ISSN 2271-1813

 

Publication disponible:

Dictionnaire de la presse française pendant la Révolution 1789-1799

C O M M A N D E R

   

Dictionnaire des journaux 1600-1789, sous la direction de Jean Sgard, Paris, Universitas, 1991: notice 713

JOURNAL DES SCIENCES ET DES BEAUX-ARTS (1776-1778)

1Titres Journal des Sciences et des Beaux-Arts «dédié à son Altesse Royale Mgr le Comte d'Artois, par MM. Castilhon».

En 1777 (t. I) «son Altesse royale» disparaît; en 1778 «MM. Castilhon» disparaît, on lui substitue: «Par une société de gens de lettres». Le titre devient: Journal des Sciences et des Beaux-Arts, «dédié à Mgr le Comte d'Artois».

Continuation du Journal des Beaux-Arts et des Sciences. Continué par le Journal de Littérature, des Sciences et des Arts.

2Dates 1er janvier 1776 - 30 décembre 1778. 14 volumes. Privilège du 31 décembre 1775.

Périodicité bimensuelle (1er et 15 de chaque mois jusqu'en 1777; 15 et 30 de chaque mois à partir de 1778). 24 livraisons par an; 4 volumes par an; 4 en 1776 et 1777; 6 en 1778. 1776 (t. I-IV); 1777 (t. V-VIII); 1778 (t. IX-XIV).

3Description Chaque tome comprend 6 livraisons bimensuelles ou cahiers (1776-1777); 4 cahiers par tome à partir de 1778.

Cahier de 94 p. en 1776 et 1777, 120 en 1778; 97 x 167, in-12.

Devise: In tenuitate copia en 1776-1777, puis: Floriferis ut apes saltibus omnia libant Omnia nos itidem depascimur aurea dicta. Lucret, Lib. III.

4Publication Paris, Lacombe, rue Christine / rue de Tournon (t. IV). Bureau d'Administration, Cour de Rohan (en 1778). Imprimeur: Louis Jorry, rue de la Huchette (1776-1777); Knapen et fils, pont Saint-Michel (1778).

Le prix de souscription est de 24 # pour Paris, et de 30 # pour la province. «On souscrit au Bureau d'Administration, Cour de Rohan, près de celle de Commerce, quartier de l'Ancienne Comédie Française, et chez Lacombe, libraire» (Prospectus, déc. 1777).

5Collaborateurs Jean et Jean-Louis CASTILHON.

6Contenu Contenu annoncé: «les productions littéraires et les richesses du génie dans les sciences et dans les Arts agréables et utiles» (Avis des éditeurs, déc. 1775).

Contenu réel: littérature française et étrangère, théologie, philosophie, beaux-arts, histoire ancienne et moderne, sciences, droit, nouvelles littéraires, anecdotes.

Auteurs: Voltaire, Marmontel, Buffon, Palissot, abbé Baudeau, Court de Gébelin, Pindare, Shakespeare, Goethe, Swift, Ossian, Sterne.

Tables intégrées à la fin des t. IV (1776), V (1777), VI (1778).

7Exemplaires Chantilly, Bib. S.J. Z 449; B.N., Q 22917-22959; B.M. Lyon, 377.490.

8Bibliographie H.P.L.P.; DP2, art. «Castilhon, Jean» et «Castilhon, Jean-Louis».

Mention dans les Affiches du Dauphiné, 1777, 26 décembre.

Historique Ce périodique est une des suites des Mémoires de Trévoux, qui furent d'abord continués par l'abbé Aubert de 1768 à 1775 sous le titre de Journal des beaux-arts et des sciences.

Les frères Castilhon de Toulouse, qui avaient déjà participé au Journal des beaux-arts et des sciences (1774-1775), prirent la direction de ce journal en 1776, changèrent son format (de petit in-12, il devint un volume in-12 ordinaire), le publièrent deux fois par mois (au lieu d'une), et lui donnèrent un nouveau titre: Journal des sciences et des beaux-arts.

Ce périodique fut publié avec approbation et privilège du roi à partir du 1er janvier 1776, pour «jeter un regard rapide sur l'état actuel des sciences et des arts» (t. I, p. 7).

A la fin de l'année 1777, les rédacteurs publièrent un avertissement qui annonçait que le Journal des sciences et des beaux-arts serait désormais placé sous la responsabilité d'une société de savants et de gens de lettres, et que leurs bénéfices serviraient à l'éducation des orphelins militaires. Les matières envisagées étaient: l'art militaire, les belles-lettres, la médecine, la physique, la chimie, la botanique, l'histoire naturelle, l'agriculture, le commerce, les arts et métiers et les inventions.

Le dernier tome du journal, datant du 15 novembre 1778, contient le prospectus du Journal de littérature, des sciences et des arts, qui, sous la direction de l'abbé Grosier, continuera le Journal des frères Castilhon. D'après l'abbé Grosier, le nouveau périodique avait pour but de présenter «dans une suite de lettres, l'histoire naturelle des arts, des sciences et de notre littérature», en y joignant «la critique à l'analyse».

Paul BENHAMOU

 


Merci d'utiliser ce lien pour communiquer des corrections ou additions.

© Universitas 1991-2017, ISBN 978-2-84559-070-0 (édition électronique)