ISSN 2271-1813

    

   

Voltaire

Notes de Thieriot sur le recueil de Decroix

 

Le titre du document est de la main de Decroix, ainsi que les mentions tardives «mort en 1772» et «Pages du Recueil». Le reste est de la main de Thieriot. Le recueil examiné par Thieriot – en 1765 si la référence de sa note sur la page 307 concerne bien le tome III des Nouveaux mélanges – ne semble avoir laissé d’autre trace qu’un fragment de table, dont plusieurs indications de pages concordent avec ces notes. Voir Fragment de la table d’un recueil de textes soumis par Decroix à Thieriot. BnF, Fr. 12902, f. 271-272r.


Nottes de la main de Thiriot sur mon recueil
                  mort en 1772

Pages du Recueil 
47.ces vers ne sont point du Roi de Prusse, mais de quelque ignoble Ecrivain qui ne sait ce que c’est que badinage et galanterie d’Esprit des bons poetes de Cours avec des Princes et des Princesses. témoins ceux de Marot, de Voiture, de M. de St Aulaire, de l’abbé de Chaulieu &c pour ces Divinités mortelles.
50.ces vers sont adressés a M. Helvetius.
56.ces vers a M. Destouches sont imparfaits et ils ne sont pas finis. il y manque cinq vers.
57.qu’il soit le chapelain du votre. au lieu de faites un &c
Id.ces vers ne sont point de M. de Volt, mais de M. de La Faye
58cette Epitre est imprimée parmi celles au Roi de Prusse en tres gd nombre
62ces vers sont tres connus pour etre de M. Marmontel
67.ces vers sont de l’abé de Grécourt et imprimés dans ses œuvres
68.ces vers ne sont certainemt pas de M. de Voltaire
71.ces vers pr Mad. Du Chatelet ne sont pas de M. de Volt.
72.cette froide et platte Chanson n’en est pas non plus
74ces Etrennes n’en sont pas non plus
78ces vers fort connus et souvent imprimés sont de M. de la faye de l’acad. francoise.
86
et
87
ces vers ne sont point de M. de Voltaire
94cette addition est veritablemt de M. de Volt. qui l’a suprimée depuis avec raison. pourquoi la remettre?
96ces vers pour la Métrie ne sont point de M. de Volt.
106ces vers sont ridiculemt appliqués a M. de Volt. et ne furent jamais fait pour lui. les suivants sont aussi insipides que les 1ers
107.a M. Le Dauphin fils de Louis 14.
111.l’Impromptu est très incorrect
112.le vrai Dieu est une ode du frere de Ca[m]pistron qui etoit Jesuite
116cette Ode est veritablemt de M. de Voltaire[.] c’est une Imitation de l’ode d’horace Cælo tonantem credidimus Jovem &c
122
123
ces fragments ne sont point bien extraits, ils sont estropiés, il y auroit encor autre chose a en dire.
124cette Epitre a M. de la faye a eté donné bien plus correcte par M. de Volt.
136.cette Epitre a eté donnée plus correcte par l’Auteur.
149ces Adieux sont de quelque bas poliçon fort mauvais Ecrivain. s’il y a un avis sage a donner aux Editeurs de ce receuil, c’est de les sacrifier a l’oubli pour leur repos.
155.cette apotheose est tres connüe pour etre de M. de Bonneval auteur mort il y a quelques années.
159en conscience cette addition merite t’elle d’etre conservée
160.cette Epitre a Mad. Dudeffant est imprimée et avec une prose interessante.
176.cette chanson n’est pas de l’Auteur
196ce panegirique a eté donné par M. de Volt. dans son ample receuil.
223cette pièce n’est point de M. de Volt. elle est de M. Grim, ou du moins on la lui a attribué.
237.cette piece fort anciene a eté toujours rejettée par M. de Voltaire. les Editeurs coureroient d’ailleurs de grands risques de l’imprimer.
303ces vers sont imparfaits tels qu’ils sont ici. Ils sont imprimés fort corrects ailleurs.
307.cette piece vient d’etre imprimée dans le 3e vol des Melanges qu’on vient de donner il y a trois mois. elle est plus correcte et plus ample.
315.Cette Enigme n’est assuremt point de M. de Volt[.] elle etoit deja faite quand il vint au monde
316ce portrait est de M. Dorat ou de M. Collardeau, mais certainemt, il n’est point de M. de Volt.
345ces vers sont imprimés dans la grande Edit. de M. de Volt.

 

© 2010 André Magnan et le Centre international d’étude du XVIIIe siècle