ISSN 2271-1813

 

Publication disponible:

Dictionnaire de la presse française pendant la Révolution 1789-1799

C O M M A N D E R

   

Dictionnaire des journaux 1600-1789, sous la direction de Jean Sgard, Paris, Universitas, 1991: notice 939

MERCURE GALANT [DE LA HAYE] (1710-1713)

1Titres Mercure galant Par Mr. Du Fresny de la Rivière. Mois de [...]. Sur la Copie de Paris. Avec des Additions.

2Dates Juin-juillet 1710 - juin 1713. 36 livraisons. Pas de privilège (il s'agit d'une contrefaçon du Mercure de Paris), mais reproduction de l'approbation mensuelle. La périodicité mensuelle suit celle du Mercure de Paris, avec mêmes exceptions; de surcroît, février-mars 1711. A partir de mai 1711, l'édition de La Haye postdate d'un mois la livraison de Paris. L'ensemble est relié en 9 tomes, chaque tome correspondant à 4 livraisons.

3Description Pagination continue par tome. Cahiers de 28 p. in-16º, 70 x 130.

Outre les illustrations du Mercure, une vignette au titre «à la Sphère».

4Publication La Haye, T. Johnson. Typographie plus compacte que dans l'édition de Paris, afin de diminuer le prix de vente (t. I, p. 97).

5Collaborateurs Justus VAN EFFEN (?). Correspondant anonyme en Angleterre.

6Contenu Le contenu reproduit l'édition de Paris; seules les additions nous intéressent ici. En juin-juillet-août 1710: «On a reçu plusieurs pièces en prose et en vers pour ajouter à ce Mercure». En fin de livraison, on trouve une rubrique intitulée «Additions faites en Hollande» (quelques dizaines de pages). Pendant les mois où le Mercure de Paris est divisé en quatre parties, on trouve les additions à la fin de chacune d'entre elles.

Principaux centres d'intérêt: les pièces fugitives, la politique internationale. Principaux auteurs étudiés et poètes publiés: Crébillon, Fontenelle, Fuzelier, Pavillon, Roy, La Motte, Boileau. Musicien publié: Drouard de Bousset.

Table à la fin de chaque tome.

7Exemplaires Londres, B.L., P.P. 4486; B.N., 8º Lc2 33 A (janv.-avril 1711, janv.-avril 1712).

8Bibliographie Hatin, G.H., p. 186; Camusat, Histoire critique des journaux, 1734, t. II, p. 224.

Mentions: Gazette d'Amsterdam, 10 oct. 1710 (LXXX), Le Misanthrope, 19 mai - 24 oct. 1711 (19 annonces publicitaires), La Quintessence des nouvelles, 1er juin 1719, nº 44, Lettres historiques et galantes de Mme Dunoyer, Lettre LXII, vers 1711, et Avis du Libraire, t. V, 1712) – Moureau F., Un singulier Moderne, Dufresny auteur dramatique et essayiste (1657-1724), Lille et Paris, 1979, t. I, p. 100-101. – Idem, Le Mercure galant de Dufresny (1710-1714) ou le Journalisme à la mode, Studies on Voltaire, t. CCVI, 1982, p. 149-150. – Van Dijk S., Traces de femmes. La présence féminine dans le journalisme français du XVIIIe siècle, Amsterdam et Maarssen, APA-Holland University Press, 1988, p. 105.

Historique Contrairement à ce que nous avions avancé en 1979 et en 1982, et depuis la découverte à Genève d'un exemplaire d'un Nouveau Mercure galant des Cours de l'Europe par Mme Dunoyer (Van Dijk), il faut renoncer à attribuer ce périodique à l'active journaliste huguenote réfugiée en Hollande. Nous avancions parallèlement l'hypothèse d'une production de J. Van Effen, expert en petits journaux à la manière du Mercure. L'insistance avec laquelle ce dernier fait la publicité du Mercure galant imprimé à La Haye chez son éditeur favori suggère qu'il ne dut pas être indifférent à la rédaction de celui-ci. Le Mercure de La Haye a, dans ses «additions», un goût affirmé pour les affaires d'Angleterre, où Van Effen était expert. En tout état de cause, le Mercure est rédigé par un homme du Refuge. Ses goûts littéraires sont assez éclectiques, malgré une prédilection, comme son illustre aîné parisien, pour la production «moderne». Il ne dédaigne d'ailleurs pas d'aller chercher dans le Nouveau Mercure de Trévoux (avril 1711, p. 418), proche des Jésuites, des pièces qui lui conviennent (par ex., des vers de Fontenelle et de Fuzelier dérobés en févr.-mars 1711 au Nouveau Mercure du mois précédent, et une relation de voyage en avril, parue dans le numéro de février).

Mais le Mercure de La Haye a des orientations tout à fait originales. Il publie, après un battage publicitaire intense (Moureau 1979), la Satire XII de Boileau «Sur l'Equivoque» (mai 1711), dont c'est la première édition «légale». Tout en faisant l'éloge de la liberté d'allure du successeur de de Visé (ibid.), il polémique avec Dufresny en soutenant la position britannique pendant les dernières années de la guerre européenne: de copieuses correspondances de Londres, venues vraisemblablement des milieux huguenots, mêlent vers et politique avec assez de bonheur. Le Mercure de La Haye tire l'essentiel de son intérêt de ces additions politiques. Mais comme Le Courrier galant (voir ce titre), né dans le même milieu pour affronter le Mercure de de Visé, la novation littéraire n'est pas à la mesure des ambitions en d'autres domaines.

François MOUREAU

 


Merci d'utiliser ce lien pour communiquer des corrections ou additions.

© Universitas 1991-2017, ISBN 978-2-84559-070-0 (édition électronique)