ISSN 2271-1813

 

Publication disponible:

Dictionnaire de la presse française pendant la Révolution 1789-1799

C O M M A N D E R

   

Dictionnaire des journaux 1600-1789, sous la direction de Jean Sgard, Paris, Universitas, 1991: notice 679

JOURNAL DE NEUCHÂTEL (1781-1782)

1Titres Le périodique a paru sous deux formes et trois titres. La collection exclusivement littéraire s'intitule: Journal de Neuchatel, ou Annales litteraires de l'Europe, et principalement de la Suisse.

La collection augmentée des nouvelles politiques s'intitule d'abord: Journal helvétique, ou Annales littéraires et politiques de l'Europe, et principalement de la Suisse; puis en novembre et décembre 1782: Journal de Neuchatel, ou Annales littéraires et politiques de l'Europe, et principalement de la Suisse.

Continuation du Nouveau Journal helvétique (1769-1780).

2Dates Janvier 1781 - décembre 1782. 24 fascicules, souvent reliés en 6 volumes. Périodicité mensuelle. Chaque livraison est datée du mois et de l'année.

3Description La collection compte 24 fascicules mensuels, de format in-8º, 125 x 190. Les livraisons du Journal de Neuchatel exclusivement littéraire comptent toujours 96 p. Augmentées des «Nouvelles politiques», les livraisons ont en général 104 p. et vont parfois jusqu'à 107.

En guise de devise, chacune des pages de titre porte cette citation de Virgile: ... Prosit nostris in montibus ortum. Enéide, liv. IX.

4Publication Adresse imprimée et réelle: «A Neuchatel, de l'Imprimerie de la Société typographique».

Prix de l'abonnement annuel: pour la Suisse, 9 # de France, port en sus; pour la France, 24 #, franc de port. Nombre des souscripteurs: 220 en 1781, 200 en 1782[113].

5Collaborateurs Le rédacteur principal continue d'être le pasteur neuchâtelois Henri-David de CHAILLET[114]. Son seul collaborateur régulier paraît avoir été le jeune chroniqueur théâtral parisien Alexandre-Balthasar-Laurent GRIMOD DE LA REYNIÈRE «dont le nom n'était pas encore associé à l'excentricité et aux fastes de la haute gastronomie»[115]. Le futur doyen Bridel a donné quelques articles[116]. On relève encore les signatures du comte d'Albon, de l'avocat au Parlement de Paris Grangier, de [Lezay]-Marnesia, de Patu, d'H. Struve, de M. Thiriot et de [François] Vernes fils.

6Contenu La partie littéraire contient des comptes rendus d'ouvrages littéraires, historiques et philosophiques (choisis de préférence parmi les publications de la Société typographique et de l'imprimeur Samuel Fauche, de Neuchâtel), une chronique des spectacles parisiens, ainsi que des pièces fugitives en vers et en prose.

Auteurs étudiés ou recensés: Mme Beccary, Boileau, Philippe-Sirice Bridel, Brissot de Warville, Cailhava, Cubières, Delille, Ducis, Etienne Falconnet, Grimoard, Laclos[117], Joseph-François Laignelot, Laus de Boissy, Linguet, l'abbé Maydieu, Sébastien Mercier, John Moore, Jules-Henri Pott, Rétif de La Bretonne, l'abbé Charles-César Robin, le pasteur Jean-Edme Romilly, Jean-Jacques Rousseau, Horace-Bénédict de Saussure, Jean Senebier, Servan, Shakespeare, Johann Rudolf Sinner de Ballaigues, Jacob Vernet, le comte de Vielhorski, Wieland.

Table des articles à la fin de la partie littéraire de chaque livraison. Aucune table générale.

7Exemplaires Bibliothèque nationale suisse, Berne, R 6454; Stadt- und Universitätsbibliothek, Berne, H. XVIII.24; B.P.U. Genève, Gf 95; Société d'histoire et d'archéologie, Genève, Ds 37a; Société de lecture, Genève, Rc 70; B.C.U. Lausanne, B 1560; B.P.U. Neuchâtel, AW 9600.

8Bibliographie Bibliographie: voir aux articles Mercure suisse 1 et Nouveau Journal helvétique.

Jean-Daniel CANDAUX

 

Δ 113. Sur la distribution et la diffusion du périodique, voir les précieuses pages de Michel Schlup, «Diffusion et lecture du Journal helvétique au temps de la Société typographique de Neuchâtel, 1769-1782», dans La Diffusion, p. 59-71.

Δ 114. Sur lequel on continue de consulter l'étude fondamentale de Charly Guyot, La Vie intellectuelle et religieuse en Suisse française à la fin du XVIIIe siècle, Henri-David de Chaillet, 1751-1823, Neuchâtel, La Baconnière, 1946.

Δ 115. Pour reprendre les termes de Michel Schlup, p. 62.

Δ 116. Liste dans G. de Reynold, Le Doyen Bridel (1757-1845) et les origines de la littérature suisse romande, Lausanne, Georges Bridel, 1909 (Histoire littéraire de la Suisse au XVIIIe siècle, t. I), «Bibliographie», p. IV, nº 9-17.

Δ 117. Voir Ch. Stoecklin, «Laclos jugé par le Journal helvétique», R.H.L.F., 1976, p. 979-985.

 


Merci d'utiliser ce lien pour communiquer des corrections ou additions.

© Universitas 1991-2017, ISBN 978-2-84559-070-0 (édition électronique)