ISSN 2271-1813

 

Publication disponible:

Dictionnaire de la presse française pendant la Révolution 1789-1799

C O M M A N D E R

   

Dictionnaire des journaux 1600-1789, sous la direction de Jean Sgard, Paris, Universitas, 1991: notice 661

JOURNAL DE LAUSANNE (1786-1792)

1Titres Journal de Lausanne.

Continué par le Journal de Lausanne de 1793.

2Dates 2 décembre 1786 - 29 décembre 1792[101]. 6 volumes.

Privilège accordé par Leurs Excellences de Berne à Jean Lanteires, en date du 14 août 1786[102].

Prospectus mentionné par l'éditeur lui-même[103], mais non retrouvé.

Périodicité hebdomadaire. Tous les numéros sont datés du samedi. Grâce à leur pagination et à leur numérotation continues, ils forment des recueils annuels, mais seul le premier volume semble avoir été doté d'un feuillet de titre général, daté de 1787[104].

3Description Les numéros comptent 4 p. et sont fréquemment assortis d'un Supplément de 2 ou de 4 p., de sorte que les 6 volumes annuels oscillent entre 208 et 252 p., environ 195 x 245, in-4º. L'impression est toujours faite sur deux colonnes (avec changement de caractères à partir du 27 oct. 1787).

Ni devise ni illustration.

4Publication Adresse en fin de numéro: «De l'Imprimerie d'Hignou & Comp.»[305].

«Pris à Lausanne, l'abonnement pour l'année est de L. 4 de Suisse, ou 6 de France, et par une facilité que la Direction générale des Postes[306] a bien voulu accorder à cet établissement, chaque exemplaire ne coûtera dans tous le pays, pour les fraix de port, que la moitié de ce que coûteroit une lettre simple»[307]. Une année plus tard, un avis indique que, pour 1788, on pourra se procurer le journal «franc de port, dans tout le pays, pour L. 6 de Suisse» et que «pris à Lausanne, il ne coûtera, comme ci-devant, que L. 4, quoique les frais d'impression ayent augmentés»[108]. Ce tarif fut maintenu pour 1789[109].

La distribution du journal s'est diversifiée au cours des années. En 1786, la Gazette de Berne annonçait que l'«on souscrit pour le Journal de Lausanne, à Berne, chez Mr. Em. Haller, et à Lausanne, chez Mrs. Heubach & Comp., Frs. La Combe, Mourer cadet, libraires, et Mr. Lanteyres, propriétaire de cet ouvrage périodique, et chez les principaux libraires de l'Europe»[110]. Dans son numéro du 5 janvier 1788, le Journal de Lausanne annonce lui-même que l'«on souscrit pour cette Feuille, à Lausanne, chez MM. Hignou & Comp., F. Lacombe, Libraire, Mourer et J. Lanteires; à Berne, chez M. E. Haller; à Neuchatel, chez M. Dupasquier; à Geneve, chez MM. Barde, Manget & Comp., chez M. Faton, Négociant; à Milan, auprès de MM. les Officiers des Postes Royales & Impériales».

On ne possède en revanche aucun renseignement sur le nombre des abonnés ni sur le chiffre du tirage.

5Collaborateurs Le fondateur, détenteur du privilège et rédacteur principal du premier «Journal de Lausanne» est le publiciste Jean LANTEIRES (1756-1797)[111].

Conformément aux habitudes du temps, de nombreuses contributions sont apportées au journal par des abonnés ou d'autres lecteurs, sous forme de lettres «aux auteurs du Journal». Certaines de ces lettres sont anonymes, d'autres sont signées. Voici dans l'ordre alphabétique la liste de ces signataires (relevés jusqu'au numéro du 11 juil. 1789): Ant. d'Albert, de Divonne; [Jean-Pierre] Bérenger; [Jacob] Berthout Van Berchem père; [Jacob-Pierre] Berthout Van Berchem fils; [Daniel] Bonfils (7 contributions); [Charles-Victor de] Bonstetten; [Marc-Théodore] Bourrit; [Jean-Maurice] Clément, vicaire au Val d'Illiez; Victor Flaction, lieutenant à Ballaigues; [Christophe-François-Sébastien] de Hennezel; [Louis] Jurine; D[avid] Levade; [Louis] Levade, médecin à Vevey; [Jean-Louis] Mallet, avocat; [Jean] Mourer, libraire; [Louis] Odier; [Michel-Gabriel] Paccard, de Chamonix; P. Léon Pettolaz, de Charmey; P[ierre] P[révost]; Susanne Prot; l'abbé Raynal; G[régoire] de Razoumowsky; [Louis] Reynier (14 contributions); J.P. de Ria; Rougeau, commerçant à Marseille; le comte de Sanois; [Guillaume-Othon] Struve père. Au total, un recrutement, donc un rayonnement régional.

6Contenu A défaut du prospectus, l'annonce parue dans la Gazette de Berne indique que le Journal de Lausanne «annoncera ce qui paroitra d'intéressant sur les arts, sciences, métiers, tout ce qui peut entrer dans un ouvrage littéraire, et perfectionner l'histoire naturelle de la Suisse». Le contenu réel correspond bien à ce programme. Chaque numéro comporte en tête les heures du lever et du coucher tant du soleil que de la lune ainsi que le tableau des «observations météorologiques» (thermomètre et baromètre) faites durant la semaine écoulée. En fin de numéro, on trouve la liste des décès, précédée parfois du cours des changes. Le corps même du journal est fait de recensions de livres récents[112] et de «variétés» littéraires, historiques, morales, philosophiques, économiques ou scientifiques, presque toujours en rapport avec le Pays de Vaud ou la Suisse, et souvent sous forme de lettres au journaliste. A quoi s'ajoutent des recettes, des nécrologies, des pièces de vers, une charade, une énigme ou un logogriphe dont la solution est donnée dans le numéro suivant, l'annonce de quelques spectacles, etc.

Auteurs recensés (jusqu'au numéro du 11 juil. 1789): le marquis d'Argenson, le chevalier d'Arcq, [Joseph] Aude, l'abbé [Nicolas] Baudeau, Beaumarchais, [William] Beckford, [J.P.] Berthout Van Berchem fils, L.B. von Bilderbeck, S.F. Bourdais, [Philippe-Sirice Bridel], [Samuel-Elisée Bridel], [Mathurin-Jacques] Brisson, [Pierre-Raymond] de Brisson, [J.-P. Brissot de Warville], [Anton Friedrich] Büsching, [J.-B-Fr.] Carrère, J.-E. Chappuyzi, [Isabelle de Charrière], Alex. César Chavannes, Etienne Clavière, [Samuel de Constant], I[saac] C[ornuaud], [Marc] Dapples, [Jacques-Vincent Delacroix], [le général Fr.-Am. Doppet], [Ch. Mercier Dupaty], [Emmanuel-Etienne] Du Villard, Rodolphe Louis d'Erlach, [Thomas Falkner], [Giovanni] Ferri, Fielding, Gaetano Filangieri, Florian, Frédéric II, [Benjamin-Sigismond] Frossard, [Christian] Gellert, François Gindroz, [le comte de Guibert], J.H. Helmut, J. Frédéric de Herrenschwand, [Jean-François] Imer, Samuel Johnson, J. Fr. Aug. Kazner, [George Keate], [Jean Lanteires] lui-même, [Jean-Charles Thibeault de Laveaux], [Leclerc de Sept-Chênes], [Charles-Louis] Loys [de Cheseaux], [le marquis de Luchet], Mably, Paul-Henri Mallet, [Thomas Martyn], [Beat Emanuel] May, [Marie-Uranie-Rose Monneron], Necker, Guillaume-Godefroi Ploucquet, [Jeanne-Françoise Polier de Bottens], [Antoine Polier de Saint-Germain], [Marie-Louise-Françoise de Pont-Wullyamoz], l'abbé Raynal, le comte G. de Razoumowsky, [Louis] Reynier, J.P. de Ria, Nicolas-François Rougnon, [Claude-Carloman de Rulhière], [Bernardin de Saint-Pierre], le comte de Sanois, Ernest Rodolphe Schulz, [Joachim Christoph Friedrich] Schulz, [Sheridan], Fr. Jul. von Soden, [Germaine de Staël], [Henri] Struve, C.C. Sturm, le baron Frédéric de Trenck, Sara Trimmer, Walpole, J.E. Wichmann.

Aucune table imprimée. Table manuscrite, soit «Indice des matieres les plus interessantes», par année, dans l'exemplaire de La Chaux-de-Fonds.

7Exemplaires Exemplaires localisés: Kantonsbibliothek, Aarau, Mÿ.70.q (1786-1787 seulement); B.M. La Chaux-de-Fonds, 44; Kantonsbibliothek Graubünden, Chur, Hz 11 (1786-1787 seulement); B.P.U. Genève, Rb 283; B.C.U. Riponne, Lausanne, 1B 1569; Bibliothèque des Pasteurs, Lausanne, Hist. 4151 (incomplet); Bibliothèque publique, Vevey, B 104.

8Bibliographie Anonyme, «Le Journal de Lausanne en 1787, 1788 et 1789», Revue suisse, 1841, t. IV, p. 389-407. – Chavannes J., «La Presse périodique vaudoise», Bibliothèque universelle, 1861, t. XII, p. 183-186. – Meunier P., «Coup d'œil sur l'histoire de la presse dans le canton de Vaud», Archives de l'imprimerie, 1893, t. III, p. 280 et 297 (avec fac-similé du numéro du 3 févr. 1787). – Maillefer P., «La Presse vaudoise dans la seconde moitié du XVIIIe siècle», Revue historique vaudoise, 1902, t. X, p. 213-219. – Pache C., «Le Journal de Lausanne», Archives de l'imprimerie, 1924, p. 49-54. – Olivier E., Médecine et santé dans le Pays de Vaud au XVIIIe siècle, Lausanne, 1939, I, p. 459-461. – Blaser F., Bibliographie der Schweizer Presse, Basel, 1956, t. I, p. 537. – Candaux J.-D., «Les gazettes helvétiques», dans Couperus, p. 144-146. – Chuard J.-P., «Jean Lanteires et la Révolution française», Association du Vieux-Lausanne, bulletin, 1988-1989, p. 25-28.

Jean-Daniel CANDAUX

 

Δ 101. Une «Note des rédacteurs», publiée dans le numéro du 15 décembre 1792, avait annoncé que la feuille cesserait de paraître «à la fin de ce mois» et Jean Lanteires semble avoir renoncé à exposer les motifs qui l'avaient engagé «à abandonner ce Journal».

Δ 102. Le texte en est conservé dans le registre des Décrets romands (Archives cantonales vaudoises, Ba 33/18, p. 150-151).

Δ 103. Notamment dans un «Avertissement des rédacteurs», publié dans le Supplément du 17 novembre 1787 (p. 228).

Δ 104. Seul l'exemplaire de la Kantonsbibliothek d'Aarau semble avoir conservé ce titre général.

Δ 305. On trouve une notice sur cette imprimerie, ainsi qu'une reproduction du portrait d'Isaac Hignou (1741-1814) dans le catalogue de l'exposition Le Refuge huguenot en Suisse, Lausanne, Musée historique de l'ancien-évêché, 1985, p. 281.

Δ 306. Des Postes bernoises, naturellement, qu'administrait la famille Fischer (Fischersche Post).

Δ 307. Nouvelles de divers endroits (Gazette de Berne), 29 nov. 1786. Un avis analogue avait paru dans la Feuille d'avis d'Yverdon du 11 nov. 1786.

Δ 108. Journal de Lausanne, 22 déc. 1787, p. 245.

Δ 109. Voir les Nouvelles politiques de Berne, 24 déc. 1788.

Δ 110. Nouvelles de divers endroits, 4 oct. 1786.

Δ 111. Voir sur lui Henri Perrochon, Evasion dans le passé romand, Lausanne, 1941, p. 59-73: «Le journaliste Jean Lanteires (1756-1797)».

Δ 112. Il n'est pas besoin de longues statistiques pour s'apercevoir que la majeure partie des livres dont parle le Journal de Lausanne sortent de presses lausannoises. Tel est le cas notamment des ouvrages anonymes: Etrennes helvétiennes, Lettres intéressantes de plusieurs personnes de qualité, Testament de Gille Blasius Sterne, Voyage philosophique au Japon, etc.

 


Merci d'utiliser ce lien pour communiquer des corrections ou additions.

© Universitas 1991-2017, ISBN 978-2-84559-070-0 (édition électronique)