ISSN 2271-1813

 

Publication disponible:

Dictionnaire de la presse française pendant la Révolution 1789-1799

C O M M A N D E R

   

Dictionnaire des journaux 1600-1789, sous la direction de Jean Sgard, Paris, Universitas, 1991: notice 801

LETTRES CURIEUSES D'UN GENTILHOMME ALLEMAND (1741-1742)

1Titres Lettres curieuses d'un Gentilhomme Allemand, pour l'Année 1741 [-1742]. touchant les Mœurs & les Afaires du Tems.

D'après Bettina Strauss[1], les Lettres auraient paru d'abord dans la Quint-Essence de toutes les Gazettes, autre périodique français de Francfort.

2Dates La collection comprend 3 tomes, les deux premiers pour 1741, le troisième apparemment inachevé, pour 1742.

La périodicité n'est pas annoncée et les livraisons ne sont souvent datées que de l'année. On constate néanmoins que dans le t. I, qui contient 22 lettres, les Lettres III, XVIII et XIX sont respectivement datées (à la fin) des 22 décembre 1740, 29 avril et 29 mai 1741 et que la Lettre XIV s'intitule «Pour la semaine sainte» (Pâques tombant le 2 avril en 1741). En admettant que les premières lettres aient paru à fin décembre 1740 déjà et qu'il y ait eu une interruption en mai 1741, on peut conclure de ces indications que la périodicité des Lettres curieuses était en principe hebdomadaire.

3Description Chaque lettre ou plutôt chaque livraison (car il arrive que certaines lettres s'étendent sur plusieurs livraisons) compte 8 p., exceptionnellement 16, de format in-8. Le t. I, où les p. 127, 128, 134 et 141 sont bissées, a 200 p., le t. II (17 lettres) en a 152 et le t. III (9 lettres) en a 87. 90 x 160.

Les pages de titre de chacun des trois tomes ne comportent aucune devise, mais la plupart des lettres portent en épigraphe une citation, parfois française, le plus souvent latine (Horace, Lucrèce, Martial, Perse, Virgile; Aristote, Cicéron, Quinte Curce, Sénèque).

4Publication Le périodique est imprimé à Francfort-sur-le-Main par l'imprimeur Antoine Heinscheit (dont le nom figure sur le titre du t. II et à la fin de nombreuses livraisons), pour le compte du libraire éditeur Jean Frédéric Fleischer (dont le nom figure sur le titre des t. I et III, ainsi qu'à la fin d'un certain nombre de livraisons). Il se pourrait d'ailleurs que Fleischer n'ait fait que reprendre à Heinscheit son stock en cours de route, car le titre du t. I, qui seul porte son nom dans ce premier volume, a été manifestement imprimé après coup[2].

La feuille se vendait «pour un sou», lit-on à la fin de nombreuses livraisons.

5Collaborateurs Le périodique est anonyme, mais son attribution à Johan Michael von LOEN (1694-1776)[3] ne paraît pas douteuse, puisqu'elle remonte au bibliographe Meusel.

6Contenu Chaque lettre traite d'un seul sujet, annoncé par son titre. Dans la majeure partie du t. I, l'auteur se livre à des réflexions d'ordre moral: «Sur l'Anti-Machiavel», «Sur les prophéties et les différentes espèces de divination», «De l'Architecture et du jardinage», «Que nous faisons mal d'imiter les Français» (avec réfutation dans la lettre suivante), «De la Musique», «De la Poésie», «De l'Eloquence», «Eloge du mensonge», etc. Mais dès la Lettre XVIII, l'attention de l'auteur se fixe sur l'élection impériale dont Francfort est le théâtre et le périodique se consacre dès lors prioritairement au récit des cérémonies et de la vie mondaine suscitées par ce remarquable événement, sans en négliger d'ailleurs les aspects économiques (mouvement monétaire, poussée de la consommation, achats à crédit, importation de produits de luxe parisiens ou lyonnais, inflation galopante). L'une des dernières lettres décrit le couronnement de l'empereur (t. III, Lettre VII). En général, l'auteur se montre très favorable à la France et à la cause bavaroise.

7Exemplaires Seul exemplaire complet: Yale University Library, New Haven, A 85. Le t. I a été étudié sur l'exemplaire de la collection J.-D. Candaux (Genève), le t. III sur les exemplaires incomplets de: Opéra, Fol. Pi 194; Herzog August Bibliothek, Wolfenbüttel, Ge 432.

8Bibliographie Meusel J.G., Das gelehrte Teutschland, 3e édition, Lemgo, 1776, p. 656-658. Kirchner 1931, nº 625. Kirchner 1969, nº 1653.

Jean-Daniel CANDAUX et François MOUREAU

 

Δ 1. La Culture française à Francfort au XVIIIe siècle, Paris, 1914 (thèse Lettres), p. 121.

Δ 2. Le feuillet de titre fait partie d'un cahier préliminaire qui contient en outre la table des 22 lettres du volume, ainsi qu'une Préface de l'Editeur débutant ainsi: «Il seroit superflu de donner de grandes louanges à ce petit Recueil de Lettres curieuses, après qu'elles ont déjà et mérité et acquis toute l'Approbation du Public; de sorte que cette Préface, étant, à plus juste titre, une espece d'Epilogue à l'égard de ce petit Volume [etc.]».

Δ 3. Sur ce fameux grand'oncle de Goethe, voir en dernier lieu l'article d'Adalbert Elschenbroich dans la Neue Deutsche Biographie (t. XV, p. 47-49), paru en 1987.

 


Merci d'utiliser ce lien pour communiquer des corrections ou additions.

© Universitas 1991-2017, ISBN 978-2-84559-070-0 (édition électronique)