ISSN 2271-1813

 

Publication disponible:

Dictionnaire de la presse française pendant la Révolution 1789-1799

C O M M A N D E R

   

Dictionnaire des journaux 1600-1789, sous la direction de Jean Sgard, Paris, Universitas, 1991: notice 893

MÉMOIRES HISTORIQUES ET CRITIQUES (1722)

1Titres Mémoires historiques et critiques. M.DCC.XXII.

2Dates 15 janvier - fin décembre 1722. Trois volumes. Le journal devait paraître «tous les quinze jours» (Préface, p. 4); mais la pagination est continue pour l'ensemble du mois. A partir de juillet, le journal devient mensuel, les six livraisons du deuxième semestre étant groupées dans un «tome second», auquel ne correspond aucun «tome premier». La distribution en volumes est donc variable. La collection étudiée comprend trois volumes: vol. I, 15 janv. - 15 avril; vol. II, 15 mai - août; vol. III, sept. - déc.

3Description Vol. I, 8 livraisons en 4 mois, de 89, 86, 93 et 95 p.; vol. II, 6 livraisons en 4 mois, de 95, 95, 94 p.; vol. III, 4 livraisons en 4 mois, de 95, 108, 74 et 86 p.

Cahiers de 16 p. in-8º, 90 x 150. Une carte solaire selon le système de Newton, hors-texte, figure en tête du numéro du 28 février, et parfois en tête du premier volume (collection B.N.).

4Publication A Amsterdam, chez J.F. Bernard.

5Collaborateurs Denis-François CAMUSAT et Antoine BRUZEN DE LA MARTINIÈRE.

6Contenu «On y parlera des livres nouveaux, on en fera connaître les auteurs, on y indiquera les nouvelles éditions, on y donnera une place aux souscriptions, on y rendra compte des affaires de la Constitution, des Assemblées de la Sorbonne, de celles de l'Académie. On fera l'éloge des savants...» (Préface, p. 6). Le journal est effectivement consacré pour une grande part à des analyses d'ouvrages littéraires ou religieux; si les nouvelles de Paris concernent surtout l'actualité des luttes religieuses, les informations sur les publications de Hollande sont nombreuses et souvent précises.

Principaux auteurs mentionnés: Bayle, Houdar de La Motte, Saint-Réal, Vertot; à noter: un compte rendu des Lettres persanes (15 janv.) et un du Spectateur français de Marivaux (15 févr.), qui sera repris en partie dans la Bibliothèque française de Camusat (t. II, I, art. 4).

Tables à la fin de chaque mois.

7Exemplaires B.M. Grenoble, E 13969 (ex. du duc de Mortemart). Autres exemplaires: B.N., Z 54882-54883; B.M. Lyon, 34348; B.M. Marseille, 58154-58156.

Historique Les Mémoires historiques sont l'œuvre de Camusat et de La Martinière. Dans l'Avertissement de l'Histoire critique des journaux (J.F. Bernard, 1734, p. XVII), le «catalogue des ouvrages imprimés de M. Camusat, tel qu'on l'a trouvé parmi ses papiers» précise: «Le mois de janvier des Mémoires historiques imprimés à Amst. chez Bernard». La préface des Mémoires expose effectivement une critique des journaux et une conception du journalisme qui rappellent de très près Camusat; mais les extraits résultent sans doute d'une collaboration. Camusat écrit à Desmaizeaux le 27 janvier 1723 pour lui parler de sa collaboration avec La Martinière; il attribue à ce dernier «la plupart des extraits des Mémoires critiques depuis février jusqu'à novembre» (Deux lettres inédites de D.-F. Camusat à Pierre Desmaizeaux, éditées par M. Tourneux, Paris, Techener, 1893, p. 12). Au début de 1722, Camusat, bibliothécaire du maréchal d'Estrées, résidait encore à Paris; il est fort probable que La Martinière recourut à lui pour les nouvelles littéraires et religieuses les plus récentes. Cette collaboration semble toutefois avoir été boiteuse; il s'agissait de donner à la fois des «nouvelles littéraires» selon une formule très en vogue vers 1720, et des «mémoires historiques» susceptibles de former une «bibliothèque» savante; aussi voit-on alterner les anecdotes sur les jésuites, les petits vers publiés à Paris, les annonces de publications diverses et de longues dissertations dans le goût de La Martinière (sur Constantinople, sur Bayle, sur les ouvrages de théologie publiés en Hollande, etc.). L'installation de Camusat à Amsterdam, fin 1722 ou début 1723, devait mettre fin à l'essai peu concluant des Mémoires historiques et dès février, J.F. Bernard confiait à Camusat la direction de la Bibliothèque française.

Jean SGARD

 


Merci d'utiliser ce lien pour communiquer des corrections ou additions.

© Universitas 1991-2017, ISBN 978-2-84559-070-0 (édition électronique)