ISSN 2271-1813

 

Publication disponible:

Dictionnaire de la presse française pendant la Révolution 1789-1799

C O M M A N D E R

   

Dictionnaire des journaux 1600-1789, sous la direction de Jean Sgard, Paris, Universitas, 1991: notice 665

JOURNAL DE LITTÉRATURE, DES SCIENCES ET DES ARTS (1779-1783)

1Titres Journal de littérature, des sciences et des Arts par Mr. l'Abbé Grosier. Au profit de la Maison d'institution des jeunes orphelins militaires, sous les auspices du Roi et de la Reine, protecteurs de cet établissement.

Continuation de: Journal des Sciences et des Beaux-Arts (1776-1778), celui-ci étant la continuation du Journal de Trévoux.

2Dates Début 1779 - fin 1783. Au total: 30 volumes. Périodicité: tous les 10 jours; le périodique paraissait le 10, le 20 et le 30 de chaque mois. Environ 36 numéros par an. Environ 6 volumes par an.

3Description Chaque volume est divisé en «lettres». Le nombre de pages par volume est variable: de 430 p. à 500 p.

Cahier de 72 p., 90 x 165, in-12.

4Publication Paris. «Bureau central du journal», rue de Tournon, au coin de la rue de Vaugirard. Imprimeur: Knapen fils.

Souscription: 24 # pour Paris, 30 # pour la province.

5Collaborateurs Fondateur: chevalier Du Paulet (Hatin).

Auteur principal: abbé Jean Baptiste Gabriel Alexandre GROSIER (voir DP2; Quérard, t. III, p. 487).

6Contenu Principaux centres d'intérêt: littérature française, littérature anglaise, allemande, italienne, espagnole; pièces de poésie; histoire; géographie (cartes et plans); sciences; mathématiques; physique, médecine; beaux-arts: peinture, gravure, architecture, musique.

7Exemplaires B.N., Z 22960-22989; – Z 51173-51202.

8Bibliographie DP2, art. «Grosier»; B.H.C., p. 36; M.S., t. XIV, p. 62 (16 mai 1779). Mention dans: Journal politique ou Gazette des gazettes, première quinzaine de janvier 1778, p. 33.

Historique Le produit de l'abonnement au Journal de littérature, des sciences et des arts devait financer l'existence d'une «maison de l'institution des orphelins militaires», rue de Sèvres à Paris. Trente orphelins y étaient rassemblés et y apprenaient un métier manuel: «J'ai cédé, écrit l'abbé Grosier, à l'espérance flatteuse qu'on m'a donnée de pouvoir devenir utile à un établissement de bienfaisance, formé depuis quelques années en faveur de jeunes orphelins militaires» (1779, t. I, p. 2). Cet établissement était dirigé par le chevalier du Paulet qui donnait 100 louis (2400 #) par an à l'abbé Grosier pour le prix de la rédaction du Journal de littérature, des sciences et des arts (Hatin, p. 36).

L'objectif du Journal de littérature est, d'abord, de «mettre au courant de la littérature étrangère» (1779, t. I, p. 6); il se veut aussi une publication d'actualité où «l'analyse» aura une place prépondérante. Ainsi «il présentera dans une suite de lettres, l'histoire annuelle des arts, des sciences et de notre littérature, dont on s'empressera de faire connaître les productions nouvelles par des analyses plus ou moins étendues»; on y joindra «constamment la critique à l'analyse parce que [...] celle-ci, dénuée de toute discussion littéraire, n'est propre qu'à répandre et à perpétuer le mauvais goût» (ibid., p. 5).

Hervé GUÉNOT

 


Merci d'utiliser ce lien pour communiquer des corrections ou additions.

© Universitas 1991-2017, ISBN 978-2-84559-070-0 (édition électronique)