ISSN 2271-1813

 

Publication disponible:

Dictionnaire de la presse française pendant la Révolution 1789-1799

C O M M A N D E R

   

Dictionnaire des journaux 1600-1789, sous la direction de Jean Sgard, Paris, Universitas, 1991: notice 47

AFFICHES DE PARIS 1 (1716)

1Titres Les Affiches de Paris, des provinces et des pays étrangers.

2Dates 9 numéros publiés du 20 février au 7 juillet 1716. L'approbation de Moreau de Mautour est donnée le 12 juillet 1715, le privilège le 31 juillet (registré le 17 août). Le «Projet» annonce une périodicité vague: on se propose de «donner par semaine, par quinzaine, ou par mois, comme une espèce de Gazette, un Recueil où l'on mettroit tout ce qu'il y aurait eu d'Affiches posées les jours précédens» (p. 5). L'Avertissement déclare: «On donnera un pareil Recueil toutes les semaines». Le journal paraîtra irrégulièrement, à peu près deux fois par mois: nº I, 20 févr.; nº II, 5 mars (approb. du 4); nº III, 16 mars (approb. du 14); nº IV avec approb. du 2 avril; nº V avec approb. du 23 avril; nº VI avec approb. du 14 «mars» [mai]; nº VII, 29 mai (approb. du 29); nº VIII, 12 juin (approb. du 12); nº IX, 7 juillet (approb. du 7).

3Description L'auteur a d'abord hésité sur le format: «On croit faire plaisir au Public, de luy donner les Affiches de Paris, des Provinces, & des Pays Etrangers. On en avoit déja donné un Cahier le 20 de Fevrier de cette année in quarto en trois feüilles à peu près comme la Gazette. Mais nombre de Gens de Lettres & bien d'autres personnes intelligentes en fait de Livres & d'Imprimerie, ont crû que le Public s'accommoderoit mieux d'avoir ces Cahiers en forme de petits Livres, ou de Brochures. Leur raison est que ce volume est plus portatif & plus propre à estre conservé, parce qu'on le donnera couvert d'un papier, sans le rogner pourtant; afin que ceux qui voudroient l'avoir, l'ayent en état d'en faire relier plusieurs ensembles, ou de trois mois en trois mois, ou de six en six, ou peut être à la fin de l'année. Quoiqu'il en soit le Libraire s'est laissé à l'avis des gens qu'il croit plus sages que luy. Et il redonne dans ce volume ce qu'il avoit déja donné in quarto» (Avertissement).

Pour faciliter la reliure en volumes, la pagination est continue (166 p. au total). Les numéros ont de 13 à 22 p.; le nº I comprend, outre l'Avertissement (1 p. non ch.), le Projet ou prospectus (p.[5]-10). Cahiers de 16 p. in-8º.

4Publication A Paris, chez C.L. Thiboust, Place de Cambray.

5Collaborateurs Jean DU GONE (1643?-1729).

6Contenu Le «Projet pour donner au Public les Affiches de Paris, des provinces et des pays étrangers» a sans doute été publié auparavant comme prospectus. Il décrit en détail le journal, qui sera composé des affiches placardées les semaines précédentes, comme dans «le Mémoire qu'on voyoit du Bureau d'Adresse au commencement du dernier règne...» (p. 5). L'ordre de présentation des affiches sera constant: 1) la Société chrétienne; 2) les lois du royaume; 3) la justice; 4) les Sciences et les Lettres (programmes d'enseignement et publications); 5) ventes d'offices, de terres, de maisons, etc.; 6) affiches des spectacles; 7) objets perdus; 8) remèdes; 9) fermes et baux; 10) «affiches qui ne conviennent pas à un des articles précédens» et table générale. Cet ordre a été assez régulièrement suivi.

7Exemplaires B.N., G 6920, V 29720 (microfilm).

8Bibliographie B.H.C., p. 18-19. DP2 (art. «Du Gone»).

Historique L'intérêt du journal de Du Gone est de nous avoir gardé le texte d'un certain nombre d'affiches des débuts de la Régence: exemption de la taille pour les commerçants versaillais ruinés par le départ de la Cour (nº II), arrivée d'Arlequin et des comédiens italiens (nº III, VII), premières représentations publiques d'Athalie (les 5, 7, 9, 11, 13 mars, etc., nº III), dépôt des plaintes en malversation contre les fermiers et financiers publics (nº IV), établissement d'un Bureau «pour recevoir les avis qu'on voudra donner pour le bien de l'Etat» (nº VI). Les affiches sont surtout d'origine parisienne. A partir du nº V apparaissent quelques affiches de province (Aurillac, Aix) et de l'étranger (Groningue, Leipzig), le plus souvent relatives à des publications. Les affiches de publications sont réduites à l'annonce bibliographique. Du Gone semble avoir voulu éviter la concurrence avec les Mémoires de Trévoux et le Journal des savants; mais le privilège des Affiches appartenait en fait à la Gazette, même si elle n'en usait pas. De là vint sans doute la chute du journal de Du Gone.

Jean SGARD

 


Merci d'utiliser ce lien pour communiquer des corrections ou additions.

© Universitas 1991-2017, ISBN 978-2-84559-070-0 (édition électronique)