ISSN 2271-1813

 

Publication disponible:

Dictionnaire de la presse française pendant la Révolution 1789-1799

C O M M A N D E R

   

Dictionnaire des journaux 1600-1789, sous la direction de Jean Sgard, Paris, Universitas, 1991: notice 463

FEUILLE JETÉE AUX VENTS (1784-1787?)

1Titres Feuille jettée aux vents. De la Tolérance des loix de l'Empereur, éloge de ce prince: de la réforme de nos loix intolérantes, etc. etc.

Seconde Feuille jettée aux vents. Suite sur la Tolérance.

2Dates La première feuille peut être datée grâce à une annonce de la Feuille d'avis d'Yverdon, nº 37, du 11 septembre 1784: «Chez J.J. Hellen, imprimeur-libraire, Feuille jettée aux vents. De la Tolérance des Lois de l'Empereur», etc. (B.N. Suisse, Berne, renseignement communiqué par J.D. Candaux). La datation de la seconde feuille est plus difficile à établir (cf. Barbier, t. II, p. 454); sa publication semble cependant liée aux discussions qui entourent la promulgation de l'Edit de Tolérance en 1787. Cette date est retenue par la Biographie nouvelle des contemporains d'Arnault, Jay, etc. (voir t. 19, p. 162).

Les Feuilles d'avis d'Yverdon omettent de mentionner la seconde feuille entre 1770 et 1790, mais son édition est paginée directement après la première feuille, ce qui pose le problème d'une datation similaire à cette première feuille, le 11 septembre 1784.

3Description La 1re Feuille compte 40 p., la seconde 39; cahiers de 16 p. in-8º.

4Publication S.l.n.d. et sans nom d'éditeur; sans doute chez J.J. Hellen à Yverdon.

5Collaborateurs Antoine Joseph Michel SERVAN.

6Contenu Dans la première Feuille, Servan proclame son hostilité envers toutes les formes d'intolérance et propose en modèle la politique de Joseph II: «ce Prince est le premier qui ait établi la tolérance dans un vaste Empire». Il stigmatise la Déclaration du 14 mai 1724, relative aux droits des protestants en France; il déplore la versatilité de l'opinion en France: «telle est notre nation qu'elle fait quelquefois de ses devoirs même une mode». La seconde Feuille éclaire un peu le lecteur sur les conditions de publication du journal; Servan aurait écrit un volume sur la tolérance, sans pouvoir le publier; la forme journalistique lui paraît mieux convenir aux habitudes de lecture de ses contemporains. Il revient sur la question des mariages protestants, sur l'enlèvement des enfants et sur les conversions forcées; il ne semble plus espérer une réforme rapide des lois françaises.

7Exemplaires 1re Feuille: Société d'histoire et d'archéologie, Genève, recueil H. 122 (3); B.M. Lyon, rééd. en 30 p. in-8º composée en caractères plus petits (peut-être en 1789).

2e Feuille: B.C.U. Lausanne, G 1505.

8Bibliographie Barbier; B. Un., B.N.C., Brun-Durand J., Dictionnaire biographique de la Drôme, Grenoble, 1900-1901, Rochas A. de, Biographie du Dauphiné, Paris, 1856. – Hulst F., «Notice historique sur la vie et les ouvrages de Servan» en tête des Œuvres choisies, Liège, Collardin, 1819, t. I, p. 15. – Trelis J.J., «Eloge de J.M.A. Servan...», dans Travaux de l'Académie du Gard, 1811, 2e partie, p. 347. – Perrochon H., «Servan et ses amis de Lausanne», Bulletin de l'Académie delphinale, 1947-1948, p. 212 et suiv. – Perrochon H., «Servan et ses amis de Lausanne», Esquisses et Découvertes, Genève, 1971, p. 39-59.

Jacques-François LANIER

 


Merci d'utiliser ce lien pour communiquer des corrections ou additions.

© Universitas 1991-2017, ISBN 978-2-84559-070-0 (édition électronique)