ISSN 2271-1813

 

Publication disponible:

Dictionnaire de la presse française pendant la Révolution 1789-1799

C O M M A N D E R

   

Dictionnaire des journaux 1600-1789, sous la direction de Jean Sgard, Paris, Universitas, 1991: notice 886

MÉMOIRES DE LITTÉRATURE (1715-1717)

1Titres Mémoires de littérature.

Devient au t. II: Mémoires de littérature. Par M. de S***.

La Continuation des Mémoires de littérature et d'histoire de M. de Sallengre, publiée de 1726 à 1732 par Pierre-Nicolas Desmolets, constitue en fait un autre périodique.

2Dates 1715-1717. 2 volumes. Aucun privilège mentionné, aucun prospectus connu.

Périodicité: «Si le Public témoigne souhaiter la suite de ces Mémoires, dit la Préface de l'auteur (t. I, f. [*6]), je pourrai lui en donner un volume de tems en tems...». Aucune périodicité régulière n'était donc promise. En fait, elle fut décamensuelle: la première partie du t. I, datée de 1715, est annoncée dans les Nouvelles littéraires du samedi 31 août 1715 (t. II, p. 140-144); la seconde partie du t. I, datée de 1716, est annoncée par la même feuille, le samedi 6 juin 1716 (t. III, p. 367-368); les deux parties du t. II sont annoncées ensemble, toujours par la même feuille, en date du samedi 1er janvier 1718 (t. VII, p. 13-16), mais on peut présumer qu'elles avaient été publiées successivement dans le courant de l'année 1717, dont elles portent toutes deux le millésime.

3Description La collection ne comprend que 2 tomes, divisés chacun en 2 parties. Le premier, dont la pagination est continue, compte [XVI]-464-[10] p. Les deux parties du t. II en revanche ont chacune leur pagination: [IV]-240 p. pour la première, [IV]-299-[5] p. pour la seconde. Le format est in-8º, 90-95 x 150-155.

La vignette gravée des pages de titre, qui représente un atelier d'imprimerie, porte la légende ou devise suivante: Vitam mortuis reddo.

Chacun des deux tomes est orné d'un même frontispice, représentant un sage antique au seuil d'une somptueuse bibliothèque à colonnades, signé F. Bleyswyk del & Fecit. La collection est illustrée en outre des cinq portraits gravés de Guillaume Postel, de Laurent Coster en pied, de «Poggius Bracciolinus» (Le Pogge), de François de Malherbe et de «Tanaquilius Faber» (Tanneguy Le Fèvre), toutes gravures hors-texte signées du seul nom de F. Bleyswyk (au t. I) ou F. Bleyswyck (au t. II)[18]. De plus, la graphie d'une inscription antique de Lyon est reproduite à la p. 145 du t. I.

4Publication Adresse mentionnée et réelle: à La Haye, chez Henri Du Sauzet[19].

On ignore le prix de l'abonnement tout comme le chiffre du tirage, mais on sait que quelques exemplaires du t. I furent tirés «en grand papier» (Nouvelles littéraires, t. III, p. 368).

Les Mémoires de littérature étaient vendus à Paris chez U. Coustellier (ibid., t. III, p. 134).

5Collaborateurs Le fondateur et rédacteur principal des Mémoires de littérature est le huguenot de La Haye Albert-Henri de SALLENGRE (1694-1723)[20].

Dans sa Préface, Sallengre s'était engagé à publier non seulement des «pièces de sa façon», mais également celles qui lui seraient envoyées, «pourvû qu'elles me paroissent dignes de la curiosité du Public» (t. I, f. *4). Ces pièces, au nombre d'une dizaine[21], proviennent de Boscheron (I, 2, V), du professeur de Padoue Jacopo Facciolati (II, 2, X), de [Jean de] La Faye (II, 2, V-VI), de Bernard de la Monnoye (I, 2, III et IX), de Jacob Le Duchat (II, 1, V) et du cardinal-ambassadeur Melchior de Polignac (I, 2, XII). L'une des pièces envoyées est anonyme (II, 2, IX), une autre, écrite sous forme de lettre, est simplement signée F.L.D.J. (I, 1, XVII).

6Contenu Dans sa Préface, Sallengre avait annoncé que son ouvrage «traiteroit principalement de Livres imprimez depuis long-tems, qui sont recommandables ou par leur mérite, ou par leur rareté, ou enfin par le bruit qu'ils ont fait» (t. I, f. *3). Il se proposait de publier en outre «toutes sortes de Pièces qui regarderont en quelque manière les Arts et les Sciences; en particulier celles qui rouleront sur des sujets d'Histoire, de Littérature, et sur les Editions de Livres». «Je ne ferai pas non plus difficulté, ajoutait-il, d'y faire paroître certains Opuscules, qui par leur bonté et leur rareté méritent d'être plus communs, et par ce moyen je leur donnerai en quelque manière une nouvelle vie» (t. I, ff. *4-*5).

Le contenu réel correspond dans l'ensemble à cette annonce et se répartit donc en trois volets:

1) Etudes critiques de livres anciens: Sallengre en examine 17 qui datent pour la plupart du XVIe siècle et dont voici la liste chronologique: Pline, Historia naturalis, Venise, Jean de Spire, 1469; Ulrich von Hutten, Super interfectione Joannis Hutteni deploratio, 1519; Jean Ravisius Textor, De memorabilibus et claris mulieribus, Paris, Simon Colinée, 1521; Martial d'Auvergne, Arresta amorum, Lyon, Séb. Gryphe, 1533; Pasquillorum tomi duo, Bâle, 1544; Guillaume Postel, De orbis terrae concordia, Bâle, Jean Oporin, 1544; le même, De nativitate mediatoris ultima, Bâle, 1547; Marc Jérôme Vida, Opera, Cremone, 1550; Théodore de Bèze, Epistola magistri Benedicti Passavantii, [Genève, 1554]; Jean de Coras, Arrest memorable du Parlement de Tholose, Paris, Galliot Du Pré, 1572; Geoffroy Vallée, «Mémoires», [avant 1574]; Teofilo Folengo, Opus Merlini Cocaii Macaronicorum, Venise, 1581; Henri II Estienne, Apologie pour Hérodote, Lyon, Benoît Rigaud, 1592; Diophante d'Alexandrie, Arithmeticorum libri sex, Paris, 1621; Jean-Louis Guez de Balzac, Entretiens, Leyde, Jean Elzevier, 1659; Antonio Vieira, Prediche varie, Venise, 1673; Jean Barbier d'Aucour, Sentimens de Cléante sur les Entretiens d'Ariste et d'Eugène, Paris, 1700.

2) Mémoires de littérature et d'histoire: Sallengre lui-même est l'auteur de huit mémoires qui traitent des premières impressions faites à Harlem (I, 2, X), de la vie et des œuvres du Pogge (I, 1, I-III), de Guillaume Postel (I, 1, I) et de Jean-François Sarasin (I, 2, XIII), de l'«Histoire de la guerre des Uranins et des Jobelins» (I, 1, IX) et de l'utilité de la littérature (I, 2, I). C'est aussi à lui, sans doute, qu'il faut attribuer deux séries de «Remarques détachées de Littérature» (I, 1, XVIII et I, 2, XV). D'autre part Boscheron a donné la vie de l'abbé d'Aubignac, La Faye le double catalogue des «Républiques» imprimées en Hollande in-24 et des traités joints à ces «Républiques», La Monnoye le long index expurgatoire des Menagiana ainsi qu'une réplique à un pamphlet relatif au traité De tribus impostoribus, Facciolati l'éloge, en latin, de l'évêque d'Adria Filippo della Torre.

3) Opuscules rares et textes inédits: une dizaine d'opuscules publiés entre 1553 et 1689 ont été réimprimés dans les Mémoires de littérature, à savoir: Théodore de Bèze, Epistola magistri Benedicti Passavantii, 1553, avec des remarques de J. Le Duchat[22]; Guillaume Postel, Victoires des femmes, 1553; Lelio Capilupi, De vita manachorum, 1556; Jean de Bonnefons, Pancharis, 1587; Claude-Gaspar Bachet de Méziriac, Vie d'Esope, 1632; Diogène Laërce, Vie d'Aristippe, traduite par Tanneguy Le Fèvre, 1668; Tanneguy Le Fèvre, Méthode pour commencer les humanitez, 1672; Racan, Vie de Malherbe, 1672; Fr. Graverol, Mémoires pour la vie de Tanegui Le Fèvre, 1686; Saint-Réal, De la valeur, 1689. Quant aux inédits, ils sont aussi variés que curieux, puisqu'ils comprennent une inscription romaine de Fourvière, un double lot de «lettres anecdotes» du XVIIe siècle, autour de Christine de Suède d'une part, adressées à Saumaise par le roi Charles II, le maréchal de Gassion, Boulliau, Ménage et Guez de Balzac d'autre part, l'autobiographie de l'abbé Régnier Desmarais (1712) et des fragments de l'Anti-Lucretius du cardinal de Polignac (livre I, vers 1-32, 275-310, 317-340, 790-805, 513-540, 834-851) présentant de nombreuses et importantes variantes par rapport à l'imprimé de 1747.

Table des articles en tête de chaque partie. Table des matières en fin de chaque volume.

7Exemplaires Les Mémoires de littérature se trouvent quasiment dans toutes les bonnes bibliothèques. Le N.U.C. signale dix localisations aux Etats-Unis. En voici quelques-unes pour l'Europe: B.M. Bordeaux, B. 9.369; B.P.U. Genève, Rb 110; Pasteurs, Lausanne, LL 157; B.L., P.P. 4420; B.M. Lyon, 345.509, 345.758, 810.127 (3 ex.); B.N., Z 20631-20634, Z 20635-20638 (2 ex.); Sorbonne, HJg. 65 (12º); B.M. Troyes, Belles-Lettres 6557.

8Bibliographie Ni contrefaçon ni réédition connue.

Revue critique contemporaine par [François-Denis] C[amusat], Histoire critique des journaux, Amsterdam, 1734, t. II, p. 138-153, article VII.

Jean-Daniel CANDAUX

 

Δ 18. François Van Bleyswyck, actif de 1706 à 1744 (voir Ulrich Thieme et Felix Becker, Allgemeines Lexikon der bildenden Künstler, Leipzig, 1910, t. IV, p. 116).

Δ 19. Sur lui, voir E.F. Kossmann, De Boekhandel te 's-Gravenhage tot het eind van de 18de eeuw, 's-Gravenhage, 1937, p. 339; et en dernier lieu, I.H. Van Eeghen, De Amsterdamse Boekhandel, 1680-1725, Amsterdam, 1965, t. III, p. 105-108.

Δ 20. Voir sur lui la notice bien informée d'Elisabeth Carayol dans DP2.

Δ 21. Nos références entre parenthèses indiquent successivement le numéro du tome, de la partie et de l'article. Prendre garde aux erreurs de numérotation dans les articles du t. II, 2!

Δ 22. A noter que la date de ce pamphlet, qui avait été d'abord inexactement restituée (I, 2, VI), a été rectifiée lors de sa réimpression au t. II. Tout le périodique d'ailleurs est animé d'un esprit de recherche et d'érudition qui se réclame volontiers de Pierre Bayle et qui ne craint pas les pointes anti-catholiques.

 


Merci d'utiliser ce lien pour communiquer des corrections ou additions.

© Universitas 1991-2017, ISBN 978-2-84559-070-0 (édition électronique)