ISSN 2271-1813

 

Publication disponible:

Dictionnaire de la presse française pendant la Révolution 1789-1799

C O M M A N D E R

   

Dictionnaire des journaux 1600-1789, sous la direction de Jean Sgard, Paris, Universitas, 1991: notice 453

FEUILLE D'AVIS DE VEVEY (1778-1845)

1Titres Feuille d'avis de Vevey.

Remplacée en 1846 par la Nouvelle feuille d'avis des Districts de Vevey, Aigle et Oron, dont le titre a changé à maintes reprises et qui dure encore sous le nom de Journal de Vevey[41].

2Dates 1778-1845. Nota bene: on n'étudie ici que les années 1778-1789.

Privilège pour dix ans accordé par Leurs Excellences de Berne à Jossaud d'Auby en date du 16 juin 1778[42]; renouvelé pour quinze ans le 7 juillet 1787. Périodicité hebdomadaire, la feuille paraissant tous les vendredis.

3Description La numérotation des feuilles est annuelle et la collection complète devrait donc compter près d'une septantaine de volumes. Mais seuls quelques numéros isolés subsistent pour les années 1784-1786, 1788, 1791, 1793-1797, 1808 et 1814.

Les numéros conservés ont 2 ou 4 p. non paginées, 175 x 225-230, in-4º.

4Publication L'adresse est à Vevey, «chez Jossaud-d'Auby».

Jusqu'en 1787, date à laquelle Jossaud d'Auby obtint l'autorisation d'établir une imprimerie à son compte, la Feuille d'avis de Vevey sortit sans doute des presses de l'imprimerie Chenebié, qui était à l'époque la seule de la ville[43].

5Collaborateurs Le fondateur et premier directeur de la Feuille d'avis de Vevey a été le huguenot Victor-Matthieu[44] JOSSAUD D'AUBY (1721-1803), dont l'épouse, Françoise-Louise Deléamont, était de Vevey[45].

Il n'y a point d'auteur à proprement parler, puisqu'il s'agit d'une feuille d'annonces.

6Contenu Les annonces payantes[46] qui remplissent la feuille sont classées sous deux rubriques seulement: «Ventes» et «Annonces diverses». En fin de numéro, le prix des graines[47] à Vevey.

Aucune table connue.

7Exemplaires Tous les numéros connus de cette première Feuille d'avis de Vevey sont conservés dans la collection des Archives cantonales vaudoises, Lausanne. Jusqu'en 1789, on trouve les numéros suivants: 30 janv. 1784, 26 mars 1784, 11 nov. 1785, 19 mai 1786 (en 2 ex.) et 4 juil. 1788.

8Bibliographie Blaser F., Bibliographie der Schweizer Presse, Basel, Birkhäuser, 1956, t. I, p. 380.

Jean-Daniel CANDAUX

 

Δ 41. Voir F. Blaser, t. I, p. 386.

Δ 42. Voir L. Junod, «La Feuille d'avis de Lausanne, ses origines et son histoire», dans Deux cents ans de vie et d'histoire vaudoise, Lausanne, Payot, 1962, p. 34.

Δ 43. Voir J.-C. Mayor, Vie d'un almanach, «Le Messager boiteux de Berne et Vevey», Vevey, Edition du Messager boiteux, 1957, p. 19-21.

Δ 44. Et non pas Antoine, comme l'imprime Louis Junod.

Δ 45. Renseignements des Archives communales de la Ville de Vevey. Je remercie très vivement Mme Irène Décombaz-Couvreu pour son aide précieuse.

Δ 46. Un avis publié à la fin du numéro du 30 janv. 1784 révèle que jusqu'alors, le paiement des annonces ne se faisait qu'après publication, ce qui obligeait le directeur du Bureau d'avis «d'écrire et de courir continuellement après des minuties».

Δ 47. Soit: froment, messel, seigle, petit mêcle, poisettes blanches et noires, fèves, avoine, orge, ramel, gesses. Sur le sens exact de certains de ces mots, voir W. Pierrehumbert, Dictionnaire historique du parler neuchâtelois et suisse romand, Neuchâtel, Victor Attinger, 1926, p. 362 (messel), 356 (mêcle), 447 (poisettes).

 


Merci d'utiliser ce lien pour communiquer des corrections ou additions.

© Universitas 1991-2017, ISBN 978-2-84559-070-0 (édition électronique)