ISSN 2271-1813

 

Publication disponible:

Dictionnaire de la presse française pendant la Révolution 1789-1799

C O M M A N D E R

   

Dictionnaire des journaux 1600-1789, sous la direction de Jean Sgard, Paris, Universitas, 1991: notice 504

GAZETTE DE BRUNSWICK (1753-1773)

1Titres Gazette de Brunswic.

2Dates 1753 - 1773. Un avertissement à la fin du nº XLVIII du 14 juin 1754 précise que «cette gazette ayant pris son commencement à Brunswic, immédiatement après les fêtes de Pâques, de l'an 1753, il se trouve par conséquent douze mois d'écoulés, à pareil terme des mêmes fêtes de la présente année. Et comme bien des personnes ont accepté gracieusement l'envoi de ces Nouvelles dans la vuë de contribuer, du moins annuellement, aux avances et aux frais indispensables qu'elles requièrent, nous espérons, que le présent Avertissement suffira pour animer leur bienveillance, sans qu'il leur soit nécessaire d'un plus ample Pro memoria à ce sujet».

Une interruption en octobre 1761 expliquée dans les feuilles des 21 octobre (nº LXXXII, p. 325) et 24 octobre (nº LXXXIII, p. 329): «les cours des postes, interrompus par les sièges de Wolfenbüttel et de Brunswic nous ayant empêché de publier plusieurs pièces curieuses, nous tâcherons de remédier à ce défaut, en insérant successivement dans nos feuilles, certaines nouvelles qui nous auroient échappé pour la raison susdite». «Il ne doit point être surprenant qu'un nouvelliste, dans une ville assiégée, ne puisse point s'aquitter de ses devoirs. On sait qu'alors toutes Postes, Correspondances de lettres et Nouvelles sont généralement interdites: aussi est-ce le motif qui nous a obligé d'interrompre le cours de cette Feuille, durant deux Ordinaires».

Autre interruption, annoncée ainsi le 6 juin 1772 (nº XLVI, p. 184): «A cause des Fêtes de la Pentecôte, jours de dévotion, et d'ailleurs, le Premier Compositeur de cette feuille, Claude Le Beau, étant malade, on avertit que cette gazette soufrira une interruption, Mécredi prochain, mais qu'elle reprendra son cours, l'ordinaire suivant, samedi 13 juin».

La dernière livraison du 27 février 1773 (nº XVII) comporte l'avertissement suivant: «L'auteur de cette gazette [Claude Le Beau, connu par ses avantures dans l'Amérique Septentrionale], maintenant afligé de plusieurs infirmités, à cause de son grand âge, avertit qu'il se trouve hors d'état de soutenir dorénavant le course de cette Feuille Périodique, qu'en conséquence celle-ci est la dernière de sa composition. Il prie les Personnes qui ont coutume de payer cette gazette, par trois mois, par six mois ou par année, d'ajouter à leur payement, celui des deux premiers mois de l'an courant 1773. Il se flate que le motif de cette cessation ne le privera pas de l'effet de leur bienveillance, à laquelle il se recommande».

Périodicité: paraît 2 fois la semaine, soit en 1754, tous les lundis et vendredis, puis avec des variations, tous les mercredis et samedis.

Nombre moyen de livraisons par an: 104 réunies en volumes annuels, soit au total 20 volumes pour l'ensemble de la collection.

3Description Vol. 1754: p. 101-424; 1755: 417 p.; 1756: 416 p.; 1757: 416 p.; 1758: 420 p.; 1759: 416 p.; 1760: 320 p.; 1761: 404 p.; 1762: 416 p.; 1763: 420 p.; 1764: 413 p.; 1765: 416 p. 1766: 420 p.; 1767: 416 p.; 1768: 420 p.; 1769: 416 p.; 1770: 416 p.; 1771: 419 p.; 1772: 420 p.; 1773: 68 p.

Chaque volume est composé de 104 livraisons de 4 p. in-4º, 205 x 330.

Illustration: vignette représentant le cheval blanc de la Basse-Saxe, surmonté d'une couronne princière (voir Arnold Rabbow, Braunschweigisches Wappenbuch: Braunschweiger Zeitung, Salzgitter Zeitung, Wolfsburger Nachrichten, 1977, p. 8-10); ornement pour la lettre initiale qui disparait avec le nº XLII du 25 mai 1757; frise en haut des pages.

4Publication A Brunswic, chez Claude Le Beau. En avertissement, la feuille du 17 janvier 1761 (nº V, p. 20) précise: «Il est bon d'avertir que les ouvriers-imprimeurs qui composent cette feuille, n'entendent aucunement la Langue Françoise: d'ailleurs l'arrivée et le départ des Postes, requérant beaucoup de célérité, pour cette composition, nous avons à peine le tems, à chaque ordinaire, d'en corriger une Seule Epreuve. Quelquefois, nous nous reposons sur la dextérité de l'Artisan Imprimeur. Quelquefois aussi, l'heure presse, les Postes doivent partir. C'est ce qui est cause qu'il s'est glissé deux fautes grossières dans notre dernière feuille».

La livraison du 21 septembre 1757 indique: «Pour la commodité du Public et la satisfaction de Mrs les officiers qui demandent cette Gazette, l'on avertit qu'elle se vendra par feuille, comme par semaines, mois trimestres et semestres, et qu'on la fera parvenir franco de port, même dans les Campemens, et par-tout où Mrs les Gens de guerre, qui ne sont point sédentaires, nous donneront avis de leurs marches ou haltes. Le prix sera évalué préliminairement à raison de 5 risthalers, l'année faisant la somme de 18 #, argent de France».

5Collaborateurs Claude LE BEAU, auteur discuté des Avantures du Sr. C. Le Beau Avocat en Parlement ou Voyage curieux et nouveau parmi les sauvages de l'Amérique Septentrionale. Dans lequel on trouvera une Description du Canada, avec une Relation très particulière des anciennes Coutumes, Mœurs et Façons de vivre des Barbares qui l'habitent et la manière dont ils se comportent aujourd'hui, Amsterdam, Herman Uytwerf, 1738, 2 vol. (voir l'article avec bibliographie, de Marie-Aimée Cliche, sur C. Le Beau, dans le Dictionnaire des œuvres littéraires du Québec, éd. M. Lemire, Fides, Montréal, 1978, t. I, p. 53).

6Contenu A plusieurs reprises, C. Le Beau promet que «sur l'avis de plusieurs personnes d'un mérite distingué, nous donnerons par la suite, à la fin de cette gazette, non seulement des annonces, pour les livres nouveaux, mais même des morceaux de littérature, instructifs, amusans, récréatifs et intéressans» (17 nov. 1756, nº XCII, p. 368; voir également 4 janv. 1764, nº 1).

Informations générales (alliances entre les cours, traités, négociations, événements politiques et militaires, notamment mouvements des troupes pendant la guerre de Sept Ans); nouvelles littéraires réduites (quelques morceaux de Voltaire, sujets de prix d'Académie, une fable, un logogriphe en dernière page, des pensées morales); peu d'annonces et d'avis locaux.

7Exemplaires Hessische Landes-und Hochschulbibliothek, Darmstadt, Za 143 (20 vol.); Stadtarchiv Braunschweig (nº XCV, XCVIII, 14 nov. 1759 et 16 déc. 1761, et des extraits d'un numéro de 1768).

8Bibliographie Aucune mention dans les histoires de la presse. Le 6 février 1754, Voltaire écrit au pasteur Jacques Emmanuel Roques: «Vous me ferez plaisir de m'envoyer la gazette de Brunswick dont vous me parlez» (Best. D.5654).

Emile LIZÉ

 


Merci d'utiliser ce lien pour communiquer des corrections ou additions.

© Universitas 1991-2017, ISBN 978-2-84559-070-0 (édition électronique)