ISSN 2271-1813

 

Publication disponible:

Dictionnaire de la presse française pendant la Révolution 1789-1799

C O M M A N D E R

   

Dictionnaire des journaux 1600-1789, sous la direction de Jean Sgard, Paris, Universitas, 1991: notice 879

LES MÉMOIRES DE L'EGLISE 1 (1670)

1Titres Les Mémoires de l'Eglise.

2Dates Une seule livraison, datée du 8 janvier 1670, présentée à l'enregistrement le 11 décembre 1669, privilège annoncé en fin de livraison. Prospectus de 1669 (Sujet des Mémoires de l'Eglise); l'ouvrage est annoncé comme hebdomadaire dans le prospectus, mais comme bimensuel en tête de la livraison.

3Description Un numéro de 12 p.: 2 cahiers in-4º, 166 x 227.

4Publication A Paris, chez Edme Martin, rue Saint-Jacques, au Soleil d'Or.

5Collaborateurs Louis de La Noue, avocat au Parlement, banquier et expéditionnaire en Cour de Rome, rue Saint-Jacques (selon le prospectus); Louis de Verjus, comte de Crécy. Le Prospectus et l'Avis signalent d'autres «Auteurs de ces Mémoires» sans les nommer. L'abbé J.P.de LA ROQUE devait en être le véritable rédacteur.

6Contenu «On y parlera des personnes de marque, qui auront quitté l'infidélité, l'hérésie ou le schisme», et plus généralement, de tout ce qui touche de près ou de loin à l'Eglise (Prospectus); «Recueil de nouvelles importantes à la Religion, qui auraient été observées par tout le monde chrétien [...] On proposera ces faits tout nus sans raisonnements» (Avis).

Le numéro paru offre des nouvelles des missions catholiques, spécialement en Orient, des informations générales à coloration catholique militante, le récit d'une apparition de comète en Chine.

7Exemplaires B.N., Hp 280; Prospectus (Paris, Edme Martin, 1669, 2 p.), coll. part.

8Bibliographie Registre des enregistrements de privilèges, B.N., ms. f. fr. 21945, fº 86r. – Camusat D.F., Histoire critique des journaux, Amsterdam, 1734, t. II, p. 2-4.

Historique L'extinction du privilège du Journal des savants avec la mort de Denis de Sallo, le 25 mars 1669, permit la fondation des Mémoires de l'Eglise: Louis de Verjus obtint dès le 27 mai un privilège qui détachait les questions religieuses du domaine jusqu'alors réservé au Journal; le nouveau privilège accordé à Gallois le 30 du même mois devait exclure ces matières. Il est possible que Louis de Verjus, diplomate, frère d'Antoine de Verjus, jésuite ami du père de La Chaise, ait servi de caution auprès de la Chancellerie et des imprimeurs. Un privilège au nom de «Louis de La Noue, Tourangeau» fut présenté à l'enregistrement le 11 décembre 1669; le registre fut ensuite raturé. La première livraison, datée du 8 janvier 1670, sortit des presses d'Edme II Martin, l'un des principaux libraires parisiens, éditeur, depuis les années 1660, des jésuites, que lui avaient adressés les Cramoisy, ses oncles par alliance. Le journal mourut avec son premier numéro. Dès le 18 janvier, le Roi révoqua le privilège de Louis de Verjus en Conseil d'en Haut, au motif qu'une publication hebdomadaire interdisait l'examen attentif nécessaire à des matières religieuses. Camusat affirme que les Mémoires furent d'abord interdits par Séguier, pour éviter qu'ils n'empiètent sur le privilège du Journal des savants: «M. Séguier étant mort, M. l'abbé de La Roque se remit à ce Journal dont il avoit donné le plan sur la fin de MDCLXXX» (Camusat). Cette revue religieuse n'est pas à confondre avec le Journal ecclésiastique de 1680 ni avec les Mémoires de l'Eglise de 1690, bien que le prospectus de ce dernier voisine avec notre périodique dans le recueil factice de la B.N. Ce qui a pu faire croire à l'identité des deux périodiques est le programme éditorial très semblable proposé par les prospectus de 1669 et de 1681. On supposerait volontiers que les deux textes sont de la même main, sans doute celle de l'abbé J.P. de La Roque.

François MOUREAU et Jean-Pierre VITTU

 


Merci d'utiliser ce lien pour communiquer des corrections ou additions.

© Universitas 1991-2017, ISBN 978-2-84559-070-0 (édition électronique)