ISSN 2271-1813

 

Publication disponible:

Dictionnaire de la presse française pendant la Révolution 1789-1799

C O M M A N D E R

   

Dictionnaire des journaux 1600-1789, sous la direction de Jean Sgard, Paris, Universitas, 1991: notice 584

GAZETTE UTILE ET CURIEUSE (1740)

1Titres Gazette utile et curieuse.

Publiée par le même éditeur, cette feuille semble avoir remplacé la Feuille d'avis [de Neuchâtel 1] de 1738. Il n'est pas démontré en revanche que la Feuille d'avis [de Neuchâtel 2] de 1758 en soit la continuation directe.

2Dates Les seuls numéros connus sont ceux des jeudis 14 juillet, 28 juillet et 4 août 1740. Ces trois feuilles portent les nº XXVIII, XXX et XXXI, ce qui montre bien que la numérotation était annuelle, mais ce qui ne prouve nullement que la Gazette ait commencé de paraître en 1740. La feuille est dite «autorisée du Magistrat» et l'on peut penser que cette autorisation était toujours celle du 7 avril 1738, puisque dans l'intervalle, les registres du Conseil de Ville de Neuchâtel ne portent aucune trace de délibération à ce sujet[210].

Aucun prospectus connu. Périodicité hebdomadaire, les numéros étant datés du jeudi.

3Description Les trois numéros connus sont imprimés chacun sur 4 p., in-4º, non paginées et sur 2 colonnes; 170 x 200 environ.

Devises: 1) Dans la vignette d'en-tête, sur une banderolle déroulée autour de l'aigle neuchâtelois: «Pour le bien public». 2) En quatrième page, dans la lettrine marquant le début des annonces, sur une banderolle entourant un coq et un flambeau allumé: «Clair et vigilant»[211].

4Publication Adresse de l'en-tête: «Chès François Louis Liechtenhan Le Jeune au Bureau d'Adresse à la Ruë des Moulins vis à vis de la Poste à Neuchatel».

Prix de l'abonnement et chiffre de tirage inconnus.

5Collaborateurs L'éditeur est le même que celui de la Feuille d'avis [de Neuchâtel 1].

6Contenu Les trois premières pages de chaque numéro donnent des nouvelles de politique étrangère, en provenance de Berlin, Paris, Londres, Amsterdam, La Haye, Vienne, Madrid, Barcelone, Rome, Dresde, Cassel, etc. La dernière page contient des petites annonces (sans aucun doute payantes) telles que «Biens fonds à vendre», «Articles à vendre chez les Particuliers», «On souhaite d'acheter», «Indications», etc. A quoi vient s'ajouter une réclame pour le Bureau d'Adresse de Neuchâtel.

7Exemplaires Seuls exemplaires localisés: du 14 juillet et du 4 août 1740: Neuchâtel, collection de la Feuille d'avis de Neuchâtel; du 28 juil. 1740: B.P.U. Neuchâtel, PW 9612.

8Bibliographie Guillaume L., «Les premières Feuilles d'avis à Neuchâtel», Musée neuchâtelois, 1877, t XIV, p. 201. – Lozeron J., «Histoire d'un journal ou deux siècles d'existence», Feuille d'avis de Neuchâtel, 2 oct. 1938, numéro spécial, p. 5-10. – Blaser F., Bibliographie der Schweizer Presse, Basel, Birkhäuser, 1956, t. I, p. 371-372. – Schlup M., Trésors de l'édition neuchâteloise, Hauterive, Gilles Attinger, 1981, p. 50-51.

Jean-Daniel CANDAUX

 

Δ 210. C'est ce qu'affirme Jaqueline Lozeron et ce que j'ai vérifié sur les sources, aux Archives de la Ville de Neuchâtel.

Δ 211. Les Liechtenhan portent d'ailleurs d'or au coq d'azur empiétant un mont de sinople et tenant un flambeau d'argent (voir Léon et Michel Jéquier, Armorial neuchâtelois, Neuchâtel, 1944, II, 41, fig. 202).

 


Merci d'utiliser ce lien pour communiquer des corrections ou additions.

© Universitas 1991-2017, ISBN 978-2-84559-070-0 (édition électronique)