ISSN 2271-1813

 

Publication disponible:

Dictionnaire de la presse française pendant la Révolution 1789-1799

C O M M A N D E R

   

Dictionnaire des journaux 1600-1789, sous la direction de Jean Sgard, Paris, Universitas, 1991: notice 922

LE NOUVEAU MERCURE (1717-1721)

1Titres Le Nouveau Mercure. Titre bicolore, noir et rouge jusqu'en décembre 1717, recomposé à partir de septembre 1718.

Continuation du Nouveau Mercure galant (1714-1716), de Le Fèvre de Fontenay.

Continué par Le Mercure (1721-1723), de Dufresny, La Roque et Fuzelier.

2Dates Janvier 1717 - mai 1721. 54 livraisons. Privilège du 19 janvier 1717 à François Buchet pour le «Mercure français et galant». Mensuel; un extraordinaire en mai 1717.

3Description Cahiers de 14 et 8 p. in-12, 94 x 155.

Devise: Mandata per auras defert.

Illustrations: musique des chansons, gravée par F. du Plessy; grande publicité dépliante en avril 1721; fleuron sur le titre, de 3 types: 1) à partir de janvier 1717, signé V.L.S. [Vincent Le Sueur]; 2) août 1718, signé V.L.S.; 3) à partir de septembre 1718.

4Publication Paris.  Janv. - déc. 1717: Pierre Ribou, quai des Augustins à l'Image Saint-Louis; Grégoire Dupuis, rue Saint-Jacques, à la Fontaine d'Or.  Janv. - févr. 1718: en outre, Guillaume Cavelier, au Palais.  Mars 1718 - oct. 1719: Dupuis est remplacé par Guillaume Cavelier fils, rue Saint-Jacques, à la Fleur de Lys d'or.  Nov. 1719 - mai 1721: Guillaume Cavelier père et fils; la veuve de Pierre Ribou.

Imprimeurs: Jean-François Grou, rue de la Huchette, au Soleil d'Or (janv. 1714 - juil. 1717); J. Josse, rue Saint-Jacques (août 1718); Jacques Chardon, rue du Petit Pont (sept. 1718 - oct. 1719); C.L.T. Thiboust, place de Cambrai (nov. 1719 - mai 1721).

Diffuseur à La Haye: A.D. Rogissart, libraire (mars 1721).

Le prix du numéro varie beaucoup en cette période financièrement troublée: en janvier 1717, 30 s. relié, 25 s. broché; en févr.-mai 1717, 15 s.; en juin 1717 - déc. 1719, 20 s.; en janv.-juil. 1720, 25 s.; en août 1720, 40 s.; en septembre 1720, 30 s.; en oct. 1720 - mai 1721, 25 s.

5Collaborateurs Directeur: François BUCHET (1679-1721), «seigneur de Royer, ancien Conseiller et Secrétaire du Roi» (août 1718, p. 3), dit l'abbé Buchet (voir DP2). Signe d'un monogramme manuscrit «B» sur la première page du texte. L'adresse du journal est chez Buchet, Cloître Saint-Germain l'Auxerrois (mai 1718).

Collaborateurs: l'abbé de Pons, Marivaux, le père Du Cerceau, l'abbé Trublet, Leibniz, Antoine de La Roque, Sénecé (pour ce dernier, voir le Mercure de mai 1727, p. 910-911), etc.

Poètes accueillis: Voltaire (3 pièces), Roy, Du Cerceau, Saint-Jory, Fuzelier, La Motte, Autreau, Dufresny.

6Contenu Contenu annoncé dans la Préface de janvier 1717: «Poème critique, dissertation, fables, contes et historiettes, extrait d'histoires, de romans, de voyages, aventures, relations, lettres curieuses, découvertes, nouvelles expériences, pièces de théâtre, édits, déclarations, plaidoyers, factums, discours sacrés et profanes, nouvelles publiques et particulières, pièces originales, dialogues, généalogies, morts, mariages, questions, problèmes jusques à l'énigme sont du ressort du Mercure et entrent naturellement et de droit dans son apanage [...] un magasin public où l'on doit trouver sous la main, toutes les nouveautés du temps».

On voit apparaître peu à peu un certain nombre de rubriques régulières distinguées par un titre: «Article des spectacles», «Article des livres», «Journal historique de Paris», «Faits fugitifs», «Morts étrangers et de Paris», «Mariages étrangers et de Paris», ainsi que des rubriques irrégulières: liste des nouveautés littéraires, petites annonces du Bureau d'Adresse, arrêts, rubrique financière. A partir de février 1718, les nouvelles étrangères sont réparties par villes d'origine. Mais l'ordre reste encore indécis et vague, malgré une disposition généralement respectée des articles de tête: dissertation d'esthétique littéraire suivie de pièces de vers. Le fond traditionnel du Mercure est maintenu (histoires galantes, jeux poétiques, vers, chansons, nouvelles de la Cour et de la Ville, dissertations d'érudition agréable, etc.), de même que la tonalité «moderne», mais le débat esthétique est approfondi par rapport aux précédents Mercure (articles de Pons et de Du Cerceau). Affaires politiques et religieuses sont traitées de manière inodore, malgré une sympathie évidente pour les Jésuites: très peu de choses sur la bulle Unigenitus.

Quelques articles intéressants ou neufs: publications de Marivaux (cf. Gilot, Deloffre); la machine de Gautier pour rendre potable l'eau de mer (août, sept., oct. 1717; oct. 1719); «Réflexions sur la poésie française» du père Du Cerceau (nov. 1717 - avril 1718); dissertations de l'abbé de Pons (passim; cf. ses Œuvres, 1738); vies de peintres par Malafaire: Santerre (sept. 1718), Jouvenet (oct. 1718), Michel-Ange (nov. 1718); «Principes de métaphysique» (nov. 1718) et «Dialogue sur l'étendue» (avril 1719) de Leibniz; «Histoire abrégée de la banque» (févr. 1720); dossier sur les dettes de la France à la mort de Louis XIV (sept. 1720); «Mémoire sur la peinture des Turcs et des Persans» par d'Anville (avril 1721); «Sentiment sur Villon et sur Desportes» (mai 1721).

Principaux auteurs étudiés: Retz, Fénelon, Defoe, Pope; auteurs dramatiques: L. Riccoboni, Destouches, Dancourt, Autreau, Dufresny; musiciens: Marais, Dandrieux.

7Exemplaires B.N., 8º Lc2 37 (microfilm: M 238); Ars. (2 ex., dont un ex. aux armes de la marquise de Pompadour); Maz.; Inst.; Sorbonne; B.A.A. (2 ex.).

8Bibliographie H.P.L.P.; B.H.C.; H.G.P.; DP2, art. «Buchet» et «Marivaux».

Réimpression, Genève, Slatkine.

Mentions dans les Nouvelles littéraires (Amsterdam), t. VI, 1717, p. 84; dans Camusat, Histoire critique des journaux, 1734, t.  II, p. 229-231 (art. de J.-F. Bernard); dans Journal et Mémoires de M. Marais, Paris, 1864, t. II, p. 168 (22 juin 1721). – Deloffre F. et Gilot M., éd. de Marivaux, Journaux et œuvres diverses, Paris, Classiques Garnier, 1969, section I. – Gilot M., Les Journaux de Marivaux, Lille et Paris, 1974, 2 vol. (Première Partie, ch. III). – Voir également les bibliographies du Mercure galant de de Visé et du Nouveau Mercure galant de Le Fèvre de Fontenay.

Historique Au milieu de grandes difficultés matérielles (crise financière, défiance à l'égard de la monnaie) qui expliquent les changements de libraires et d'imprimeurs pendant cette période du Mercure, qui éclairent aussi les variations brusques de prix au numéro et le triplement brusque du coût de l'impression en août 1720 (chute de Law et inflation), Buchet a fait du Nouveau Mercure le grand journal littéraire indispensable à la France, menacée en ce domaine par la concurrence hollandaise. Pressé par la concurrence des Mémoires de Trévoux et par les journaux de Hollande, «vendus bien meilleur marché» (févr. 1717, Avant-Propos), il donne au Nouveau Mercure l'aspect que le périodique conservera jusqu'à la Révolution: format in-12, typographie plus serrée.

Buchet fait évoluer avec habileté une institution comme le Mercure: écrivain assez plat, esprit solide dans un corps fragile (févr. 1721), il rappelle pourtant Dufresny par le ton de liberté avec lequel il parle des «louanges rebattues et usées» de de Visé, des énigmes et chansons (janv. 1717) ou des arrêts qui l'ennuient (avril 1721). L'éclatante collaboration de Marivaux à ces années du Mercure masque un peu pour l'historien d'autres collaborations. Que Leibniz traitant de métaphysique ait accès au Mercure alors qu'il n'était publié auparavant que dans le Journal des savants, que le père Castel expose des problèmes de cosmographie (janv. 1721), que l'abbé de Pons médite un nouveau système d'éducation (juil. 1718), que Pope et Defoe ouvrent le Mercure sur notre voisin britannique, que l'air du temps fasse naître des rubriques consacrées aux rentes constituées ou au crédit (févr., mars 1720), tout cela évoque certes l'esprit nouveau qui règne sous la Régence, mais on y discerne aussi les premiers éclats des Lumières.

François MOUREAU

 


Merci d'utiliser ce lien pour communiquer des corrections ou additions.

© Universitas 1991-2017, ISBN 978-2-84559-070-0 (édition électronique)