ISSN 2271-1813

 

Publication disponible:

Dictionnaire de la presse française pendant la Révolution 1789-1799

C O M M A N D E R

   

Dictionnaire des journaux 1600-1789, sous la direction de Jean Sgard, Paris, Universitas, 1991: notice 982

NOUVEAU JOURNAL HISTORIQUE (1660)

1Titres Nouveau Journal Historique contenant la relation véritable de ce qui s'est passé au Voyage du Roy, et de son Eminence. Et aux cérémonies du mariage de Sa Majesté. Célébrées à Fontarabie et à S. Jean de Luz.

Modification du titre: Seconde Relation véritable et fidèle de tout ce qui s'est fait et passé de plus remarquable dans les Conférences et dans les Adieux des deux Roys, jusques au départ de Sa Majesté de la ville de Saint Jean de Lus. Avec les singularitez de la Marche, des entrées, et du séjour du Roy et de la Cour dans les principales Villes de France, et son heureuse Arrivée dans la Royale Maison de Fontainebleau.

Continuation des Journaux historiques; continué par la Nouvelle Relation, etc.

2Dates Un volume; Nouveau Journal après le 7 juin 1660, Seconde Relation après le 14 août 1660. Date du privilège: 16 mai 1660, registré le 22, cédé par F. Colletet à Alexandre Lesselin le 4 juin. Annoncé comme hebdomadaire (Seconde Relation, p. 3: «La promesse que j'avois faite de donner la Semaine suivante au public le détail», etc.), mais Colletet écrit (ibid.): «je me suis vu dans la nécessité de garder un silence d'un mois».

3Description Un volume de 36 p., composé de deux numéros (14 et 22 p.) reliés ensemble avec une pagination continue, in-4º.

4Publication Paris, Alexandre Lesselin. Rue de la vieille Drapperie proche Sainte-Croix de la Cité à l'enseigne de l'Imprimerie. Rue de la vieille Drapperie, proche le Palais (Seconde Relation, p. 17). Imprimeur: Alexandre Lesselin (ibid., p. 36).

5Collaborateurs Le fondateur est François COLLETET, qui écrit: «de temps en temps on me communique des Mémoires», etc.; «ce que j'ay appris depuis un mois de quelques plumes fidèles, dont je conserve les manuscrits, comme un précieux trésor, dans ma petite Bibliothèque»; «Lettres escrittes de S. Jean de Lus environ le unzième du mois de May passé» (Nouveau Journal historique, p. 17).

6Contenu Nouveau Journal historique, p. 3: «toutes les particularitez de tout ce qui passe de plus remarquable dans les entrevues des Cours de France et d'Espaigne, et des Cérémonies qu'elles observent pour la Paix et pour le Mariage de notre grand Roy [...] je me contenteray seulement de raconter en peu de mots ce que j'ay appris depuis un mois». Colletet promet (ibid.) une relation «encore qui contienne sommairement ce qui s'est passé de considérable pendant les 4 mois [janvier-mars] que je laissé, afin qu'il y ait un fil qui soit comme la chaîne de mon discours, et qui ne fasse qu'une seule histoire». Seconde Relation, p. 16: «je ne m'attacheray qu'aux choses qu'il [l'Auteur de la Gazette en prose] a passé sous silence, et qui ne seront pas inutiles à l'Histoire».

Contenu réel: 1) «ce qui se passa à Fontarabie au Mariage du Roy par Procureur»; 2) «les cérémonies qui se firent à S. Jean de Lus» (Seconde Relation, p. 16).

Principaux centres d'intérêt: 1) Eloge de Renaudot et de Loret: «l'illustre Autheur de la Gazette en prose et celuy de la Lettre en Vers, qui tous deux en leur genre escrivent si agréablement l'Histoire de nostre siècle» (Nouveau Journal historique, p. 4). 2) Précieux renseignements sur le procès gagné par François Colletet contre Jean-Baptiste Loyson (Seconde Relation, p. 16). 3) Mise en garde de François Colletet contre les contrefaçons de ses journaux (ibid., p. 16-17).

Principaux auteurs étudiés: Renaudot, Loret.

7Exemplaires B.N., Lb37 3394.

8Bibliographie Il existe une contrefaçon par un libraire de la rue Saint Jacques, sans doute J.B. Loyson (il s'agirait alors de la Nouvelle Relation).

Historique François Colletet avait interrompu après le 8 janvier 1660 la rédaction de ses Journaux historiques. Il reprend la plume «cinq mois» (Nouveau Journal historique, p. 3) plus tard. Mais, entre temps, il a changé de libraire et quitté Jean-Baptiste Loyson pour Alexandre Lesselin. Le 16 mai 1660, il prend un privilège pour «ses Relations Historiques en feuilles, du Voyage du Roy et de son Eminence». Registré le 22, ce privilège est cédé et transporté par François Colletet, «pour l'Impression de ses presentes relations en feuilles seulement à Alexandre Lesselin», le 4 juin suivant. Leur publication devait être hebdomadaire. Mais un procès intenté à Colletet par son ancien éditeur Loyson retarde d'un mois la mise en vente de la Seconde Relation. Colletet, fort de son privilège, obtient gain de cause. Le texte de la sentence rendue le 6 juillet 1660 par le Lieutenant civil d'Aubray, sur les conclusions de l'Avocat du roi Brigadier, et après avoir ouï Le Clerc et Marais, respectivement procureurs de Colletet et de Lesselin, est cité à la fin de la Seconde Relation (p. 36). Jean-Baptiste Loyson, cependant, publie en vertu, semble-t-il, d'un privilège antérieur, daté du 5 décembre 1659, registré le 12 décembre de la même année, des contrefaçons que F. Colletet désavoue dans sa Seconde Relation. F. Colletet et Jean-Baptiste Loyson seront réconciliés en janvier 1662 (voir le Véritable Journal des magnifiques cérémonies...). Dans l'intervalle, Loyson publie de nombreuses feuilles volantes dont on trouvera l'énumération à l'article Colletet (DP2), mais parmi lesquelles il s'avère difficile d'établir un partage net entre les pièces anonymes, les contrefaçons aprocryphes et la production authentique de François Colletet.

Au total, l'intérêt du Nouveau Journal historique et de la Seconde Relation réside moins en ce qu'ils apprennent sur le mariage du Roi, que dans les indications qu'ils contiennent sur un épisode curieux de la concurrrence entre les libraires à une époque où la presse demeure encore presque embryonnaire.

Jean-Pierre COLLINET

 


Merci d'utiliser ce lien pour communiquer des corrections ou additions.

© Universitas 1991-2017, ISBN 978-2-84559-070-0 (édition électronique)