ISSN 2271-1813

 

Publication disponible:

Dictionnaire de la presse française pendant la Révolution 1789-1799

C O M M A N D E R

   

Dictionnaire des journaux 1600-1789, sous la direction de Jean Sgard, Paris, Universitas, 1991: notice 605

HISTOIRE DES OUVRAGES DES SAVANTS (1687-1709)

1Titres Histoire des Ouvrages des Sçavans.

2Dates Septembre 1687 - juin 1709. 24 vol. Date du privilège: 17 septembre 1687.

Périodicité annoncée: «le troisième de chaque mois». Périodicité réelle: de septembre 1687 jusqu'en septembre 1689 le journal parut mensuellement, avec une table générale tous les 4 mois, à la fin d'un volume; à partir de cette dernière date l'Histoire vit le jour une fois par trimestre (tables générales tous les douze mois, à la fin d'un volume). Cependant les mois de septembre 1697 à mars 1698 de même que les mois de juillet à décembre 1703 furent chaque fois réunis en une livraison, tandis que l'année 1707 n'a jamais été publiée.

Comme beaucoup d'autres journaux de l'époque, l'Histoire parut souvent avec un retard sensible.

Datation des volumes: I, sept. - déc. 1687; II, janv. - avril 1688; III, mai - août 1688; IV, sept. 1688 - févr. 1689; V, mars - août 1689; VI, sept. 1689 - août 1690; VII, sept. 1690 - août 1691; VIII, sept. 1691 - août 1692; IX, sept. 1692 - août 1693; X, sept. 1693 - août 1694; XI, sept. 1694 - août 1695; XII, sept. 1695 - août 1696; XIII, sept. 1696 - août 1697; XIV, sept. 1697 - déc. 1698; XV, janv. - déc. 1699; XVI, janv. - déc. 1700; XVII, janv. - déc. 1701; XVIII, janv. - déc. 1702; XIX, janv. - déc. 1703; XX, janv. - déc. 1704; XXI, janv. - déc. 1705; XXII, janv. - déc. 1706; XXIII, janv. - déc. 1708; XXIV, janv. - juin 1709.

3Description La composition des volumes est variable, voir ci-dessus.

Nombre de pages des volumes:

T. I: p. [1-8], 1-537, [538-564]; t. II: p. [12], 3-551, [552-572]; t. III: p. [1-2], 3-549, [550-572]; t. IV: p. [1-2], 3-138, [139-146], 147-614, [615-638]; t. V: p. [1-2], 3-546, [547-564]; t. VI: p. [1-2], 3-540, [541-568]; t. VII: p. [1-2], 3-547, [548-576]; t. VIII, p. [1-2], 3-555, [556-574]; t. IX: p. [1-2], 3-649, [650-674]; t. X: p. [1-2], 3-553, [554-574]; t. XI: p. [1-2], 3-556, [557-576]; t. XII: p. [1-2], 3-544, [545-570]; t. XIII: p. [1-2], 3-557, [558-576]; t. XIV: p. [1-2], 3-554, [555-572]; t. XV: p. [1-2], 3-549, [550-576]; t. XVI: p. [1-2], 3-552, [553-576]; t. XVII, p. [1-2], 3-549, [550-576]; t. XVIII, p. [1-2], 3-546, [547-576]; t. XIX: p. [1-2], 3-410, [411-432]; t. XX: p. [1-2], 3-550, [551-576]; t. XXI: p. [1-2], 3-553, [554-576]; t. XXII: p. [1-2], 3-556, [557-576]; t. XXIII, p. [1-2], 3-563, [564-576]; t. XXIV: p. [1-2], 3-287, [288].

Format in-12. Nombre de pages du cahier: 24 p.

Illustrations: vignette au titre, Pressa resurget (marque typographique de Reinier Leers); quelques planches.

4Publication A Rotterdam chez Reinier Leers, Hoogstraat (Haute Rue) à l'enseigne d'Erasme (t. I-XXIII); Rotterdam chez Caspar Fritsch et Michel Böhm (t. XXIV).

Imprimeur: Reinier Leers.

5Collaborateurs Henri Basnage de BEAUVAL n'était pas seulement le fondateur du journal, mais aussi le seul auteur responsable. Collaborateur régulier: Jacques BASNAGE.

Collaborateurs occasionnels: P. Bayle et M. de La Poterie; par contre Basnage pouvait compter sur un grand nombre de correspondants parmi lesquels nous mentionnons notamment G.W. Leibniz, Cl. Nicaise, H. Sloane, J.G. Graevius, F. Janiçon et G. Cuper. Leurs lettres se retrouvent en fragments dans la rubrique «extraits de diverses lettres».

6Contenu Contenu: tout d'abord Henri Basnage promet dans sa préface de poursuivre la politique rédactionnelle des Nouvelles de la République des Lettres de Pierre Bayle dont il se dit le successeur direct. Il publiera donc «toutes les circonstances qui regarderont les Sçavans dont nous aurons connoissance, non seulement apres leur mort, mais aussi pendant leur vie, afin de remplir nostre dessein sans qu'il en coûte des pleurs à la République des Lettres».

En fait le journal de Basnage se compose notamment de comptes rendus, de quelques mémoires et éloges et (ce qui est très original pour l'époque) d'une rubrique de nouvelles littéraires empruntées à la correspondance de l'auteur et de ses amis. Cette dernière rubrique se trouve à la fin de chaque livraison.

Principaux auteurs étudiés: A. Arnauld, J. Basnage, P. Bayle, E. Benoist, J.B. Bossuet, G. Burnet, A. et A. Dacier, L.E. Dupin, Fénelon, P. Jurieu, J. Laplacette, J. Locke, P. Quesnel, R. Simon, S. Le Nain de Tillemont, J. Toland, A. Varillas.

Tables: on trouve des tables à la fin de chaque livraison et à la fin de chaque volume (excepté le dernier vol. XXIV). Il n'y a pas de table générale de l'époque.

Table générale moderne: on trouve un index analytique et thématique dans Bots et Van Lieshout. Table des ouvrages sur l'Angleterre et les Anglais dans Reesink.

7Exemplaires B.R. La Haye; B.U. Leyde, 544 G 13-20. L'Histoire des ouvrages des savants se trouve dans un nombre considérable de grandes bibliothèques: B.N., Z 41371-41395; B.M. Lyon, 808214; B.M. Bordeaux, H 18809; B.M. Orléans, E 5060.

8Bibliographie H.P.L.P., t. II, p. 251-254.

Rééditions: entre 1687 et 1709 parurent régulièrement des rééditions des différents tomes du journal; en 1721 Charles Le Cène à Amsterdam fit paraître une réédition intégrale de l'Histoire; récemment Slatkine à Genève en procura encore une réédition. – Reesink H.J., L'Angleterre et la littérature anglaise dans les trois plus anciens périodiques français de Hollande de 1684 à 1709, Zutphen, 1931. – Bots H. éd., Henri Basnage de Beauval en de «Histoire des Ouvrages des Savans», 1687-1709, Amsterdam, 1976. – Bots H. et Van Lieshout L., Contribution à la connaissance des réseaux d'information au début du XVIIe siècle. Henri Basnage de Beauval et sa correspondance à propos de l'«Histoire des Ouvrages des Savans» (1687-1709). Lettres et index, Amsterdam et Maarssen, 1984. – Bots H., «L'esprit de la république des lettres et la tolérance dans les trois premiers périodiques savants hollandais», XVIIe siècle 116 (1977), p. 43-57. – Lankhorst O.S., Reinier Leers (1654-1714). Uitgever en boekverkoper te Rotterdam, Amsterdam et Maarssen, 1983. – Cerny G., Theology, politics and letters at the crossroads of European civilization. Jacques Basnage and the Baylean Huguenot refugees in the Dutch Republic, Dordrecht etc., 1987 (Archives internationales d'histoire des idées, 107). – Mattauch H., Die Literarische Kritik der frühen französischen Zeitschriften (1665-1748), München, 1968.

Historique Lorsque Pierre Bayle fut obligé en février 1687 d'arrêter la rédaction de ses Nouvelles à cause d'une santé chancelante, il demanda à l'avocat rouennais Henri Basnage de Beauval de bien vouloir lui succéder dans ses activités journalistiques. Cependant le libraire amsterdamois Henri Desbordes qui avait publié les Nouvelles avait déjà trouvé d'autres journalistes pour poursuivre la rédaction de ce périodique; ainsi Henri Basnage devint le rédacteur d'un journal portant un nouveau titre: Histoire des ouvrages des savants, publié à Rotterdam par Reinier Leers.

Basnage se rendit bientôt compte qu'il avait accepté la rédaction de ce journal sans «faire toutes les réflexions que meritoit l'entreprise» (sept. 1687, préface); le travail était très lourd et dès 1688, lorsque la guerre gêna beaucoup le commerce des livres, il décida de réduire le nombre de pages de l'Histoire: les tomes suivants allaient contenir «deux feuilles» de moins, à savoir 48 p. Sous cette dernière formule le journal parut jusqu'en septembre 1689; à cette date Basnage réduisit à nouveau le nombre de pages à environ 140 par tome et les tomes ne furent alors publiés que trimestriellement. Ce dernier rythme fut respecté jusqu'à la fin du journal, c'est-à-dire jusqu'en juin 1709, un mois après la vente de la maison Leers aux libraires C. Fritsch et M. Böhm qui eut lieu le 2 mai 1709. Si Basnage n'avait pas beaucoup de confiance dans la solvabilité de ces deux nouveaux libraires, il y avait aussi une autre raison pour arrêter la rédaction du journal: la santé du journaliste laissait beaucoup à désirer.

La revue de Basnage trahit les aspirations d'un «bel esprit» qui s'intéresse aux différents domaines des arts et des sciences sans connaissances approfondies et sans la préoccupation du spécialiste. Avocat de formation lui-même, il remplit son journal avec des comptes rendus sur des sujets les plus divers. Cependant les ouvrages théologiques et historiques recensés par Basnage sont les plus nombreux; d'une part la productivité dans ces deux domaines est très grande, d'autre part Basnage ne disposait pas d'une compétence suffisante pour discuter des ouvrages de nature proprement scientifique, comme il l'avoue lui-même dans la préface du Dictionnaire universel de Furetière: «Je ne mets pourtant pas sur mon compte les articles d'Algebre. Cette science m'est inconuë. Je ne m'approprie point non plus ce qui regarde la Médecine, l'Anatomie, la Pharmacie, la Chirurgie et la Botanie». Ceci ne veut point dire que ces centres d'intérêt sont entièrement absents dans sa revue.

Il est certain que Basnage, qui est l'auteur d'une Tolérance des religions (1684), est resté fidèle à l'idéal érasmien de la tolérance. Si le journal se caractérise par une empreinte protestante et huguenote, le rédacteur n'a pas hésité à recenser d'une façon sereine et critique maint ouvrage d'inspiration catholique ou jansénisante.

Remarquons enfin que le journal de Basnage contient 72 mémoires ou contributions originales, parmi lesquelles nous mentionnons notamment celles de Leibniz (févr. 1688, p. 172-177; juil. 1698, p. 329-343; mai 1705, p. 222-237), de Christian Huygens (oct. 1691, p. 77-89; févr. 1693, p. 244-257; avril 1694, p. 355-361) et de P. Bayle (mai 1704, p. 200-220; août 1704, p. 369-397; déc. 1704, p. 540-545).

Hans BOTS

 


Merci d'utiliser ce lien pour communiquer des corrections ou additions.

© Universitas 1991-2017, ISBN 978-2-84559-070-0 (édition électronique)