabilivit coelos prudentiâ. Prov. Cap. 3, v. 19-20. Cinq planches entre la fin et la Lettre. Plan de l'Univers en frontispice (avec le système du monde de Copernic, Tycho, Ptolémée) sur tous les volumes, sauf sur le 2e de la collection examinée.

4Publication «A Paris, chez Durand, Libraire, rue S. Jacques au Griffon». «De l'imprimerie de J. Chardon» (vol. 2, p. 200).

5Collaborateurs A la fin des Ephémérides de 1754, est ajoutée une «Lettre de M.L.D.B. au R.P.B.J.», datée «A Berci, 17 septembre 1753», dans laquelle il réfute l'extrait des Mémoires de Trévoux de septembre 1753 (p. 2164-2186). L'auteur est cité dans cet extrait: c'est l'abbé André-François de BRANCAS-VILLENEUVE.

6Contenu Premières cartes faites d'après les mémoires de l'Académie de 1709. «On n'a fait qu'adopter & continuer celles du Restaurateur de l'astronomie en France» [Cassini]. Le contenu est annoncé dans les titres.

En réalité on parle de tout dans ces Ephémérides. Brancas reprend les idées développées dans ses autres ouvrages, tous anonymes, sur le système du monde, sur les couleurs en particulier. Son désir est de compléter la Connaissance des temps en présentant des mélanges de philosophie et de théologie. L'histoire naturelle lui est un prétexte pour parler de tout: les pierres précieuses, les fontaines, l'arc-en-ciel naturellement. Le plus curieux est de trouver, entre 1750 et 1754, un auteur qui réfute Newton, mais aussi Descartes, et même Copernic! Il n'est pas encore persuadé que la terre est un sphéroïde aplati aux pôles... Mais, ainsi que l'écrit son censeur, «l'auteur, zélé pour la religion, cherche à montrer dans tous ses ouvrages l'accord des Saintes Ecritures avec la philosophie moderne». Le père Berthier, après avoir reconnu que c'est «l'ouvrage d'un homme de qualité très attaché à la religion & très digne par ses mœurs du nom de philosophe chrétien que si peu de gens méritent aujourd'hui», le réfute sans complaisance.

Tables des paragraphes (2 p.) au début + table des articles (2 p. à la fin en 1752, 2 p. au début en 1753, 1 p. à la fin en 1754).

7Exemplaires Ars., 8º S 13555 (année 1750); B.N., V. 21384-21388.

8Bibliographie Beaucoup d'extraits dans la presse (voir la liste donnée, t. III, p. [4], sous le titre «Extraits du système moderne du Monde et de physique», qui concernent aussi les autres ouvrages de Brancas). Trois extraits dans les Mémoires de Trévoux, un dans le Journal des savants (mai 1750), au moins.

Anne-Marie CHOUILLET

 


Merci d'utiliser ce lien pour communiquer des corrections ou additions.

© Universitas 1991-2017, ISBN 978-2-84559-070-0 (édition électronique)