ISSN 2271-1813

 

Publication disponible:

Dictionnaire de la presse française pendant la Révolution 1789-1799

C O M M A N D E R

   

Dictionnaire des journaux 1600-1789, sous la direction de Jean Sgard, Paris, Universitas, 1991: notice 494

LA GAZETTE D'AMSTERDAM 1 (1663?-1687?)

1Titres La Gazette d'Amsterdam, puis La Gazette d'Amsterdam du mardi [jeudi]...

La Gazette ordinaire d'Amsterdam, qui fit d'abord concurrence à la G.A., devient à partir de 1666 son complément du lundi et peut être considérée comme faisant partie de la même publication.

2Dates Hebdomadaire, puis bihebdomadaire publié de 1663 à 1681, puis de façon très irrégulière jusqu'en 1687. Le privilège est daté du 21 décembre 1662 (DP2, art. «Van Swoll»), ce qui permet de penser que la gazette fut publiée à partir du 1er janvier 1663. Van Swoll avait obtenu son privilège pour une gazette française du jeudi; c'est à la suite d'un accord avec Smient, propriétaire d'un privilège pour les Nouvelles ordinaires depuis 1655, que la Gazette d'Amsterdam devient bihebdomadaire en 1666 (Avertissement, 8 avril 1666), mais la publication de Smient garde quand même le titre distinct de Gazette ordinaire d'Amsterdam. C'est seulement à dater du 31 mai 1672 que la Gazette d'Amsterdam est unifiée et paraît sous le même titre le mardi et le jeudi.

3Description La collection la plus complète est celle de la B.N., en trois recueils factices: G 4275 (16 déc. 1666 - 26 déc. 1669), G 4277 (27 août 1671 - 26 déc. 1673), G 4278 (18 mai 1673 - 31 déc. 1682). Dans le 3e recueil, les lacunes de la Gazette d'Amsterdam en 1681-1682 sont comblées par des numéros de la gazette de Leyde, ainsi que par des mémoires composés par La Font puis par Du Mas.

Cahiers de 4 p. in-4º, 136 x 196. En 1665, deux vignettes entourent le titre (un Mercure et un postillon); en 1666, ces ornements sont remplacés par les armes d'Amsterdam (deux lions soutenant une couronne) et la marque de l'éditeur (deux anges soutenant un cœur et une croix), dont les initiales, C.I.S., figurent au centre du cœur. La Gazette ordinaire d'Amsterdam de Smient se présente sous une forme exactement semblable, avec deux ornements entourant le titre: les armes d'Amsterdam et la marque de Smient (une galère à voile déployée, avec deux marins); adresse «A Amsterdam, chez Otto Barnart Smient, Imprimeur demeurant dans la rue des Réguliers à l'imprimerie neuve».

4Publication «Imprimé chez Corneille Jansz Zwoll, Marchand Libraire sur le Dam proche la Maison de Ville», puis «A l'Enseigne de Mercure».

5Collaborateurs Cornelis VAN SWOLL, Otto Barnart SMIENT et Jean Alexandre de LA FONT. Ont également collaboré: G. de Ceinglein, J.M. Lucas et N. Aubert de Versé.

6Contenu La gazette donne, sous le nom des grandes villes d'Europe (Rome, Venise, Madrid, Londres, Hambourg, La Haye, Amsterdam ou Bruxelles), le bulletin des principales nouvelles politiques, diplomatiques, militaires, économiques. L'accent est mis sur les informations utiles au commerce: mouvements des navires, nouvelles des colonies, négociations d'armateurs, bilans économiques, traités de commerce, chargement des navires de la Compagnie d'Orient, etc. Quelques annonces de livres disponibles chez Van Swoll, ou en vente publique à Amsterdam. Le ton de la gazette est souvent marqué d'hostilité au catholicisme (cf. le compte rendu des fêtes françaises pour la prise de Maestricht le 3 août 1673), et de sévérité à l'égard de la politique française; d'où les nombreuses interventions de l'ambassade de France, et de prudentes réponses du journal: «Nous avons quelquefois des expressions que quelques uns trouvent dures, mais si elles choquent des oreilles un peu trop délicates, nous protestons que c'est contre notre dessein, & qu'à l'avenir nous aurons soin de les mieux adoucir» (jeudi 26 déc. 1669).

7Exemplaires Collections étudiées: B.N., G 4275 (1666-1669), 4277 (1671-1673), 4278 (1673-1682); B. Jagellonska, Cracovie, 4006 et 4007 (Gazette ordinaire pour 1672); B.M. Metz, M 555 (Gazette ordinaire pour janvier 1670).

8Bibliographie A partir du 24 mai 1668, la Gazette d'Amsterdam annonce pour le vendredi, puis pour le jeudi, une «Gazette italienne».

Van Eeghen I.H., De Amsterdamse boekhandel (1680-1725), Amsterdam, 1960-1967, 4 vol.

Historique L'histoire de la gazette d'Amsterdam est très confuse: il s'agit, plutôt que d'un journal, d'une institution regroupant divers périodiques, du moins avant 1672. Smient avait obtenu dès le 10 décembre 1655 un privilège pour une gazette bihebdomadaire, paraissant le lundi et une fois tous les quinze jours le samedi (DP2, à partir de I.H. Van Eeghen, De Amsterdamse boekhandel, t. IV, p. 140; G.H., p. 138-139); il semble avoir publié effectivement une gazette intitulée Nouvelles ordinaires, dont on ne sait presque rien. Le 21 décembre 1666, Van Swoll obtenait à son tour un privilège pour une gazette française du jeudi, qu'il intitula Gazette d'Amsterdam, et qui parut régulièrement, semble-t-il, à partir de janvier 1663, concurremment avec le journal de Smient. Les deux éditeurs durent conclure en 1666 un accord au terme duquel la Gazette d'Amsterdam paraissait le jeudi, et le journal de Smient, devenu Gazette ordinaire d'Amsterdam, le lundi. Il semble qu'à la même époque, Smient ait engagé La Font comme rédacteur: la célèbre estampe représentant La Font avec un numéro de la Gazette ordinaire daté du 5 décembre 1667 à la main aurait alors une signification nettement publicitaire. On peut penser qu'à partir du 31 mai 1672, Van Swoll tenta de se débarrasser de son rival en publiant son journal le mardi et le jeudi, ce qui provoqua un procès entre les deux hommes. Le conflit a laissé des traces dans la publication du journal: après le numéro du 14 avril 1672, on trouve une lacune de plusieurs numéros, avec une Relation désintéressée de celuy qui faisoit la Gazette d'Amsterdam (18 et 22 avril), après quoi le journal retrouve sa forme habituelle. Le 15 mars 1673, il fut convenu que Van Swoll resterait le seul éditeur des gazettes françaises d'Amsterdam, moyennant un versement annuel de 200 florins à Smient. La Font continua sans doute de collaborer à la Gazette d'Amsterdam: on trouve dans le recueil G 4278 de la B.N. des Mémoires qui devoient servir à la composition de la Gazette d'Amsterdam, du Jeudi 15 août 1675, en fait un véritable supplément «imprimé par J.A. de La Font». La publication semble avoir connu de nouvelles difficultés aux approches de la révocation de l'Edit de Nantes. Hatin a cité de nombreux exemples d'interventions de l'ambassadeur de France, le comte d'Avaux, au sujet de la gazette de Hollande (G.H., p. 93-97). Malgré plusieurs interdictions, en 1679, 1685, 1686, le journal de Van Swoll continua de paraître, de façon plus ou moins clandestine; Chavigny de La Bretonnière et Van Swoll furent convoqués le 29 août 1684, sans qu'on sache s'il s'agissait de la Gazette d'Amsterdam ou de la Gazette burlesque; Aubert de Versé aurait, à la même époque, collaboré à la gazette. Van Swoll fut finalement condamné à l'exil et à une forte amende le 11 février 1687; il mourut le 29 mars de la même année. Il avait réussi, contre vents et marées, à publier pendant plus de vingt ans la première Gazette d'Amsterdam.

Jean SGARD

 


Merci d'utiliser ce lien pour communiquer des corrections ou additions.

© Universitas 1991-2017, ISBN 978-2-84559-070-0 (édition électronique)