ISSN 2271-1813

 

Publication disponible:

Dictionnaire de la presse française pendant la Révolution 1789-1799

C O M M A N D E R

   

Dictionnaire des journaux 1600-1789, sous la direction de Jean Sgard, Paris, Universitas, 1991: notice 404

*ÉTAT DES COURS DE L'EUROPE (1783-1788)

1Titres Etat des Cours de l'Europe, ou Tableau des gouvernements, Républiques et principales souverainetés de cette partie du monde.

Devient en 1784: Etat des Cours de l'Europe et des provinces de France.

2Dates 1783 - 1788. 6 volumes. Privilège du 13 mars 1782. Périodicité annoncée: annuelle. La publication est prévue d'abord pour le 1er novembre, puis le 1er décembre de chaque année.

Périodicité annuelle respectée (cf. approbations des volumes 1783-1788: 26 juil. 1782, 15 nov. 1783, 30 déc. 1784, 10 déc. 1785, 10 déc. 1786, 17 déc. 1787).

3Description Le 1er volume (1783) est divisé en 9 articles. Les volumes suivants sont divisés en 2 parties, la première étant elle-même divisée en plusieurs articles.

Chaque volume (sauf celui de 1788) s'ouvre sur des pièces préliminaires paginées en chiffres romains (de 4 à 16 p.). Suit un calendrier non paginé (de 6 à 18 p.). Quant au corps même de l'ouvrage, il est de 472 p. en 1783. Pour les volumes suivants, les 2 parties sont respectivement de: 413 + 205 p. (1784), 387 + 292 p. (1785), 400 + 296 p. (1786-1787), 234 + 248 p. (1788).

Cahiers de 120 x 190, in-8º.

Devise: Publico viget ordine. Dans la 1re partie du volume de 1785: écussons gravés des ordres de chevalerie des différents pays.

4Publication A Paris, chez l'Auteur, rue Garancières. Lamy, libraire, quai des Augustins. Et chez les principaux libraires de l'Europe.

En 1784 et 1785, sont nommés les libraires de Londres (Elmsy), Lisbonne (Paul Martin), Genève (Nouffer, Rodon et Cie), Mannheim (Fontaine), Maëstricht (Dufour), Turin (frères Reycends), Gand (Goessin), Hambourg (Virchaux), Leipzig (héritiers de J. Godef. Muller). En 1786-1788, en dehors de l'auteur, est nommé seulement Le Roy, libraire rue Saint-Jacques.

Prix du volume broché: 4 #, puis, à partir de 1784, 5 #.

5Collaborateurs Jean-Charles PONCELIN DE LA ROCHE-TILHAC.

6Contenu Contenu annoncé: tableau des Cours de l'Europe et ressources politiques de chaque gouvernement, dans un dessein d'utilité générale et dans le respect des personnes, des bienséances et des lois (Avertissement, 1783 et Introduction, 1784).

Contenu réel:  tableau par pays (royaumes, républiques, empires, duchés, principautés, villes hanséatiques...) des membres des maisons royales et princières, des conseils, ordres, ministères, états-majors, parlements, offices, Eglises, ambassades ...avec valeur des monnaies et état des changes. Ces tableaux peuvent être précédés de considérations générales d'ordre historique et géographique relatives au pays concerné;  tableau de l'état ecclésiastique, militaire, judiciaire, administratif, universitaire, littéraire... des provinces françaises.

Centre d'intérêt: répertoire sur la composition et l'histoire des différents corps politiques, civils, militaires, religieux... de la France et de l'Europe.

Table des matières intégrée à chaque volume de la collection, généralement à la fin (1783, 1786...), parfois au début (1785).

En 1787, à la table particulière du volume, est jointe une table générale des matières comprises dans les cinq premiers volumes.

7Exemplaires Collection étudiée: B.N., G 15314-15315, 15317-15320 (manquent les p. 349-370 de 1783); –  G 15316 (année 1784); B.M. Bordeaux, H. 10984 (1-2) (années 1786-1787).

8Bibliographie Mention dans le Mercure de France, 13 mars 1784, 1er janv. 1785.

Historique Conseiller du Roi à la Table de marbre, auteur de différents ouvrages historiques (Histoire de Paris, 1781, Recueil d'événements curieux et intéressants ou Tableau politique, historique et philosophique de l'année 1781, 1782, Histoire des révolutions de Taïti, 1782), Poncelin de La Roche-Tilhac entreprend, avec l'Etat des cours de l'Europe, un travail dont il se plaît à maintes reprises à souligner non seulement l'utilité générale, mais aussi l'ampleur, la lourdeur et les ... frais considérables. Dans l'Avertissement du volume de 1783, il précise qu'il a consulté tous les livres publiés en France et à l'étranger susceptibles de l'aider et qu'il a établi un large réseau de correspondances grâce auquel il est entré en relation avec «diverses personnes laborieuses et éclairées répandues dans toute l'Europe». Et, dans l'Introduction de 1784, il n'hésite pas à reconnaître que l'ouvrage n'est pas «à proprement parler» le sien, mais qu'il est «celui de MM. les Ministres des couronnes étrangères en France, de MM. les Ducs et Pairs et des Intendants des provinces, des chapitres nobles des deux sexes, des Cours souveraines de France, des présidiaux».

Lorsqu'à la suite de retards d'impression, est publié le premier volume, il avoue de lui-même les imperfections (inévitables) du périodique (tel l'article «France», «le plus stérile et le moins instructif») et promet d'y remédier. De fait, l'Etat de 1784 est composé, comme le remarque le Mercure de France, «avec plus de soin et d'exactitude» (ne contient-il pas notamment le tableau complet de la haute magistrature et celui des présidiaux, ce qui n'avait jamais été tenté jusque-là?) et paraît «plus digne de l'attention du public» (13 mars 1784). L'intérêt que l'entreprise suscite dépasse d'ailleurs les frontières. De cette audience internationale, semblent témoigner les Introductions en langue espagnole, italienne, allemande et anglaise qui accompagnent, en 1784, l'Introduction en français.

Par l'étendue de son plan, l'Etat des cours de l'Europe se distingue des nombreux autres Etats qui paraissent alors (Etat de la noblesse, Etat de la France ou les vrais marquis, comtes, vicomtes et barons). D'autre part, quoiqu'il tienne inévitablement de l'almanach, il a le mérite de ne pas se réduire à un ouvrage de cette espèce. En effet, désireux de toujours perfectionner son travail et de ne pas décevoir l'attente du public, Poncelin de La Roche-Tilhac s'efforce, d'année en année, de multiplier les recherches, de varier les notices, de proposer des objets nouveaux (le tableau des corps s'élargit à de nouvelles compagnies) ou de suggérer des vues renouvelées. Par cet «air de nouveauté» (Avertissement, 1785-1787) délibérément recherché, l'Etat des cours de l'Europe dépasse le genre de l'almanach et a sa place dans ce dictionnaire.

Avec la Révolution dont il s'affirme un zélé partisan, Poncelin de La Roche-Tilhac est conduit à renoncer à son entreprise. Il se lance alors dans le journalisme politique actif (Courrier de l'Assemblée nationale, Courrier français).

Robert GRANDEROUTE

 


Merci d'utiliser ce lien pour communiquer des corrections ou additions.

© Universitas 1991-2017, ISBN 978-2-84559-070-0 (édition électronique)