ISSN 2271-1813

 

Publication disponible:

Dictionnaire de la presse française pendant la Révolution 1789-1799

C O M M A N D E R

   

Dictionnaire des journaux 1600-1789, sous la direction de Jean Sgard, Paris, Universitas, 1991: notice 930

LE MERCURE DE LA COUR (1652)

1Titres Le Mercure de la Cour ou les Conférences secrettes du Cardinal Mazarin avec ses conseillers et confidens, pour venir à bout de ses entreprises. Dédié aux Parisiens.

Modifications: Seconde Partie du Mercure de la Cour contenant le Testament du Cardinal Mazarin à l'arrivée du duc de Lorraine et la levée du siège d'Estampes.

Le Mercure de la Cour, contenant la Harangue des deputez, la Response du C.M., la Trahison du duc de Loraine, le Magazin des récompenses dudit C.M., et celuy des Princes. Troisième Partie.

Le Mercure de la Cour, contenant la Trahison des Mazarins brassée dans la ville de Paris, le Combat du Faux-bourg S. Antoine, l'Escarmouche de l'Hostel de Ville, l'Union enfumée, la Paille, le Desespoir du Cardinal, et le Grabuge de la Cour. Quatrième Partie.

Le Mercure de la Cour ou Histoire comique de ce temps, contenant tout ce qui se passe, tant à la Cour qu'à Paris. Cinquième partie.

2Dates Fin mai - début août 1652. Un volume.

3Description Cinq parties ou cahiers, en un volume: 1re part., 16 p.; 2e part., 16 p.; 3e part., 32 p.; 4e part., 31 p.; 5e part., 32 p. (p. 21-24 manquent). Devises: 1: Nolite fieri sicut equus et mulus, quibus non est intellectus (Psalm 31); 2: Circumdederunt me dolores mortis, et pericula inferni inuenerunt me. (Psalm 114); 4: Miseremini mei, saltem vos amici mei, quia manus Domini tetigit me; 5: Turbatus est à furore oculus meus, inueteraui inter omnes inimicos meos. (Psalm 6).

In-4º, 155 x 220.

4Publication Paris.

6Contenu Contenu annoncé: nouvelles du royaume sous Mazarin (voir titres). Contenu réel: mazarinade.

7Exemplaires B.N., 4º Lb37 2580 (1-5).

8Bibliographie Moreau, t. II, p. 267-268, nº 2452. Bourgeois E. et André L., Sources de l'histoire de France, Paris, A. Picard, 1924, t. IV, p. 31, nº 1940. B.H.C., p. 17.

Historique Le Mercure de la Cour commence un peu avant la Pentecôte et finit à l'établissement du Parlement de Pontoise (fin mai à début août 1652).

Il est spirituel, hardi, insolent, contenant bon nombre d'anecdotes. Dans la 1re partie, l'abbé Fouquet et Bautru discutent la question de savoir si le Cardinal doit rester à la Cour ou s'éloigner. On trouve dans la seconde partie un testament du Cardinal, où se lit une description curieuse des lascivetés du palais Mazarin. Parmi les «dispositions» de ce testament, «Lègue à son neveu Manchiny, la seigneurerie appelée la Fourberie, terre qui n'est pas véritablement noble...». Mazarin est qualifié de «boutte-feu de l'Europe», de «substitut de Satan», de «précurseur de l'antechrist», d'«Attila ou fléau de Dieu sur les Français». Dans la 5e partie, Bautru conseille au Cardinal d'appeler le Parlement à Pontoise.

Selon Moreau, Sautreau de Marsy aurait emprunté à la 4e partie du Mercure deux pièces de vers assez médiocres: «L'Ordonnance de la Fronde pour prendre la paille», et «Les Statuts des chevaliers de la paille».

L'auteur du Mercure de la Cour promettait d'autres parties encore; dans l'Avertissement au lecteur de la 5e partie, il dit: «J'ai remis la main à la plume pour te donner le 5e [Mercure] en attendant les autres, que tu auras de broc en bouche dorénavant, et parce que je sais que dans ce malheureux temps tu as plus besoin de divertissement que d'avertissement, je ne t'en dirai pas davantage pour le présent».

L'auteur du Mercure de la Cour est de la Fronde des princes.

Paul BENHAMOU

 


Merci d'utiliser ce lien pour communiquer des corrections ou additions.

© Universitas 1991-2017, ISBN 978-2-84559-070-0 (édition électronique)